Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Sandrine Collette, récit d’une glaciale Patagonie

Sous la poussière, la plume

Sandrine Collette, récit d’une glaciale Patagonie

Tonitruant, comme un sol de terre sèche foulé par les sabots d'un criollo.

Il reste la poussière est de ces livres qui ne vous promettent rien, et qui vous donnent beaucoup. D'une mine presque douce, mais néanmoins affutée, Sandrine Collette raconte la poursuite de Rafael, un petit garçon qui tente de gagner la liberté en s’affranchissant de ses frères, qui le harcèlent et le maltraitent face à une mère insensible. C’est leur vie dépouillée et brutale au sein d'une nature hostile au premier regard, inhospitalière en y regardant mieux, que Sandrine Colette nous dévoile.

Enveloppant, pourtant, comme la caresse du soleil d'hiver sur la peau, ce roman ne laisse pas intact son lecteur.

Aux Quais du Polar, impossible de ne pas s'arrêter pour échanger avec Sandrine Collette et comprendre son inspiration pour ces quelques pages d'envoûtement, entre faune et flore de Patagonie et drame familial.

- Des terres brûlées à perte de vue, des montagnes chaotiques et un hiver menaçant qui approche : dès les premières pages de « Il reste la poussière », vous transportez le lecteur au cœur de la Patagonie.  Qu'est-ce qui a fait naître chez vous cette envie de raconter cette région désolée, et comment l'avez-vous nourrie ?

C’est venu de plusieurs choses mélangées : mettre en scène ma passion des chevaux, mais pas seulement, car à mon sens, ça ne fait pas un livre. Puis je pense aussi que, je m’en rends compte petit à petit, des livres nous ont marqués au fil des années, des livres qu’on intègre, qu’on digère, qu’on oublie et à un moment, en écrivant quelque chose, c’est une façon de rendre hommage à ce livre qui nous a marqués.

 




« Des livres nous ont marqué au fil des années, des livres qu’on intègre, qu’on digère, qu’on oublie. »

- Dans ce roman, la violence et la brutalité innées à cette famille sont omniprésentes. Votre écriture juste et d'une certaine manière poétique, permet de créer un contrepoids. En quoi est-ce nécessaire selon vous ?

Il reste, malgré la violence, non pas la poussière mais quelque chose de la poésie. Mais ça c’est aussi la nature qui veut ça, même rude, même brutale, même rocailleuse, même sèche, il reste toujours quelque chose de beau, comme c’est le cas dans l’espèce animale également. Finalement, c’est l’humanité qui me pose le plus de problème.

- Rafael, le jeune garçon, est persécuté par ses frères. Il ne gagnera sa liberté qu’en vivant une expérience en dehors de sa famille. Pensez -vous que ceci soit nécessaire pour les jeunes ?

(rires) Ce que je pense c’est que, pour reprendre l’expression, « on ne grandit pas dans la soie ». Pour grandir, il faut quelque chose de différent, un accident : ça peut être une rencontre, ça peut être n’importe quoi. Et pour qu’il y est ce type d’accident, il faut forcément que le microcosme dans lequel on vit varie, il faut que les équilibres changent.

« L’impression qu’on est en pleine liberté […] et très vite, se rendre compte qu’il n’en est rien »

- Vous maîtrisez à merveille l'art du huis-clos comme nous avons pu le lire dans « Des nœuds d’acier ». Dans ce nouveau roman, avez-vous cherché à créer une autre forme de huis-clos, perlé d'éclats de liberté ?

Oui, c’est absolument ça. Au départ, c’est un piège : l’impression que c’est immense, puis à l’intérieur de cette immensité il y a une ferme, et dans cette ferme, plus précisément encore, il y a une famille : le huis-clos, la prison est là. C’est quelque chose d’assez récurrent chez moi, l’impression qu’on est en pleine liberté dans la campagne, les forêts, les vignes et très vite, se rendre compte qu’il n’en est rien.

« Je trouve [la nature] encore plus intéressant[e] qu’un tueur en série »

- On saisit dans vos livres, en-dehors de « Une brume si légère », une véritable sensibilité à la nature, aux échappées sauvages. La nature est-elle nécessaire pour votre écriture ?

Je trouve ça encore plus intéressant qu’un tueur en série car la nature, une fois qu’elle a commencé quelque chose, un ouragan, un raz-de-marée, rien ne peut l’arrêter : on peut juste se terrer dans un coin, et prier que ce ne soit pas notre heure. Et c’est ça qui m’intéresse, plus que le paysage pour lui-même, le fait que la nature devienne un personnage auquel on pourrait presque prêter vie et volonté, de la même manière que les pompiers disent que le feu est vivant.

« Je suis vraiment contente de finir un livre car j’ai déjà l’idée du suivant »

- Que ressentez-vous maintenant que « Il reste la poussière » est achevé ?

Je me suis demandée si j’aurais fait pareil (rires) !

Plus sérieusement, je suis vraiment contente de finir un livre car j’ai déjà l’idée du suivant et je n’ai qu’une envie, c’est de recommencer quelque chose de nouveau. Au bout d’un an d’écriture, j’ai envie de changer de personnages, de changer de lieu, de découvrir un nouveau monde, de recréer quelque chose de complètement différent.

 

 

En partenariat avec les éditions le livre de Poche, nous vous proposons de gagner l’un des exemplaires de Il reste la poussière mis en jeu. Dites-nous en quelques mots (dans la partie commentaires, ci-dessous) ce qui vous attire dans ce roman, l’intrigue, l’amour des polars en général ? N'oubliez pas que pour participer vous devez être connecté avec votre profil, et que vous devez avoir complété votre profil avec vos 10 livres préférés et au moins 3 ou 4 avis. Vous avez jusqu’au 17 avril.

Merci à tous pour votre participation, vous avez été nombreux à participer pour tenter de gagner « Il reste la poussière». Bravo aux gagnants. L’un d’entre vous aura la surprise de recevoir l’exemplaire dédicacé par Sandrine Collette dans la vidéo lors du festival Quais du polar.

Sandrine Gotti ; Vinie DUPUIS ; fabienne chirouze ; audrey D. ; magalie monnier ;  sylvie MOYERE

Un mail vient de vous être envoyé pour vous demander vos coordonnées.

 

Au festival Quais du polar, nous avons rencontré…

Olivier Truc, le conteur de polars nordiques
Sophie Loubière, l’étape polar de la Route 66
Sandrine Collette, récit d’une glaciale Patagonie
Lisa Gardner, la reine du thriller psychologique
Donna Leon, la Vénitienne dramatique

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Reportage"

Commentaires (29)

  • BERNARD DOMINIQUE le 22/05/2018 à 20h00

    bonjour , j'ai aimé ce roman qui se déroule en Patagonie , à chaque page on a l'impression de manger de la poussière , on en sent l'âpreté , d'en sentir les minuscules et fines particules collées à nos vêtements . On pleure devant la vie sans concession des éleveurs et on souffre de leur endurcissement face à une vie sans clémence , ni moment de tendresse ...On ose espérer que leur vie s'améliorera .....et notre coeur attend à chaque page de se désserrer

    thumb_up J'aime
  • Djelae le 17/04/2017 à 20h16

    L'auteur en quelques mots me donne envie de découvrir son univers.

    thumb_up J'aime
  • bernard jamme le 12/04/2017 à 17h29

    j ai lu il y a peu de temps un vent de cendres de Sandrine Collette et j ai bien aimé , j aimerais renouveller l expérience avec son dernier roman ou l ambiance la dureté de la nature le huis clos et la violence semblent faire un mélange révélateur des bons triller

    thumb_up J'aime
  • VALERIE G le 09/04/2017 à 20h26

    J'adore les polars et j'ai très envie de découvrir cette auteure! Merci pour tous les concours que vous proposez !

    thumb_up J'aime
  • Kamiyu-chan le 09/04/2017 à 20h18

    Merci pour ce concours ! Je ne connais pas cette auteure mais son interview me donne envie de la lire!

    thumb_up J'aime
  • Zounette 38 le 08/04/2017 à 16h14

    Même prénom. Peut être un signe du destin pout une découverte fantastique d'une auteure que je ne connais pas

    thumb_up J'aime
  • Vinie DUPUIS le 08/04/2017 à 09h09

    Bonjour, je participe avec plaisir ! J'ai découvert Sandrine Collette avec Les larmes noires sur la terre que j'ai dévoré et adoré donc c'est avec plaisir que j'aimerai découvrir ce nouveau roman et vivre quelques jours auprès de Rafael, en Patagonie

    thumb_up J'aime
  • Isabelle Quella-Guyot le 08/04/2017 à 09h06

    Parce que je n'ai jamis rien lu de cet auteur mais que j'ai lu d'excellentes critiques, je tente ma chance,.....Merci!

    thumb_up J'aime
  • NADIA D'ANTONIO le 08/04/2017 à 08h41

    Je connais bien Sandrine Collette mais pas ce livre-ci. J'ai toujours été enchantée par ses polars et celui-ci devrait me plaire. Je tente ma chance et merci pour ce concours.

    thumb_up J'aime
  • Karine Mansard le 08/04/2017 à 08h31

    C'est un auteur qui n'est pas réputé pour ses happy end donc je suis curieuse de lire cette affaire de famille et cette quête de liberté!

    thumb_up J'aime
  • danielle cubertafon le 07/04/2017 à 22h56

    Une histoire bienvrelle et émouvante et touchante de se petit garçon et sa destinée pas com le les autres un livre super

    thumb_up J'aime
  • Colette LORBAT le 07/04/2017 à 22h38

    Jel'ai lu, adoré... Je ne peux que vous le recommander

    thumb_up J'aime
  • Salina le 07/04/2017 à 20h53

    Pourquoi ne pas essayer encore de recevoir un livre cadeau qui l'emporterait au bout du monde!

    thumb_up J'aime
  • Livresque78 le 07/04/2017 à 20h35

    J'aimerai découvrir ce livre car connaissant les romans de Sandrine Colette c'est une gifle telle que vous en fonte un bon thriller.

    thumb_up J'aime
  • Apitre le 07/04/2017 à 10h23

    Une fois encore, le roman mis en jeu se passe dans un pays qui promet un dépaysement total ! Je suis particulièrement intriguée par le rôle et l'importance donnée à la nature par la romancière, avec une intrigue qui se termine sur un huit-clos. J'ai hâte de voir ce que cela donne !

    thumb_up J'aime
  • kryan soler le 05/04/2017 à 08h27

    Bonjour! Le sujet de ce roman, son univers et son cadre me plaisent déjà beaucoup, et j'ai bien envie de découvrir l' ambiance si propre à cette auteure.

    thumb_up J'aime
  • fabienne chirouze le 04/04/2017 à 22h05

    Bonjour, je vous ai découvert l'année dernière grâce une collègue passionnée et j'ai lu tous vos livres. La puissance de votre écriture me fascine! je serai ravie de gagner l'un de vos livres.

    thumb_up J'aime
  • Melicia P le 04/04/2017 à 14h40

    Bonjour, dans ce roman je suis attiré par la perspective d'une super lecture :)

    thumb_up J'aime
  • Valerie Brz le 04/04/2017 à 02h52

    J'adore le principe vraiment génial de l'ethno polar ,c'est un mélange riche et palpitant en même temps .

    thumb_up J'aime
  • Audrey d le 03/04/2017 à 19h19

    je suis curieuse de découvrir cette auteure et le thème m'intéresse particulièrement. ça serait l'occasion de faire une merveilleuse découverte

    thumb_up J'aime
  • Myriam riou le 03/04/2017 à 16h31

    J'adore les polars dépaysants... J ai déjà visité la Mongolie avec Ian Manook, La Laponie avec Olivier Truc donc la Patagonie avec Sandrine Collette me tente bien...

    thumb_up J'aime
  • Magalie le 03/04/2017 à 14h49

    Je me laisserais bien tenter par ce huit clos familial en plein coeur de la Pentagonie :)

    thumb_up J'aime
  • La Viduite le 03/04/2017 à 11h49

    Sandrine Colette est un auteur dont j'ai beaucoup entendu parler et que j'aimerai donc beaucoup découvir. Sur mon blog, je continue l'exploration de ma passion pour le polar sous toutes ses formes. Je suis donc très curieux de gagner, lire et chroniquer ce livre.

    thumb_up J'aime
  • Mes échappées livresques le 03/04/2017 à 11h33

    Très curieuse de découvrir la plume de Sandrine Collette dont j'ai entendu beaucoup de bien

    thumb_up J'aime
  • sylvie MOYERE le 03/04/2017 à 11h28

    Je trouve toujours intéressant qu'un auteur nous fasse voyager sur d'autres terres pour nous dépeindre leur histoire.La triste histoire de cet enfant me rend curieuse de voir comment il va s'en sortir.

    thumb_up J'aime
  • ameliebiblio88 le 03/04/2017 à 10h14

    Un roman où l'on parle de huis clos et de Patagonie? ça me tente bien!

    thumb_up J'aime
  • L'atelier de Litote le 02/04/2017 à 20h18

    Pour moi Sandrine Collette sera une découverte , je suis toujours touchée quand je découvre ce genre d'intrigue , e=des paysages lointains et rudes , une mère qui n'est pas maman et une relation aux chevaux que j'adore. Ce livre devrait beaucoup me plaire.

    thumb_up J'aime
  • Nathalie Chartier le 02/04/2017 à 15h46

    Sandrine Collette m'a tellement marquée et sonnée avec ses "nœuds d'acier" que je suis preneuse de tous ces romans. Je souhaite retrouver avec "il reste la poussière" l'atmosphère si caractéristique de ses romans. Toujours un choc ! Merci à vous pour ce concours !

    thumb_up J'aime
  • Reine Lefranc le 01/04/2017 à 18h33

    Bonjour cela fait un moment que je cherche des romans qui me marquera.... et bien sûr comme je vous suit tres souvent je pense que ce roman est parfait dans ce genre :) je souhaite vraiment le gagner aussi le sujet du livre qui parle de cette fratrie ou un petit garçon ne se sent pas a sa place, maltraitance de ses freres et mere indifférente je ne connais pas encore mais j'espère le découvrir ❤ je vous remercie pour ces beaux livres que vous nous faites découvrir :)

    thumb_up J'aime
  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com