Vous avez lu (et aimé) de la science-fiction sans forcément le savoir

mardi 20 août 2019

10 livres de SF incontournables mais qui ont souvent avancé masqués...

Vous avez lu (et aimé) de la science-fiction sans forcément le savoir

Alerte : des livres de science-fiction vont débarquer par dizaines sur lecteurs.com !

A l’origine de cette invasion sans précédent, Xavier Vernet, de la librairie Scylla, spécialisée en Science-fiction, Fantasy, Fantastique. Rassurez-vous, ses intentions sont pacifiques et son objectif avoué est de partager avec vous le meilleur de la science-fiction.

Au fil des mois à venir, vous découvrirez donc des listes thématiques qui aborderont la SF sous toutes ses formes : classiques incontournables et pépites actuelles, recueils de nouvelles, science-fiction au féminin... et plein de surprises !

Pour cette première sélection concoctée par Xavier, voici 10 ouvrages… que certains ont souvent rechignés à qualifier de science-fiction ! Et pourtant, ces 10 trésors littéraires sont autant de romans de SF qui témoignent de la diversité et de la puissance du genre.

N’hésitez pas à commenter cette liste au bas de l’article et à partager avec nous vos goûts en matière de science-fiction !

  • Quand la science-fiction avance masquée : 10 livres incontournables

    • add_box
      Couverture du livre « La course » de Nina Allan aux éditions Tristram

      La course de Nina Allan

      Prix Millepages 2017 pour ce roman publié hors des collections spécialisées, et pourtant...
      Univers parallèles, contact extraterrestre, implants neuronaux et animaux génétiquement modifiés dignes des classiques du cyberpunk sont quelques-uns des thèmes - indéniablement SF -  abordés dans cet excellent livre.

    • add_box
      Couverture du livre « La servante écarlate » de Margaret Atwood aux éditions Robert Laffont

      La servante écarlate de Margaret Atwood

      La Servante écarlate c'est, avant d'être une série plus connue sous son titre original, The Handmaid's Tale, un roman qui date de 1985.
      Un futur (proche ?) plausible, glaçant où les femmes sont réduites à leur fonction de reproduction. Une chape de plomb vous tombe dessus dès les premières lignes... Un classique de la dystopie.

    • add_box
      Couverture du livre « Vermilion sands » de J. G. Ballard aux éditions Tristram

      Vermilion sands de J. G. Ballard

      Vermilion Sands, c'est un fix up. Un collage de nouvelles qui forme un tout cohérent, à mi-chemin entre le roman et le recueil (idéal quand on n'aime pas la forme courte, quand on est frustré de changer d'histoire chaque fois).
      Ici, nous sommes dans une station balnéaire où le temps s'est arrêté. Chaque nouvelle est l'exploration d'une forme d'art du futur : sculpteurs de nuages, statues chantantes, peintures qui se peignent toutes seules… Onirique et poétique. Ballard est aussi - entre autres - l'auteur de Crash ! et de L'Empire du Soleil.

    • add_box
      Couverture du livre « Le maître du haut château » de Philip K. Dick aux éditions J'ai Lu

      Le maître du haut château de Philip K. Dick

      Dans quel monde vivrait-on aujourd'hui si les nazis avaient gagné la Seconde Guerre mondiale ?
      Un classique de l'uchronie par un auteur culte aux innombrables adaptations ciné : Blade Runner, Total Recall ou Minority Report.

    • add_box
      Couverture du livre « Replay » de Ken Grimwood aux éditions Points

      Replay de Ken Grimwood

      À la première page de ce roman, Jeff Winston meurt d'une crise cardiaque. Il se réveille à l'âge de 18 ans avec un quart de siècle de souvenirs intacts.
      Ce n'est que le début d'une série de boucles, un peu comme dans le film Un jour sans fin avec Bill Murray, mais sur une période plus longue et c'est surtout beaucoup plus mélancolique.

    • add_box
      Couverture du livre « Le meilleur des mondes » de Aldous Huxley aux éditions Pocket

      Le meilleur des mondes de Aldous Huxley

      Tout comme 1984, ce grand classique des sociétés dystopiques (c'est-à-dire contre-utopiques) est un modèle du genre : système totalitaire, plus aucune liberté individuelle, surveillance et contrôle de chaque instant où l'individu n'est destiné qu'à être un rouage de la machine.
      Lorsque le système est en place : plus d'échappatoire possible, excepté dans la mort.

    • add_box
      Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

      Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

      Peut-être l'unique roman où tout le monde est d'accord : c'est un chef-d'œuvre bouleversant.
      Une substance qui améliore l'intelligence est inventée. Elle est testée sur une souris, fait ses preuves et est ensuite inoculée à un simple d'esprit. Ceci est son journal intime. Une parabole sur la prise de conscience que l'on est mortel.
      La dernière ligne vous fera verser une larme. Promis.

    • add_box
      Couverture du livre « La route » de Cormac McCarthy aux éditions Points

      La route de Cormac McCarthy

      Prix Pulitzer 2007 pour ce récit post-apocalyptique.
      Notre société s'est effondrée. On ne sait pas ce qui a causé la chute. Qu'importe. Nous sommes dans ce qui reste de l'humanité après.
      Un roman âpre au style minimaliste et rugueux qui rend parfaitement bien la dévastation du monde.

    • add_box
      Couverture du livre « 1984 » de George Orwell aux éditions Gallimard

      1984 de George Orwell

      "1984 ? Mais c'est de l'anticipation, pas de la science-fiction !" Le nombre de fois où j'ai pu entendre ça...
      Qu'on se le dise : l'anticipation est le terme qui existe avant que celui de science-fiction soit forgé aux USA dans les années 20, mais tous deux délimitent le même domaine. Il permet, comme c'est le cas ici, en se projetant dans l'avenir de mieux comprendre, de mieux s'armer contre les dérives possibles / probables de nos sociétés. Lire et relire 1984, toujours. D'autant plus aujourd'hui.

    • add_box
      Couverture du livre « Saisons (les) » de Maurice Pons aux éditions Christian Bourgois

      Saisons (les) de Maurice Pons

      Les mois d'automne laissent place aux mois d'hiver. Plus de printemps, plus d'été et la guerre fait rage au loin depuis trop longtemps pour qu'on se souvienne quand et pourquoi elle a commencé. Un homme la fuit, se réfugie dans un  village loin de tout pour écrire, pour faire son deuil.
      Une écriture d'une puissance évocatrice rare et un grand roman sur la création littéraire ou plutôt sur l'impossibilité de cette création.

Un immense merci à Xavier Vernet, libraire spécialisé, éditeur et formateur.

Librairie Scylla - Science-fiction, Fantasy, Fantastique

8, rue Riesener - 75012 Paris

Métro : Montgallet (ligne 8), Reuilly-Diderot (ligne 1), Daumesnil ou Dugommier (ligne 6)

Site web - Facebook

Horaires : jeudi et vendredi de 12 h à 20 h 

Samedi de 10 h à 20 h 

Éditions Dystopia : https://www.dystopia.fr/

Commentaires

Forum

Afficher plus de discussions