Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Romain Puertolas

Romain Puertolas

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Vidéos relatives à l'auteur

  • Conversation virtuelle avec Romain Puertolas

    Véritable phénomène éditorial de la rentrée littéraire 2013, le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoir Ikea, a été un véritabe ovni,...

  • Parole de libraire à Gournay sur Marne

    Corinne, libraire à la librairie "Tournons les pages" de Gournay sur Marne, nous parle de ses trois coups de coeur de cette rentrée littéraire : Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik Petites scènes capitales de Sylvie Germain L'extraordinaire voyage du fakir qui...

Articles en lien avec Romain Puertolas (4)

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Conversation virtuelle avec Romain Puertolas
    Conversation virtuelle avec Romain Puertolas

    Véritable phénomène éditorial de la rentrée littéraire 2013, le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, a représenté un véritabe ovni, déjà par sont titre désopilant qui a laissé préjager une histoire incongrue mais néanmoins prenante.

  • Parole de libraire à Gournay sur Marne
    Parole de libraire à Gournay sur Marne

    Corinne, libraire à la librairie "Tournons les pages" de Gournay sur Marne, nous parle de ses trois coups de coeur de cette rentrée littéraire.

  • L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas
    L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas

    Premier roman de Romain Puertolas, on peut dire que c’est un ovni littéraire ! Un coup de maître stylistique pour lequel l’auteur a pris dès le départ, le parti de l’optimisme et de la loufoquerie.En effet, les péripéties de ce fakir indien débarqué à Paris pour se procurer une armoire d’un modèle bien précis dans un magasin Ikéa d’Ile de France, donne déjà le ton. Une fantaisie où l’humour est de rigueur. Dès la première phrase, le registre est donné : « Le premier mot que prononça l’Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois. Un comble ! ».

Avis sur cet auteur (126)

  • add_box
    Couverture du livre « La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel. » de Romain Puertolas aux éditions Le Dilettante

    Christine Remy sur La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel. de Romain Puertolas

    Si vous avez aimé le fakir et son armoire, vous allez adorer ce nouveau roman de Romain Puértolas
    Avec “la petite fille qui avait avalé un nuage aussi grand que la tour Effel”, l’auteur nous livre une superbe histoire.
    L’histoire d’une mère qui pourrait décrocher la lune par amour pour son...
    Voir plus

    Si vous avez aimé le fakir et son armoire, vous allez adorer ce nouveau roman de Romain Puértolas
    Avec “la petite fille qui avait avalé un nuage aussi grand que la tour Effel”, l’auteur nous livre une superbe histoire.
    L’histoire d’une mère qui pourrait décrocher la lune par amour pour son enfant, une belle leçon de courage, d’amour qui nous prouve que tout est possible quand on le désire vraiment.

    Malgré tout, ce n’est pas une histoire larmoyante, bien loin de là. L’humour est présent tout au long du roman, on ne peut s’empêcher de sourire, de rire en imaginant certaines scènes.

    Ce roman contient tous les ingrédients pour faire un très bon livre, de l’humour, de l’empathie ( et oui on s’attache aux personnages), du plaisir et surtout cette belle leçon d’amour qu’il nous fait passer.
    Avec un grand plus, il lutte contre la morosité ambiante et offre au monde 3 minutes de paix, qu’on aimerait voir durer une éternité.

    Si vous avez besoin de rire, de sourire ou de lutter contre la déprime hivernale, ne courrez pas chez votre pharmacien mais bien chez votre libraire afin de vous plonger dans ce magnifique roman et découvrir les aventures de Zahera, Leo Machin et Constance Dupois.

  • add_box
    Couverture du livre « L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa » de Romain Puertolas aux éditions Le Dilettante

    Elsa Vaury sur L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa de Romain Puertolas

    Un titre prometteur énigmatique. Un fakir arnaqueur, du nom d’Ajatashatru Lavash Patel (de nombreuses prononciations différentes seront proposés tout au long du roman) se fait payer un aller-retour Rajasthan Paris pour s’acheter un tout nouveau lit à clou chez Ikea, le fameux magasin de meubles...
    Voir plus

    Un titre prometteur énigmatique. Un fakir arnaqueur, du nom d’Ajatashatru Lavash Patel (de nombreuses prononciations différentes seront proposés tout au long du roman) se fait payer un aller-retour Rajasthan Paris pour s’acheter un tout nouveau lit à clou chez Ikea, le fameux magasin de meubles suédois. Bien sûr comme l’annonce le titre, rien ne se passera comme prévu pour lui.

    C’est un roman haut en couleur plein d’humour et d’émotions. Romain Puértolas ne prend pas de gants pour décrire les conditions de vie des clandestins qui essaie à tout prix d’atteindre l’Angleterre. Le passage le plus touchant et quand Ajatashatru se trouve en Libye, on en apprend plus sur son passé, pas plus enviable que celui des clandestins qu’il plaint.
    Ajatashatru commence son périple en France, puis arrive en Angleterre enfermé dans une armoire Ikea, puis l’Espagne, l’Italie, la Libye et de retour en France. Durant ce voyage il va rencontrer tout une galerie de personnages : Wiraj un clandestin soudanais, une actrice de cinéma Sophie Morceau et son agent, un chauffeur de taxi gitan Gustave Palourde qui va poursuivre le fakir tout au long du roman.

  • add_box
    Couverture du livre « La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel. » de Romain Puertolas aux éditions Le Dilettante

    Benoit LACOSTE sur La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel. de Romain Puertolas

    Agréablement surpris par le premier roman de l'auteur, je me suis procuré "La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel" dès sa sortie.

    Titre à rallonge, couverture colorée, noms des héros peu communs (Providence Dupois et Léo Machin), Romain Puertolas surfe sur la...
    Voir plus

    Agréablement surpris par le premier roman de l'auteur, je me suis procuré "La petite fille qui avait avalé un nuage grand comme la tour Eiffel" dès sa sortie.

    Titre à rallonge, couverture colorée, noms des héros peu communs (Providence Dupois et Léo Machin), Romain Puertolas surfe sur la vague du succès du fakir et reprend les mêmes ingrédients. Comment le lui reprocher?

    Peut être que j'en attendais trop, peut être que l'effet de surprise a disparu, peut être suis je trop sévère avec l'auteur, mais ce deuxième roman n'est pas à la hauteur du premier pour moi.

    L'histoire ne m'a pas envouté, le style m'a parfois énervé (cette insistance à se justifier est rapidement lourde et fatigante) et j'ai eu du mal à savoir ou l'auteur voulait en venir. Je n'ai pas ri contrairement au premier roman.

    Pourtant, le style est toujours simple et clair, l'humour présent tout au long du livre (avec plus ou moins de réussite), la lecture rapide et dynamique de part la construction en 4 parties avec de courts chapitres et une alternance de point de vue.

    On trouve également de nombreuses références culturelles (Vian, Kundera, Orwell, ...) ou politiques comme dans le fakir (ce dernier est d'ailleurs cité à deux ou trois reprises par l'auteur).

    Mais malheureusement j'ai trouvé que Romain Puertolas s'embourbe, s'égare et au final se perd dans les messages.
    L'amour, être prêt à tout pour l'amour de sa fille, le "quand on veut on peut", le don d'organe, le combat contre la maladie...
    Beaucoup de sujets survolés par l'auteur sans être réellement traités.
    Je le regrette d'autant plus que Romain Puertolas a choisi une fin sérieuse et réaliste contrairement au Fakir. Les messages auraient été d'autant plus forts.

    "Le plus important est ce en quoi vous croyez. Que cela soit la vérité ou pas. La croyance est parfois plus forte que la vérité. Et puis il faut prendre la vie telle qu'elle est. Avec ses beautés et son plus grand défaut.[...] La mort. Car la mort fait partie de la vie. On a tendance à l'oublier. "

    2,5/5

  • add_box
    Couverture du livre « L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa » de Romain Puertolas aux éditions Le Dilettante

    Michel Fouillet sur L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa de Romain Puertolas

    Beaucoup de promotion sur l'humour de ce livre mais à la lecture on est le plus souvent au niveau de la blague Carambar

    Beaucoup de promotion sur l'humour de ce livre mais à la lecture on est le plus souvent au niveau de la blague Carambar