Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Jean-Christophe Rufin

Jean-Christophe Rufin

Médecin, voyageur et diplomate, Jean-Christophe Rufin est né en 1952. Il est membre de l'Académie française depuis 2008.

Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Rouge Brésil, prix Goncourt (collection blanche 2001, Folio n° 3906), Un léopard sur le garrot (collection blanche, 2008, Folio n°...

Voir plus

Médecin, voyageur et diplomate, Jean-Christophe Rufin est né en 1952. Il est membre de l'Académie française depuis 2008.

Il a notamment publié aux Éditions Gallimard Rouge Brésil, prix Goncourt (collection blanche 2001, Folio n° 3906), Un léopard sur le garrot (collection blanche, 2008, Folio n° 4905), Le grand Coeur (collection blanche, 2012, Folio n° 5696), Le collier rouge (collection blanche, 2014, Folio n° 5918), Check-point (collection blanche, 2015, Folio n° 6195).

Vidéos relatives à l'auteur

  • A voir ou à revoir - Rencontre littéraire avec Jean-Christophe Rufin et Guillaume Sire

    Le 8 octobre dernier, nous vous proposions, via un Facebook Live, de suivre la rencontre littéraire entre Jean-Christophe Rufin et Guillaume Sire.   Le premier est président du jury du Prix Orange du Livre, mais aussi auteur et académicien. Le deuxième est le...

  • Autour d'un verre avec Jean-Christophe Rufin

    Après le succès d'Immortelle randonnée dans lequel Jean-Christophe Rufin nous racontait de façon désopilante son pélerinage à Compostelle, l'auteur nous livre avec Le collier rouge, un roman court se situant en 1919, peu après la fin de la...

  • Portrait de Jean-Christophe Rufin

    Jean-Christophe Rufin, médecin, écrivain, académicien, ambassadeur au Sénégal jusqu'en 2010, possède, il va sans dire, un parcours atypique. Pionnier de l'action humanitaire, il a sillonné le monde et en voyageur impénitent, ne manquait...

Articles en lien avec Jean-Christophe Rufin (20)

Avis sur cet auteur (284)

  • add_box
    Couverture du livre « Les flammes de Pierre » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Gallimard

    Regine Zephirine sur Les flammes de Pierre de Jean-Christophe Rufin

    Depuis Rouge Brésil, Christophe Rufin est un auteur que je lis régulièrement et dont j’apprécie les romans, excepté sa série de polars.
    Dans « Les flammes de pierre », titre magnifique et mystérieux, j’espérais retrouver le plaisir que j’avais éprouvé, adolescente, lorsque je dévorais les...
    Voir plus

    Depuis Rouge Brésil, Christophe Rufin est un auteur que je lis régulièrement et dont j’apprécie les romans, excepté sa série de polars.
    Dans « Les flammes de pierre », titre magnifique et mystérieux, j’espérais retrouver le plaisir que j’avais éprouvé, adolescente, lorsque je dévorais les livres de Frison-Roche.
    Oui, Rufin n’a pas son pareil pour décrire la montagne qui devient sublime à force de beauté. Il sait aussi nous entrainer dans de folles courses, nous faire ressentir l’adrénaline de la grimpe et l’apaisement que procure aussi la montagne dans sa solitude. Rufin aime la montagne et sait nous transmettre cette passion éprouvée par le grimpeur
    « Le rocher était enthousiasmant de pureté et de solidité. L’environnement de glaciers s’accordait comme un écrin de soie blanche à cette paroi élégante, taillée dans la matière cristalline et que Rémy offrait à Laure comme un bijou ».
    Si la montagne est au cœur de ce roman, les héros en sont Rémy et Laure. Rémy, séduisant guide de montagne et bourreau des cœurs. Laure, une parisienne cadre dans la finance et amoureuse des sports de glisse et d’ascension. Entre ces deux-là, bien sûr, nait une romance sans violons mais avec le vent frais des cimes. Nous assistons à moults rebondissements plus ou moins crédibles dont je ne révèlerai rien. Après le cadre majestueux de la montagne, son air pur on découvre Paris et sa faune dans la grisaille citadine.
    De l’histoire sentimentale entre le guide et la parisienne, je n’en retiens pas grand-chose. Par contre, on trouve au gré de sa lecture quelques morceaux d’anthologie sur des escalades célèbres et des sommets mythiques autour du Mont Blanc comme, les Drus, les aiguilles rouges, les aiguilles vertes, la chaîne des Ecclésiastiques, les pointes du Midi et d’autres qui évoquent les romans de Frison-Roche. C’est aussi l’occasion pour JC Rufin, d’évoquer en passant l’exploit de grands alpinistes comme Rebuffat.
    Le lecteur, s’il n’est pas alpiniste, doit se familiariser avec la technique et le vocabulaire : crampons et baudriers, système d’assurage, chaussures d’approche et chaussons d’escalade, magnésie et tant d’autres. Bon, le néophyte s’y retrouve quand même et j’avoue avoir apprécié les passages sur l’histoire de l’alpinisme.
    Une partie du roman se déroule au refuge de la Charpoua perché à 2841 mètres au pied des Drus. Cette cabane construite en 1904 n’a qu’une seule pièce et propose 112 couchages. Pas de douche mais un tuyau d’eau froide. Et son gardien…est une gardienne qui aura sans doute inspiré notre romancier. Sarah la gardienne capte l’eau et refuse les bouteilles en plastique, elle cuisine à partir de produits bios et locaux. Si vous êtes curieux, allez donc faire un saut sur le site du refuge de la Charpoua, pas besoin d’être alpiniste et ça vaut le détour.
    Parfois, il n’y a qu’un pas entre fiction et réalité. Parfois, aussi, la réalité peut se révéler plus enthousiasmante que la fiction.

  • add_box
    Couverture du livre « Le tour du monde du roi Zibeline » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Gallimard

    LALIE.01 sur Le tour du monde du roi Zibeline de Jean-Christophe Rufin

    Tiens, que vois-je ? Un livre de Jean-Christophe Rufin et dont je n'ai pas parlé ? Ce grand voyageur – médecin – diplomate français, membre De l'Académie Française : j'ai peut-être oublié quelque chose il me semble, on verra bien. Ah oui, il a été directeur d'Action contre la faim et ambassadeur...
    Voir plus

    Tiens, que vois-je ? Un livre de Jean-Christophe Rufin et dont je n'ai pas parlé ? Ce grand voyageur – médecin – diplomate français, membre De l'Académie Française : j'ai peut-être oublié quelque chose il me semble, on verra bien. Ah oui, il a été directeur d'Action contre la faim et ambassadeur de France au Sénégal ainsi qu'en Gambie. Médecin humanitaire, il a été l'un des pionniers de « Médecins sans frontières » où il a connu Bernard Kouchner et Claude Malhuret.

    Ce livre est « le tour du monde du roi Zibeline ». M'est-avis qu'il y a encore de l'humour ici. Mais il a écrit d'autres ouvrages comme « L'Abyssin » - « le Grand Coeur » ( «Rouge Brésil » : prix Goncourt en 2001) et d'autres (chroniqués ou pas encore. Patience). de toute façon, je ne suis pas là pour écrire une biographie sur ce personnage si attachant mais pour parler de ce livre.

    Ne serait-ce que le titre, c'est tout simplement une invitation au voyage et moi, je le suis (en lecture) Jean-Christophe Rufin… Mais si on me propose de faire un tour du monde, je suis prête.

    On se demande s'il s'agit d'une fiction ou d'une biographie romancée et les notes de bas de pages (ainsi que la quatrième de couverture, nous précisent bien que cette histoire est authentique). L'auteur l'a tout simplement romancée pour nous livrer un texte à deux voix : un couple dont les tons et les sensibilités diffèrent quelque peu.

    Celui qui va devenir le roi Zibeline est un jeune noble né en Europe Centrale (la Hongrie), Auguste Benjowski (ou Beniowski, ça dépend). Ce sont les aléas de sa famille qui l'ont mené à voyager et prendre son destin en main.

    Enrôlé dans l'armée comme navigateur, il est fait prisonnier par les Russes et exilé en Sibérie. C'est là qu'il rencontre Aphanasie qui devient sa fidèle épouse. Ils partent ensuite pour des aventures sur les mers, ce qui les conduit au Japon, en Chine, des pays où peu d'explorateurs avaient réussi à se rendre. Puis ils vont en France et finalement à Madagascar.

    Nous sommes au XVIIIème siècle et chacun raconte son histoire à sa façon à Benjamin Franklin (le père fondateur des Etats-Unis).
    Les aventures du couple ont l'avantage de le tirer d'un ennui profond. Il est rapidement subjugué par les exploits d'Auguste – sa facilité à anticiper les obstacles – comment il est devenu Roi de Madagascar alors qu'il n'était qu'un jeune comte… Quant à Aphanasie, elle le fascine…

    On peut dire, sans se tromper, que c'est un roman d'Aventures (avec un grand « A » je précise) On suit l'épopée d'Auguste, qui a été éduqué par un précepteur français, philosophe et adepte de Rousseau.

    On trouve de nombreuses réflexions philosophiques, en particulier sur les indigènes. D'un côté Aphanasie est pour la liberté des peuples – d'un autre côté, Auguste trouve ces peuples « inférieurs ». Des réflexions également sur le mariage – la place de la femme et la liberté.

    Une vie incroyable vécue par Auguste (1746-1786) qui, pendant longtemps, a été l'aventurier et le voyageur le plus célèbre du XVIIIème siècle.

    Jean-Christophe Rufin me l'a fait connaître : merci.

  • add_box
    Couverture du livre « Le collier rouge » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Folio

    Kryan sur Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

    Un roman profond et émouvant.

    Un roman profond et émouvant.

  • add_box
    Couverture du livre « Les énigmes d'Aurel le consul t.4 ; la princesse au petit moi » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Flammarion

    Kryan sur Les énigmes d'Aurel le consul t.4 ; la princesse au petit moi de Jean-Christophe Rufin

    " Les feuilles tombées des platanes formaient des taches d'or sur le bitume gris du quai d'Orsay."

    Une nouvelle enquête du petit Consul de France.

    " Les feuilles tombées des platanes formaient des taches d'or sur le bitume gris du quai d'Orsay."

    Une nouvelle enquête du petit Consul de France.