Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Romain Puertolas

Romain Puertolas

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Vidéos relatives à l'auteur

  • Conversation virtuelle avec Romain Puertolas

    Véritable phénomène éditorial de la rentrée littéraire 2013, le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoir Ikea, a été un véritabe ovni,...

  • Parole de libraire à Gournay sur Marne

    Corinne, libraire à la librairie "Tournons les pages" de Gournay sur Marne, nous parle de ses trois coups de coeur de cette rentrée littéraire : Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik Petites scènes capitales de Sylvie Germain L'extraordinaire voyage du fakir qui...

Articles en lien avec Romain Puertolas (4)

  • Les explorateurs de la rentrée littéraire 2013 rendent leur verdict !
    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict !

    Les explorateurs de la rentrée littéraire rendent leur verdict ! Parmi les romans sélectionnés, retrouvez leur critique dans la liste ci-dessous, en cliquant tout simplement sur le titre du livre. Nous vous présenterons très prochainement le palmarès de ces romans passionnants !

  • Conversation virtuelle avec Romain Puertolas
    Conversation virtuelle avec Romain Puertolas

    Véritable phénomène éditorial de la rentrée littéraire 2013, le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, a représenté un véritabe ovni, déjà par sont titre désopilant qui a laissé préjager une histoire incongrue mais néanmoins prenante.

  • Parole de libraire à Gournay sur Marne
    Parole de libraire à Gournay sur Marne

    Corinne, libraire à la librairie "Tournons les pages" de Gournay sur Marne, nous parle de ses trois coups de coeur de cette rentrée littéraire.

  • L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas
    L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea de Romain Puertolas

    Premier roman de Romain Puertolas, on peut dire que c’est un ovni littéraire ! Un coup de maître stylistique pour lequel l’auteur a pris dès le départ, le parti de l’optimisme et de la loufoquerie.En effet, les péripéties de ce fakir indien débarqué à Paris pour se procurer une armoire d’un modèle bien précis dans un magasin Ikéa d’Ile de France, donne déjà le ton. Une fantaisie où l’humour est de rigueur. Dès la première phrase, le registre est donné : « Le premier mot que prononça l’Indien Ajatashatru Lavash Patel en arrivant en France fut un mot suédois. Un comble ! ».

Avis sur cet auteur (126)

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le parapluie d'Adélaïde » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    nathalie vanhauwaert sur Sous le parapluie d'Adélaïde de Romain Puertolas

    Le matin du 25 décembre sur la place de M, 500 personnes assistent sous leur parapluie au spectacle de Noël. Dans tout ce petit monde, personne n'a vu, ni entendu le drame qui s'y passait. Rose Rivières a été assassinée. Pernne ne l'a vu sauf peut-être celui ou celle qu'abritait le parapluie...
    Voir plus

    Le matin du 25 décembre sur la place de M, 500 personnes assistent sous leur parapluie au spectacle de Noël. Dans tout ce petit monde, personne n'a vu, ni entendu le drame qui s'y passait. Rose Rivières a été assassinée. Pernne ne l'a vu sauf peut-être celui ou celle qu'abritait le parapluie d 'Adélaïde...

    C'est un roman policier digne de ceux d'Agatha Christie que nous propose Romain Puértolas, le maître sans conteste des coups de théâtre, le spécialiste des rebondissements et des fausses-pistes. Il nous emmène chapitre après chapitre dans les récits de vie des témoins et de la victime. Il nous balade dans une ville et une époque volontairement insituées. Dans une autre époque sans les technologies actuelles où une toute jeune avocate est commise d'office pour défendre son client Michel Pandanjila - la seule personne de couleur de la ville de M - désignée coupable à cause d'une photo noir et blanc montrant des mains noires entourant le cou de la victime.

    Michel est originaire de Yaoundé au Cameroun. On l'arrête deux jours plus tard à la poste où il travaille. C'est trop facile .. il est noir, le coupable idéal.. Un roman qui nous parle du racisme, de la vision d'une certaine époque. Notre avocate, sous le charme il faut bien l'avouer, ne se laisse pas démonter et va vite grâce à une démonstration par l'absurde prouver que l'on se trompe de coupable.

    Bien joué dans un premier temps mais la justice n'est pas tendre non plus avec les femmes, Martine Moinard est jeune, fougueuse, idéaliste, déterminée, sensible, influençable, peut aussi se tromper mais suit son intuition, explore toutes les pistes et ne lâchera pas l'affaire même si le sexisme fait rage.

    Un portrait touchant de la victime, un livre qui dénonce le système du patriarcat en vigueur à l'époque, du machisme, tout ce qui a fait voler en éclats le romantisme et l'idée du mariage dont rêvait Rose qui s'évade grâce aux personnages de papier.

    Romain Puértolas fidèle à lui même nous promène de fausses pistes en rebondissements, comme dans un Cluedo, il assemble des pièces de puzzle , les défait pour nous conduire comme toujours vers un rebondissement inédit.

    C'est le maître dans son genre, un peu fantaisiste comme toujours, avec une écriture fluide, une construction efficace.

    Bon divertissement qui casse les codes du polar.

    Ma note : 8.5/10

    Les jolies phrases

    Il choisissait ses mots, ne les gaspillait pas comme certains d'entre nous. Ils étaient, dans sa bouche, comme une révérence au don de la parole. Il les accompagnait de manières raffinées qui, conjuguées à son corps, que l'on devinait athlétique, et à son élégance naturelle, ne pouvaient que plaire. Il émanait de lui un mystère qui ne pouvait qu'attiser l'intérêt d'une femme.

    Elle apporta les quleques bricoles qu'elle avait chez sa mère ainsi que trois gros cartons de livres dont le jeune marié se demanda bien ce qu'elle allait en faire.
    - Les ranger sur des étagères, pardi !
    - Á quoi bon garder des livres une fois que tu les as lus ? Tu les reliras un jour ?
    - Je ne pense pas.
    - Alors ?
    - Parce qu'ils font partie de moi, de ma vie. Parce que... je ne sais pas, je n'ai jamais jeté un livre.


    "Prends un mari, aime-le, chéris-le, mais travaille, reste toujours indépendante. Deviens docile, soumise, et ton époux ne te regardera plus, il en voudra une autre", "Une femme, c'est comme un fauve qui doit rester indomptable".

    Au Cameroun, à Yaoundé, la ville où je suis né, il n'y a pas de ciment, pas de pavés, on a trois fois rien, mais on est heureux, tu comprends. Ici, les gens ont tout mais ils ne se sourient pas.



    https://nathavh49.blogspot.com/2020/11/sous-le-parapluie-dadelaide-romain.html

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le parapluie d'Adélaïde » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    Escapages sur Sous le parapluie d'Adélaïde de Romain Puertolas

    Tous les éléments étaient réunis : un meurtre en lieu public et bondé, une journée de Noël, une enquête pleine de suspens.. mais ça n’a pas suffit à me convaincre malheureusement. La journée de Noël n’apporte rien de spécial alors que j’imaginais un décor enchanteur.
    J’ai été tentée...
    Voir plus

    Tous les éléments étaient réunis : un meurtre en lieu public et bondé, une journée de Noël, une enquête pleine de suspens.. mais ça n’a pas suffit à me convaincre malheureusement. La journée de Noël n’apporte rien de spécial alors que j’imaginais un décor enchanteur.
    J’ai été tentée d’abandonner la lecture dès le deuxième chapitre et j’ai vraiment du me faire violence pour terminer ma lecture. Je n’aime pas le style de l’auteur, trop d’informations inutiles à mon goût, un personnage principal (l’avocate) qui pense plus à sa vie perso qu’à l’enquête, une histoire où le racisme ressort. En fait je n’ai rien retrouvé de ce qui m’avait attiré dans le résumé.
    Il faut quand même applaudir l’imagination de l’auteur et le récit bien ficelé qui nous fait nous poser des questions jusqu’à la fin. Fin un peu bâclée selon moi par le biais de trois pages d’épilogue.

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le parapluie d'Adélaïde » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    Mes échappées livresques sur Sous le parapluie d'Adélaïde de Romain Puertolas

    Dans la grande ville de M. le soir du 25 décembre, alors que tout le monde assiste à un spectacle de Noël, une jeune femme nommée Rose est assassinée. Il n’y a aucun témoin et seule une photo prise pour la gazette locale subsiste comme unique indice.

    Un suspect est alors identifié et une...
    Voir plus

    Dans la grande ville de M. le soir du 25 décembre, alors que tout le monde assiste à un spectacle de Noël, une jeune femme nommée Rose est assassinée. Il n’y a aucun témoin et seule une photo prise pour la gazette locale subsiste comme unique indice.

    Un suspect est alors identifié et une jeune avocate déterminée à prouver l’innocence de son client décide de mettre la main sur le vrai coupable.

    Romain Puértolas m’avait déjà complètement embobinée avec son précédent roman, La Police des fleurs, des arbres et des forêts. Avec cette nouvelle enquête, j’ai une fois de plus été bernée.

    Au travers de ce récit, j’ai retrouvé ce côté désuet qui est toujours aussi savoureux. Le lecteur est plongé dans cet excellent jeu de piste avec des méthodes d’investigation à l’ancienne. L’auteur se joue de nous pour notre plus grand plaisir. Car l’issue est vraiment surprenante, absolument inattendue.

    L’ambiance est légère, prête à sourire mais elle est également touchante avec l’histoire de Rose, la victime. Le suspense est parfaitement dosé et les rebondissements nous tiennent en haleine jusqu’au dénouement.

    Un délicieux polar, distrayant et très bien ficelé, qui sort des sentiers battus.

  • add_box
    Couverture du livre « Sous le parapluie d'Adélaïde » de Romain Puertolas aux éditions Albin Michel

    Sylvie YGONIN sur Sous le parapluie d'Adélaïde de Romain Puertolas

    Ayant déjà beaucoup aimé "la police des fleurs, des arbres et des forêts", je me suis jetée sur ce nouveau livre de Romain Puertolas " Sous le parapluie d'adélaide". L'histoire est plus sombre que le précédent roman mais je me suis faite encore bluffée par son dénouement. Et pourtant, j'ai fais...
    Voir plus

    Ayant déjà beaucoup aimé "la police des fleurs, des arbres et des forêts", je me suis jetée sur ce nouveau livre de Romain Puertolas " Sous le parapluie d'adélaide". L'histoire est plus sombre que le précédent roman mais je me suis faite encore bluffée par son dénouement. Et pourtant, j'ai fais attention ! Un très bon moment de lecture.