Les lecteurs membres du jury du Prix Orange du Livre 2019

lundi 04 mars 2019

Ils sont passionnés de lecture, ils sont membres du jury des lecteurs 2019 !

Les lecteurs membres du jury du Prix Orange du Livre 2019

Qui sont les lecteurs membres du jury ?

Le nouveau jury, présidé par Jean-Christophe Rufin, écrivain et membre de l’Académie française, est composé comme chaque année d’auteurs, de libraires et de lecteurs, soit 15 membres au total.

Les sept lecteurs devront défendre leurs choix avec les auteurs et libraires de cette édition. Ils seront aux côtés de Joachim Schnerf (lauréat 2018), Jean-Luc Coatalem, Geneviève Brisac, Cloé Korman, Carole Fives et deux libraires, Stanislas Rigot et Elodie Bonnafoux.

Le jury devra d’abord sélectionner 20 livres parmi les ouvrages de fiction écrits en français et publiés entre le 1er janvier et le 31 mars 2019, puis, lors d’une deuxième réunion, sélectionner 5 finalistes qui seront soumis aux votes des internautes.

 

Ghislaine Antoine est artisan et vit à Cléssé (79)

 

Qui suis-je ?

Lectrice depuis le plus jeune âge, je dévore les livres comme un écureuil avec ses noisettes … Curieuse de tout, la lecture est un tremplin pour découvrir le monde, pour s’informer sur le passé, le présent et penser l’avenir avec toute la richesse de l’humanité.

 

Si j’étais un livre…

Les très riches heures de l'humanité de Stefan Zweig. On voit défiler le monde, ses hommes et sa diversité. Des petits chapitres pour la grande histoire. Un ouvrage sur le monde d’hier mais qui permet de mieux comprendre celui d’aujourd’hui et de s’y intéresser ?

 

Si j’étais un auteur…

Je suis tentée de dire Jean d’Ormesson, peut-être parce que je suis son contraire. J’aimerais être aussi optimiste, aussi érudite, j’aimerais que la vie soit à son image : un chant d’espérance ; et que je puisse offrir autant de bonheur aux autres.

 

Si j’étais un personnage…

Athéna, la déesse, entre autres, de la sagesse et qui protège Ulysse, Télémaque. Elle est si flamboyante, si généreuse dans l’un des plus beaux chants de l’Odyssée, le VI. Mais ne pas que conseiller les héros, conseiller les malchanceux, les êtres fragiles pour qu'ils deviennent heureux et apaisés.

 

Nathalie Bertrand est accompagnatrice d’enfants en situation de handicap et vit à Villiers le Bel (95)              

 

Qui suis-je ?

Je suis tombée toute petite dans la marmite littéraire. Je lis partout, et ma tasse de thé n’est jamais bien loin. J’aime autant les auteurs dits « classiques » que la littérature contemporaine. La poésie également m’est essentielle. Partager ce bonheur que procure la lecture me semble essentiel.

 

Si j’étais un livre :

La promesse de l'aube, de Romain Gary. L’un de mes premiers grands chocs littéraires. C’est pour moi un roman d’une puissance rare, une ode à l’amour maternel, à la Liberté et à la Vie.

 

Si j’étais un auteur…  

Gaëlle Nohant. J’admire la plume de cette autrice, cette façon si particulière qu’elle a d’entraîner le lecteur dans son univers, avec une sincérité absolue. C’est une écriture précise, tant dans les descriptions que dans l’étude des personnages, de leurs pensées les plus intimes. J’adorerais avoir ce talent !

 

Si j’étais un personnage…  

Antigone. J’aime les personnages qui vont jusqu’au bout d’eux-mêmes, de leurs idéaux . Antigone est la figure incarnée de la résistance, elle est celle qui « a choisi de dire non », celle qui reste debout, face à un destin qu’elle sait pourtant inéluctable.

 

 

Henri-Charles Dahlem est responsable magazines et vit à Mulhouse (68)

 

Qui suis-je ?

Après une formation de journaliste, j’ai travaillé dans la presse quotidienne régionale, puis au sein de la rubrique culturelle d’un hebdomadaire où j’ai assuré la critique littéraire durant une dizaine d’années. Aujourd’hui dans la communication d’entreprise, je suis revenu à mes premières amours par le biais d’un blog littéraire.

 

Si j’étais un livre…

… je serais deux livres, L'Iliade et l'odyssée pour pouvoir rassembler l’aventure et la réflexion, pour pouvoir faire rêver les lecteurs autant que les faire pleurer, pour retracer des voyages incroyables et des drames universels et pour laisser planer derrière moi quelques mystères.

 

Si j’étais un auteur…

… je serais Jean d’Ormesson, … pour avoir la chance d’écrire jusqu’à ma mort, pour voir mon cercle de lecteurs croître sans cesse, pour mettre au monde une éditrice, pour connaître tous les recoins de Venise, pour entrer dans la Pléiade de mon vivant et pour vivre jusqu’à 92 ans.

 

Si j’étais un personnage…

… je serais Robinson Crusoé… pour pouvoir vivre une expérience hors du commun, me réjouir du cinquième jour de la semaine et répondre avec une certaine légitimité à la fameuse question des livres à emporter sur une île déserte !

 

Anthony Descaillot est technico-commercial et vit à Pleuzat (63)                          

 

Qui suis-je ?

J’ai 39 ans, je suis marié. J’exerce un métier plutôt rationnel. La littérature me permet de m’extraire de ce quotidien. Aujourd’hui, elle fait partie intégrante de ma vie et pas un jour ne passe sans que j’ouvre un livre. Afin d’étoffer ma passion, depuis quelques années, je partage mes avis sur un blog : Les livres de K79, dans lequel j’aime échanger avec les autres lecteurs.

 

Si j’étais un livre…

Puisqu’il faut trancher, je dirais Le quatrième mur de Sorj Chalandon. En toute sobriété, l’auteur arrive à transmettre des fortes émotions et rendre palpable l’ambiance de guerre. Roman sensoriel et bouleversant.

 

Si j’étais un auteur…

Jérôme Ferrari. Je ne comprends toujours pas comment chacun de ses romans a le pouvoir de m’ensorceler. Son style inimitable sait transcender la matière de ses livres pour en faire des œuvres artistiques, desquels je ne sors jamais indemne.

 

Si j’étais un personnage…

Pas de personnage en particulier. Mais si je pouvais choisir, je m’imaginerais en héros grand, ténébreux et fort, avec des failles, des faiblesses pour que les lectrices s’apitoient sur mon sort ! Tout l’opposé de moi, mais la littérature permet tellement de choses !

 

Charles Goire est maître-nageur / entraineur triathlon et vit à Chantraine (88)

 

Qui suis-je ?

Un homme qui s’évade dans la jungle de la littérature et qui aime avoir des discussions passionnées et acharnées sur mes lectures.

 

Si j’étais un livre…

Je serai 4 3 2 1 de Paul Auster pour avoir la possibilité de vivre plusieurs vies en une seule existence.

 

Si j’étais un auteur…

Je serais Jacques Prévert, un artiste aux talents multiples animé par la passion.

 

Si j’étais un personnage…

Je serais Don Quichotte de la Mancha. Héros lunaire et solaire qui traverse les époques et les continents en vivant de grandes aventures.

 

Marlène Goud est salariée Orange, responsable administrative et communication et vit à Châtelaillon-plage (17).       

 

Qui suis-je ?

Je suis une personne passionnée par la littérature, je suis curieuse de tout et j’ai le goût du challenge. Je pratique aussi beaucoup de sport.

 

Si j’étais un livre :

Je serais Le château de ma mère de Marcel Pagnol, le premier livre que j’ai lu et qui m’a permis d’aimer la lecture.

 

Si j’étais un auteur…  

Véronique Olmi, pour sa capacité à immerger son lecteur dans un univers tellement différent notamment dans Bakhita.

 

Si j’étais un personnage…  

Nathalée, dans la Librairie de la place aux Herbes de Eric Kermel.

 

Joëlle Guinard est retraitée et vit à St Cyr au Mont d’Or (69)

 

Qui suis-je ?

Passionnée de lecture, je suis bénévole dans la bibliothèque de mon village, j’anime le cercle des lecteurs et je tiens un blog depuis quatre ans où je chronique toutes mes lectures (leslivresdejoelle.blogspot.com). Je fais partie du comité de sélection du groupe des « 68 premières fois » consacré à la lecture de premiers romans. De plus, j’organise un festival de lecture à voix haute, « Festi’mots St Cyr au Mont d’Or » qui a lieu annuellement dans mon village.

 

Si j’étais un livre…

Réparer les vivants, un des livres qui m’a le plus bouleversée par son thème et par la musicalité de l’écriture de Maylis de Kérangal.

 

Si j’étais un auteur…

Antoine Choplin pour sa façon de nous relater le destin de « petites » personnes simples sur fond d’évènements historiques majeurs. Il sait montrer la lumière qui émane de ses personnages plongés dans un contexte souvent très sombre. J’aime la sobriété de son écriture très épurée, picturale faite de petites touches.

 

Si j’étais un personnage…

Jean Valjean pour sa bonté, sa force et son humanité.

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Prix Orange du Livre"

Commentaires

Où trouver « Les très riches heures de l'humanité » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions