Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Romain Puertolas

Romain Puertolas

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Vidéos relatives à l'auteur

  • Conversation virtuelle avec Romain Puertolas

    Véritable phénomène éditorial de la rentrée littéraire 2013, le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoir Ikea, a été un véritabe ovni,...

  • Parole de libraire à Gournay sur Marne

    Corinne, libraire à la librairie "Tournons les pages" de Gournay sur Marne, nous parle de ses trois coups de coeur de cette rentrée littéraire : Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik Petites scènes capitales de Sylvie Germain L'extraordinaire voyage du fakir qui...

Articles en lien avec Romain Puertolas (4)

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Conversation virtuelle avec Romain Puertolas
    Conversation virtuelle avec Romain Puertolas

    Véritable phénomène éditorial de la rentrée littéraire 2013, le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, a représenté un véritabe ovni, déjà par sont titre désopilant qui a laissé préjager une histoire incongrue mais néanmoins prenante.

  • Parole de libraire à Gournay sur Marne
    Parole de libraire à Gournay sur Marne

    Corinne, libraire à la librairie "Tournons les pages" de Gournay sur Marne, nous parle de ses trois coups de coeur de cette rentrée littéraire.

  • L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas
    L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas

    Premier roman de Romain Puertolas, on peut dire que c’est un ovni littéraire ! Un coup de maître stylistique pour lequel l’auteur a pris dès le départ, le parti de l’optimisme et de la loufoquerie.En effet, les péripéties de ce fakir indien débarqué à Paris pour se procurer une armoire d’un modèle bien précis dans un magasin Ikéa d’Ile de France, donne déjà le ton. Une fantaisie où l’humour est de rigueur. Dès la première phrase, le registre est donné : « Le premier mot que prononça l’Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois. Un comble ! ».

Avis sur cet auteur (140)

  • add_box
    Couverture du livre « Les ravissantes » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    Bouquinovore sur Les ravissantes de Romain Puertolas

    Dans un premier temps, je tiens a remercier Romain Puértolas qui encore une fois m’a fait parvenir son nouveau roman.
    J’ai la chance de faire partie de ces gens qui a eu la chance de connaître Romain l’auteur avant de la parution du fakir en 2013, soit plus d’une décennie que je lis, pour ne...
    Voir plus

    Dans un premier temps, je tiens a remercier Romain Puértolas qui encore une fois m’a fait parvenir son nouveau roman.
    J’ai la chance de faire partie de ces gens qui a eu la chance de connaître Romain l’auteur avant de la parution du fakir en 2013, soit plus d’une décennie que je lis, pour ne pas dire dévore ma dose livresque de Puértolas chaque année ou presque. Et il est incroyable de voir comment la plume de Romain Puértolas s’est affinée avec les années, comme le bon vin Romain s’est tempéré, d’une écriture burlesque est drôle, il est devenu avec les années plus sérieux, avec toujours de temps en temps une petite pointe d’humour et de poésie. Il n’a pas fait ce changement du jour au lendemain, mais petit à petit, lignes après lignes, il a habitué son lecteur a ce nouveau Puértolas et ce virage en pente douce est un véritable bonheur littéraire.
    Avec Les Ravissantes, Romain Puértolas signe à mon goût un véritable petit chef d’œuvre bien plus aboutis que le Fakir, a l’instar de ces deux derniers opus, la police des fleurs et le parapluie d’Adelaïde, Romain offre à son lecteur une intrigue qui le tiendra en haleine jusqu'à la dernière page, particulièrement bien ficelé.
    Mars 1976, Saint-Sauveur dans l’Arizona aux États-Unis, trois adolescents disparaissent mystérieusement, les doutes se portent évidemment sur la secte fraîchement installée et son gourou Emilio Ortega qui a une fâcheuse tendance à se prendre pour Jésus Christ. Mais dans le même temps, on aperçoit des lumières étranges dans le ciel…. Entre théorie extraterrestre et fous de Dieu le Shérif Liam Golden mène l’enquête. À chaque retournement, tout semble clair comme de l’eau de roche, mais ce n’est bien qu’à la fin que tout s’éclaircit et ne ressemble pas vraiment aux évidences passées, mais le dénuement coule de source….

    Sur le blog: https://www.bouquinovore.com/2022/05/les-ravissantes-romain-puertolas.html

  • add_box
    Couverture du livre « Les ravissantes » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    Benoit LACOSTE sur Les ravissantes de Romain Puertolas

    https://www.alombredunoyer.com/les-ravissantes-romain-puertolas/

    Romain Puertolas est un auteur que je suis assidûment depuis son premier roman: L'Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Souvent rocambolesques, voire abracadabrantesques comme aurait dit...
    Voir plus

    https://www.alombredunoyer.com/les-ravissantes-romain-puertolas/

    Romain Puertolas est un auteur que je suis assidûment depuis son premier roman: L'Extraordinaire Voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Souvent rocambolesques, voire abracadabrantesques comme aurait dit feu un de nos anciens Président de la République, ses ouvrages ne laissent jamais le lecteur indifférent.

    Les Ravissantes, son dernier opus, ne déroge pas à la règle. Pari audacieux... défi relevé avec brio !

    "Denise, Susan et Eva, trois femmes, trois vies, et la même rage de se battre et de vaincre. Voilà pourquoi ils devraient tous comprendre aujourd'hui qu'elles n'abandonneraient pas, qu'une femme qui s'est levée ne se remet jamais à genoux. "

    Mystérieuses disparitions

    Commençons cette recension par quelques mots sur l'intrigue. Pour cette nouvelle aventure, Romain Puertolas se déporte en mars 1976 aux États-Unis, plus précisément dans une petite ville au nom prédestiné, Saint-Sauveur en Arizona. 3 enfants disparaissent successivement mystérieusement. Qu'est-il arrivé à Jessica, Elliot et Nick ? Ont-ils été enlevés par la Communauté des Sauveurs, cette secte du gourou Ortega se prenant pour Jésus-Christ, excusé du peu, comme le claironnent les habitants et les parents des enfants ?

    L'énigme est confiée au shérif Liam Golden, un personnage auquel on ne peut que s'attacher. Au fil des chapitres, le lecteur suit en parallèle les enquêtes : l'officielle et ses multiples soubresauts, l'officieuse menée par les battantes, les 3 mères des enfants.

    Le tout est relaté par un journaliste, Neil Sheenan qui interviewe quelques années après le ou la ou les coupables... Mystère jusqu'aux ultimes lignes. Il y a comme un petit quelque chose de La vérité sur l'affaire Harry Quebert...

    J'ai posé le contexte, j'ai ouvert la boîte et réparti sur la table toutes les pièces du puzzle. À vous désormais de les assembler.

    «Commencez au commencement et continuez jusqu’à ce que vous arriviez à la fin, ensuite, arrêtez-vous. » Je pense que cette méthode a fait ses preuves.

    Original

    Romain Puertolas nous a habitués dans ces deux dernières productions aux résolutions d'énigmes, aux clés à retrouver au fil des pages. Le lecteur n'est donc pas dépaysé... et pour autant, Les Ravissantes offre une construction réellement atypique.

    Vous serez d'emblée dans le game comme disent les Anglo-saxons avec ce premier chapitre... Happé, envoûté, vous aurez sûrement comme moi du mal à stopper votre avancée. Premier coup de maître.

    Vous y trouverez Jésus-Christ en interaction avec la modernité d'un objet volant non identifié, de la cocaïne et des vaches folles, un peu de surnaturel, des lumières étranges la nuit, des extraterrestres, autant d'enquêteurs que d'habitants dans la ville... Drogue et religion, couture, cuisine et police, avouez que ce n'est pas commun. Normal me rétorquerez-vous, il s'agit d'un roman de Romain Puertolas, l'auteur aux titres de livres impossible à se souvenir entièrement tant ils sont longs. Ah ! J’oubliais : des références musicales, des références littéraires. Une vraie quincaillerie à l'ancienne.

    Romain Puertolas ajoute une corde de plus à son arc: le twist ! Je n'en dis pas plus, je vous laisse découvrir. Attention, vous avez beau être prévenu, vous tomberez de l'armoire lorsque vous découvrirez la fin ;-) Welcome Joël Bussi.

    "Le policier reconnut qu'il avait d'abord préféré privilégier d'autres pistes, puis qu'il n'y avait aucun indice qui pointait pour le moment vers la Communauté, mais qu'il irait y faire un tour dès qu'il aurait un moment. Et ce fut là sa deuxième erreur."

    Bluffant

    Romain Puertolas aime jouer avec son lecteur. Je le sais, je m'y étais préparé... et pour autant je me suis complètement fait berner. Échec et mat Benoît !

    L'auteur dissémine ici ou là des indices plus ou moins... importants. Il prend surtout un malin plaisir à nous perdre. Ici une phrase, là une longue description dont on se demande bien quel est l'intérêt. Nos nerfs sont régulièrement à rude épreuve.

    Romain Puertolas excelle dans ce jeu. Son écriture est vive, le style est dynamique. De nombreux dialogues rendent le scénario haletant et attisent l'envie du lecteur. Certes il y a quelques longueurs mais dans l'ensemble le récit est d'une grande cohérence.

    Si je devais qualifier les 420 pages des Ravissantes ? Un sans-faute, une maîtrise totale ! Rien n'est laissé au hasard.

    Et ce titre... sa réelle signification... chapeau bas !

    Lecture facile, d'apparence simple, d'une évidence certaine... tout faux ! Méfiez-vous toujours d'un Romain Puertolas qui ne vous laissera jamais ronronner tranquillement en tournant les pages.

    "Liam Golden passa du doute à l'effarement. Cela ne pouvait pas être Dieu possible. "

    Les Ravissantes de Romain Puertolas est un excellent roman. Vous allez dire que je manque d'objectivité. Peut-être, sûrement. Cependant, je suis persuadé que cela sera un nouveau gros succès tant cette enquête est aussi originale que bluffante. Mon petit doigt me dit que les serviettes étendues sur le sable chaud seront ravissantes cet été... Je suis prêt à prendre les paris avec toi mon cher Romain Puertolas.

    Je conseille bien évidemment à toutes et tous de visiter rapidement votre libraire indépendant préféré. Impatient et curieux de lire vos retours.

    4,5 / 5

  • add_box
    Couverture du livre « Les ravissantes » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    Manonlitaussi sur Les ravissantes de Romain Puertolas

    Je referme ce livre bluffée. C’est un thriller savoureux, une enquête originale très bien construite pour un final surprenant.
    1976, trois adolescents disparaissent. Le shérif Golden sera incité par la population à aller enquêter du côté d’une communauté installée depuis un an à la tête de...
    Voir plus

    Je referme ce livre bluffée. C’est un thriller savoureux, une enquête originale très bien construite pour un final surprenant.
    1976, trois adolescents disparaissent. Le shérif Golden sera incité par la population à aller enquêter du côté d’une communauté installée depuis un an à la tête de laquelle se trouve un gourou qui se prend pour Jésus. Seulement, il n’a pas grand chose contre eux, à part les réticences des habitants sur cette communauté de hippies.
    Le shérif se retrouve vite pris en étau entre la population qui demande à ce qu'on s'intéresse de près à cette secte et le maire qui lui demande de les laisser un peu. Cette communauté paie ses impôts mais aussi les bijoux de sa maitresse et les dépenses de sa femme.
    Golden qu’on pourrait croire un peu à côté de ses pompes se révèle être un enquêteur perspicace et son équipe aussi.
    Beaucoup de monde se mêle de l’affaire, les médias, le petit ami d’une des adolescentes et même une voyante. L’enquête s'accélère avec des mises en scène et des descriptions cinématographiques pour un final explosif.
    C’est un thriller très fin dont les indices sont semés brillamment et le suspense maintenu sur le fil.
    J’ai adoré la manière dont l’auteur immisce certaines phrases pour laisser présager que l’enquête prend une mauvaise tournure, les références qui caractérisent l’époque ( le diner, les loubards en veste de cuir, la série Happy day’s, l’apparition des centres commerciaux).
    Le style se révèle avec un humour très fin et subtil qui se devine dans le scénario.
    Une très belle surprise ! et ce n’est que mon premier de l’auteur !

  • add_box
    Couverture du livre « L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa » de Romain Puertolas aux éditions Le Dilettante

    evergreen13 sur L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa de Romain Puertolas

    Un Indien dans la ville, et ailleurs !

    Ce livre qui m'avait été chaudement recommandé est resté longtemps dans ma bibliothèque ;  je ne sais pas pourquoi, mais je le prenais, le reposais, le reprenais... bref, j'ai fini par me décider à le lire et je ne le regrette vraiment pas !
    Une fois...
    Voir plus

    Un Indien dans la ville, et ailleurs !

    Ce livre qui m'avait été chaudement recommandé est resté longtemps dans ma bibliothèque ;  je ne sais pas pourquoi, mais je le prenais, le reposais, le reprenais... bref, j'ai fini par me décider à le lire et je ne le regrette vraiment pas !
    Une fois entamé, impossible de lâcher ce bouquin ! Dès les premières pages (et même dès les premiers mots) j'étais certaine de passer un très bon moment de lecture avec Ajatashatru Lavash (prononcez "j'attache ta charrue, la vache" -sacrée bien sûr!), un fakir de pacotille venu en France pour acheter un nouveau matelas à clous chez Ikéa, modèle Kisifrotsipik, 15000 clous, made in Sweden ! Aja (j'abrège son prénom, il ne m'en voudra pas !) débarque à Roissy avec un billet de 100€ (imprimé d'un seul côté !), monte dans le taxi (100% Gitan) de Gustave Palourde, direction le magasin Ikéa le plus lointain (le plus proche n'étant qu'à 3 kilomètres de l'aéroport, Gustave a bien l'intention de plumer ce drôle de client)... A l'arrivée, zone commerciale de Thiais, le prix de la course se monte précisément à 100€ que Aja s'empresse de régler avec son (faux) billet, qu'il parvient aussitôt à reprendre à Gustave, grâce à ses talents de fakir; sans se douter une seule seconde de la cascade d'événements que ces deux petites escroqueries vont provoquer.
    Ne pouvant s'offrir une chambre d'hôtel, Aja décide de dormir dans le magasin Ikéa, (après tout, ce ne sont pas les lits et matelas - à clous ou pas !- qui manquent) mais par peur d'être découvert et éjecté manu militari il se cache dans une armoire.... Laquelle est promptement encartonnée et expédiée dans un beau camion, direction le Royaume Uni .... terre promise pour une petite bande de migrants soudanais cachés dans la cargaison. 
    Paris, l'Angleterre dans une armoire et dans un camion, Barcelone (où il est envoyé arbitrairement par la police de sa Gracieuse Majesté) à bord d'un Airbus, puis à Rome, toujours en avion mais cette fois dans la soute pressurisée et dans la malle Vuiton de la célèbre actrice Sophie Morceau (où Aja avait dû à nouveau se cacher à l'aéroport de Barcelone, pour échapper à la vindicte de Gustave Palourde qui -oui, oui !- se trouvait justement là !). Les voyages forment la jeunesse mais pour Aja c'est surtout l'occasion d'une véritable introspection : exit le fakir et l'Inde, il deviendra écrivain (d'ailleurs, il a commencé un roman pendant le voyage Barcelone-Rome, écrit sur le tissu de sa chemise) et s'installera à Paris avec Marie qu'il a rencontré à la cafétéria d'Ikéa !
    Les drolatiques et cocasses aventures d' Ajatashatru (prononcez "achète un chat roux") sont une fable moderne, dont, en plus des fous rires qu'elle provoque, nous parle du monde d'aujourd'hui, de la misère de certains qui les pousse à faire face à d'incroyables dangers pour rejoindre l'Europe, une Europe de Schengen dont les règles frisent l'absurde et qui n'a que peu de compassion pour eux. 
    Ode à la générosité, c'est un livre qui fait du bien.