Olivier Norek

Olivier Norek

Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. Code 93, son premier roman, a été largement salué par la critique et a reçu en 2015 le prix du public de Saint-Maur en Poche....

Voir plus

Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. Code 93, son premier roman, a été largement salué par la critique et a reçu en 2015 le prix du public de Saint-Maur en Poche. Territoires (2014) et Surtensions (2016) sont aussi consacrés aux (més)aventures du capitaine Victor Coste et de son équipe. Surtensions a reçu le Prix du polar européen 2016 du Point et le Grand Prix des Lectrices ELLE 2017, dans la catégorie policier. Ses ouvrages sont publiés chez Michel Lafon et repris chez Pocket.
Olivier Norek a également participé à créer l’histoire de la sixième saison de la série Engrenages sur Canal +, et est le scénariste du téléfilm Flic tout simplement diffusé sur France 2 à la fin de l’année 2015. Son nouveau titre, Entre deux mondes, a paru en octobre 2017 chez Michel Lafon.

Articles (6)

Voir tous les articles

Avis (130)

  • Couverture du livre « Code 93 » de Olivier Norek aux éditions Pocket

    Cathy13600 sur Code 93 de Olivier Norek

    Jusqu'à ce mois de juillet 2018, période durant laquelle j'ai terminé « Code 93 », je n'avais jamais lu de livres d'Olivier Norek.
    Comme beaucoup de passionnés de lectures, j'avais bien évidemment entendu parler de cet auteur a qui l'on prête du talent et un sens aiguisé pour l'écriture de...
    Voir plus

    Jusqu'à ce mois de juillet 2018, période durant laquelle j'ai terminé « Code 93 », je n'avais jamais lu de livres d'Olivier Norek.
    Comme beaucoup de passionnés de lectures, j'avais bien évidemment entendu parler de cet auteur a qui l'on prête du talent et un sens aiguisé pour l'écriture de polars. Je m'étais promise de le lire un de ces jours. Par manque de temps, je n'avais pas encore franchi le pas.
    Faute réparée puisqu'après avoir définitivement posé « Tu tueras l'ange » de Sandrone Dazieri, je décidais ou plutôt nous décidions, Nathalou93 et moi-même, de partir ensemble à la découverte de ce Monsieur et du premier tome de sa trilogie qui se compose également de Territoires et Surtensions.
    Très rapidement, j'ai su que mon choix avait été le bon. le sujet me paraissait intéressant, parfaitement maitrisé. Quelques heures de plaisir m'attendaient.
    Finalement, j'ai effectivement passé un agréable moment. Un moment fait de tensions, de noirceur, de surprises mais aussi d'humanité qui ne demande qu'à être prolongé avec son second opus même si les enquêtes doivent être vraisemblablement indépendantes les unes des autres.
    Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Voici autant de cas curieux que l'on doit affronter lorsque l'on rencontre Victor Coste, capitaine de police au groupe crime de la Sous-direction de la Police Judiciaire de Seine-Saint-Denis.
    Rompu aux enquêtes délicates par quinze ans d'expérience sur le département, ce chef d'équipe se prépare pourtant au pire. À la suite de la réception de lettres anonymes, il investigue et met à jour des pratiques peu conformes à la morale au sein de son unité. Une première piste se dessine : celle d'un mystérieux dossier, le « Code 93 ». Qu'en penser ? Que signifie-il ? Qu'implique-t-il ? Est-il en corrélation avec les récents homicides ? le chemin sera long et difficile… surtout qu'en parallèle, ses hommes et lui vont s'engager sur un terrain glissant à cause d'une affaire compromettant une famille aisée de Saint-Cloud. Est-ce le hasard ? Une coïncidence ? Existe-t-il un lien entre ces nombreuses énigmes ? En clair, que vont-ils déterrer ? du lourd ? de l'insignifiant ? Vous piaffez d'impatience ? Je ne vois qu'une solution : achetez ou empruntez ce bouquin et lancez-vous !
    Au fil des pages, l'écrivain nous confronte au dur métier de policier. Nous voyageons au coeur même d'une brigade chargée de résoudre les meurtres les plus sordides. Nous plongeons dans la drogue, la prostitution, la turpitude, les manigances politiques et nous prenons alors conscience de l'horreur et parfois de la résignation qui accompagne ces officiers.
    Sous couvert d'une investigation criminelle sur fond de politique, nous découvrons un monde fait de rites, de codes.
    En étant lieutenant de police, actuellement en disponibilité, dans ce département de la région Île-de-France, M. Noreck ne pouvait que s'appuyer sur ses connaissances, son expérience pour accoucher d'un écrit qui transpire de vérités, de justesse. C'est bluffant de réalisme. A tel point, que je crois sincèrement que rien n'est inventé. Simplement mis en forme pour en faire un thriller. Beau travail !
    Le style est entrainant, addictif car direct. O.N. écrit sans surcharges, en allant « droit au but ». Les chapitres courts sont bien construits et plaisants à lire. Les dialogues sont assez vivants avec une légère pointe d'humour qui n'est pas désagréable.
    Après vous avoir expliqué les raisons pour lesquelles j'ai aimé cette lecture, je ne peux occulter ce qui m'a déplu.
    Je m'adresse, ici, directement à l'auteur : Pourquoi cette comparaison entre Marseille et le 93 ? Il est évident que la cité phocéenne connait de l'insécurité mais, pour y vivre, je vous certifie que cet amalgame ne se justifie pas.
    Je trouve, par ailleurs, que le suspense est insuffisant. Certes, l'intrigue, imaginée avec soin, est complexe mais j'ai deviné le nom du coupable trop tôt à mon goût. Cela a amoindri mon intérêt et m'a privée d'un dénouement surprenant. Gros point noir du récit à mon humble avis.
    Les personnages, qu'en ai-je pensé ?
    Le premier contact est positif. J'ai aimé les accompagner au quotidien. Je suis tombée sur des protagonistes professionnels, consciencieux, déterminés. Ils ne sont pas parfaits mais très attachants. Ce sont avant tout des êtres humains avec leurs qualités, leurs défauts, leurs faiblesses. Chacun son caractère, chacun son passé mais ensemble ils forment un vrai clan capable de résister à n'importe quelle tempête. Il me tarde de les rejoindre à nouveau.
    J'ai eu une affection particulière pour notre héros principal. Cet individu est responsable, travailleur, protecteur envers ses subordonnés. J'ai apprécié son humanisme, l'amitié avec son ancien collègue et le fait qu'il ne soit pas blasé par sa vie professionnelle.
    J'ai adoré Johanna. Son abnégation, son énergie, son caractère bien trempé.
    Le binôme Sam-Ronan est agréable à suivre. Leur complicité évidente est un atout majeur.
    En bref, je ressors de cette aventure en ayant un ressenti positif. J'ai tourné les pages avec avidité en y prenant un réel plaisir. Je ne me suis jamais ennuyée et j'ai appris nonobstant le fait que ce soit une fiction. Ma rencontre avec ce romancier a été bénéfique. Je continuerai donc à le suivre.
    Je conseille ? : Oui, sans aucun souci. Malgré les quelques imperfections évoquées plus haut, C'est un bon roman policier. du réalisme, de l'efficacité, de l'audace et une histoire bien ficelée vous attendent. Pour un premier écrit, c'est une belle réussite. A confirmer par la suite.

  • Couverture du livre « Code 93 » de Olivier Norek aux éditions Pocket

    lireencore93420 sur Code 93 de Olivier Norek

    De plus j'ai rencontrer Olivier Norek a #stmaurenpoche, donc ça m'as donner encore plus envie de lire son premier livre. Il as reçu le prix de ce salon en 2015.

    Victor Coste Capitaine de police du Groupe "Crime 1" son équipe se compose de :
    Mathias son bras droit, pour qui il as une...
    Voir plus

    De plus j'ai rencontrer Olivier Norek a #stmaurenpoche, donc ça m'as donner encore plus envie de lire son premier livre. Il as reçu le prix de ce salon en 2015.

    Victor Coste Capitaine de police du Groupe "Crime 1" son équipe se compose de :
    Mathias son bras droit, pour qui il as une confiance aveugle, et Ronan sa dernière recrue, ils sont appeler, sur les entrepôts désaffectés du canal de l'ourcq ou ils constatent un homme assez grand black, qu'on apella un beau "bb" et oui c'est comme cela qui s'appelle.

    Direction IML (Instistut Médico Legal) pour assister a l'autopsie, et le soi disant mac-abée se réveille.

    L'équipe vont de surprises en surprise, dans cette enquête surprenante, ou les meurtres vont se succédaient, tout cela est il reliait a l'affaire du code 93 ?
    Est ce que tout les membres sont si innocent que ca ?

    Une chose est sure le capitaine COSTE est prêt à tout pour démêler le vrai du faux et surtout trouver le coupable de ces meurtres.

    J'ai adorer l'écriture de Mr Norek, et son personnage principal Victor COSTE, brut de décoffrage, avec aussi ses failles, genre policier, qui fait tout pour découvrir la vérité en restant toujours très honnête et en essayant toujours de protéger ses hommes.

    Habitant dans le 93 et une partie de ma vie dans une cité, on sens le vécu, on se croit dans une véritable histoire, peut être c'est le cas ?

    L'écriture est fluide, et parfois avec des passages caustiques, personnellement j'aime beaucoup cette spécificité, l'histoire est haletante, elle parle de choses actuelles comme le nouveau Paris, mais aussi le problème de la drogue, tout ce qu'une équipe de la police peut rencontrer.

    Mais Également des interconnexions qui peuvent exister entre les services de cette grande maison, l'auteur détaille bien comment elle est composée, j'ai trouver ça très intéressant, avec un journaliste très renseigner et la jolie médecin de Institut Médico Légal qui rentre dans l'histoire donne encore plus d'intensité au récit.

    Je vais me jeter sur Territoires qui est la deuxième enquête de l'équipe de Victor Costes

  • Couverture du livre « Surtensions » de Olivier Norek aux éditions Pocket

    lireencore93420 sur Surtensions de Olivier Norek

    Troisième opus d' @oliviernorek refermée -

    L'auteur pour cet opus le consacre a la prison et a la justice, ça tombe bien, c'est un sujet qui m'as toujours intéressée et lu beaucoup d'ouvrages concernant ce sujet, beaucoup de témoignages.

    Donc les premières pages de ce livre, donne le ton,...
    Voir plus

    Troisième opus d' @oliviernorek refermée -

    L'auteur pour cet opus le consacre a la prison et a la justice, ça tombe bien, c'est un sujet qui m'as toujours intéressée et lu beaucoup d'ouvrages concernant ce sujet, beaucoup de témoignages.

    Donc les premières pages de ce livre, donne le ton, il y aura de l'émotion, beaucoup de tristesse.

    Mais c'était loin que j'imaginais.

    Après c'est le truc de l'auteur, il adore surprendre ses lecteurs et lectrices.

    Le chapitre suivant, on rentre directement dans le milieu de la prison de Marveil, et on fait connaissance avec les résidents de ce lieu, et plus particulièrement avec Nunzio Mosconi, et la problématique tourne autour de sa famille et d'une histoire de vengeance, les Mosconi comme vous entendez sont Corses, ça donne aussi le sens du livre .

    Nuizio Mosconi vit un vrai calvaire en prison, c'est criant de vérité, et tres dur a lire, ça m'as broyer le coeur, et pourtant, j'en ai lu des récits sur ce thème.

    C'est difficile, mais on vois vraiment ce que vis un primo arrivant dans une prison, et c'est effrayant, mais j'avoue hyper intéressant.

    Une autre affaire se conjugue avec celle ci, et la l'équipe du Capitaine Coste rentre en scène, une histoire de Kidnaping, Victor Coste en ressort démoli, et pense a partir, quitter la police, il en marre, il est au bout du rouleau.

    J'adore ce personnage, et le voir si desemparé, m'as rendue triste, et on envie de lui dire, tiens le coup, ça va aller !!!!

    Mais vous inquiétiez pas, ce courageux capitaine de police, va aller au bout de cet enquête, et vaincre tout ses démons, après tout peut être pas tous.

    C'est un tome, ou Léa Marquant la jolie médecin légiste, prends beaucoup de place dans l'histoire, et un peu d'amour, dans un tome très émouvant, fait vraiment du bien, malgré, qu'amour rime pas toujours avec légèreté, mais aussi avec complexité sur tout avec Coste. Mais ça donne de l'espoir a un opus très noire.

    Les chapitres sont incisifs, et se lit très facilement, la famille de Nunzio est fascinante, les Corses aussi sont emblématiques, on entends tellement de choses sur eux, et la on lit une histoire réelle sur une de ces fratrie, j'ai personnellement adorer.

    J'ai autant frémi pour les Mosconi que pour l'équipe de Costes, et des émotions on va en avoir, on va rire, parfois a la limite des larmes, et très souvent énormément d'émotions.

    Maintenant il faut que je trouve son dernier opus, et selon certaines dires, il est fort probable que je dois m'attendre, a verser des larmes tellement il est touchant, très envie de rester dans cette émotion.

    La découverte de cet auteur as était formidable, j'adore son ton incisif, il va droit au but, il tourne pas autour du pot, et dis les choses telles qu'elles sont.

    L'auteur promet 90 a 95 % de réalité dans ces livres qui en deviennent encore plus intéressants.

    J'ai hâte de lire son dernier opus, et surtout espère retrouver l'équipe du Capitaine Costes dans un futur ouvrage, ce personnage me manque déjà.

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • Rencontre avec Olivier Norek pour "Entre deux mondes"

Voir toutes les videos

Récemment sur lecteurs.com