Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Surface

Couverture du livre « Surface » de Olivier Norek aux éditions Michel Lafon
Résumé:

Ici, personne ne veut plus de cette capitaine de police.
Là-bas, personne ne veut de son enquête.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (47)

  • J’ai découvert olivier Norek avec son titre « Entre deux monde », j’en ai alors dit tout le bien que j’en pensais. Son dernier roman, « Surface » est tout aussi magistral.
    Magistral par le choix du titre qui évoque l’apparence, l’extérieur, la vision première ou le calme d’un plan d’eau, une...
    Voir plus

    J’ai découvert olivier Norek avec son titre « Entre deux monde », j’en ai alors dit tout le bien que j’en pensais. Son dernier roman, « Surface » est tout aussi magistral.
    Magistral par le choix du titre qui évoque l’apparence, l’extérieur, la vision première ou le calme d’un plan d’eau, une étendue à observer, à découvrir, à comprendre, à explorer méticuleusement et qui évoque aussi, a contrario, les profondeurs de l’être, les valeurs intérieurs de résilience, le regard qui veut percevoir la réalité, l’au-delà du paraître. Et aussi les profondeurs tourmentées, habitées par nos expériences, nos souvenirs, nos questions qui toujours exigent une réponse.
    Noémie Chastain est une officier de police qui a été lourdement défigurée lors d’une intervention de la brigade des stups qu’elle commandait. Elle ne reconnaît pas et n’accepte pas cette Noémie qu’elle voit dans le miroir. Ce qu’elle veut, c’est recommencer au plus vite le boulot, reprendre la direction de son groupe. Car avec un uniforme, elle est au moins flic. Sans, avec la gueule qu’elle a, elle n’est plus personne ! Mais on ne veut plus d’elle aux Stups, elle rappelle trop le raté de l’intervention, l’échec de toute l’équipe. Sa hiérarchie va la placardiser dans un bled de l’Aveyron où elle ne pourra que mourir d’ennui et commettre une faute qui pourra l’écarter à tout jamais… C’est mal la connaître ! Elle va reprendre une cold case, enquêter sur des nouveaux délits, trouver le fil rouge qui relie tous ces éléments et, bien sûr, déranger les coupables qui s’en sortaient depuis plus de vingt ans. Avec No aux commandes d’une nouvelle équipe, ça va déménager !
    Et comme Olivier Norek a décidé de ne pas gâcher notre plaisir, il développe une écriture qui semble, a minima, ne nous fournir que les éléments dont on a besoin et auxquels on peut croire. Tout est si bien emboîté, chaque détail prend sa place dans l’ensemble des informations délivrées et à aucun moment le lecteur ne sent la ficelle ou l’indice qui tombe à pic. L’ensemble donne un tableau complexe et cohérent, support à notre imagination pour deviner des pistes, se fourvoyer, relier des réalités évoquées à des suppositions avec lesquelles Olivier Norek joue des mots et se joue de nous pour nous balader jusqu’au terme de son récit.
    Avec une écriture simple, addictive et des chapitres courts, l’auteur nous offre la possibilité de vivre un bon, très bon polar tout en nous donne également à découvrir et ressentir la réalité du monde et les difficultés de vivre dans nos villages où l’agriculture est en déclin et la modernité non encore capable d’assurer les emplois nécessaires.
    Olivier Noirek, inspecteur de police de son état, est un écrivain qui aime ses héros et plus encore les cadres de vie dans lesquels il situe ces romans. Auteur à suivre, incontestablement !
    Il me restera donc, pour me tenir à jour, de lire Code 93, Territoires et Surtensions. Je ne peux que vous conseiller d’en faire autant.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Belle découverte aussi pour moi ce livre et cet auteur. Histoire bluffante, qui nous tient en haleine jusqu'au bout.
    Un véritable plaisir à lire !

    Belle découverte aussi pour moi ce livre et cet auteur. Histoire bluffante, qui nous tient en haleine jusqu'au bout.
    Un véritable plaisir à lire !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une belle réussite ce nouveau roman d’Olivier Norek qui, cette fois, nous emmène en Aveyron, à Decazeville, dans les pas d’une héroïne marquante, une capitaine de police du 36 partiellement défigurée suite à une interpellation dramatique et profondément blessée dans son identité, mise à l’écart...
    Voir plus

    Une belle réussite ce nouveau roman d’Olivier Norek qui, cette fois, nous emmène en Aveyron, à Decazeville, dans les pas d’une héroïne marquante, une capitaine de police du 36 partiellement défigurée suite à une interpellation dramatique et profondément blessée dans son identité, mise à l’écart par sa hiérarchie au fin fond de l’Aveyron et rejetée par son ex-compagnon.
    L’histoire démarre sur les chapeaux de roues et on ne pourra plus la lâcher tellement on s’attache aux personnages et aux événements qui rythment l’enquête. Une enquête peu ordinaire dans laquelle les morts remontent à la surface, au sens propre comme au sens figuré, après 25 années de silence et de culpabilité enfouie, chez les habitants d’Avalon, ce village reconstruit après avoir été noyé dans les eaux du lac d’un barrage hydroélectrique construit là.

    Comme d’habitude dans les romans d’Olivier Norek, nous sommes au plus près du travail des policiers et, notamment ici, des professionnels de la brigade fluviale qui interviennent dans les eaux du lac. Mais comme toujours aussi, l’intérêt est surtout dans l’empathie de l’auteur pour ses personnages qui témoignent de sa profonde connaissance des comportements humains. Et là, il nous a franchement gâtés avec cette galerie de personnages touchants et cette héroïne exceptionnelle que l’on oubliera pas de si tôt.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je connaissais d'Olivier Norek "Entre deux mondes" que j'avais bien aimé mais ce thriller m'a encore plus plu, le suspense y est haletant et une fois commencé, difficile de reposer ce livre. Je me suis attachée à la personnalité de Noémie Chastain, le personnage principal. Ce roman m'a rappelé...
    Voir plus

    Je connaissais d'Olivier Norek "Entre deux mondes" que j'avais bien aimé mais ce thriller m'a encore plus plu, le suspense y est haletant et une fois commencé, difficile de reposer ce livre. Je me suis attachée à la personnalité de Noémie Chastain, le personnage principal. Ce roman m'a rappelé certaines légendes fascinantes de villages engloutis sous les eaux.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai vu cet ouvrage passer partout et j'en ai entendu de très bons retours donc quand je suis allée a la librairie, je me suis dis "Allez lance toi, tu n'as rien à perdre" C'était la première fois que je lisais un roman d'Olivier Norek et je ne suis pas déçue mais alors vraiment pas !!! De...
    Voir plus

    J'ai vu cet ouvrage passer partout et j'en ai entendu de très bons retours donc quand je suis allée a la librairie, je me suis dis "Allez lance toi, tu n'as rien à perdre" C'était la première fois que je lisais un roman d'Olivier Norek et je ne suis pas déçue mais alors vraiment pas !!! De l'intrigue, du suspense, un retournement de situation ! Vraiment génial! Des personnages hors du commun et un thriller des plus réussis ! Merci pour ce délicieux moment lecture et hâte de lire d'autres romans de cet auteur

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un début époustouflant pour un roman encore une fois très efficace qui se lit d'une traite. J'ai adoré les premières pages consacrées à Noémie et son douloureux réveil à la réalité. Quel personnage que cette femme flic défigurée et envoyée au vert voir si l'herbe y est justement plus verte......
    Voir plus

    Un début époustouflant pour un roman encore une fois très efficace qui se lit d'une traite. J'ai adoré les premières pages consacrées à Noémie et son douloureux réveil à la réalité. Quel personnage que cette femme flic défigurée et envoyée au vert voir si l'herbe y est justement plus verte... Ensuite, ce n'est que du bon. Des personnages qui tiennent la route, des dialogues qui sonnent juste et bien, un brin de psychologie... Bref, du bon et grand polar.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • J'ai grandement apprécié les quatre polars précédents d'Olivier Norek ( Code 93, Territoires, Surtensions et surtout le magnifique Entre deux mondes ) et à nouveau, celui-ci est excellent !

    Excellent comme son titre.

    Surface comme le visage de l'héroïne, Noémie, capitaine de police à la...
    Voir plus

    J'ai grandement apprécié les quatre polars précédents d'Olivier Norek ( Code 93, Territoires, Surtensions et surtout le magnifique Entre deux mondes ) et à nouveau, celui-ci est excellent !

    Excellent comme son titre.

    Surface comme le visage de l'héroïne, Noémie, capitaine de police à la brigade des Stups au 36, défigurée suite à une intervention policière, un malfrat lui tirant en pleine visage. Mutée de force en Aveyron, bassin de Decazeville, sa gueule cassée renvoyant trop sa hiérarchie à une trilogie insupportable échec – culpabilité – peur.

    Surface comme celle du lac d'Avalone, lisse et calme mais qui cache un ancien village englouti suite à la construction d'un barrage hydraulique. le corps d'un enfant disparu il y a plus de 25 ans en remonte ...

    Surface comme les secrets d'un territoire rural, ses rancoeurs et haines recuites qui refluent de toutes parts avec l'enquête de Noémie sur ce cold case qui semble toujours d'actualité .

    Tout est parfaitement réussi et maitrisé dans ce polar, à commencer par l'intrigue, rythmée mais sans tachycardie artificielle : les accélérations arrivent pile quand il faut, permettant aux lecteurs de laisser travailler son imagination tout en suggérant des pistes à suivre, des « zones » à suspecter. Et tout en préservant les surprises des révélations finales, notamment l'ultime rebondissement, vraiment très bien amené.

    Au-delà de toutes ces qualités qui suffisent à faire un très bon polar, c'est la patte Norek que j'ai appréciée, une nouvelle fois, mêlant ultra-réalisme et densité émotionnelle. Ultra-réalisme car tout sonne juste dans l'avancée de l'enquête, on sent que l'auteur a été sur le terrain en tant que lieutenant de police de la SDPJ du 93 : la plume est directe, sans chichi, musclée quand l'action se précise.

    Densité émotionnelle car cet auteur aime les gens, aime ses personnages, c'est une évidence. Sa façon de décrire le microcosme d'une petite ville rurale, ses habitants, sa volonté de faire face aux difficultés socio-économiques, est très vrai, à hauteur d'hommes. Et puis, quel magnifique personnage que celui de Noémie Chastain. Cela fait longtemps que je n'avais pas autant aimé un enquêteur, que je n'avais pas vibré pour lui, pour son destin personnel en parallèle de l'enquête. Sa reconstruction après son terrible accident, sa résilience pour surmonter les cicatrices du corps et de l'âme sont tout aussi vitaux que la réussite de son enquête pour résoudre le cold case des enfants disparus d'Avalone.

    Un excellent polar , efficace et sensible.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pas de déception pour ce nouveau livre d’Olivier Norek. On s’attache à Noémie ce capitaine de police qui se fait tirer en plein visage au début du livre lors d’une intervention.

    Pas de déception pour ce nouveau livre d’Olivier Norek. On s’attache à Noémie ce capitaine de police qui se fait tirer en plein visage au début du livre lors d’une intervention.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.