Romain Gary

Romain Gary

Romain Gary, né Roman Kacew le 8 mai 1914 à Vilnius, en Lituanie, et mort le 2 décembre 1980 à Paris, est un diplomate et écrivain français.

 

Elevé par sa mère francophile à Vilnius puis à Varsovie, Romain Gary arrive en France en 1928 et s'installe à Nice à l'âge de 14 ans ; il est naturalisé...

Voir plus

Romain Gary, né Roman Kacew le 8 mai 1914 à Vilnius, en Lituanie, et mort le 2 décembre 1980 à Paris, est un diplomate et écrivain français.

 

Elevé par sa mère francophile à Vilnius puis à Varsovie, Romain Gary arrive en France en 1928 et s'installe à Nice à l'âge de 14 ans ; il est naturalisé français en 1935. Il monte ensuite à Paris pour finir ses études de droit et obtient sa licence en 1938. Il est appelé au service militaire dans l'aviation la même année et devient, en 1939, instructeur de tir à l'école de l'air d'Avord. L'année suivante, il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL) et sert principalement au Moyen-Orient. En 1943, il est rattaché au Groupe de bombardement Lorraine et est affecté à la destruction de bases de lancement. Il est fait compagnon de la Libération et nommé capitaine de réserve après la guerre.

 

Romain Gary entame ensuite une carrière de diplomate au service de la France : il séjourne en Bulgarie, à Paris, en Suisse, à New-York, à Londres, puis à Los Angeles en qualité de consul général de France de 1956 à 1960. 

 

Il publie son premier roman, Education européenne, aux éditions Calmann-Lévy en 1945 ; à partir de 1960, avec la publication de La promesse de l'aube, Romain Gary se consacre de plus en plus à l'écriture. Il obtient une première fois le Prix Goncourt en 1956 pour Les Racines du ciel, et une seconde fois en 1975 pour La Vie devant soi publié sous le pseudonyme d'Emile Ajar.

 

Plusieurs de ses romans sont adaptés au cinéma, dont La vie devant soi par Moshé Mizrahi en 1977 et Clair de femme par Costa-Gavras en 1979.

 

Il se suicide le 2 décembre 1980 à Paris.

 

Crédit photo : akg-images/Ullstein Bild

Articles (5)

  • Olivier Bourdeaut après "En attendant Bojangles" , Jonathan Franzen pas convaincant ?
    Olivier Bourdeaut après "En attendant Bojangles", Jonathan Franzen pas convaincant ?

    La Revue de Presse littéraire de juin

  • Les Prix Lire dans le noir sont attribués, l’occasion de faire un tour dans les coulisses de « l’autre façon de lire »
    Les Prix Lire dans le noir sont attribués, l’occasion de faire un tour dans les coulisses de «l’autre façon de lire »

    Les récompenses ont été attribuées : le 28 novembre 2014 à la Maison de la Radio, Lire dans le noir a distingué pour la sixième année consécutive, les lauréats de l’année de publication 2014. Mapuche de Caryl Ferey, lu par Feodor Atkine (Gallimard, coll « Ecoutez lire »), est le gagnant en catégorie nouveautés. Parmi les classiques revisités cette année, c’est La Promesse de l’aube de Romain Gary, lu par Pierre Hervé pour le même éditeur qui remporte la palme. En catégorie « documents », la récompense est attribuée au biologiste Pierre-Henri Gouyon lisant son Evolution aux éditions De vive voix, une mise en questionnement de la théorie de l’évolution à la lumière des recherches scientifiques récentes. Enfin, le prix Lire dans le noir « jeunesse » est donné à Halb, l’autre moitié, de Sigrid Baffert, lu par Elsa Zylberstein publié aux éditions des Braques.

  • Interview d'Emmanuel Grand à propos de son thriller Terminus Belz
    Interview d'Emmanuel Grand à propos de son thriller Terminus Belz

    Après la rencontre qui s'est déroulée au café littéraire d'Orange le 07 octobre 2014, Emmanuel Grand nous a accordé une interview. Entretien avec un auteur dont Terminus Belz est le premier roman.

  • Interview de Louis Chevaillier, responsable éditorial chez Gallimard
    Interview de Louis Chevaillier, responsable éditorial chez Gallimard

    Folio fête son quarantième anniversaire en publiant une série d’éditions spéciales. Visite guidée avec Louis Chevaillier, responsable éditorial de la littérature contemporaine pour la fameuse collection poche de la maison Gallimard.

Voir tous les articles

Avis (74)

  • Couverture du livre « La promesse de l'aube » de Romain Gary aux éditions Gallimard

    fabienne balcon sur La promesse de l'aube de Romain Gary

    un classique sur l'amou fou d'une mère pour son fils auquel elle promet un avenir merveilleux.
    On ressent la puissance de cet amour mais aussi sa lourdeur.
    Belle écriture fluide avec beaucoup d'humour.

    un classique sur l'amou fou d'une mère pour son fils auquel elle promet un avenir merveilleux.
    On ressent la puissance de cet amour mais aussi sa lourdeur.
    Belle écriture fluide avec beaucoup d'humour.

  • Couverture du livre « La promesse de l'aube » de Romain Gary aux éditions Gallimard

    Liza Aggoune sur La promesse de l'aube de Romain Gary

    C'est mon livre préféré. Je trouve cette déclaration d'amour à sa mère magnifique !! Epoustouflant

    C'est mon livre préféré. Je trouve cette déclaration d'amour à sa mère magnifique !! Epoustouflant

  • Couverture du livre « La vie devant soi » de Romain Gary aux éditions Gallimard

    kryan soler sur La vie devant soi de Romain Gary

    Sous le pseudo de Emile Ajar Romain Gary signait ici un livre que j'ai adoré pour son humanité.
    C'est un livre qui a été déterminant pour moi au même titre que la promesse de l'aube.

    Sous le pseudo de Emile Ajar Romain Gary signait ici un livre que j'ai adoré pour son humanité.
    C'est un livre qui a été déterminant pour moi au même titre que la promesse de l'aube.

Voir tous les avis