Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Re-vive l'empereur !

Couverture du livre « Re-vive l'empereur ! » de Romain Puertolas aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253069522
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Maintenu en parfait état de conservation par les eaux glaciales de la mer du Nord, repêché par un chalutier, puis décongelé, Napoléon Bonaparte revient à la vie au moment des attentats djihadistes de Paris, juste à temps pour sauver le monde...
  Une fable loufoque et jubilatoire par un auteur... Voir plus

Maintenu en parfait état de conservation par les eaux glaciales de la mer du Nord, repêché par un chalutier, puis décongelé, Napoléon Bonaparte revient à la vie au moment des attentats djihadistes de Paris, juste à temps pour sauver le monde...
  Une fable loufoque et jubilatoire par un auteur qui s'est imposé, en quelques années, dans les meilleures ventes, avec plus de 600 000 exemplaires vendus.

Donner votre avis

Avis (9)

  • Napoléon a ressucité! REmonté des eaux norvégiennes, habillé à la hâte avec des habits de fortune découvre les nouveautés de notre siècle: le coca, Shakira, les ordinateurs, la prédominance de la langue anglaise (que Napoléon déteste). Face à l'impuissance des autorités politiques, Napoléon...
    Voir plus

    Napoléon a ressucité! REmonté des eaux norvégiennes, habillé à la hâte avec des habits de fortune découvre les nouveautés de notre siècle: le coca, Shakira, les ordinateurs, la prédominance de la langue anglaise (que Napoléon déteste). Face à l'impuissance des autorités politiques, Napoléon décide de reconstituer sa Grande Armée pour partir en guerre contre Daesh. Avec l'aide de la CGT, la confédération des grognards tristes, tout heureux d'avoir retrouvé leur chef, il va recruter des troupes hétéroclites et peu orthodoxes.
    A l'aide d'un stratagème non-violent, Napoléon va neutraliser le terrible Mohammed Mohammed, le chef des M&M'S, les mauvais musulmans, grand lecteur, non seulement du Coran mais aussi de 50 Nuances de Grey...
    Un roman encore plus loufoque que les 2 précédents où l'auteur arrive à tourner en ridicule l'horreur et les crimes de Daesh... J'ai adoré cette vision de l'histoire moderne et ancienne... Je me demande où R Puertolas va chercher toutes ses idées... et j'attends le prochain avec hâte... Une bonne tranche de rigolade

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un très bon livre qui se lit très bien, j'aime beaucoup le style de l'auteur qui arrive à nous faire croire un court instant à des événements improbables :)

    Un très bon livre qui se lit très bien, j'aime beaucoup le style de l'auteur qui arrive à nous faire croire un court instant à des événements improbables :)

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Il faut se laisser prendre par ce roman apparemment complètement loufoque, le quatrième livre de Romain Puértolas qui nous avait fait rire avec "L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea", tout en posant le problème du traitement infligé aux...
    Voir plus

    Il faut se laisser prendre par ce roman apparemment complètement loufoque, le quatrième livre de Romain Puértolas qui nous avait fait rire avec "L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea", tout en posant le problème du traitement infligé aux migrants.

    "Re-Vive l’Empereur" s’empare du mythe napoléonien pour faire revenir Bonaparte et c’est désopilant tout en atteignant un niveau nettement plus élevé de réflexion à propos des djihadistes qu’il va tenter de vaincre ou plutôt de convaincre.
    Bien sûr, notre homme est très surpris par tout ce qu’il découvre. Il devient accro au Coca light qu’il nomme « le Champagne noir » mais n’apprécie pas du tout l’invasion de l’anglais : « Se pouvait-il que la France fût devenue une annexe de l’Angleterre ? »
    C’est un Corse, le professeur Bartoli, membre de la CGT, la Confédération des grognards tristes, qui l’accueille pour le ramener sur son île mais, à l’aéroport : « Les pièces de métal semblaient avoir été remplacées par des cartes rectangulaires qu’il suffisait d’introduire dans la fente de petits boîtiers. »
    Notre pays est troublé après les assassinats à L’Hebdo des Charlots. Il se souvient qu’il faisait arrêter les caricaturistes et fermait les journaux… « L’abeille impériale avait le bourdon » et décide de « partir en guerre contre les djihadistes et de sauver la France. »
    Bonaparte découvre les crèmes corporelles, le T-shirt et en passe un à l’effigie de Shakira. Il se rend aux Invalides où il apprécie sa statue et récupère son bicorne puis se rend à l’Elysée car il lui manque le plus important, son armée.
    « La dernière fois qu’il avait vu le palais de l’Élysée, c’était le 25 juin 1915 » et c’était « sa maison » La rencontre avec François Hollande est cocasse. Il le trouve « Ahuri mais sympathique. » Serge Lama est convoqué ainsi que Nicolas Sarkozy : « il avait enfin trouvé plus petit que lui », et plusieurs historiens.
    N’obtenant rien de concret du côté officiel, il décide de se débrouiller tout seul, recrutant des danseuses du Moulin Rouge, un balayeur et l’imam de la Grande mosquée de Paris. Il apprécie de voir l’Arc de Triomphe terminé et va loger dans un Formule 1. Il recherche des descendants et, au passage, il règle son compte au FN : « Le mot immigré ne veut rien dire, la chose la plus importante est de se sentir Français » et précise : « Je ne voterai jamais FN. – Pourquoi ? – Parce que je n’ai pas envie de revenir à mon époque. »
    Finalement, il apprécie la France d’aujourd’hui : « Plurielle mais unie, Multiculturelle, colorée, elle s’était enrichie du mélange au long de toutes ces années. »
    Sa Nouvelle Grande Armée est ainsi et elle part en expédition dans le repaire de l’ours de Mossoul. Là-bas, l’aventure rocambolesque offre des pages importantes sur le rôle des religions et leurs chimères : « Il était vrai que toutes les religions avaient une conception anthropomorphique de leur dieu. »
    Quand on rappelle au grand chef djihadiste toutes les atrocités commises au nom d’Allah, la question mérite d’être posée : « Qui es-tu pour défaire ce qu’Allah a fait ? », constatant plus loin : « Les caricaturistes de L’Hebdo des Charlots avaient raison, c’est dur d’être aimé par des cons. »

    Finalement, sous une apparence loufoque, "Re-Vive l’Empereur" pose les bonnes questions et apporte une solution que nous aimerions tant voir se réaliser, même sans Napoléon !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Une histoire abracadabrantesque, on reconnait bien là Romain Puertolas.
    Je n'avais pas aimé l'histoire du Fakir, trop loufoque pour moi, mais quand je suis tombée sur re-Vive l'empereur à la bibliothèque, je me suis dit, que je ne pouvais pas renier un auteur sur un livre que je n'ai pas...
    Voir plus

    Une histoire abracadabrantesque, on reconnait bien là Romain Puertolas.
    Je n'avais pas aimé l'histoire du Fakir, trop loufoque pour moi, mais quand je suis tombée sur re-Vive l'empereur à la bibliothèque, je me suis dit, que je ne pouvais pas renier un auteur sur un livre que je n'ai pas aimé.
    Je n'irais pas jusqu'à dire que j'ai adoré, mais j'ai passé un bon moment à lire cette histoire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Quand j'ai lu le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, j'étais ressortie de ma lecture pas franchement emballée, presque déçue après tout le tapage médiatique qui avait été fait autour de ce livre, divertissant, mais que...
    Voir plus

    Quand j'ai lu le premier roman de Romain Puertolas, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, j'étais ressortie de ma lecture pas franchement emballée, presque déçue après tout le tapage médiatique qui avait été fait autour de ce livre, divertissant, mais que je n'avais pas trouvé si exceptionnel.

    Et puis, curieuse, et parce que l'héroïne exerçait le même métier qu'une personne qui m'est très proche (coucou maman), j'ai acheté La petite fille qui avait avalé un nuage aussi grand que la Tour Eiffel. Et là, révélation : Romain Puertolas est bel et bien l'auteur de génie que la critique dépeint, son livre m'a tout simplement bouleversé.

    Alors en me plongeant dans Re-vive l'empereur ! j'avais malgré tout un petit doute : aimera, aimera pas ? Verdict après trois jours de lecture, trois allers-retours en métro : un petit bijou de littérature. Romain Puertolas a ce talent incroyable de raconter une histoire drôle, vraiment très drôle, tout en offrant une véritable réflexion ici sur un sujet tout sauf simple à aborder, la religion. Le résultat est une fable vraiment passionnante, où l'on se marre autant que l'on se questionne, où les facéties et l'incongruité des personnages côtoient à la perfection réflexion théologique et mythes contemporains. La facette du djihadisme crayonnée dans ce roman est différente de ce qu'on peut avoir l'habitude de lire, et même si on a conscience qu'il s'agit d'une histoire née de l'imagination de son auteur, on ne peut s'empêcher de croire qu'une telle issue est possible.

    Gros coup de coeur donc pour ce troisième roman de l'auteur, qui me permet de répondre un grand oui à la question "est-ce que oui ou non, j'aime lire Romain Puertolas ?" : il est brillant, ses mots sont géniaux, son inventivité débordante, bref, il n'est pas prêt de quitter les rayons de ma bibliothèque.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Après avoir découvert Romain Puertolas dans son premier roman "Le fakir qui voyageait dans une armoire Ikea" ... j'ai vraiment apprécié "Re-vive l'empereur" qui a été pour moi un veritable "feed good book" ...
    Un de ces livres qui fait du bien ...

    Après avoir découvert Romain Puertolas dans son premier roman "Le fakir qui voyageait dans une armoire Ikea" ... j'ai vraiment apprécié "Re-vive l'empereur" qui a été pour moi un veritable "feed good book" ...
    Un de ces livres qui fait du bien ...

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Napoléon n'est pas mort : il revient de nos jours pour libérer la France de l'extrémisme. Un livre drôle, très facile à lire et pas si délirant que cela quand on écoute nos tristes actualités !

    Napoléon n'est pas mort : il revient de nos jours pour libérer la France de l'extrémisme. Un livre drôle, très facile à lire et pas si délirant que cela quand on écoute nos tristes actualités !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un sujet d'actualité, pas facile à traiter, mais que Romain Puertolas aborde plutôt bien. Le style est toujours léger, on rit, c'est complètement farfelus. Ce n'est pas mon roman préféré de Romain Puertolas, mais ça se lit bien.

    Un sujet d'actualité, pas facile à traiter, mais que Romain Puertolas aborde plutôt bien. Le style est toujours léger, on rit, c'est complètement farfelus. Ce n'est pas mon roman préféré de Romain Puertolas, mais ça se lit bien.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.