Olivier Norek

Olivier Norek

Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. Code 93, son premier roman, a été largement salué par la critique et a reçu en 2015 le prix du public de Saint-Maur en Poche....

Voir plus

Olivier Norek est lieutenant de police à la section Enquête et Recherche du SDPJ 93 (service départemental de la police judiciaire de Seine-Saint-Denis) depuis quinze ans. Code 93, son premier roman, a été largement salué par la critique et a reçu en 2015 le prix du public de Saint-Maur en Poche. Territoires (2014) et Surtensions (2016) sont aussi consacrés aux (més)aventures du capitaine Victor Coste et de son équipe. Surtensions a reçu le Prix du polar européen 2016 du Point et le Grand Prix des Lectrices ELLE 2017, dans la catégorie policier. Ses ouvrages sont publiés chez Michel Lafon et repris chez Pocket.
Olivier Norek a également participé à créer l’histoire de la sixième saison de la série Engrenages sur Canal +, et est le scénariste du téléfilm Flic tout simplement diffusé sur France 2 à la fin de l’année 2015. Son nouveau titre, Entre deux mondes, a paru en octobre 2017 chez Michel Lafon.

Vidéos (2)

Articles (6)

Avis (180)

  • add_box
    Couverture du livre « Surface » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon

    Karine H sur Surface de Olivier Norek

    Ça démarre sur les chapeaux de roue, avec l'intervention au petit matin, dans un appartement de banlieue parisienne, du capitaine Noémie Chastain et de son équipe. Une intervention qui tourne mal, puisque Noémie reçoit une décharge de fusil de chasse qui lui déchire la moitié du visage.
    Mais...
    Voir plus

    Ça démarre sur les chapeaux de roue, avec l'intervention au petit matin, dans un appartement de banlieue parisienne, du capitaine Noémie Chastain et de son équipe. Une intervention qui tourne mal, puisque Noémie reçoit une décharge de fusil de chasse qui lui déchire la moitié du visage.
    Mais après son hospitalisation, quand elle reprend le boulot, le visage du capitaine Chastain dérange, il est comme un rappel permanent du risque, du danger que courent les flics. Elle est mutée, provisoirement lui assure-t-on, dans un commissariat de l'Aveyron. Où il ne se passe rien de bien grave...
    ...jusqu'au jour où, à la surface d'un lac artificiel, remonte un fût contenant les restes d'un enfant, disparu avec deux de ses camarades 25 ans plus tôt.
    Comment enquêter quand une partie des preuves se trouve dans un village englouti, et quand le silence est d'or chez des habitants qui cultivent le secret ?
    C'est le défi que devront relever Noémie et sa nouvelle équipe.

    Le polar n'est pas mon genre de prédilection. Non que je le méprise, bien au contraire, mais il est vrai que j'en lis finalement assez peu.
    Voilà donc un polar de 422 pages, que l'on dévore pendant 300 avant de, volontairement, ralentir. Et pourquoi donc ? Parce qu'on sait qu'après l'avoir fini viendra la gueule de bois ! Un peu comme quand on raccompagne un ami à l'aéroport et que l'on rentre seul chez soi. Quoi ? C'est déjà fini ?
    Enfin, quand je dis qu'on ralentit... On essaye de ralentir, mais c'est peine perdue tant le talent de conteur d'Olivier Norek est grand.
    Il est rare qu'on pleure à la fin d'un roman policier; j'ai eu les larmes aux yeux en refermant celui-ci.
    Donc, c'est déjà fini, et j'ai un petit peu le cafard !
    Mais que tous ceux qui n'ont pas encore lu Surface se réjouissent: de belles heures leur sont promises !

  • add_box
    Couverture du livre « Entre deux mondes » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon

    Parisienne sur Entre deux mondes de Olivier Norek

    Un roman à couper le souffle, tant ce qu'il révèle est fascinant et terrorisant! Les héros surprenamment attachants nous font découvrir l'envers du décor tant à Calais, avec les migrants et leurs histoires de vie tordues et pourtant pleine d'ardeur, mais aussi avec ceux qui les côtoient, en...
    Voir plus

    Un roman à couper le souffle, tant ce qu'il révèle est fascinant et terrorisant! Les héros surprenamment attachants nous font découvrir l'envers du décor tant à Calais, avec les migrants et leurs histoires de vie tordues et pourtant pleine d'ardeur, mais aussi avec ceux qui les côtoient, en l'occurence ici, la police. Les deux protagonistes nous font vibrer par ces vies décrites, plus fort qu'un reportage maintes fois vu à la télévision. le ton assez sec de la narration, porche du langage parlé des personnages, nous donne à imaginer d'autres vies que la nôtre et cela, malgré la terrible violence décrite, mérite d'être lu, pour moi en quelques heures.

  • add_box
    Couverture du livre « Surface » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon

    Chantal Criscuolo sur Surface de Olivier Norek

    O. Norek quitte les banlieues pour plonger son lecteur dans la France profonde, où peu de "grosses affaires" en théorie remuent les journaux locaux. Et puis voilà qu'une rescapée des stups est envoyée en Aveyron, loin du tumulte parisien et de ses traquenard sanglants. Mi-placard, mi-lieu de...
    Voir plus

    O. Norek quitte les banlieues pour plonger son lecteur dans la France profonde, où peu de "grosses affaires" en théorie remuent les journaux locaux. Et puis voilà qu'une rescapée des stups est envoyée en Aveyron, loin du tumulte parisien et de ses traquenard sanglants. Mi-placard, mi-lieu de reconstruction mentale, cette mutation va au final faire ressortir une affaire de disparition vieille de 20 ans. L'héroïne, une "gueule cassée", doit faire face à ses propres démons et à tous ceux que l'enquête dérange. Personnages très crédibles, attachants, rythme du récit fort bien mené, description pertinente du travail de la brigade fluviale, tout est réuni pour un roman qu'on a du mal à quitter. Vivement un nouvel opus avec Noémie Chastain !
    (5 étoiles ! je n'arrive pas à les inscrire ...!

  • add_box
    Couverture du livre « Surface » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon

    Un brin de Syboulette sur Surface de Olivier Norek

    Mais quel livre!!! J’ai été totalement happée par cette histoire, par la plume de l’auteur! « Surface » est un sacré roman policier où l’héroïne est atypique: une femme dont le visage porte la trace indélébile de la dangerosité du métier de flic, cette femme est devenue une gueule cassée. Noémie...
    Voir plus

    Mais quel livre!!! J’ai été totalement happée par cette histoire, par la plume de l’auteur! « Surface » est un sacré roman policier où l’héroïne est atypique: une femme dont le visage porte la trace indélébile de la dangerosité du métier de flic, cette femme est devenue une gueule cassée. Noémie Chastain mais quel personnage, quelle personnalité, quelle femme! C’est une combattante qui va le prouver, qui va prouver aux mecs du 36 qu’elle est et restera une super enquêtrice. Olivier Norek emmène son lecteur avec Noémie dans sa reconstruction aussi bien physique que psychique dans un lieu inconnu pour elle. Et quel lieu que l’Aveyron! L’Aveyron est un pays étranger pour une parisienne comme Noémie où le calme, le manque de bitume peuvent être une source d’angoisse. Mais Noémie va tout de même être présente dans ce commissariat sur la sellette et sa persévérance va payer. Noémie va pouvoir déployer toutes ses compétences de capitaine de police car au fin fond de l’Aveyron, une enquête des plus énigmatiques va faire surface plus de 20 ans après!

    Olivier Norek a un talent indéniable pour accrocher son lecteur et cela a marché pour moi vu que j’ai lu « Surface » en 24h! L’auteur met à profit son expérience de capitaine de police ce qui rend son récit plus que réaliste: les attitudes de chacun, la pression, le danger de cette profession, la confiance que se doivent les équipes. Tout cela est superbement bien décrit dans « Surface ». Tout comme les actions de la police fluviale mais là, je n’en dirai pas plus car vous devez découvrir par vous-même ce qui peut bien se cacher sous la surface!!! En tout cas, je comprends mieux l’engouement des lecteurs pour les romans d’Olivier Norek car cet auteur sait comment faire monter la pression doucement mais sûrement. Il sait comment mettre au centre de son intrigue l’humain avec ses forces et ses faiblesses. Il sait comment décrire l’Aveyron et ses habitants pour un réalisme réel!!! Nous ne pouvons que nous laisser emporter par l’histoire et les mots d’Olivier Norek. Et comme son personnage Noémie, j’ai éclaté de rire à la page 149!