Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le serpent majuscule

Couverture du livre « Le serpent majuscule » de Pierre Lemaitre aux éditions Albin Michel
Résumé:

«Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l'autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu'une seule balle, bien sûr.».

Dans ce réjouissant jeu de massacre où l'on tue tous les... Voir plus

«Avec Mathilde, jamais une balle plus haute que l'autre, du travail propre et sans bavures. Ce soir est une exception. Une fantaisie. Elle aurait pu agir de plus loin, faire moins de dégâts, et ne tirer qu'une seule balle, bien sûr.».

Dans ce réjouissant jeu de massacre où l'on tue tous les affreux, Pierre Lemaitre joue en virtuose de sa plume caustique. Avec cette oeuvre de jeunesse inédite, il fait cadeau à ses lecteurs d'un roman noir et subversif qui marque ses adieux au genre. Dialogues cinglants, portraits saisissants, scénario impitoyable : du pur Pierre Lemaitre.

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (17)

  • Dans cette histoire, il y a toutes sortes de serpents qui occupent l’esprit de l’inspecteur Vassiliev.
    D’abord son chef, le gros serpent paresseux qui lézarde au soleil et s’empiffre toute la journée. Puis il y a le ravissant petit serpent qui fait monter ses clients au septième ciel ;...
    Voir plus

    Dans cette histoire, il y a toutes sortes de serpents qui occupent l’esprit de l’inspecteur Vassiliev.
    D’abord son chef, le gros serpent paresseux qui lézarde au soleil et s’empiffre toute la journée. Puis il y a le ravissant petit serpent qui fait monter ses clients au septième ciel ; malheureusement celui-là, c’est la victime.
    Mais il y a surtout le serpent tueur, fourbe et puissant, qui digère sereinement ses meurtres dans son trou, celui qu’il appelle « le serpent majuscule ».
    Avec ce polar addictif, Pierre Lemaitre nous entraîne sur les traces d’une tueuse implacable qui, passé la soixantaine, termine sa carrière de meurtrière dans une confusion mentale galopante, semant des cadavres derrière elle avec une inconscience surréaliste.
    C’est drôle, caustique et totalement maîtrisé : le grand écrivain était déjà là, derrière ce tout premier polar qu’il nous offre, 35 ans après son écriture.
    Je me suis beaucoup amusée avec cette lecture captivante qui m’a tenue en haleine jusqu’à son dénouement dans les dernières pages.
    Un excellent moment de lecture, distrayant et jubilatoire.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un retour dans les années 80, sans toute la technologie informatique. Les personnages sont complètement décalés. Mathilde la grosse vilaine dame , au look improbable, méchante à souhait, qui détourne tous les attentats visant à la faire disparaitre de la circulation. Elle est, carrément,...
    Voir plus

    Un retour dans les années 80, sans toute la technologie informatique. Les personnages sont complètement décalés. Mathilde la grosse vilaine dame , au look improbable, méchante à souhait, qui détourne tous les attentats visant à la faire disparaitre de la circulation. Elle est, carrément, antipathique, et pourtant j'ai suivi avec intérêt, ses pérégrinations, passant d'un meurtre à l'autre, à une cadence soutenue. C'est le style des polars qui passaient à la télé quand j'étais plus jeune, j'ai aimé me replonger dans cette ambiance , d'autant plus que le personnage féminin détone des gros durs masculins habituels dans le rôle de tueur à gages.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un premier roman digne de ceux qui lui ont succédé. L'héroïne est tout à fait improbable. Les quiproquos enclenchent un mécanisme inattendu mais implacable. La violence est présente mais l'humour règne aussi dans ce polar noir.

    Un premier roman digne de ceux qui lui ont succédé. L'héroïne est tout à fait improbable. Les quiproquos enclenchent un mécanisme inattendu mais implacable. La violence est présente mais l'humour règne aussi dans ce polar noir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Ce livre est une "tuerie". Quand Mathilde, vieille femme dejantée fait son cinéma, faudrait voir à pas la prendre que pour une conne, sinon ça va risquer de se refroidir sévère.!!! Serpent Majuscule, c'est du drôle, du décalé le tout servit dans un vocabulaire bien trempé qu'on avale d'une traite !

    Ce livre est une "tuerie". Quand Mathilde, vieille femme dejantée fait son cinéma, faudrait voir à pas la prendre que pour une conne, sinon ça va risquer de se refroidir sévère.!!! Serpent Majuscule, c'est du drôle, du décalé le tout servit dans un vocabulaire bien trempé qu'on avale d'une traite !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • De l'humour noir parfaitement maîtrisé. Cet ignoble antihéros qu'est Mathilde est finalement très attachant.

    De l'humour noir parfaitement maîtrisé. Cet ignoble antihéros qu'est Mathilde est finalement très attachant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un roman noir, très noir avec beaucoup de cadavres et d’hémoglobine mais ponctué d’innombrables situations rocambolesques et désopilantes.
    Mathilde Perrin 63 ans, ronde et maquillée à outrance, a tout de la mamie inoffensive, mais détrompez-vous, c’est une redoutable tueuse, ancienne résistante...
    Voir plus

    Un roman noir, très noir avec beaucoup de cadavres et d’hémoglobine mais ponctué d’innombrables situations rocambolesques et désopilantes.
    Mathilde Perrin 63 ans, ronde et maquillée à outrance, a tout de la mamie inoffensive, mais détrompez-vous, c’est une redoutable tueuse, ancienne résistante médaillée pour ses faits d’armes, qui exécute des « contrats » à la demande d’Henri, son supérieur hiérarchique, ancien compagnon de résistance. Toutefois, ces derniers temps, Mathilde inquiète sa hiérarchie car elle fait des erreurs lors de ses missions : elle oublie de se débarrasser des armes ou s’en sert deux fois de suite. Bref, elle « perd la boule » et sème des cadavres derrière elle. Elle va donc devoir être « neutralisée ». Mais Mathilde n’est pas prête à se laisser faire.
    On arrive à éclater de rire alors que la situation n’a rien d’hilarant. Les personnages sont cocasses, la sénilité les rattrape, leurs moments de lucidité tout comme leurs « absences » nous ravissent.
    Ce roman, dans la veine de « Mamie Luger » de Benoît Philippon ou de « Mémé Cornemuse » de Nadine Montfils, se lit rapidement et laisse un souvenir agréable et amusé.
    Un bon moment de lecture.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Pierre Lemaître nous prévient, écrit avant tous ses romans noirs si aboutis, celui-ci est le premier mais servira d'aurevoir au genre ! A regrets ! Ce roman noir est une pépite, il commence tranquillement et dégénère rapidement ... comme je les aime, tout part en cacahuètes sans que cela soit...
    Voir plus

    Pierre Lemaître nous prévient, écrit avant tous ses romans noirs si aboutis, celui-ci est le premier mais servira d'aurevoir au genre ! A regrets ! Ce roman noir est une pépite, il commence tranquillement et dégénère rapidement ... comme je les aime, tout part en cacahuètes sans que cela soit surprenant !

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • La première de couverture me plaisait, j'aime l'auteur, la quatrième donnait envie, bref, je pensais passer un bon moment à la lecture de ce premier roman de Pierre Lemaitre. mais j'ai été déçue. Pourtant le début démarrait sur les chapeaux de roues, mais ensuite, je me suis ennuyée. J'ai trouvé...
    Voir plus

    La première de couverture me plaisait, j'aime l'auteur, la quatrième donnait envie, bref, je pensais passer un bon moment à la lecture de ce premier roman de Pierre Lemaitre. mais j'ai été déçue. Pourtant le début démarrait sur les chapeaux de roues, mais ensuite, je me suis ennuyée. J'ai trouvé l'écriture plate, trop de meurtres, trop de sang, peu drôle, même pas un peu de cynisme. Heureusement que c'était le premier roman de l'auteur et que depuis, ils nous a régalés.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com