Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

J'y vais mais j'ai peur : Journal d'une navigatrice

Couverture du livre « J'y vais mais j'ai peur : Journal d'une navigatrice » de Maud Benezit et Clarisse Cremer aux éditions Delcourt
  • Date de parution :
  • Editeur : Delcourt
  • EAN : 9782413048169
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

87 jours pour boucler son tour du globe en solitaire ont fait de Clarisse Crémer « la femme la plus rapide du monde » mais l'album raconte avant tout une incroyable aventure humaine loin des récits de mer héroïques. Avec Maud Bénézit (Il est où le patron ?), elles embarquent dans leur sillage... Voir plus

87 jours pour boucler son tour du globe en solitaire ont fait de Clarisse Crémer « la femme la plus rapide du monde » mais l'album raconte avant tout une incroyable aventure humaine loin des récits de mer héroïques. Avec Maud Bénézit (Il est où le patron ?), elles embarquent dans leur sillage les voileux comme les néophytes qui ont suivi ses aventures et les tempêtes qu'elle a traversées...

Donner votre avis

Articles (5)

Avis (29)

  • Au début, Clarisse considère la voile comme une passion. “Un hobby de week-end et de vacances”, tout au plus. Elle avance dans la vie, en mode pilote automatique. Le bac, la prépa, une bonne école, des stages, un diplôme, une expérience en start-up. Elle s’échappe de temps en temps de son...
    Voir plus

    Au début, Clarisse considère la voile comme une passion. “Un hobby de week-end et de vacances”, tout au plus. Elle avance dans la vie, en mode pilote automatique. Le bac, la prépa, une bonne école, des stages, un diplôme, une expérience en start-up. Elle s’échappe de temps en temps de son quotidien parisien pour profiter de l’océan avec son copain, qui de son côté s’est lancé dans la course au large. Mais petit à petit, ces escapades ne lui suffisent plus. La mer l’appelle.

    Elle déménage en Bretagne et devient un marin, un vrai. D’abord la Mini Transat, et puis, rapidement, peut-être trop rapidement, le Vendée Globe. Quatre-vingt-sept jours en mer, seule. Face à cette épreuve, son esprit de compétition, dessiné dans un rose franc, fait face à sa capacité de douter, d’un bleu tremblotant. De la préparation à l’arrivée, elle est ballotée entre le “Yes !” et le “Gloups…” Une dichotomie déjà perceptible dans le titre.

    Elle explique tout. Chaque personnage est nommé, chaque élément est légendé, de manière extrêmement détaillée et complète, jusqu’à préciser que “bouts” se prononce “boute” et à valoriser plusieurs fois le sponsor Banque Populaire. La naïveté du dessin, accompagne naturellement le flot de pensées et d’explications bavard de notre navigatrice. Et l’on ne peut qu’admirer, presque envier, l’aventure, le stress, le bateau, le combat pour le sommeil et contre les tempêtes.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • "Ce temps en mer a été comme une révélation. J'étais à ma place. Pourquoi chercher ailleurs ?"

    Merci chaleureusement à lecteurs.com (un réseau social sympathique et motivé) et aux Éditions Delcourt/Encrages (dynamiques et indépendantes) pour ce journal d'une navigatrice !

    Le récit de...
    Voir plus

    "Ce temps en mer a été comme une révélation. J'étais à ma place. Pourquoi chercher ailleurs ?"

    Merci chaleureusement à lecteurs.com (un réseau social sympathique et motivé) et aux Éditions Delcourt/Encrages (dynamiques et indépendantes) pour ce journal d'une navigatrice !

    Le récit de Clarisse Cremer (Vendée Globe 2021) et de Maud Bénézit (dessinatrice) et plein d'aventures, d'humour d'écologie !
    Le texte et les images sont magnifiques, avec beaucoup d'émotions, de passion.
    C'est concret, mais pas technique, très intéressant et emballant.

    Cet ouvrage lauréat 2024 du prix Orange de la bande dessinée permet aussi de faire découvrir un sport intense.

    Rêver du grand large.
    Un sacré défi sportif.
    Avoir envie de repartir.
    Une histoire de personnalité.
    Avoir confiance en soi.
    Ne pouvoir compter que sur soi-même.
    Le bateau comme un prolongement de soi-même.
    Partager ce qui fait partie de son métier.
    Une nouvelle réalité.
    Une nouvelle dimension.
    Casser les clichés.


    PS : merci pour le marque-page très apprécié aussi.

    "Que la lumière est belle !"

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Magnifique BD qui nous emmène au large

    Magnifique BD qui nous emmène au large

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Je connais très bien le Vendée Globe car j’habite en Vendée. Le départ et l'arrivée de cette course mythique se déroule au Sables d'Olonne depuis la 1re édition.

    Cette BD est intéressante dans le sens ou elle permet au lecteur de découvrir les coulisses de la course. La navigatrice Clarisse...
    Voir plus

    Je connais très bien le Vendée Globe car j’habite en Vendée. Le départ et l'arrivée de cette course mythique se déroule au Sables d'Olonne depuis la 1re édition.

    Cette BD est intéressante dans le sens ou elle permet au lecteur de découvrir les coulisses de la course. La navigatrice Clarisse Crémer expérimente son 1er Vendée Globe avec appréhension ce qu explique le choix du titre de la BD « j'y vais mais j'ai peur ».

    Elle se rend compte qu'un tel challenge demande beaucoup de préparation, une bonne condition physique, de la débrouillardise et un mental d'acier. Son aventure est racontée avec beaucoup d'humour. Les dessins de Maud Bénézit sont simples et agréable à regarder.

    J'ai passé un excellent moment en compagnie de Clarisse malgré quelques longueurs.

    Un très bon roman graphique qui a reçu le Prix Orange de la BD 2024.

    Un gros coup de cœur pour ma part dont je recommande vivement la lecture.

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Clarisse, petite, aimait les animaux et voulait une mouette de compagnie.
    Elle attendait d'être adulte, pouf, d'un coup.
    En grandissant, elle se prend de passion pour la voile (et pour Tanguy ❤️)
    En suivant les frégates de son amoureux depuis Paris durant la semaine, c'est le crac ! Mais...
    Voir plus

    Clarisse, petite, aimait les animaux et voulait une mouette de compagnie.
    Elle attendait d'être adulte, pouf, d'un coup.
    En grandissant, elle se prend de passion pour la voile (et pour Tanguy ❤️)
    En suivant les frégates de son amoureux depuis Paris durant la semaine, c'est le crac ! Mais qu'est ce qu'elle fait là ?
    En 2015, elle se lance pour sa 1ère mini transat avec son esprit de compet et son goût du dépassement de soi.
    Et c'est la révélation ! La mer ! Sa place.
    Au fil des rencontres et des résultats, elle se voit proposer le Vendée Globe. LA course.
    Deux ans de préparation, de questions, d'entraînement, d'angoisses puis la course de sa vie. En solitaire.
    Voila ce qu'elle nous raconte ici.
    ~
    Je vais commencer par féliciter Clarisse Crémer et Maud Bénézit pour leur Prix Orange de la BD 2024 qu'elles ont remporté aux côtés de 4 autres merveilleux albums et de la présidente de cette année, la merveilleuse @yeahacy.
    Bravo mesdames !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Ce roman graphique raconte le Vendée Globe de Clarisse Crémer en 2020-2021, trois mois seule en mer, arrivée 12ème, femme la plus rapide.

    Cette grande aventure est racontée avec simplicité et une belle authenticité. Et en même temps avec précision, réalisme, et aussi de l’humour et une jolie...
    Voir plus

    Ce roman graphique raconte le Vendée Globe de Clarisse Crémer en 2020-2021, trois mois seule en mer, arrivée 12ème, femme la plus rapide.

    Cette grande aventure est racontée avec simplicité et une belle authenticité. Et en même temps avec précision, réalisme, et aussi de l’humour et une jolie poésie.

    Les dessins sont spontanés, avec un petit côté candide, très vivants, expressifs et efficaces pour suivre l’aventure. La liberté dans l’expression et la narration créent une ambiance très sympathique et joyeuse.

    On est embarqués avec Clarisse, du début à la fin ! On approche d’assez près de ce qu’elle a pu vivre, de la traversée des turbulences aux moments de plénitude en passant par les petites choses du quotidien. Clarisse est montrée avec ses capacités et aussi ses faiblesses, ses émotions et ses objectifs solides. C’est cela que j'avais envie de percevoir. Et c’est rendu de façon prenante, touchante et très attachante.

    Clarisse va rester trois mois seule sur son bateau, traverser les océans et faire le tour de la terre. Comment a-t-elle fait ?! Il reste tout de même une part de mystère.

    Merci à Lecteurs.com pour l’envoi de ce beau livre dans le cadre du Prix Orange de la BD 2024 !

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)
  • Cette bande dessinée est une pépite. On embarque pour le Vendée Globe, plus rien n'aura de secret pour les novices en navigation. On partage les doutes, les angoisses mais aussi et surtout les joies de Clarisse ! Une chose est sûre, on n'a pas envie de la quitter, on resterait bien encore un peu...
    Voir plus

    Cette bande dessinée est une pépite. On embarque pour le Vendée Globe, plus rien n'aura de secret pour les novices en navigation. On partage les doutes, les angoisses mais aussi et surtout les joies de Clarisse ! Une chose est sûre, on n'a pas envie de la quitter, on resterait bien encore un peu avec elle sur son bateau...

    thumb_up J'aime comment Réagir (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.