Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sandrine Collette

Sandrine Collette
Sandrine Collette est née en 1970. Elle partage sa vie entre l'université de Nanterre et ses chevaux dans le Morvan. Des noeuds d'acier, son premier roman, paru chez Denoël en 2013, a rencontré un vif succès critique et public avec plus de 8 000 exemplaires vendus.

Vidéos relatives à l'auteur

  • Sandrine Collette, récit d’une glaciale Patagonie

    Tonitruant, comme un sol de terre sèche foulé par les sabots d'un criollo. Il reste la poussière est de ces livres qui ne vous promettent rien, et qui vous donnent beaucoup. D'une mine presque douce, mais néanmoins affutée, Sandrine Collette raconte la...

Avis sur cet auteur (343)

  • add_box
    Couverture du livre « Six fourmis blanches » de Sandrine Collette aux éditions Le Livre De Poche

    Bagus35 sur Six fourmis blanches de Sandrine Collette

    Mathias est scarificateur de famille ,son don ,il le tient de son grand-père .A chaque événement important de la vie,on le sollicite pour sacrifier une chèvre pour conjurer le mauvais sort .Même le patriarche de la région qui a droit de vie et de mort sur tous le respecte .
    Elias et Lou ,eux...
    Voir plus

    Mathias est scarificateur de famille ,son don ,il le tient de son grand-père .A chaque événement important de la vie,on le sollicite pour sacrifier une chèvre pour conjurer le mauvais sort .Même le patriarche de la région qui a droit de vie et de mort sur tous le respecte .
    Elias et Lou ,eux ,ont voulu se prendre un bon bol d'air en découvrant les montagnes d'Albanie avec leur guide Vigan .
    Seulement le destin de tous ses personnages va être bouleversé ,pas que par les esprits de la montagne .
    Un bon thriller .

  • add_box
    Couverture du livre « Il reste la poussière » de Sandrine Collette aux éditions Le Livre De Poche

    Ksaul78 sur Il reste la poussière de Sandrine Collette

    Roman noir et troublant qui est pour moi le meilleur de Sandrine Collette et de loin ! Je connais bien l'Argentine, et je découvre ici une Patagonie sombre et froide, vertigineuse, où la vie d'un petit garçon est comptée à chaque page, tant la cruauté de sa mère et de ses frères est violente et...
    Voir plus

    Roman noir et troublant qui est pour moi le meilleur de Sandrine Collette et de loin ! Je connais bien l'Argentine, et je découvre ici une Patagonie sombre et froide, vertigineuse, où la vie d'un petit garçon est comptée à chaque page, tant la cruauté de sa mère et de ses frères est violente et menaçante. Durant toute ma lecture, je me suis tenue à côté de ce petit garçon et j'ai rêvé le prendre dans mes bras. Pourvu qu'il vive, me suis-je dit...

  • add_box
    Couverture du livre « On était des loups » de Sandrine Collette aux éditions Lattes

    Salix_alba sur On était des loups de Sandrine Collette

    Quelque part, dans d’immenses contrées sauvages, un homme vit seul, hors réseau. Ainsi peut-il laisser libre cours à ses passions de la chasse et de l’environnement ; tout en ressentant une symbiose avec la nature âpre, cruelle et sans pitié. Et de fait, en rentrant de chasse, il découvre son...
    Voir plus

    Quelque part, dans d’immenses contrées sauvages, un homme vit seul, hors réseau. Ainsi peut-il laisser libre cours à ses passions de la chasse et de l’environnement ; tout en ressentant une symbiose avec la nature âpre, cruelle et sans pitié. Et de fait, en rentrant de chasse, il découvre son petit garçon de cinq ans, protégé sous le corps de sa femme tuée par un ours.

    Une catastrophe pour Liam, non seulement pour la disparition de sa femme, son seul pilier dans ce monde hostile ; mais le « devoir » de garder son petit homme, ce qui implique une situation difficile pour lui, car il est hors de question d’aller chasser avec lui ! Que faire alors ? Bien sûr, lui vient l’idée de le confier et peut-être plus d’ailleurs. Son raisonnement simpliste, lui suggère en premier cette solution ; difficile pour lui d’accepter un gosse qu’en lui-même n’a pas eu d’enfance !

    Une réaction d’égoïste qui trouve sans doute, son origine, dans l’absence de référentiels d’une saine éducation, et surtout, d’une absence cruelle de discussions, d’apprentissages des codes sociaux, mais à l’inverse a subi les coups de trique par des parents embrumés par l’alcool...Rien de mieux pour expliquer son besoin irrépressible de quitter ce monde – il ne supporte guère les gens – pour les massifs montagneux.

    Ce roman de Sandrine Collette, questionne notamment sur : le paradoxe de la cruauté du monde animal contre celui de l’espèce humaine, du devoir tuer pour vivre au devoir tuer par cruauté et bêtise ; des relations parents enfants, bref de l’instinct paternel – dans le cas présent – ; de la difficulté du dialogue et de son corollaire l’incompréhension ; de la liberté individuelle de choisir son mode de vie afin de sortir du schéma classique de la vie citadine et consumériste. En fait une brillante allégorie du théâtre de la fragilité de la psychologie humaine dans le décor grandiose de la nature dans son absolu.

    Si d’emblée l’approche d’immenses territoires présuppose une simple histoire pastorale, il n’en est rien. Ce récit doté d’un style narratif par le principal acteur frustre de ce drame joint à une absence remarquée de ponctuation, m’ont au début dérouté, pour par la suite m’envelopper dans les arcanes de la nature et de l’homme. En définitive, Liam accèdera à l’humanité par la rédemption que lui donne son enfant.

    Que les relations humaines s’avèrent difficiles, mais bien mises en valeur par Sandrine Collette.

  • add_box
    Couverture du livre « Animal » de Sandrine Collette aux éditions Denoel

    dominique petrone sur Animal de Sandrine Collette

    Un livre a l'ambiance sombre et au suspense garanti.
    Deux enfants retrouvés attaché a un arbre, des enfants abandonnés...
    Une femme les trouve , les détache et les prends avec elle et l'histoire commence sur une angoisse permanente.
    Des enfants sauvages qui trainent et qui tournent...
    Voir plus

    Un livre a l'ambiance sombre et au suspense garanti.
    Deux enfants retrouvés attaché a un arbre, des enfants abandonnés...
    Une femme les trouve , les détache et les prends avec elle et l'histoire commence sur une angoisse permanente.
    Des enfants sauvages qui trainent et qui tournent mal...
    Par la force des choses ils vont etres séparés et l'histoire se déroule sur deux périodes.
    Adulte nous allons suivre Lior qui est fasciné par la chasse, en particulier celle des ours et c'est une course folle entre elle et l'ours qui va nous maintenir en haleine, des scènes a vous couper le souffle, intenses, addictives.
    C'est la période du roman que j'ai le plus apprécié mais tout ne va pas s'arreter la, de qui des deux entre l'ours et elle va triomphé et qui va en sortir indemne c'est toute la trame de ce passage.
    Puis arrive le moment ou le début et la fin prennent sens et on comprend tout.
    Très bien mené, une plume maitrisée, une nature très présente.
    Une histoire incroyable, une évasion magnifique au coeur de l'hiver, de la neige et des grands arbres, une lecture intense qu'on commence et qu'on n'a plus envie de lacher.