Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Baptiste Andrea

Jean-Baptiste Andrea

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (128)

  • add_box
    Couverture du livre « Ma reine » de Jean-Baptiste Andrea aux éditions L'iconoclaste

    Isa Pouteau sur Ma reine de Jean-Baptiste Andrea

    Shell n’est « pas tout à fait comme tout le monde » et hormis ses parents qui tiennent une station-service sur la route de la Vallée de l’Asse, il ne fréquente personne et est rejeté par les enfants de son âge.
    Mais un jour, une réflexion de sa grande sœur menace son quotidien très organisé et...
    Voir plus

    Shell n’est « pas tout à fait comme tout le monde » et hormis ses parents qui tiennent une station-service sur la route de la Vallée de l’Asse, il ne fréquente personne et est rejeté par les enfants de son âge.
    Mais un jour, une réflexion de sa grande sœur menace son quotidien très organisé et le décide à s’enfuir. Pour prouver qu’il a toute sa place dans ce monde, il part à la guerre, celle de la télé, parce que c’est ce que les hommes font.
    Mais sa route ne va pas très loin et c’est sur le causse provençal, dans la montagne qui surplombe sa vallée, qu’il croise celle qui deviendra « sa reine ».
    Son voyage s’arrête sur ce plateau où il va vivre la plus belle histoire d’amitié de sa jeune vie et découvrir des sentiments et des sensations dont son handicap l’a privé pendant 12 ans.
    Plonger dans ce livre, c’est se glisser dans la peau de ce garçon peu ordinaire et c’est enivrant de tant d’innocence et de tant de bonté.
    Parce que le monde est bien plus dur qu’il ne le perçoit, Shell ne comprendra pas tout ce qui lui arrive mais ce qu’il percevra de cette jeune fille est d’une beauté et d’une puissance étourdissantes.
    Jean-Baptiste Andréa, avec cet éloge de la différence, nous entraîne dans ce monde de l’enfance où l’imagination règne et où tout paraît possible.
    Et même si la réalité est tout autre, cette fable poignante nous offre un rayon de soleil dans la noirceur du monde et cela fait beaucoup de bien.

  • add_box
    Couverture du livre « Des diables et des saints » de Jean-Baptiste Andrea aux éditions L'iconoclaste

    sandi sur Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andrea

    C'est le premier livre que je lis de cet auteur, et j'ai tout simplement adoré!
    On s'attache à chaque enfant de l'histoire dans cet orphelinat Les Confins à la fin des années 60, on vit avec eux leurs blessures, leurs péripéties et leur espoir d'un avenir meilleur pour eux. On déteste avec eux...
    Voir plus

    C'est le premier livre que je lis de cet auteur, et j'ai tout simplement adoré!
    On s'attache à chaque enfant de l'histoire dans cet orphelinat Les Confins à la fin des années 60, on vit avec eux leurs blessures, leurs péripéties et leur espoir d'un avenir meilleur pour eux. On déteste avec eux le terrible l'abbé Sénac et M. Marthod dit "Grenouille".
    Un beau combat de vie et de belles amitiés!

  • add_box
    Couverture du livre « Cent millions d'années et un jour » de Jean-Baptiste Andrea aux éditions L'iconoclaste

    JuanGarciaMadero sur Cent millions d'années et un jour de Jean-Baptiste Andrea

    Découverte de M. Jean-Baptiste Andrea, par son roman «Cent millions d’année et un jour ». Et pas déçu du voyage qui, à la lisière du conte, est une formidable et magique histoire d’amitié et de rêves écrite avec finesse et poésie.

    Le narrateur, Stan, est un paléontologue dont l’enfance n’a...
    Voir plus

    Découverte de M. Jean-Baptiste Andrea, par son roman «Cent millions d’année et un jour ». Et pas déçu du voyage qui, à la lisière du conte, est une formidable et magique histoire d’amitié et de rêves écrite avec finesse et poésie.

    Le narrateur, Stan, est un paléontologue dont l’enfance n’a pas été une partie de plaisir. Sa mère qu’il adorait est morte, son père violent n’a jamais compris son fils, et le malheureux Stan a toujours senti qu’il ne parviendrait pas à surmonter ses traumas, même s’il ne se l’est jamais avoué, ou bien seulement à demi-mots peut-être. Heureusement, il lui reste ses rêves, notamment celui de la légende d’un dragon enfoui dans une montagne, dans une grotte tout près d’un glacier, dans les Alpes. En 1954, Stan décide de se lancer et de partir chercher ce dragon, persuadé qu’il s’agit d’un dinosaure. Il parviendra à convaincre son ami Umberto, et ils partiront, avec le jeune Peter et Gio, un guide italien expérimenté.

    Je ne dévoilerai rien de plus sur l’intrigue, sachez seulement qu’elle est très réussie. Il faut simplement se laisser porter par la plume touchante et remplie d’images merveilleuses de M. Andrea, naviguer entre les montagnes et l’enfance de Stan, et ne pas hésiter à se laisser emporter par les émotions, qui ne manqueront pas de monter en vous lors de la lecture de ce très beau roman.

    Bref, j’ai été conquis par ce récit d’un homme qui n’abandonne pas ses rêves et j’ai grand hâte de poursuivre mes lectures de cet auteur.

  • add_box
    Couverture du livre « Des diables et des saints » de Jean-Baptiste Andrea aux éditions L'iconoclaste

    Liesel readings sur Des diables et des saints de Jean-Baptiste Andrea

    Avant, Joe avait des parents et une sœur insupportable mais un jour le destin les lui a enlevé, tous les 3, le même jour. Alors il atterrit aux Confins, un orphelinat dirigé par l’abbé Sénac, vrai fanatique de Dieu, secondé par Grenouille, un surveillant toujours aux aguets de la moindre erreur...
    Voir plus

    Avant, Joe avait des parents et une sœur insupportable mais un jour le destin les lui a enlevé, tous les 3, le même jour. Alors il atterrit aux Confins, un orphelinat dirigé par l’abbé Sénac, vrai fanatique de Dieu, secondé par Grenouille, un surveillant toujours aux aguets de la moindre erreur pour pouvoir rabaisser les enfants et les punir.
    Avec ces deux hommes, aux Confins, les conditions ne sont pas des plus agréables. Les châtiments y sont fréquents et particulièrement durs pour les orphelins, dont beaucoup rêvent de s’en échapper.

    De Jean-Baptiste j’avais lu « Cent millions d’années et un jour » et je n’avais pas été emballée. Même chose ici.
    J’avais entendu et lu de bonnes, voire de très bonnes, critiques de ce livre mais encore une fois la sauce n’a pas particulièrement pris avec moi.
    Je m’attendais à éprouver des émotions fortes mais au final j’ai trouvé l’histoire assez fade. J’ai même failli abandonner en cours de lecture mais j’ai tenue en espérant que la suite saurait rattraper le début. Cela n’a pas été le cas. Dommage.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !