Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Les flammes de Pierre

Couverture du livre « Les flammes de Pierre » de Jean-Christophe Rufin aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782072930119
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

« Rémy et Laure partageaient le sommet de Croisse-Baulet et, si modeste qu'il fût, il faisait pour eux de cet instant un moment inoubliable.
Rémy connaissait trop la force de cette communion pour y mêler les gestes minuscules de l'amour. Il sentait que son désir était partagé, que cette émotion... Voir plus

« Rémy et Laure partageaient le sommet de Croisse-Baulet et, si modeste qu'il fût, il faisait pour eux de cet instant un moment inoubliable.
Rémy connaissait trop la force de cette communion pour y mêler les gestes minuscules de l'amour. Il sentait que son désir était partagé, que cette émotion avait la valeur d'une étreinte et que Laure, pas plus que lui, ne pourrait l'oublier. Tout devait garder son ampleur, sa grâce. Les petites effusions, les maladroites caresses humaines, dans ces décors de lumière, d'espace et de vent, sont dérisoires et même insupportables. Il fallait laisser l'esprit se mouvoir sans contraintes. Le regard était suffisant pour exprimer l'émoi et celui de Laure parlait sans ambiguïté.
Ils retirèrent les peaux de phoque des skis, réglèrent les fixations pour la descente et raccourcirent les bâtons. Puis, sans se hâter, l'esprit plein d'un moment qu'il était inutile de faire durer tant il était saturé d'infini, ils s'élancèrent dans la pente. »

Donner votre avis

Articles (3)

Avis (12)

  • Une histoire d’amour presque ordinaire dans un environnement extraordinaire puisqu’il s’agit de la haute-montagne. Loin du roman historique ou de l’énigmatique Aurel le consul, Jean-Christophe Rufin peint de main de maître l’univers qu’il connaît bien.

    Guide, Rémy a choisi de grimper pour le...
    Voir plus

    Une histoire d’amour presque ordinaire dans un environnement extraordinaire puisqu’il s’agit de la haute-montagne. Loin du roman historique ou de l’énigmatique Aurel le consul, Jean-Christophe Rufin peint de main de maître l’univers qu’il connaît bien.

    Guide, Rémy a choisi de grimper pour le plaisir, ce qui lui permet d’accompagner des touristes, souvent novices, qui peuvent même ajouter en quelques lignes une histoire d’amour à la carte postale. Mais avec Laure, Rémy perd de sa spontanéité et s’accroche au charme de la secrète parisienne.

    Une histoire d’amour à rebondissements pressentis dès le début du roman, qui permet toutefois d’opposer des milieux sociaux différents capables d’occulter de vrais sentiments. Voilà pour la partie très (trop ?) romanesque. De ce « roman de montagne », je retiendrai davantage les ascensions de l’alpiniste, nécessairement humble face à la nature grandiose, les conditions de vie au sein de ces géants de l’univers, loin du consumérisme ambiant proposé par exemple à Paris où vit Laure, l’héroïne.

    La légèreté de l’histoire ne remet pas en cause la narration fluide, la plume de « l’écrivain peintre ». Je trouve cependant que nous sommes assez loin de ses précédents romans, tels que Rouge Brésil, Le collier rouge… d’une autre dimension selon moi.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une histoire d'amour au cœur de la montagne

    Rémy est guide de montagne en Haute-Savoie : il lui arrive très souvent d'avoir des aventures avec ses clientes mais cette fois, il sait tout de suite que c'est différent. Laure, c'est bien plus que ça. Ensemble, ils vont vivre et ressentir la...
    Voir plus

    Une histoire d'amour au cœur de la montagne

    Rémy est guide de montagne en Haute-Savoie : il lui arrive très souvent d'avoir des aventures avec ses clientes mais cette fois, il sait tout de suite que c'est différent. Laure, c'est bien plus que ça. Ensemble, ils vont vivre et ressentir la montagne comme jamais, la nature grandiose à côté de laquelle on se sent tout petit va les envelopper, faire grandir leur amour et le sublimer.

    Jean-Christophe Rufin se met en scène au début de son roman et déplore qu'il n'y ait presque plus de littérature de montagne depuis Frison-Roche, il nous livre ici un roman d'alpinisme et c'est une réussite.

    La montagne est vivante dans ce roman. C'est un personnage à part entière, c'est même le principal. Elle se montre tour à tour séduisante, imposante, cruelle, clémente... Elle peut cajoler, consoler, mettre en colère et désespérer les petits humains qui vivent et s'aventurent sur ses flancs.

    Et puis il y a Rémy et Laure, deux beaux personnages que j'ai trouvés un peu froids et dénués de charme au départ, l'auteur va nous les faire aimer tout en finesse et en progression, et à la fin, on brûle et pleure avec eux.

    Je remercie infiniment Lecteurs.com et les éditions Gallimard qui m'ont permis de découvrir ce roman et cet auteur vers qui je ne me serais pas forcément tournée, pensant que ce n'était pas pour moi. Ça aurait été une vraie erreur ! Ce roman parlera à tout le monde, adepte de la montagne ou pas, car c'est un roman d'amour et ça, c'est universel.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quelle découverte incroyable !

    Il est guide en Savoie. Elle travaille à Paris.
    Qu'est ce qui les rassemble ? L'amour de la montagne, l'amour du grand air, l'amour de la liberté.
    Ce roman d'une grande qualité rédactionnelle m'a fait voyager sur les sommets. Sur fond d'histoire d'amour...
    Voir plus

    Quelle découverte incroyable !

    Il est guide en Savoie. Elle travaille à Paris.
    Qu'est ce qui les rassemble ? L'amour de la montagne, l'amour du grand air, l'amour de la liberté.
    Ce roman d'une grande qualité rédactionnelle m'a fait voyager sur les sommets. Sur fond d'histoire d'amour entre un homme et une femme , bien différents au premier abord, Jean-Christophe Rufin nous emmène avec lui en escapade, nous fait vibrer, nous fait rêver et laisse notre esprit s'évader sur les cimes.
    Une lecture reposante et enivrante.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un beau roman dans un décor grandiose : la mer de glace, le massif du Mont Blanc, le monde des guides de haute montagne et des fous de la grimpe. Rémy et Laure se rencontrent lors d'une course. Laure est jolie, elle a un sourire énigmatique, ne dévoile guère ses sentiments et Rémy tombe sous...
    Voir plus

    Un beau roman dans un décor grandiose : la mer de glace, le massif du Mont Blanc, le monde des guides de haute montagne et des fous de la grimpe. Rémy et Laure se rencontrent lors d'une course. Laure est jolie, elle a un sourire énigmatique, ne dévoile guère ses sentiments et Rémy tombe sous son charme. La jeune femme retourne à Paris, revient, et au fur et à mesure l'amour devient passion. Les personnages sont somme toute assez stéréotypés.
    J'ai lu le livre en deux jours, c'est dire si j'étais accrochée. Pourtant en réfléchissant, c'est surtout le décor grandiose qui m'a enthousiasmée. L'univers de la haute montagne, omniprésent, est à lui seul un vrai page-turner.
    Pour le reste, l'histoire d'amour entre Laure et Rémy, parait assez convenue : ils se quittent, se retrouvent, se fâchent. On attend bien sûr le happy-end qui ne manque pas de conclure le livre. Je n'ai mis que trois étoiles parce que le roman, semble-t-il écrit assez tôt par Ruffin, est assez conventionnel.
    Je remercie "lecteurs. com" et les éditions Gallimard pour l'envoi du livre qui me laisse néanmoins un bon souvenir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • J'aime beaucoup Jean-Christophe Rufin. C'est un auteur que j'apprécie. J'avoue n'avoir jamais été déçue lors de la lecture de chacun de ses romans. À la sortie de ce nouveau roman, j'avais hâte de pouvoir m'y plonger, surtout après avoir lu des commentaires élogieux par ici.

    Jean-Christophe...
    Voir plus

    J'aime beaucoup Jean-Christophe Rufin. C'est un auteur que j'apprécie. J'avoue n'avoir jamais été déçue lors de la lecture de chacun de ses romans. À la sortie de ce nouveau roman, j'avais hâte de pouvoir m'y plonger, surtout après avoir lu des commentaires élogieux par ici.

    Jean-Christophe Rufin n'est pas seulement auteur, médecin et voyageur. Il est aussi un amoureux de la montagne. Et c'est cet amour qu'il nous partage dans ce récit.

    La montagne je ne connais que très peu,lui préférent la mer. Elle me fait peur, et puis elle est loin de chez moi.
    Dans ce récit, j'ai découvert cette montagne. J'ai erré dans des paysages grandioses. J'ai vu la neige en hiver, et l'herbe fraîche et verte en été. J'ai vu les torrents gelés, les glaciers. J'ai senti la pluie et le froid, la douce chaleur du soleil. Avec ce roman, je suis allée à la montagne. Il me tarde désormais de pouvoir la découvrir réellement et physiquement.

    Cette histoire n'est pas qu'une ode au pays de Jean-Christophe Rufin. Il s'agit aussi d'une magnifique histoire d'amour qui m'a envoûté.

    Voilà, encore une fois j'ai succombé à la plume de Jean-Christophe Rufin.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Guide de haute montagne, Rémy affiche un goût de plus en plus net pour l’hédonisme : loin de lui la recherche de l’exploit et le goût des grandes courses classiques, ce qui le motive est le plaisir immédiat de la grimpe pure, dont il a fait sa spécialité. Tout comme d’ailleurs les succès faciles...
    Voir plus

    Guide de haute montagne, Rémy affiche un goût de plus en plus net pour l’hédonisme : loin de lui la recherche de l’exploit et le goût des grandes courses classiques, ce qui le motive est le plaisir immédiat de la grimpe pure, dont il a fait sa spécialité. Tout comme d’ailleurs les succès faciles auprès de ses clientes. Une rencontre vient toutefois troubler sa routine. Laure est parisienne, découvre l’alpinisme avec passion, mais évolue dans un milieu bourgeois à cent lieues du quotidien d’un village alpin. Amoureux, Rémy n’hésite pas à quitter ses montagnes pour la capitale...

    Il n'aurait pu s’agir que d’une banale histoire d’amour, si elle n’était vouée à s’épanouir que dans l’atmosphère sublime et dangereuse de la haute montagne. Seigneur en ses terres, Rémy découvre en effet, à ses dépens, qu’il n’est personne sur la place parisienne, et que les différences de milieu et d’éducation, surtout en défaveur de l’homme, ont tôt fait de réduire un amour en cendres. Pour s’entendre, ces deux-là ont besoin d’altitude et de passion commune, et il leur faudra le naufrage d’une existence ordinaire pour mesurer à quel point ils dépérissent loin de leur vrai milieu d’appartenance : la montagne et son étrange alchimie, seule capable de les révéler à eux-mêmes en les affranchissant de tout faux-semblant social ou économique.

    A travers ces deux personnages semblables à des fleurs coupées lorsqu’ils quittent leurs versants alpins, le roman oppose les artifices d’une société hiérarchisée par l’argent et aveuglée par les illusions qu’il procure, à l’impassible immobilité de la montagne, qui, par ses grandeurs, ses rudesses et ses dangers, a vite fait de vous ramener à la conscience de votre humilité et de dénuder votre véritable force d’âme. Dans cet environnement exigeant qui a toujours le dernier mot, il n’est point de mensonge ni de forfanterie qui tiennent, c’est l’homme dans sa plus simple expression qui prend conscience de la magie comme de la fragilité de la vie, et qui se met à en éprouver chaque instant avec davantage d’intensité.

    Avec ce chant d’amour à la vraie montagne, celle de la périlleuse et âpre beauté des cimes, loin du clinquant et de la frime de certaines de ses stations, Jean-Christophe Rufin réussit son pari de renouer avec la littérature de montagne la plus pure, comme dans une version moderne de Frison-Roche. Et c’est avec le plus grand plaisir que l’on goûte avec lui cette ivresse des sommets, qu’il connaît si bien pour l’avoir expérimentée.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Rémy est un sémillant guide de haute montagne : sûr de lui, beau ténébreux, mondain, séducteur et passablement flambeur, adepte des dernières technologies auxquelles il croit dur comme fer. A l’opposé de son frère Julien, alpiniste de renom, qui flirte avec la simplicité absolue. L’un n’aime que...
    Voir plus

    Rémy est un sémillant guide de haute montagne : sûr de lui, beau ténébreux, mondain, séducteur et passablement flambeur, adepte des dernières technologies auxquelles il croit dur comme fer. A l’opposé de son frère Julien, alpiniste de renom, qui flirte avec la simplicité absolue. L’un n’aime que la montagne plaisir, l’autre l’abhorre. Le destin de Rémy va progressivement basculer lors d’un rendez-vous professionnel fixé au très sélect Mont-d’Arbois sur les hauteurs de Megève : deux couples de retraités et une jeune femme ont réservé une excursion à partir de Rochebrune. L’un des retraités – tous d’un milieu très aisé – est l’incarnation même de la hâblerie mais c’est vers la femme que se tourne Rémy en ayant pour la première fois l’envie de baisser les yeux de crainte d’être foudroyé par cette beauté olympienne. Rapidement, les deux êtres vont se rapprocher mais cette fois-ci tout est différent : Rémy est tombé éperdument amoureux de Laure. La montagne va être la scène majestueuse de leur histoire à l’image des pics et des roches : magnificence et danger, rugosité et grandeur, risques et fracas, incandescence solaire et tonnerres assourdissants, réalisme et onirisme, pour une métamorphose vertigineuse.

    Enfin un roman de montagne loin du voyeurisme de la tragédie ! Romanesque à souhait par un amour qui se déroule à la verticale avec juste ce qu’il faut de mystère ; ce sont des lignes en hommage à sa majesté la pierre sous les flammes des dompteurs alpinistes. Si le personnage de Rémy intrigue, celui de Laure est charismatique : énergique, indomptable, impavide car elle sait tirer profit de la peur, authentique, avec une sensibilité qu’elle réserve au plus profond d’elle-même. Ode à la montagne, ode à la femme.

    L’agilité de la plume fait caracoler scènes et descriptions dans une langue qui glisse sur les parois des belles lettres et entraîne le lecteur dans un parcours aux effluves savoyards où défilent le mythique Mont-Blanc, les Aravis, le col des Montets, les Aiguilles Rouges, les Drus pour atteindre l’acmé avec le refuge de la Charpoua.

    Comme toujours avec Jean-Christophe Rufin, le visible flirte avec l’invisible. Si on soulève le voile, la transparence des phrases révèlent l’humour – dès l’incipit – le regard de celui qui est toujours médecin – jusqu’à l’hôpital de la Salpetrière – le sibyllin des âmes, l’urgence de ne jamais juger un comportement, la nécessité de sauvegarder la nature et enfin une richesse humaine faisant battre les pages au rythme du cœur.

    Blog Le domaine de Squirelito => https://squirelito.blogspot.com/2022/01/une-noisette-unlivre-les-flammes.html

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Depuis Rouge Brésil, Christophe Rufin est un auteur que je lis régulièrement et dont j’apprécie les romans, excepté sa série de polars.
    Dans « Les flammes de pierre », titre magnifique et mystérieux, j’espérais retrouver le plaisir que j’avais éprouvé, adolescente, lorsque je dévorais les...
    Voir plus

    Depuis Rouge Brésil, Christophe Rufin est un auteur que je lis régulièrement et dont j’apprécie les romans, excepté sa série de polars.
    Dans « Les flammes de pierre », titre magnifique et mystérieux, j’espérais retrouver le plaisir que j’avais éprouvé, adolescente, lorsque je dévorais les livres de Frison-Roche.
    Oui, Rufin n’a pas son pareil pour décrire la montagne qui devient sublime à force de beauté. Il sait aussi nous entrainer dans de folles courses, nous faire ressentir l’adrénaline de la grimpe et l’apaisement que procure aussi la montagne dans sa solitude. Rufin aime la montagne et sait nous transmettre cette passion éprouvée par le grimpeur
    « Le rocher était enthousiasmant de pureté et de solidité. L’environnement de glaciers s’accordait comme un écrin de soie blanche à cette paroi élégante, taillée dans la matière cristalline et que Rémy offrait à Laure comme un bijou ».
    Si la montagne est au cœur de ce roman, les héros en sont Rémy et Laure. Rémy, séduisant guide de montagne et bourreau des cœurs. Laure, une parisienne cadre dans la finance et amoureuse des sports de glisse et d’ascension. Entre ces deux-là, bien sûr, nait une romance sans violons mais avec le vent frais des cimes. Nous assistons à moults rebondissements plus ou moins crédibles dont je ne révèlerai rien. Après le cadre majestueux de la montagne, son air pur on découvre Paris et sa faune dans la grisaille citadine.
    De l’histoire sentimentale entre le guide et la parisienne, je n’en retiens pas grand-chose. Par contre, on trouve au gré de sa lecture quelques morceaux d’anthologie sur des escalades célèbres et des sommets mythiques autour du Mont Blanc comme, les Drus, les aiguilles rouges, les aiguilles vertes, la chaîne des Ecclésiastiques, les pointes du Midi et d’autres qui évoquent les romans de Frison-Roche. C’est aussi l’occasion pour JC Rufin, d’évoquer en passant l’exploit de grands alpinistes comme Rebuffat.
    Le lecteur, s’il n’est pas alpiniste, doit se familiariser avec la technique et le vocabulaire : crampons et baudriers, système d’assurage, chaussures d’approche et chaussons d’escalade, magnésie et tant d’autres. Bon, le néophyte s’y retrouve quand même et j’avoue avoir apprécié les passages sur l’histoire de l’alpinisme.
    Une partie du roman se déroule au refuge de la Charpoua perché à 2841 mètres au pied des Drus. Cette cabane construite en 1904 n’a qu’une seule pièce et propose 112 couchages. Pas de douche mais un tuyau d’eau froide. Et son gardien…est une gardienne qui aura sans doute inspiré notre romancier. Sarah la gardienne capte l’eau et refuse les bouteilles en plastique, elle cuisine à partir de produits bios et locaux. Si vous êtes curieux, allez donc faire un saut sur le site du refuge de la Charpoua, pas besoin d’être alpiniste et ça vaut le détour.
    Parfois, il n’y a qu’un pas entre fiction et réalité. Parfois, aussi, la réalité peut se révéler plus enthousiasmante que la fiction.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.