Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Margaret Atwood

Margaret Atwood

Née à Ottawa dans l'Ontario en 1939 d'un père zoologue et d'une mère nutritionniste, Margaret Atwood est une romancière, poète, essayiste et critique littéraire canadienne. Elle vit aujourd'hui à Toronto au Canada. Elle est l'auteur de trente-sept livres traduits en plus de cinquante langues, don...

Voir plus

Née à Ottawa dans l'Ontario en 1939 d'un père zoologue et d'une mère nutritionniste, Margaret Atwood est une romancière, poète, essayiste et critique littéraire canadienne. Elle vit aujourd'hui à Toronto au Canada. Elle est l'auteur de trente-sept livres traduits en plus de cinquante langues, dont Captive (1998), Oeil-de-chat (1991) ou Le Tueur aveugle (2002, Booker Prize 2000). Elle doit notamment son succès planétaire à des ouvrages de science-fiction et de fantastique, mais son œuvre inclut également des recueils de nouvelles, de poèmes et des essais.

Son roman dystopique La Servante écarlate (1987, vainqueur prix Arthur C. Clarke), dont le titre original est The Handmaid's Tale, est adapté sous forme de série TV en 2017. Il avait déjà été transposé au cinéma en 1990 par le réalisateur Volker Schlöndorff sur un scénario de Harold Pinter.

Récemment, Margaret Atwood a également publié MaddAddam (2014) qui conclut la trilogie entamée avec Le Dernier Homme (2005) et poursuivie avec Le Temps du déluge (2012).

Articles en lien avec Margaret Atwood (5)

Avis sur cet auteur (126)

  • add_box
    Couverture du livre « La servante écarlate » de Margaret Atwood aux éditions Robert Laffont

    Anneja sur La servante écarlate de Margaret Atwood

    Sans aucun doute, Margareth Atwood a signé en 1985 un véritable chef d'oeuvre. Récit de la contrainte, de la violence, de la domination et de l'enfermement, la «Servante écarlate» est une dystopie qui fait froid dans le dos. Dans cette dictature qu'est la République de Gilead, la femme est...
    Voir plus

    Sans aucun doute, Margareth Atwood a signé en 1985 un véritable chef d'oeuvre. Récit de la contrainte, de la violence, de la domination et de l'enfermement, la «Servante écarlate» est une dystopie qui fait froid dans le dos. Dans cette dictature qu'est la République de Gilead, la femme est réduite en esclavage, condamnée à ne plus être qu'un outil reproductif. Le rythme du roman est rapide, l'écriture de l'auteur canadienne est fluide ; forcément on s'attache à Defred, le personnage principal du roman. On la soutient dans sa volonté d'émancipation, on compatit avec elle lorsqu'elle se remémore des souvenirs heureux d'un temps qui parassent désormais bien lointains. Dans ce roman les souvenirs jouent un rôle essentiel puisqu'ils permettent à Defred de ne pas sombrer. Margareth Atwood signe une dystopie terrible avec un sujet tout à fait original. En espérant que la réalité ne rejoigne jamais la fiction.

  • add_box
    Couverture du livre « La servante écarlate » de Margaret Atwood aux éditions Robert Laffont

    Colorandbook sur La servante écarlate de Margaret Atwood

    https://colorandbook.blogspot.com/2021/05/la-servante-ecarlate-de-margaret-atwood.html?m=1

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Margaret Atwood a un talent fou ! Bon, je dois bien avouer que c'était très long, mais totalement captivant. J'ai été déstabilisée par la mise en page et la...
    Voir plus

    https://colorandbook.blogspot.com/2021/05/la-servante-ecarlate-de-margaret-atwood.html?m=1

    J'ai beaucoup apprécié cette lecture. Margaret Atwood a un talent fou ! Bon, je dois bien avouer que c'était très long, mais totalement captivant. J'ai été déstabilisée par la mise en page et la ponctuation de ce roman. Elle a réussi à dépeindre à merveille un nouvel ordre qui pourrait être plausible. On découvre à travers Defred comment le nouveau régime a réussi à faire redescendre les femmes à un rang inférieur. Un livre qui amène à réfléchir et à se poser des questions.

    Les + :

    * L'histoire en elle-même est plutôt prenante même si parfois il ne se passe pas grand choses. En effet il y a pas beaucoup d'actions, c'est plutôt un récit de comment on en est arrivé là, comment les femmes se sont laissées embarquer dans cette horreur.

    * J'ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont tellement complexes et attachants. J’avais toujours envie d'en savoir plus sur Defred, sa vie d'avant et de son quotidien de servante écarlate.

    * La plume de l'auteur est vraiment prenante. Elle est arrivée avec brio et intelligence à me faire croire en sa dystopie. J'ai vécu un réel ascenseur émotionnel, de la rage, de la tristesse, de la joie, de l'incompréhension...

    Les - :

    * Que c'était long par moment ! un monticule de détails alourdissent grandement le récit.

    * La fin m'a légèrement frustrée

  • add_box
    Couverture du livre « La servante écarlate » de Margaret Atwood aux éditions Robert Laffont

    Emma Vando sur La servante écarlate de Margaret Atwood

    Une fois n'est pas coutume j'ai découvert cet univers sur écran avant de le lire. J'aime énormément la série, elle fait partie de mes favorites de part son esthétique soigné et de l'univers qui est si bien construit, a en glacer le sang. Je connaissais donc déjà l'univers, Gilead et ses règles,...
    Voir plus

    Une fois n'est pas coutume j'ai découvert cet univers sur écran avant de le lire. J'aime énormément la série, elle fait partie de mes favorites de part son esthétique soigné et de l'univers qui est si bien construit, a en glacer le sang. Je connaissais donc déjà l'univers, Gilead et ses règles, et un peu de l'intrigue, mais il faut savoir que la série va au delà du roman, je commençais déjà le livre avec une idée de l'intrigue.

    Mon avis est totalement biaisé mais je ressors de cette lecture marquée. La préface de l'autrice est très intéressante, et elle est terrifiante puisque l'autrice nous révèle qu'elle ne s'est inspiré que de points réels pour construire son monde. "Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d'esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d'autres, à qui l'on a ôté jusqu'à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse."

    On aborde plusieurs thèmes concernant la condition des femmes donc: le travail, la maternité, la fécondité et son rôle en général dans cette société si restrictive. Et voir ce monde à travers les yeux d'une Servante, de Defred, mais elle n'est pas une servante comme les autres. Elle n'est pas convaincue, n'est pas dupe et se retrouve malgré elle pleine de ressource, elle va se battre contre cet endroit. Ce n'est pas une simple dystopie, ca sonne comme un avertissement, une grande claque. Difficilement on s'attache à des personnages, on tente de les comprendre, que peut bien les motiver dans un endroit pareil ? Et surtout comment en sont-ils arrivés là? Petite mention spécial à l'humour cruel et noir dont fait preuve la narratrice que j'apprécie tant.

    J'ai particulièrement aimé la partie "Notes Historiques" à laquelle je ne m'attendais pas et qui m'a bluffé, cela remet tout le roman en perspective et le rend encore plus passionnant. Cependant la plume de Margaret Atwood ne m'a pas particulièrement marquée, je trouve que tout s'efface au profit de l'histoire, qui parfois peut etre un peu "brouillon" ou du moins donner un sentiment de fouillis, je me demande si j'aurais aussi bien compris l'intrigue si je n'avais pas préalablement vu la série. Je comprend pourquoi l'intrigue est articulée de cette manière: flashback, discours, pensées, description et action se succèdent sans chapitres à proprement parler, mais on peut vite si perdre.

    Ainsi si l'histoire et l'univers m'intéressent toujours autant, avec toutes les problématiques qu'ils soulèvent, je trouve que le style est un peu complexe, et que la série a fait un très bon travail d'adaptation rendant la lecture plus claire. Un livre à lire absolument, pour son intrigue, son univers mais surtout pour sa préface et ces fameuses "Notes Historiques".

  • add_box
    Couverture du livre « Angel Catbird T.1 ; métamorphose » de Margaret Atwood et Johnnie Christmas aux éditions Glenat

    Kim Blue sur Angel Catbird T.1 ; métamorphose de Margaret Atwood - Johnnie Christmas

    cette bd est le résultat d'un travail entre l'auteur de la servante écarlate, Margaret Atwood et un dessinateur graphiste et parfois scenariste Johnnie Christmas.
    Beaucoup d'imagination sur le scénario avec un héros par erreur, suite à une expérience, moitié chat et oiseau. Et un méchant très...
    Voir plus

    cette bd est le résultat d'un travail entre l'auteur de la servante écarlate, Margaret Atwood et un dessinateur graphiste et parfois scenariste Johnnie Christmas.
    Beaucoup d'imagination sur le scénario avec un héros par erreur, suite à une expérience, moitié chat et oiseau. Et un méchant très méchant et caricatural qui par certains cote fait penser au pingouin.
    C'est un 1er épisode, je n'ai aucune idée du nombre de tomes à venir. A suivre