Gael Faye

Gael Faye

Gaël Faye, est un chanteur, rappeur, auteur-compositeur-interprète et écrivain.

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (86)

  • Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    0.25

    Christophe CORRE sur Petit pays de Gael Faye

    J'ai gagné le livre audio "Petit pays" (éditions Audiolib) de Gaël Faye à un jeu-concours organisé par Lecteurs.com fin 2017.
    Je n'avais jamais lu de livres audio auparavant. Je pensais que c’était réservé à un public de mal-voyants. Mais j'ai été agréablement surpris du résultat.

    Ce livre...
    Voir plus

    J'ai gagné le livre audio "Petit pays" (éditions Audiolib) de Gaël Faye à un jeu-concours organisé par Lecteurs.com fin 2017.
    Je n'avais jamais lu de livres audio auparavant. Je pensais que c’était réservé à un public de mal-voyants. Mais j'ai été agréablement surpris du résultat.

    Ce livre mérite largement les prix qu’il a reçu. Et particulièrement le Prix Audiolib 2017 car la voix et le ton de l'auteur nous plonge dans l'ambiance de son roman. Les chants et musique africains (très courts) entre chaque chapitre accentuent cet effet.
    Lien : http://www.audiolib.fr/actualites/retour-en-images-sur-le-prix-audiolib-2017

    l'histoire est touchante, drôle et tragique.

    L'entretien de 27 minutes avec Gaël Faye est un bonus appréciable car on apprend des choses intéressantes sur son parcours, ses projets, son rapport à l'écriture et la musique (le rap), etc.

    Une très belle découverte qui m'incite à écouter d'autres livres Audio.

    Un excellent livre audio que je vous recommande vivement !

  • Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    0.2

    Anthony Descaillot sur Petit pays de Gael Faye

    La rentrée littéraire 2016 a vu débarquer un livre sorti de nulle part. « Petit pays », premier roman de l'auteur, compositeur, interprète Gaël Faye a créé un raz de marée en remportant plusieurs prix littéraires et en enthousiasmant la critique. J'ai profité de sa sortie poche pour me faire mon...
    Voir plus

    La rentrée littéraire 2016 a vu débarquer un livre sorti de nulle part. « Petit pays », premier roman de l'auteur, compositeur, interprète Gaël Faye a créé un raz de marée en remportant plusieurs prix littéraires et en enthousiasmant la critique. J'ai profité de sa sortie poche pour me faire mon idée.

    Gaël Faye se met dans la peau d'un enfant afin de nous narrer de l’intérieur, l’arrivée de la guerre civile qui a décimé un peuple du Burundi. Le lecteur est donc mis en situation par l'intermédiaire de deux éléments : La naïveté de l’enfant et la dureté des événements. Toute la beauté du texte réside d'ailleurs dans ce mélange de genres. On suit les pérégrinations de Gabriel avec ses préoccupations de gamin mais on sent bien la guerre et ses violences en toile de fond. Cette manière de raconter permet d'aborder ce thème douloureux avec un peu de légèreté sans toutefois éluder les faits.

    Ce roman parle aussi de la différence et du rejet de celle-ci. Quand on voit que des habitants d'un même pays, de même couleur, sont capables de se détester sur des questions de physiques ou d'origines, on n’est pas vraiment surpris de constater que la peur de l’étranger est immortelle et universelle. En période de crise, le repli sur soi est une arme de défense qui divise les gens. Il faut choisir son camp et ça débouche sur des carnages. Ce livre en est le parfait témoignage.

    Gaël Faye signe un beau premier roman. Sans jamais tomber ni dans le pathétique ni dans le morbide, il met en lumière un épisode dramatique que l'on connait peu. Je regrette seulement que l’ouvrage soit un peu court. Son manque de consistance risque de ne pas laisser de traces dans ma mémoire. Malgré ce petit regret, je conseille cette lecture qui est nécessaire pour l’Histoire et traitée de belle manière par un écrivain plein d'avenir.

  • Couverture du livre « Petit pays » de Gael Faye aux éditions Grasset Et Fasquelle

    0.25

    Sandrine Fernandez sur Petit pays de Gael Faye

    Un père expatrié français, une mère exilée rwandaise, une petite sœur studieuse, une grande maison au fond d'une impasse d'un quartier résidentiel de Bujumbura...La vie est belle pour le petit Gaby dans ce petit pays qu'est le Burundi. Avec sa petite bande de copains, il écume le quartier à...
    Voir plus

    Un père expatrié français, une mère exilée rwandaise, une petite sœur studieuse, une grande maison au fond d'une impasse d'un quartier résidentiel de Bujumbura...La vie est belle pour le petit Gaby dans ce petit pays qu'est le Burundi. Avec sa petite bande de copains, il écume le quartier à chercher les plus belles mangues à chaparder, à plonger dans la rivière, à fumer en cachette, à partager des moments de fête et d'insouciance. Bien éloignée des problèmes politiques qui agitent le pays, Gaby tente de prolonger l'enfance malgré les orages qui menacent : ses parents qui se séparent, les rumeurs qui arrivent du Rwanda, porteuses de menaces et de haine. Pourtant la réalité va venir le débusquer jusque dans le petit monde qu'il s'est crée. Ses amis s'éloignent, pris par le conflit qui oppose hutus et tutsis. Gaby ne veut pas prendre parti, ne veut pas s'impliquer mais la guerre n'épargne personne. Au Rwanda, le génocide, au Burundi la même haine qui se propage. Gaby doit quitter les livres dans lesquels il se réfugiait pour regarder en face son pays qui se désagrège, sa mère qui devient folle, son univers qui s'écroule.

    Avec sa plume pleine de poésie et d'humanité, Gaël Faye met des mots sur les maux de la guerre qui tue l'innocence, l'enfance, la beauté des jours heureux. Le génocide rwandais qui a contaminé le Burundi voisin est ici décrit par un enfant candide qui tente coûte que coûte de rester éloigner de l'horreur qu'il pressent aux portes de son monde. Malgré lui, il va découvrir la haine, la cruauté, la bêtise des hommes qui s'entretuent sans autre motif qu'une différence ethnique. Français, rawandais, burundais, métis, tutsi...Gaby ne veut pas choisir son camp mais les évènements se précipitent, pour lui comme pour ses voisins, ses amis, sa famille. Sa mère ne se remettra jamais du massacre de sa famille, c'est par elle que l'enfer entre dans la tête d'un Gaby désemparé qui souffre pour sa mère mais voudrait qu'elle s'en aille avec sa douleur, les scènes d'horreur qu'elle ressasse, la mort qu'elle porte en elle.
    Récit émouvant d'une enfance brisée plein de douceur, de nostalgie et d'amour pour ce ''Petit pays'' a jamais disparu, pour cet ''avant'' au goût de mangue et d'insouciance. A lire et à faire lire.

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !