Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre, né le 19 avril 1951 à Paris, est un romancier et scénariste français, lauréat du prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut.

Psychologue de formation, il a fait une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes, leur enseignant la communication, la cu...

Voir plus

Pierre Lemaitre, né le 19 avril 1951 à Paris, est un romancier et scénariste français, lauréat du prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut.

Psychologue de formation, il a fait une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes, leur enseignant la communication, la culture générale ou animant des cycles d'enseignement de la littérature à destination de bibliothécaires. Il se consacre ensuite à l'écriture, en tant que romancier et scénariste, auteur de polars, vivant de sa plume depuis 2006.
Ses romans sont traduits ou en cours de traduction en trente langues
.

Son roman Au revoir là-haut est en cours d'adaptation au cinéma dont la réalisation est confiée au comédien et réalisateur Albert Dupontel.

Articles (6)

  • Rencontre avec Pierre Lemaitre pour son nouveau roman "Couleurs de l'incendie"
    Rencontre avec Pierre Lemaitre pour son nouveau roman "Couleurs de l'incendie"

    Après le succès public, le Goncourt et l'adaptation réussie de "Au revoir là-haut" au cinéma, cette suite est particulièrement attendue...

  • Découvrez en avant-première le nouveau roman de Pierre Lemaitre et rencontrez l'auteur
    Découvrez en avant-première le nouveau roman de Pierre Lemaître et rencontrez l'auteur

    Découvrez en avant-première "Couleurs de l'incendie", la suite de "Au revoir là-haut", et rencontrez l'auteur Pierre Lemaitre

  • Eté 2015, quel livre de poche emporter ?
    Eté 2015, quel livre de poche emporter ?

    Le temps des vacances, qui rime souvent avec lecture, est le moment idéal pour s’abandonner à ces titres qui nous ont fait envie et que nous n’avons pas eu le temps de lire. Ils viennent de sortir en format de poche, un format idéal à glisser dans la valise ou le sac de plage.

  • La Der des Ders
    La Der des Ders, il y a 100 ans, la Grande Guerre

    La Grande Guerre ou Der des Ders qui dura quatre ans, de 1914 à 1918 est célébrée pour son centenaire en 2014. Cette terrible guerre a mobilisé nombre de soldats, qui s’ils revenaient du combat passaient la plupart du temps du qualificatif de « poilu » à celui de « gueule cassée ». De nombreux hommages sont rendus depuis le mois de janvier 2014. La littérature foisonne de témoignages et de romans sur cette première guerre mondiale, inspirant toujours les auteurs contemporains.

Voir tous les articles

Avis (261)

  • Couverture du livre « Couleurs de l'incendie » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel

    Stéphanie Drouette sur Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre

    Encore une grande fresque historique que nous offre Pierre Lemaitre (que j'ai pu découvrir grâce à Lecteur.com et l'édition Albin Michel que je remercie), à une autre époque que son ouvrage précédent : l’entre-deux guerres, une période faste en évènements ,lourde en atmosphère ,une période où...
    Voir plus

    Encore une grande fresque historique que nous offre Pierre Lemaitre (que j'ai pu découvrir grâce à Lecteur.com et l'édition Albin Michel que je remercie), à une autre époque que son ouvrage précédent : l’entre-deux guerres, une période faste en évènements ,lourde en atmosphère ,une période où l’Homme est un loup pour l’Homme. Et Pierre Lemaitre excelle à nous le prouver .
    La première partie que j’ai dévorée semble écrite à la façon du XIXème siècle, elle raconte la vie d’une femme manipulée, entourée d’hommes vénals pour qui l’argent reste l’ascenseur social. Cette femme, c’est Madeleine ,qui dans l’œuvre Aurevoir là haut, a déjà bien souffert des hommes. On l’observe avec inquiétude tomber dans des pièges ,tendus par des personnages sans scrupules, offrant au lecteur une palette d’émotions : de l’indignation à l’effroi.
    La deuxième partie, d’une verve différente nous la présente transformée. Une femme qui va utiliser son énergie, son argent pour se venger et cette vengeance est machiavélique, entrainant une foule de personnages, certains qui apparaissent au milieu de l’ouvrage, lors de la nouvelle vie de l’héroîne. La narration alternent ces personnages à un rythme trépidant , obligeant parfois le lecteur à remettre le personnage dans l’action. Le roman se fait plus rapide, dense et complexe, suscitant à chaque page le suspens. Le roman semble chercher sa forme : récit d’apprentissage, polar , récit historique ? Il m’a un peu désorientée : l’écriture de la deuxième partie m’a moins subjuguée et j’ai trouvé la fin de l’œuvre beaucoup moins romanesque, tirant plus sur le compte-rendu. D’ailleurs certains personnages , pourtant haut en couleurs et dont l’histoire mise à part est truculente (je pense à Valdi et surtout à Solange Gallinato), ne m’ont pas semblé apporter beaucoup au développement de l’histoire (outre leur aide à Paul et beaucoup de fantaisie).Je reconnais à ce roman et à son auteur une indéniable folie dans l’écriture : une forme d’humour décalé ,des images surprenantes , des scènes inoubliables qui font de ce roman une belle suite à Aurevoir là haut. Malheureusement pas suffisant pour moi, pour me donner comme son prédecesseur, l’envie de le relire. Il reste une suite avec les mêmes ingrédients que le premier mais pas le même engouement.

  • Couverture du livre « Couleurs de l'incendie » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel

    LAURENCE PUJOL sur Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre

    Une lecture jubilatoire, voilà en deux mots comment je qualifierai le dernier livre de Pierre Lemaître.

    Quel bonheur de retrouver la famille Péricourt abandonnée à la fin de Haut revoir là-haut avec le suicide d’Edouard Péricourt. Le second volet débute de façon tout aussi dramatique avec les...
    Voir plus

    Une lecture jubilatoire, voilà en deux mots comment je qualifierai le dernier livre de Pierre Lemaître.

    Quel bonheur de retrouver la famille Péricourt abandonnée à la fin de Haut revoir là-haut avec le suicide d’Edouard Péricourt. Le second volet débute de façon tout aussi dramatique avec les obsèques en grande pompe de Marcel Péricourt, et un autre événement terrible dont je ne parlerai pas tant j’ai pris plaisir à avoir une surprise à chaque page ou presque de ce roman.

    Madeleine Péricourt, fille de Marcel se retrouve donc à la tête d’un empire financier (la banque familiale), à la veille des années 30 et de la crise financière de 1929 … je vous laisse découvrir la suite.

    Il y a de l‘Alexandre Dumas dans ce livre. L’écriture, que certains jugeront un peu surannée est très XIXème mais les mots courent en de belles envolées toujours très fines. Il y a un côté feuilleton et de surprises en surprises, de chapitres en chapitres, le livre ne se lache pas !

    Pierre Lemaître brosse ses personnages avec une ironie féroce (les deux jumelles de Charles délicieusement bêtes et laides rappellent les demi-sœurs de Cendrillon par leur côté revêche, Solange la Diva a des airs de Castafiore …) et l’époque avec une précision chirurgicale. L’aspect politique est très fort. La crise de 1929, les scandales boursiers, l’évasion fiscale, le monde du journalisme ... Pierre Lemaître dissèque brillamment l’époque et réussit paradoxalement un roman très contemporain.

    Extrait :
    « Sur Paris, le froid était brusquement retombé. La ville était surplombée par un ciel laiteux, dont il avait été difficile de percer les intentions jusqu’au retour d’une pluie glaciale et pénétrante.
    Le bureau de maître Lecerf plongé dans la pénombre fût éclairé, on secoua les manteaux avant de les accrocher au perroquet, on s’installa.
    Hortense avait tenu à être présente aux côtés de son époux. Cette femme brève de seins, de fesses et d’esprit considérait Charles comme un être prodigieux … »

    Je trouve que ces quelques lignes résument à merveille le brio de Pierre Lemaître. Les dialogues sont truculents … attendre la suite va me sembler bien long !

  • Couverture du livre « Couleurs de l'incendie » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel

    Veronique Donard sur Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre

    après "au revoir là haut, que j'ai lu d'abord en livre avant de découvrir la BD, je suis en train de lire la suite
    Couleurs de l'incendie
    Je l'ai acquis grâce à un site de sondage qui propose des livres avec des points.
    Plus de 500 pages que je vais lire confortablement installée en bord de...
    Voir plus

    après "au revoir là haut, que j'ai lu d'abord en livre avant de découvrir la BD, je suis en train de lire la suite
    Couleurs de l'incendie
    Je l'ai acquis grâce à un site de sondage qui propose des livres avec des points.
    Plus de 500 pages que je vais lire confortablement installée en bord de mer.
    C'est la période d'entre deux guerres.
    Une période particulièrement difficile en France alors que se profilent les prémices de la deuxième guerre mondiale.
    Madeleine va devoir faire preuve d'intelligence et naviguer dans un milieu dirigé par des hommes cupides et ambitieux.
    je ne doute pas de passer d'aussi bons moments de lecture qu'avec le premier tome.

Voir tous les avis

Vidéos (2)

  • Rencontre avec Pierre Lemaitre pour son nouveau roman "Couleurs de l'incendie"

Voir toutes les videos

Discussions autour de cet auteur