10 grands classiques de la science-fiction que tout le monde devrait avoir lus

jeudi 19 septembre 2019

Des romans brillants et visionnaires dont vous ne ressortirez pas indemnes

10 grands classiques de la science-fiction que tout le monde devrait avoir lus

Vous étiez prévenus : la science-fiction s’installe durablement sur votre site !

Après une première liste consacrée à ces merveilles de la SF qui n’ont pas toujours été ouvertement classées comme telles, voici 10 références absolues en la matière.

Quels que soient vos lectures de prédilection, vous devez absolument – si ce n’est pas encore le cas – avoir lu les romans que Xavier Vernet, de la librairie Scylla, vous présente ci-dessous.

N’en retenir que 10 n’est jamais facile, mais cette sélection experte et passionnée rassemble ainsi le gratin de la science-fiction.

Des auteurs majeurs, et de grandes œuvres littéraires, tout simplement.

  • 10 monuments de la science-fiction à lire impérativement

    • add_box
      Couverture du livre « Fahrenheit 451 » de Ray Bradbury aux éditions Gallimard

      Fahrenheit 451 de Ray Bradbury

      La nouvelle mission des pompiers : brûler les livres.
      Lecture interdite, autodafé, télévision omniprésente : le cauchemar de tous les lecteurs. Qu'ils soient .com ou non…

    • add_box
      Couverture du livre « Tous a zanzibar » de John Brunner aux éditions Lgf

      Tous a zanzibar de John Brunner

      Voici un des textes - avec Le Troupeau aveugle du même auteur - les plus réputés de la prospective.
      Qu'est-ce que la prospective ? Prenez un thème, ici la (sur)population, prolongez de quelques dizaines d'années la courbe et imaginez dans quel monde nous risquons de vivre. Avec Le Troupeau aveugle, sur la pollution, deux visions prophétiques.
      Écrits à la fin des années 60, début des années 70, Brunner nous disait en substance : si nous ne changeons pas radicalement nos politiques et nos façons de vivre, nous allons dans le mur. Nous n'avons rien changé.
      (Deux autres romans de l'auteur appartiennent à La Tétralogie Noire : L'Orbite déchiquetée et Sur l'onde de choc)

    • add_box
      Couverture du livre « Ubik » de Philip K. Dick aux éditions 10/18

      Ubik de Philip K. Dick

      Probablement le roman le plus réussi de Dick, bâti autour de son obsession principale : la réalité. Plus précisément, ce qu'on tient pour réel et qui ne l'est pas.
      Mondes imbriqués, mise(s) en abîme, simulacres... L'allégorie de la caverne de Platon est là aussi.
      Vertigineux et indispensable.

    • add_box
      Couverture du livre « La main gauche de la nuit » de Le Guin Ursula K. aux éditions Lgf

      La main gauche de la nuit de Le Guin Ursula K.

      Une des plus fameuses autrices de SF, Le Guin s'est fait une renommée internationale avec une ethno-SF intelligente qu'elle a développée sur sept romans et quelques nouvelles.
      La Main gauche de la nuit nous permet d'explorer une société humaine où un individu peut devenir aléatoirement mâle ou femelle... et ce phénomène de différenciation sexuelle se produit une fois par mois, le reste du temps, il est asexué. Une société humaine avec des relations entre les individus radicalement autre que la nôtre.
      À lire aussi : Les Dépossédés, une utopie anarchiste.

    • add_box
      Couverture du livre « Un cantique pour Leibowitz » de Walter Michael Miller aux éditions Gallimard

      Un cantique pour Leibowitz de Walter Michael Miller

      La science a failli causer l'annihilation de l'humanité.
      En trois tableaux, Miller décrit la société qui a échappé au cataclysme qu'elle a elle-même causé.
      Et il questionne : est-il possible de ne pas répéter les mêmes erreurs, les mêmes tragédies ?

    • add_box
      Couverture du livre « Le monde inverti » de Christopher Priest aux éditions Gallimard

      Le monde inverti de Christopher Priest

      "J'avais atteint l'âge de mille kilomètres." Probablement la première phrase la plus célèbre de la SF moderne.
      Une ville gigantesque, montée sur des rails qui ne peut pas, qui ne doit pas cesser son avancée.
      Toute la structure sociale est organisée dans un seul but : démonter les rails qui ne servent plus à l'arrière pour les remonter devant et ainsi permettre leur mouvement perpétuel.

    • add_box
      Couverture du livre « L'oreille interne » de Robert Silverberg aux éditions Gallimard

      L'oreille interne de Robert Silverberg

      David Selig est seul, bien seul. Son seul lien avec ses congénères : la télépathie. Malheureusement, arrivé à la quarantaine, son pouvoir semble bien être en train de disparaître, de l'abandonner...
      Avec Le Livre des crânes, un des meilleurs romans de Silverberg.

    • add_box
      Couverture du livre « Demain les chiens » de Clifford Donald Simak aux éditions J'ai Lu

      Demain les chiens de Clifford Donald Simak

      "C'est ainsi que finit le monde / Pas sur un boom, mais sur un murmure".
      Ces vers de T. S. Eliot pourraient très bien résumer Demain les chiens ou être l'épitaphe de cette humanité qui laisse sa place aux chiens. Ces derniers, améliorés génétiquement nous ont peu à peu supplantés sur Terre.
      Et les chiens, le soir, se racontent des légendes des temps anciens...

    • add_box
      Couverture du livre « Les Seigneurs de l'instrumentalité ; COFFRET INTEGRALE T.1 A T.4 » de Cordwainer Smith aux éditions Gallimard

      Les Seigneurs de l'instrumentalité ; COFFRET INTEGRALE T.1 A T.4 de Cordwainer Smith

      Un ensemble d'une trentaine de nouvelles (et un roman) qui forment des légendes du futur sur plusieurs milliers d'années.
      La conquête des étoiles et la solitude de l'être humain dans l'immensité de l'espace, la post-humanité, les arches stellaires ne sont que quelques-uns des thèmes classiques abordés avec un sens de la poésie et une humanité rares.
      À découvrir absolument.

    • add_box
      Couverture du livre « Cristal qui songe » de Theodore Sturgeon aux éditions J'ai Lu

      Cristal qui songe de Theodore Sturgeon

      Brillant nouvelliste, Sturgeon est pourtant connu et reconnu pour deux romans.
      Enfance, différence, solitude sont les  thèmes majeurs de son œuvre douce-amère. À l'instar d'un Bradbury, il porte une SF humaniste et poétique. Si vous aimez Cristal qui songe, vous aimerez aussi Les plus qu'humains du même auteur.

Merci à Xavier Vernet, libraire spécialisé, éditeur et formateur !

Librairie Scylla - Science-fiction, Fantasy, Fantastique

8, rue Riesener - 75012 Paris

Métro : Montgallet (ligne 8), Reuilly-Diderot (ligne 1), Daumesnil ou Dugommier (ligne 6)

Site web - Facebook

Horaires : jeudi et vendredi de 12 h à 20 h - Samedi de 10 h à 20 h 

Éditions Dystopia : https://www.dystopia.fr/

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Science-fiction, Fantastique, Fantasy"

Commentaires

Forum

Afficher plus de discussions