La bibliothèque idéale de Louis-Philippe Dalembert, lauréat du Prix Orange du Livre 2017

vendredi 01 décembre 2017

La bibliothèque idéale de Louis-Philippe Dalembert, lauréat du Prix Orange du Livre 2017

Nous l’avons, pour certains d'entre nous, découvert avec le Prix Orange du Livre, et c’est un auteur que nous allons aimer suivre, tant l’auteur comme son roman Avant que les ombres s’effacent nous ont séduits.

Il nous a régalé de ses mots lors de la rencontre au café littéraire d’Orange ou dans les différents salons littéraires où nous l’avons écouté.

Aujourd’hui Louis-Philippe Dalembert nous dévoile les incontournables de sa bibliothèque idéale.

Intemporelle, éclectique, de nouveaux titres à découvrir ou de grands classiques à relire, un peu de poésie, un souffle d’aventure, de l’amour toujours, de la grande Histoire aussi, tout y est !

Bonne lecture !

 

  • Dix, ou peut-être onze ? Ce sont des incontournables !

    • Couverture du livre « Disgrâce » de John Maxwell Coetzee aux éditions Points

      Disgrâce de John Maxwell Coetzee

      Attention, chef-d’œuvre. Aucune concession, on est sur la corde raide de la 1ère à la dernière page dans l’Afrique du Sud post apartheid.

    • Couverture du livre « Crime et châtiment » de Fedor Mikhailovitch Dostoievski aux éditions Lgf

      Crime et châtiment de Fedor Mikhailovitch Dostoievski

      Peut-on tout se permettre pour s’en sortir quand on est jeune et miséreux ? L’auteur russe y apporte une réponse universelle et intemporelle.

    • Couverture du livre « Un barrage contre le Pacifique » de Marguerite Duras aux éditions Gallimard

      Un barrage contre le Pacifique de Marguerite Duras

      "La mer, toujours recommencée", face à la volonté obstinée d’une mère, veuve, déterminée à sauver ses enfants.

    • Couverture du livre « Pas de lettre pour le colonel » de Gabriel Garcia Marquez aux éditions Grasset Et Fasquelle

      Pas de lettre pour le colonel de Gabriel Garcia Marquez

      Un vétéran de guerre attend le versement de sa pension depuis 15 ans. Dans l’espoir de s’en sortir, il investit les maigres ressources de son épouse dans un coq de combat.

    • Couverture du livre « Rue des boutiques obscures » de Patrick Modiano aux éditions Gallimard

      Rue des boutiques obscures de Patrick Modiano

      Ce titre, emprunté à une rue de Rome, est l’une des plus belles portes d’entrée dans l’univers déroutant de Modiano.

    • Couverture du livre « L'ile d'arturo » de Elsa Morante aux éditions Gallimard

      L'ile d'arturo de Elsa Morante

      Roman d’initiation sur l’île de Procida, dans l’Italie de l’après-guerre.

    • Couverture du livre « Vents ; chronique » de Saint-John Perse aux éditions Gallimard

      Vents ; chronique de Saint-John Perse

      Souffle, puissance, lyrisme. Jamais la poésie n’a été aussi envoutante.

    • Couverture du livre « La tache » de Philip Roth aux éditions Gallimard

      La tache de Philip Roth

      On retrouve tout Roth dans ce roman : controverses, humour, sexualité, humanisme… Il ne manque que le Nobel.

    • Couverture du livre « Gouverneurs de la rosée » de Jacques Roumain aux éditions Zulma

      Gouverneurs de la rosée de Jacques Roumain

      Roméo et Juliette dans la campagne haïtienne, desservi par une langue de toute beauté.

    • Couverture du livre « Anna Karenine » de Leon Tolstoi aux éditions Gallimard

      Anna Karenine de Leon Tolstoi

      L’amour peut-il être plus fort que les convenances sociales ? Éternelle question. Traitée par un grand auteur, ça donne un chef-d’œuvre.

    • Couverture du livre « La bible t1 » de Anonyme aux éditions Gallimard

      La bible t1 de Anonyme

      La Bible, ancien testament.
      Ce livre, fait de plusieurs livres, mêle les genres littéraires : poésie, épopées, récits fantastiques, paraboles, contes merveilleux… et les thèmes essentiels : l’amour, y compris l’amour homosexuel, le sexe, la guerre, la mort, le pouvoir, l’amitié, la foi, la trahison.

Commentaires

  • michel carlier le 08/12/2017 à 18h33

    A la fois surpris par ses choix et conforté dans mon estime pour L-P. Dalembert , une belle place pour la littérature russe dont je suis très friand , l'incontournable Modiano , Philip Roth que j'apprécie tellement que j'ai lu tous ses romans , "l'île d'Arturo" et le parcours initiatique de l'adolescent , G.G. Marquez , la présence de Marguerite Duras me surprend un peu , tellement leurs univers sont différents , et puis un inconnu pour moi , Jacques Roumain , que je ne demande qu'à découvrir .

  • Colette LORBAT le 07/12/2017 à 17h16

    Les incontournables classiques toujours intemporels. "Le gouverneur de la rosée" une beauté parfaite. Modiano, et oui Modiano, le seul auteur que je ne peux chrniquer tant son livre relève de l'intime pour moi. Philip Roth un auteur américain que j'apprécie beaucoup. Je note disgrâce.

  • Vous souhaitez réagir ? Identifiez-vous ou rejoignez la communauté de lecteurs.com

Où trouver « Crime et châtiment » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com