Épépé

Couverture du livre « Épépé » de Ferenc Karinthy aux éditions Zulma
  • Date de parution :
  • Editeur : Zulma
  • EAN : 9782843046605
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Budaï, brillant étymologiste hongrois, se rend à Helsinki pour un congrès de linguistique lorsque son avion atterrit inexplicablement dans une mégalopole inconnue. Impossible pour Budaï d'en sortir ou d'en saisir l'énigmatique langage, lui qui maîtrise pourtant plusieurs dizaines d'idiomes.... Voir plus

Budaï, brillant étymologiste hongrois, se rend à Helsinki pour un congrès de linguistique lorsque son avion atterrit inexplicablement dans une mégalopole inconnue. Impossible pour Budaï d'en sortir ou d'en saisir l'énigmatique langage, lui qui maîtrise pourtant plusieurs dizaines d'idiomes. Prisonnier de cette ville qui le harponne autant qu'elle nie son existence, Budaï fait la fort heureuse rencontre d'Épépé - si tant est que tel soit son prénom ! -, une douce liftière auprès de laquelle il tente désespérément de comprendre ce monde cauchemardesque et indéchiffrable. où survivre, quand on est étranger, devient une épopée infernale.

Donner votre avis

Les derniers avis

  • Il est rare d’être touché par un livre au point de savoir au bout de cinq pages ce que nous en penserons tout du long. Ce fut le cas avec celui-ci, qui m’a profondément ennuyée dès le début.

    L’idée d’un linguiste perdu parmi des personnes dont il ne comprend pas la langue est une idée...
    Voir plus

    Il est rare d’être touché par un livre au point de savoir au bout de cinq pages ce que nous en penserons tout du long. Ce fut le cas avec celui-ci, qui m’a profondément ennuyée dès le début.

    L’idée d’un linguiste perdu parmi des personnes dont il ne comprend pas la langue est une idée brillante mais l’histoire est racontée de manière bien trop plate pour que j’y trouve un quelconque intérêt. La tâche est bien évidemment difficile puisque les dialogues sont pratiquement absents, du fait de la nature de l’intrigue. Or, les dialogues ont toujours constitué pour moi un outil de dynamisme et de vie dans un livre. Dubaï n’arrivant pas à communiquer, il est l’unique personnage de ce roman, les autres personnes constituant un groupe incompréhensible dont peu se détachent et dont on ne sait absolument rien. Dès lors, l’identification est impossible.

    Que reste-t-il alors pour plaire au lecteur ? Il ne reste plus que les tribulations d’un homme sans aucun intérêt dans une ville dont on ne comprend rien. Ne cherchez pas d’humour ou de second degré pour vous rendre la lecture agréable, il n’y en a pas. J’ai abandonné cette lecture au bout d’une centaine de pages, avec la frustration de ne pas comprendre ce que d’autres grandes lectrices lui trouvaient et la sensation d’être peut-être passée à côté de quelque chose.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Entre Kafka et Pérec, l'histoire d'un homme qui, contre son gré, se retrouve dans une ville qu'il ne connaît pas et dont il ne parle pas la langue. Un comble pour cet érudit polyglotte ! On le suit dans ses pérégrinations désespérées, à la recherche d'une gare, d'un aéroport, d'un dictionnaire,...
    Voir plus

    Entre Kafka et Pérec, l'histoire d'un homme qui, contre son gré, se retrouve dans une ville qu'il ne connaît pas et dont il ne parle pas la langue. Un comble pour cet érudit polyglotte ! On le suit dans ses pérégrinations désespérées, à la recherche d'une gare, d'un aéroport, d'un dictionnaire, d'un signe, du bout de phrase qui lui permettra enfin de "comprendre". Il y a dans ce livre une métaphore extraordinaire du monde moderne : agressif, matérialiste, où les hommes ne s'écoutent plus. À la fin de certains passages, je me suis dit : "mais ce monde, c'est le nôtre!"
    Du point de vue narratif, on tourne en rond, on s'ennuie et la fin, pirouette rêveuse, m'a laissé sur ma faim.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Budaï, linguiste, se retrouve on ne sait comment dans une ville inconnue et surpeuplée dont il ne comprend pas la langue et ne peut déchiffrer l’alphabet.
    Que s’est-il passé ? Comment est-il arrivé là alors qu’il avait pris l’avion pour se rendre à un congrès à Helsinki ?
    Comme dans un...
    Voir plus

    Budaï, linguiste, se retrouve on ne sait comment dans une ville inconnue et surpeuplée dont il ne comprend pas la langue et ne peut déchiffrer l’alphabet.
    Que s’est-il passé ? Comment est-il arrivé là alors qu’il avait pris l’avion pour se rendre à un congrès à Helsinki ?
    Comme dans un cauchemar, Budaï va s’enfoncer dans une longue errance, ignoré de tous, incapable de communiquer.
    La première partie du livre m’a parue longue et ennuyeuse, mais peu à peu, je me suis laissée emporter par cette histoire.
    Il y a à mon sens, plusieurs façons de lire cet étrange roman, on peut en effet penser à un rêve éveillé mais aussi à la mort et à un long passage au purgatoire.
    Mais, c’est aussi un roman sur l’incommunicabilité et la solitude dans nos villes surpeuplées.
    Un texte très original qui ne m’a pas laissée indifférente.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de ce livre

Il n'y a pas encore de discussion sur ce livre

Soyez le premier à en lancer une !

Forum de discussion

Afficher plus de discussions