Rue des boutiques obscures

Couverture du livre « Rue des boutiques obscures » de Patrick Modiano aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070373581
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Qui pousse un certain Guy Roland, employé d'une agence de police privée que dirige un baron balte, à partir à la recherche d'un inconnu, disparu depuis longtemps ? Le besoin de se retrouver lui-même après des années d'amnésie ?
Au cours de sa recherche, il recueille des bribes de la vie de... Voir plus

Qui pousse un certain Guy Roland, employé d'une agence de police privée que dirige un baron balte, à partir à la recherche d'un inconnu, disparu depuis longtemps ? Le besoin de se retrouver lui-même après des années d'amnésie ?
Au cours de sa recherche, il recueille des bribes de la vie de cet homme qui était peut-être lui et à qui, de toute façon, il finit par s'identifier. Comme dans un dernier tour de manège, passent les témoins de la jeunesse de ce Pedro Mc Evoy, les seuls qui pourraient le reconnaître : Hélène Coudreuse, Fredy Howard de Luz, Gay Orlow, Dédé Wildmer, Scouffi, Rubirosa, Sonachitzé, d'autres encore, aux noms et aux passeports compliqués, qui font que ce livre pourrait être l'intrusion des âmes errantes dans le roman policier.

Donner votre avis

Articles (1)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Guy Roland ne sait rien de son passé. Son nom, il le doit aux relations de son patron, baron balte, ancien joueur de tennis, lui aussi amnésique et reconverti en détective privé. Lorsque ce dernier prend sa retraite, Guy Roland décide de retrouver les traces de son passé. de rencontre fortuite...
    Voir plus

    Guy Roland ne sait rien de son passé. Son nom, il le doit aux relations de son patron, baron balte, ancien joueur de tennis, lui aussi amnésique et reconverti en détective privé. Lorsque ce dernier prend sa retraite, Guy Roland décide de retrouver les traces de son passé. de rencontre fortuite en coïncidences douteuses, il retrouve peu à peu le fil d'une histoire qui pourrait être la sienne, l'histoire d'un homme qui s'appelait Pedro McEvoy ou peut-être autrement. de trafiquants russes en pianistes déchus, de femmes fatales en fuites éperdues, Guy Roland va petit à petit reconstituer l'histoire de sa vie oubliée, de sa vie passée, et surtout, se rapprocher du drame l'ayant fait perdre la mémoire.
    Dans le Paris d'après-guerre, encore tout chamboulé des atrocités commises sous l'Occupation, un homme amnésique se cherche, croit se trouver, se perd pour mieux se retrouver. Enquête authentique avec documents solides à l'appui, livrés en pagaille au gré des pages, c'est aussi une enquête au plus profond d'un homme, au coeur de sa mémoire enfuie mais à laquelle il ne manque qu'un début de souvenir pour revoir le jour. Au fur et à mesure du récit, le narrateur retrouve des bribes de son passé, épisodes épars revenant par vagues à la vision d'un objet, d'une situation anciennement familiers. Son chemin l'amène à questionner toutes sortes de personnages, plus étranges les uns que les autres, tous pétris d'insécurité et de regrets pour cette vie perdues qu'ils évoquent à contrecoeur.
    Roman policier ou roman initiatique, historique, philosophique ? La question se pose et la réponse reste en suspens. Chaque rencontre, chaque recoin de Paris soulève une multitude de questions, de réflexions de la part du narrateurs, certaines explicitées, d'autres seulement suggérées. La prose de Patrick Modiano nous emmène, nous entraîne vers des réflexions sur la vie, son sens et sa direction, sur l'identité et le destin des hommes entraînés par l'histoire. Immigré, faussaire, amoureux, mais qui donc était vraiment Pedro McEvoy? Un nom suffit-il à changer une personne? Quelques souvenirs flous suffisent-il à rendre à un homme sa vie passée?
    La question de l'identité n'a pas de réponse, pas plus qu'elle n'en avait pendant l'Occupation quand tout un chacun s'arrangeait pour être un autre, pas plus qu'elle n'en a dans ce roman en queue de poisson. le roman s'achève et Guy Roland n'est pas arrivé au bout de sa quête. Nous, lecteurs, qui voyons-nous au moment où nous refermons ce livre? Guy Roland ou Pedro McEvoy? Sont-ils un seul et même hommes ou deux inconnus liés par l'incongruité d'un destin? Est-ce que cela compte vraiment finalement? Cette quête n'aura sûrement jamais de fin, le hasard des rencontres et des indices aurait probablement entraîné notre narrateur dans une impasse. Alors nous imaginons la fin que nous voulons, nous sommes libres, nous lecteurs, de tirer nos propres conclusions de cette enquête incongrue et pourtant passionnante.
    Une ballade à travers un Paris que nous ne connaissons plus, des hasards improbables qui pourtant nous ravissent, l'histoire haletante d'un homme à la recherche de lui-même : c'est le premier Modiano que je lis, et j'en suis séduite.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un puzzle en lente construction qui multiplie les regards en les juxtaposant pour former une image nette et mouvante à la fois. Une manière intimiste et tout en finesse de faire vivre les ressorts de l'amnésie. Sommes-nous toujours sûrs du qui se cache au fond de notre être ?

    Un puzzle en lente construction qui multiplie les regards en les juxtaposant pour former une image nette et mouvante à la fois. Une manière intimiste et tout en finesse de faire vivre les ressorts de l'amnésie. Sommes-nous toujours sûrs du qui se cache au fond de notre être ?

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • ce livre est attachant
    La quête sans fin, rechercher sans trouver...
    tous les livres de Modiano sont ainsi : axés sur une recherche ininterrompue ... peut-être parce qu'il n'y a pas de solution ... où qu'on ne veut pas la voir !

    ce livre est attachant
    La quête sans fin, rechercher sans trouver...
    tous les livres de Modiano sont ainsi : axés sur une recherche ininterrompue ... peut-être parce qu'il n'y a pas de solution ... où qu'on ne veut pas la voir !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman sur l'amnésie et ce qu'elle engendre.
    Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce livre, c'est la prouesse d'écriture qui donne vraiment l'impression que nous sommes nous aussi lecteurs, dans le "brouillard". On tente de comprendre qui est qui, d'identifier des lieux, de comprendre...
    Voir plus

    Un roman sur l'amnésie et ce qu'elle engendre.
    Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce livre, c'est la prouesse d'écriture qui donne vraiment l'impression que nous sommes nous aussi lecteurs, dans le "brouillard". On tente de comprendre qui est qui, d'identifier des lieux, de comprendre "pourquoi"...
    Une enquête longue et difficile, mais un roman qui se lit très facilement.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman tout en finesse, qui, de détails en souvenirs épars, nous permet avec son narrateur de retrouver le fil de son histoire. J'ai aimé sa subtilité, sa simplicité, son émotion.

    Un roman tout en finesse, qui, de détails en souvenirs épars, nous permet avec son narrateur de retrouver le fil de son histoire. J'ai aimé sa subtilité, sa simplicité, son émotion.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Cet homme est à la recherche de son histoire et il remonte petit à petit les étapes de sa vie en glanant des anecdotes : mais ce qu'il retrouve correspond-il à sa vie, ou à celle d'un autre? Cet homme sur la photo, est-ce bien lui? Qui sont ceux qui l'accompagnent? Je trouve ce roman, à la...
    Voir plus

    Cet homme est à la recherche de son histoire et il remonte petit à petit les étapes de sa vie en glanant des anecdotes : mais ce qu'il retrouve correspond-il à sa vie, ou à celle d'un autre? Cet homme sur la photo, est-ce bien lui? Qui sont ceux qui l'accompagnent? Je trouve ce roman, à la limite du policier, très bien mené. Il nous invite à réfléchir à ce que nous devenons, aux éventuelles traces que nous laissons derrière nous. La lecture est simple et rapide, le style des plus agréables. Je remercie le post d'un ami félicitant Modiano pour son prix Nobel de littérature 2014 qui m'a incitée à entrer dans son univers par cette porte.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Mon premier Modiano est une petite déception. La renommée de l'auteur et la quasi inexistence de détracteurs m'ont poussé à lire ce roman.
    L'histoire trouve son originalité dans les variations des modes de narration qui permettent de dévoiler de différentes manières les éléments de l'identité...
    Voir plus

    Mon premier Modiano est une petite déception. La renommée de l'auteur et la quasi inexistence de détracteurs m'ont poussé à lire ce roman.
    L'histoire trouve son originalité dans les variations des modes de narration qui permettent de dévoiler de différentes manières les éléments de l'identité du narrateur. Chaque point de vue, chaque pièce d'identité apporte une pièce supplémentaire à Guy Roland pour compléter le puzzle de sa vie.
    Seulement ce personnage manque d'une certaine âme et on a du mal à être en empathie avec lui. Sa quête d'identité perd donc de son intérêt et on n'est guère impatient de connaître le fin mot de l'histoire. Le tableau définitif se dessine au fil des pages mais à la fin il reste une amertume, comme un goût de "tout ça pour ça!".
    Le style est bon sans être transcendant. Un autre roman de ce grand écrivain me sera donc nécessaire pour donner mon verdict personnel final.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Obscure, comme c'est obscure !

    Obscure, comme c'est obscure !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.