L'étranger

Couverture du livre « L'étranger » de Albert Camus aux éditions Gallimard
  • Date de parution :
  • Editeur : Gallimard
  • EAN : 9782070360024
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

« Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je... Voir plus

« Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. Je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français... »

Donner votre avis

Articles (1)

  • Le livre qui a changé votre vie : le palmarès des 20 livres les plus cités
    Le livre qui a changé votre vie : le palmarès des 20 livres les plus cités

    Pour célébrer ses 20 ans, France 5 a lancé un sondage en ligne demandant "quel est le livre qui a changé votre vie ?".A cette question, plus de 6000 internautes ont répondu. Le palmarès a été révélé le 11 décembre 2014 par François Busnel lors de son émission littéraire "La Grande Librairie".

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • "L'étranger" le tout premier nouveau né d'Albert Camus dans le monde de la littérature, Meursault le narrateur passif est soumis au destin prends conscience que son indifférence au monde est corrélée par l'indifférence du monde à son égard, comme tout humain Meursault est né et mourra et n'aura...
    Voir plus

    "L'étranger" le tout premier nouveau né d'Albert Camus dans le monde de la littérature, Meursault le narrateur passif est soumis au destin prends conscience que son indifférence au monde est corrélée par l'indifférence du monde à son égard, comme tout humain Meursault est né et mourra et n'aura plus d'importance, le terme "absurdité" décrit le tréfonds de la philosophie camusienne.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Le personnage principal de "L'étranger", reste mystérieux, il ne se conforme pas aux normes de la morale et semble étranger au monde et à lui-même. Il se borne à faire l'inventaire des évènements, de ses actes, ses envies et son ennui de manière froide et distante, sans les analyser. Il se...
    Voir plus

    Le personnage principal de "L'étranger", reste mystérieux, il ne se conforme pas aux normes de la morale et semble étranger au monde et à lui-même. Il se borne à faire l'inventaire des évènements, de ses actes, ses envies et son ennui de manière froide et distante, sans les analyser. Il se contente de retracer son existence médiocre, limitée au déroulement mécanique de gestes quotidiens. Ses actes semblent être dictés par les éléments naturels extérieurs plutôt que par sa volonté propre. C'est ainsi que l'assassinat qu'il commet ne répond pas à un instinct meurtrier mais trouve son mobile dans la chaleur suffocante, le soleil éblouissant et la lumière aveuglante. Pour lui, les événements semblent s'enchaîner par hasard en une sorte de fatalité. Il vit dans une sorte de torpeur, une étrange indifférence, son existence semble démontrer l’absurdité de vie.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lorsque j'étais étudiante je crois que j'ai fait l'impasse sur ce livre. Une fois adulte, je l’ai lu et je pense que c’était le bon moment. J’ai été choquée par la vision de l’auteur sur le sens de la vie. Son personnage est trop éloigné de ses émotions et ne montre aucun sentiment. Il ne se...
    Voir plus

    Lorsque j'étais étudiante je crois que j'ai fait l'impasse sur ce livre. Une fois adulte, je l’ai lu et je pense que c’était le bon moment. J’ai été choquée par la vision de l’auteur sur le sens de la vie. Son personnage est trop éloigné de ses émotions et ne montre aucun sentiment. Il ne se pose jamais de questions, vit comme ça vient. Il se voit embarqué dans son procès sans en être vraiment acteur, étranger à sa vie.
    Pour moi qui aime la vie, qui suis heureuse d’être ici-bas pour profiter intensément des belles choses qui me sont offertes et sentir dans mon cœur les émotions, j’ai quelque fois eu du mal avec ce roman de Camus.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un roman perturbant qui nous touche tous sur notre vision de la vie. Un personnage inhabituel, très original.

    Un roman perturbant qui nous touche tous sur notre vision de la vie. Un personnage inhabituel, très original.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre qui bouscule, qui pousse à la question, à la réflexion, à la discussion... dont on ne ressort pas indemne. Quant à Camus : un maître de la littérature.

    Un livre qui bouscule, qui pousse à la question, à la réflexion, à la discussion... dont on ne ressort pas indemne. Quant à Camus : un maître de la littérature.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • https://bruitdepapier.wordpress.com/2016/07/02/letranger-albert-camus/

    https://bruitdepapier.wordpress.com/2016/07/02/letranger-albert-camus/

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre très perturbant... En particulier le début... Jamais je n'avais lu un livre tel que celui-ci... Et j'ai littéralement succombé au charme de l'écriture singulière d'Albert Camus !

    Un livre très perturbant... En particulier le début... Jamais je n'avais lu un livre tel que celui-ci... Et j'ai littéralement succombé au charme de l'écriture singulière d'Albert Camus !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Je n'ai découvert ce roman qu'en 2015. Des lacunes littéraires, on en a tous. Mais je ne m'explique pas pourquoi au lycée alors qu'on nous rabâchait les oreilles avec Sartre (obligatoire au programme de philo), on ne nous a pas plus incité à lire Camus. Un véritable coup de coeur tant le style...
    Voir plus

    Je n'ai découvert ce roman qu'en 2015. Des lacunes littéraires, on en a tous. Mais je ne m'explique pas pourquoi au lycée alors qu'on nous rabâchait les oreilles avec Sartre (obligatoire au programme de philo), on ne nous a pas plus incité à lire Camus. Un véritable coup de coeur tant le style est moderne. Le fait que l'histoire se déroule à Alger résonne aussi particulièrement pour moi (je suis d'origine algérienne, ma mère vient de la région d'Alger. Je cherche à en savoir plus sur cette période de l'Algérie française, ce roman était un bon début à mon investigation. Ce roman est très accessible, aussi bien pour les adultes que les collégiens ou lycéens.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/l-etranger-albert-camus.html

    Le mot de la fin : Ce roman est perturbant, à cause des sujets qu’il traite mais aussi du style narratif. Le « je », nous oblige à nous identifier à Meursault. C’est dérangeant de s’identifier à un...
    Voir plus

    lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/l-etranger-albert-camus.html

    Le mot de la fin : Ce roman est perturbant, à cause des sujets qu’il traite mais aussi du style narratif. Le « je », nous oblige à nous identifier à Meursault. C’est dérangeant de s’identifier à un personnage que l’on ne comprend pas. Mais dans mes lectures j’aime être bousculée, ça pousse à approfondir les sujets, réfléchir et partager. La réflexion de l’auteur sur la mort et l’absence de réaction m’a également fait penser à l’ouvrage « Chaos Calme » de Sandro Veronesi.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Récemment sur lecteurs.com