Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre

Pierre Lemaitre, né le 19 avril 1951 à Paris, est un romancier et scénariste français, lauréat du prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut.

Psychologue de formation, il a fait une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes, leur enseignant la communication, la cu...

Voir plus

Pierre Lemaitre, né le 19 avril 1951 à Paris, est un romancier et scénariste français, lauréat du prix Goncourt 2013 pour Au revoir là-haut.

Psychologue de formation, il a fait une grande partie de sa carrière dans la formation professionnelle des adultes, leur enseignant la communication, la culture générale ou animant des cycles d'enseignement de la littérature à destination de bibliothécaires. Il se consacre ensuite à l'écriture, en tant que romancier et scénariste, auteur de polars, vivant de sa plume depuis 2006.
Ses romans sont traduits ou en cours de traduction en trente langues
.

Son roman Au revoir là-haut est en cours d'adaptation au cinéma dont la réalisation est confiée au comédien et réalisateur Albert Dupontel.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Pierre Lemaitre(7)

Avis sur cet auteur (353)

  • add_box
    Couverture du livre « Miroir de nos peines » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel

    Marie Kirzy sur Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

    Quand tu te rends à une table étoilée pour la troisième fois, tu peux être tentée de chicaner, soupeser, couper les cheveux en quatre, bref comparer avec ce qu'on t'a servi la dernière fois. Ben là, même pas envie tellement la table est bonne chez Lemaitre ! Juste du plaisir à boulotter son...
    Voir plus

    Quand tu te rends à une table étoilée pour la troisième fois, tu peux être tentée de chicaner, soupeser, couper les cheveux en quatre, bref comparer avec ce qu'on t'a servi la dernière fois. Ben là, même pas envie tellement la table est bonne chez Lemaitre ! Juste du plaisir à boulotter son histoire. C'est le genre de bouquin que t'emportes partout avec toi pour ne pas quitter les personnages, aux toilettes ( si si ), dans le métro ( même quand t'es grave collée contre la vitre dans un RER A bondé en pleine grève ) yes, tu dégaines, à chaque minute profitable.

    Pierre Lemaitre aime tellement ses personnages, qu'à la Balzac, il va piocher dans Au revoir là-haut le personnage secondaire de Louise Belmont, la fillette de dix ans qui s'était entichée d'Edouard Péricourt, la gueule cassée qui logeait chez sa mère impasse Pers dans le 18ème. Dans l'épilogue de ce premier opus, il était dit qu'elle n'eut pas de destin remarquable jusqu'à ce qu'on la retrouve en 1940. Elle a désormais 30 ans, institutrice et serveuse dans un troquet, et se voit offrir sur un plateau une scène d'ouverture absolument spectaculaire, qui fixe dans l'imagination du lecteur une empreinte puissante.

    Gabriel, le prof de mathématiques un peu falot devenu sergent-chef; son comparse caporal Raoul, l'attachant combinard sans scrupule ; la courageuse Louise qui court derrière ses secrets de famille ; Jules, le patron au coeur énorme de Louise, et surtout l'irrésistible Désiré, usurpateur génial au charisme fou qui revêt multiples identités au cours de l'épopée … tous formidablement campés, tous en mouvement dans cette France du printemps 1940 qui passe en quelques jours de la Drôle de guerre à la panique de la débâcle face à l'armée allemande.

    Tout le talent de conteur de Lemaitre s'exprime dans son art de tresser plusieurs arcs narratifs avec une vivacité remarquable, dans un rythme bondissant qui nous transporte de la ligne Maginot aux routes de l'Exode. Il sait injecter de la densité émotionnelle au bon moment tout en créant du suspense qui pousse à lire. C'est vraiment un des rares auteurs français qui maitrise à ce point ce sens du romanesque échevelé avec ces morceaux de bravoure comme la sabotage du pont de Tréguière.

    Sa façon de brosser un tableau de cette période historique est également réjouissante. Il s'empare d'événements réels complètement incongrus ou méconnus ( l'exode pénitentiaire de la prison parisienne du Cherche-Midi vers le camp de Gurs ou encore la destruction de billets d'une valeur de milliards de francs par la banque de France pour éviter que les Allemands ne s'en emparent ) et il s'amuse à en inventer des nouveaux complètement véridiques comme justement le sabotage du pont de Tréguière ou la vie dans le fort du Mayenberg. L'illusion est parfaite ! Sa description de l'Exode et ses Français qui fuient sur les routes l'avancée allemande est très réussie, on a l'impression, d'être avec eux.

    Et puis, comme toujours, on rit ! Peut-être un peu plus que dans les précédents tomes, dès que le personnage de Désiré apparaît. Mais on rit intelligemment car derrière la farce, pointe une réflexion sur la désinformation mise en oeuvre par le ministère de l'Information dans cette période d'hystérie et de panique tout schuss. C'est lors d'un cataclysme que l'on sait ce qu'on est, ce qu'on vaut, que l'ont doit être le meilleur et montrer à la hauteur des qualités humaines qu'on prétend avoir. Et là, la façon dont réagissent les personnages principaux ne laissent aucun doute au final et on ne les aime qu'encore plus.

    Je me suis régalée et sans doute, le plaisir aurait été total avec la présence d'un truculent « méchant » pour contrecarrer le destin de nos personnages. Ce destin, on devine assez vite ( un peu trop ) vers dans quelle direction il va aller, il y a peut-être moins de rebondissements sur le final comme dans ses autres romans.

    Une fresque réjouissante, savoureuse qui peut se lire indépendamment d'Au revoir là-haut et Couleurs de l'incendie mais ce serait vraiment dommage de ne lire que celui-là … Pierre Lemaitre est sans conteste un de nos plus grands écrivains !

  • add_box
    Couverture du livre « Miroir de nos peines » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel

    Annie Boucher sur Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

    Et nous voici à la fin de cette trilogie hélas ! Nous partons sur la route avec Louise, Gabriel, Raoul. La guerre fait rage et chacun est à la recherche de quelque chose de fort et important pour lui. J'ai un petit faible pour Désiré si attachant. Une très belle fin d'histoire avec des...
    Voir plus

    Et nous voici à la fin de cette trilogie hélas ! Nous partons sur la route avec Louise, Gabriel, Raoul. La guerre fait rage et chacun est à la recherche de quelque chose de fort et important pour lui. J'ai un petit faible pour Désiré si attachant. Une très belle fin d'histoire avec des personnages émouvants.

  • add_box
    Couverture du livre « Couleurs de l'incendie » de Pierre Lemaitre et Christian De Metter aux éditions Rue De Sevres

    Yves MABON sur Couleurs de l'incendie de Pierre Lemaitre - Christian De Metter

    Adaptation dessinée du roman du même nom de Pierre Lemaître, paru en 2018 chez Albin Michel et suite de Au revoir là-haut du même romancier et pareillement adaptée par Christian de Metter qui a un talent incroyable, puisque je ne parviens pas à m'intéresser aux romans de Pierre Lemaître, mais...
    Voir plus

    Adaptation dessinée du roman du même nom de Pierre Lemaître, paru en 2018 chez Albin Michel et suite de Au revoir là-haut du même romancier et pareillement adaptée par Christian de Metter qui a un talent incroyable, puisque je ne parviens pas à m'intéresser aux romans de Pierre Lemaître, mais ses adaptations BD me plaisent beaucoup. Passée une toute première partie un peu difficile, qui présente la galerie étoffée des personnages et les raisons de leur présence dans le livre, le pli est pris et l'histoire de Madeleine se déroule. Dessin et couleurs apportent profondeur et noirceur, ainsi que certaines pages libres de cases.

    La part belle est faite aux personnages plus qu'aux paysages, à leurs relations, c'est une histoire de vengeance, de jalousie sur fond de montée de nazisme en Allemagne et de patriotisme en France et de gros sous. Très bien fait et si, comme moi, certains romans un peu longs ne vous tentent pas, essayez les adaptations BD, surtout si C. de Metter s'y colle. Mais il ne fait pas qu'adapter des romans, il scénarise et dessine dans Rouge comme la neige, et dessine sur un scénario original dans Terre gâtée.

  • add_box
    Couverture du livre « Miroir de nos peines » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel

    Les livres de K79 sur Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

    Pierre Lemaître est à l’origine un grand spécialiste des polars et des thrillers qui a su se renouveler en devenant un grand auteur de littérature générale, couronné du Prix Goncourt, pour enfin devenir un grand écrivain tout court. Avec ce mélange de littérature noir et blanche, il est donc en...
    Voir plus

    Pierre Lemaître est à l’origine un grand spécialiste des polars et des thrillers qui a su se renouveler en devenant un grand auteur de littérature générale, couronné du Prix Goncourt, pour enfin devenir un grand écrivain tout court. Avec ce mélange de littérature noir et blanche, il est donc en parfaite adéquation avec mon blog et je le suis avec plaisir depuis plusieurs années.

    Après avoir traité la fin de la première guerre, puis de l’entre-deux guerre, le troisième volume de la trilogie des « enfants du désastre » nous entraîne dans les premiers mois de la seconde guerre mondiale. Grâce à un éventail de points de vue, on assiste aux prémices du conflit aux côtés de personnages variés. Ainsi, le lecteur devient un observateur de l’impact de ce drame dévastateur et du bouleversement qu’il va imposer à la population. Les hommes et les femmes de ce roman sont tout à la fois acteurs de leur survie et victimes d’un évènement qui les dépassent.

    Pour rendre l’ambiance de l’Histoire moins documentaire, l’auteur insuffle une pointe de romanesque en créant des aventures parallèles, qui sont tantôt familiales, romantiques, amicales… et qui redonnent une face humaine à ces affrontements matériels. En réaction au chamboulement de leurs vies, les hommes et les femmes continuent à vivre et à se donner de nouveaux buts. Ces destins vont se croiser et former une aventure pleine de rebondissements.

    La maîtrise de la narration est toujours à l’œuvre dans ce dernier volet. Je suis resté suspendu aux destins des protagonistes, tous aussi attachants les uns que les autres. Les scènes sont rythmées, assez cinématographiques et on ressent parfaitement l’atmosphère des moments. Pierre Lemaître conclue cette trilogie avec brio. L’ensemble de cette œuvre dépeint l’énorme tragédie d’une époque en se plaçant au plus près des gens, à hauteur d’homme.

    http://leslivresdek79.com/2020/01/14/517-pierre-lemaitre-miroir-de-nos-peines/