Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Le meilleur des mondes

Couverture du livre « Le meilleur des mondes » de Aldous Huxley aux éditions Pocket
  • Date de parution :
  • Editeur : Pocket
  • EAN : 9782266128568
  • Série : (-)
  • Support : Poche
Résumé:

Voici près d'un siècle, dans d'étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains sauvages dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le... Voir plus

Voici près d'un siècle, dans d'étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains sauvages dans des réserves. La culture in vitro des foetus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l'élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd'hui, il nous paraît même familier...

Donner votre avis

Articles (4)

Avis (23)

  • Un des rares livres de science fiction que j'ai aimé. Serions nous plus heureux si notre vie était pré-déterminée?

    Un des rares livres de science fiction que j'ai aimé. Serions nous plus heureux si notre vie était pré-déterminée?

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Roman qui pose la question de l'eugénisme et du contrôle de la société, à mettre en lien avec Orwell. Style parfois un peu lourd mais livre néanmoins intéressant.

    Roman qui pose la question de l'eugénisme et du contrôle de la société, à mettre en lien avec Orwell. Style parfois un peu lourd mais livre néanmoins intéressant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un très bon roman de science-fiction qui nous invite à réfléchir sur notre monde et sur le réel bénéfice des avancées scientifiques dans un monde où rien ne semble impossible.

    Un très bon roman de science-fiction qui nous invite à réfléchir sur notre monde et sur le réel bénéfice des avancées scientifiques dans un monde où rien ne semble impossible.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • À ranger au Panthéon de la littérature SF ....en espérant que cela ne vire pas au roman d'anticipation.
    Glaçant et inquiétant.

    À ranger au Panthéon de la littérature SF ....en espérant que cela ne vire pas au roman d'anticipation.
    Glaçant et inquiétant.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Que dire qui n'a pas déjà été dit sur ce classique de la littérature d'anticipation ?
    Une société parfaitement hiérarchisée où le bonheur (hum hum) est loi et l'absence de contraintes est la règle. Tout ce qui correspond à ce que nous connaissons généralement, la famille, le couple, le désir...
    Voir plus

    Que dire qui n'a pas déjà été dit sur ce classique de la littérature d'anticipation ?
    Une société parfaitement hiérarchisée où le bonheur (hum hum) est loi et l'absence de contraintes est la règle. Tout ce qui correspond à ce que nous connaissons généralement, la famille, le couple, le désir d'enfant, les sentiments (positifs et négatifs) n'existent pas.

    L'histoire débute à Londres en l'an "632 de NF (Notre Ford)", au centre d'incubation et de conditionnement, là où naissent et évoluent les bébés, catégories hiérarchisées d'Alpha à Epsilon, les premiers destinés à devenir la classe dirigeante, les derniers les fourmis ouvrières. À force de slogans répétés durant leur sommeil, ils deviendront de parfaits petits soldats. Les traitements que subissent les embryons au cours de leur développement détermineront leurs futurs goûts, aptitudes, comportements, en accord avec leur future position dans la hiérarchie sociale. Ainsi chacun en raison de son conditionnement estime être à sa place et n'envie le sort d'aucun autre, contribuant à l'objectif ultime: la stabilité.

    Il n'est plus question de maternité, de monogamie, la pluralité de partenaires étant au contraire facilitée et encouragée. Et si jamais, Ô mon Ford, un sentiment venait à apparaître, il existe le soma, sorte de paradis artificiel.

    Dans une autre partie du Monde existent les Sauvages, qui ont conservé les moeurs d'autres temps. Et quand ces deux mondes vont se rencontrer...

    J'ai adoré le début du roman puis mon intérêt est retombé avant de revenir et sombrer à nouveau.
    Je trouve qu'il y a d'extraordinaires idées mais qui ne sont pas assez exploitées. J'aimerais beaucoup voir se développer une série télé dont ce roman ferait un excellent support.

    Un roman d'anticipation ? Oui, mais pas que. Il s'inscrit aussi très bien chez ses contemporains, la montée des dictatures, le nazisme en tête, étant à l'ordre du jour.

    Une lecture en demi-teinte mais à découvrir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Incontournable de la science fiction, ce roman propose une société sous contrôle que rien ne semble pouvoir ébranler, malgré la présence de quelques marginaux et la venue d'un "Sauvage". Le roman se présente plus sous le format d'un portrait axé autour de deux ou trois personnages principaux....
    Voir plus

    Incontournable de la science fiction, ce roman propose une société sous contrôle que rien ne semble pouvoir ébranler, malgré la présence de quelques marginaux et la venue d'un "Sauvage". Le roman se présente plus sous le format d'un portrait axé autour de deux ou trois personnages principaux. Amateurs de science-fiction où règne le chaos, les scènes de guerre et de catastrophe, passez votre chemin.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • Un incontournable des romans d'anticipation sur le monde contemporain .

    Un incontournable des romans d'anticipation sur le monde contemporain .

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)
  • lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/le-meilleur-des-mondes-daldous-huxley/

    Le mot de la fin : Je ne sais pas si cette société décrite par Huxley n’existe pas au moins un peu. Aucun aspect de la société n’est mis de côté, que ce soit, l’amour, la reproduction, la...
    Voir plus

    lien vers ma chronique: http://www.lesmiscellaneesdepapier.com/le-meilleur-des-mondes-daldous-huxley/

    Le mot de la fin : Je ne sais pas si cette société décrite par Huxley n’existe pas au moins un peu. Aucun aspect de la société n’est mis de côté, que ce soit, l’amour, la reproduction, la sexualité, le travail tout est détaillé. Ce monde où le but ultime est la consommation me fait peur et résonne avec notre situation. Ma lecture m’a fascinée et fait beaucoup réfléchir.

    thumb_up J'aime comment Commentaire (0)

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.