Poches

Créé dans les années 50, le livre de poche, avec son petit format, a révolutionné la culture en rendant les livres moins chers et la littérature accessible au plus grand nombre. Il s'est étendu à tous les styles littéraires, dont nous vous présentons les principaux.

 

Retrouvez, ainsi, les romans de littérature de poche avec des grands classiques comme L'Etranger, d'Albert Camus ou Voyage au bout de la nuit, de Céline, mais également des œuvres contemporaines à succès comme Vernon Subutex, de Virginie Despentes ou Tempête, de Jean-Marie Gustave Le Clézio.

 

Le format poche a conquis la littérature sentimentale. Laissez-vous emporter par les histoires de cœur de l'attachante Bridget Jones, l'héroïne de Helen Fielding, ou plongez-vous dans les romans de l'Américaine Danielle Steel ou de la Française Françoise Bourdin. La littérature érotique n'est pas en reste avec, en tête de liste, Cinquante nuances de Grey, de E.L. James, et ses différentes suites.

 

Le rayon poche abrite des romans aussi divers que le Traité de savoir-vivre à l'usage des jeunes générations, de Raoul Vaneigem, ou Le Quart d'heure islandais, de Tania de Montaigne.

 

Nous présentons également les livres de poche qui réunissent des auteurs classiques comme Marivaux, Alfred de Musset ou Voltaire. Vous pourrez encore vous cultiver en parcourant la collection de livres de poche encyclopédiques non-universitaires, qui met en avant des figures aussi diverses que Frida Kahlo, Camille Claudel ou Casanova.

 

Certaines revues sont également disponibles en format poche.

Les 6 derniers avis sur le genre Poches

Catherine Kosma sur L'espionne de Coelho, Paulo

Sous la plume de Paolo Coelho les phrases dansent au rythme séducteur de cette femme libre mais qui a surestimé son pouvoir de séduction et qui s'est retrouvé emprisonnée dans une vie totalement fictive. En temps de paix, son sort aurait été tout autre…
L'auteur nous raconte la vie de Mata Hari de façon presque légère mais toujours charmeuse.
Lire la suite

Géland Charline sur Les coeurs autonomes de Foenkinos, David

Un livre sur un amour destructeur, qu'on lit d'une traite. L'auteur ne nomme pas ses personnages, il raconte l'emprise d'un jeune homme sur une jeune femme... Jusqu'au drame ultime.
Lire la suite

Maureen sur La confrérie de la dague noire T.2 ; l'amant éternel de Ward, J. R.

Un bon second tome mais l'étincelle n'était pas là...


Ici, nous suivons Mary atteinte d'une leucémie et qui n'a plus d'espoir de rémission.
Elle va rencontrer Rhage, sur un malentendu, qui est membre de la Confrérie de la Dague Noire
et qui porte une malédiction, s'il ne soulage pas sa tension (par la violence ou le sexe)
il devient une machine à tuer et un dragon par la même occasion. Entre-temps, les
Eradicateurs font de nouvelles victimes et les proches de Mary seront liés à...
Lire la suite

Sophie Wag sur Sombre dimanche de Zeniter, Alice

Le jeune Imre est né en 1978 à Budapest en Hongrie, dans une minuscule maison près de la gare, au bord des rails où vit toute sa famille, la famille Mandy. Il y a là Agi, sa grande sœur bien aimée, ses parents Pal, son père, un taiseux sombre et torturé par le souvenir de Sara, sa propre mère, sa mère Ildiko douce et bienveillante, et son grand-père qui est paralysé d'une jambe perdue lors du soulèvement de 1956 et dont le propre père qui s'appelait également Imre a construit cette maison...
Lire la suite

lireencore93420 sur Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Lee, Harper

Scout, une petite fille vis dans une petite ville de d'Alabama avec son père, Atticus Finch, avocat, et son frère. Nous sommes dans les années 30, et Atticus est commis d'office pour défendre un homme noir accusée d'avoir violée une femme blanche.
Scout est la narratrice de ce roman, et nous raconte ces trois années de sa vie.

A première abord, ce livre avait tout me plaire, d'abord la période, les années 30, la période de la ségrégation, j'aime beaucoup ces années ou le peuple noir se...
Lire la suite

Christlbouquine sur Le dernier gardien d'Ellis Island de Josse, Gaelle

John Mitchell, directeur du centre d’Ellis Island, s’apprête à fermer ce lieu de passage obligé de tous ceux qui souhaitent venir vivre en Amérique depuis 1892.

Nous sommes le 3 novembre 1954 et John va mettre à profit les quelques jours qui lui restent à vivre dans ce lieu déserté pour coucher sur le papier ses souvenirs.

Il raconte son métier de directeur bien sûr, mais aussi les deux femmes qui le hantent, Liz sa femme morte très jeune et avec qui il n’a connu que cinq ans de...
Lire la suite