Rejoignez gratuitement le réseau des passionnés de lecture !  Je m'inscris

Ubik

Couverture du livre « Ubik » de Philip K. Dick aux éditions 10/18
  • Date de parution :
  • Editeur : 10/18
  • EAN : 9782264028815
  • Série : (-)
  • Support : Papier
Résumé:

"tous les thèmes de la s.-f.
Semblent s'être donné rendez-vous, dans ubik, pour y être tournés, déformés, dévoilant ces questions ultimes : la télépathie, le voyage temporel ou la mort. le foisonnement de l'imagination, la richesse et la complexité de l'intrigue sont un défi au résumé cohérent... Voir plus

"tous les thèmes de la s.-f.
Semblent s'être donné rendez-vous, dans ubik, pour y être tournés, déformés, dévoilant ces questions ultimes : la télépathie, le voyage temporel ou la mort. le foisonnement de l'imagination, la richesse et la complexité de l'intrigue sont un défi au résumé cohérent du monde où évolue joe chip, monde dans lequel on saute de 1992 à 1939, où les morts vivent en état d'animation suspendue, rêvant leurs pseudo-vies dans un univers onirique.
Entre l'univers où le temps se dégrade et le monde instable des morts, ubik est le piège final des réalités, qui marque une étape définitive dans l'oeuvre de dick. c'est sans doute une de ses productions les plus achevées qui vient couronner un cycle spirituel commencé avec le maître du haut château, continué avec le dieu venu du centaure et qui culmine avec le présent roman."

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (4)

  • Il y a quelques années, j'avais emprunté Ubik à ma Médiathèque habituelle. Au bout d'une cinquantaine de pages, il m'était tombé des mains. Alors que je suis un grand amateur de SF, l'univers décrit par Philip K Dick m'apparaissait paradoxalement trop futuriste. Je m'étais promis d'y revenir un...
    Voir plus

    Il y a quelques années, j'avais emprunté Ubik à ma Médiathèque habituelle. Au bout d'une cinquantaine de pages, il m'était tombé des mains. Alors que je suis un grand amateur de SF, l'univers décrit par Philip K Dick m'apparaissait paradoxalement trop futuriste. Je m'étais promis d'y revenir un jour et puis le mois dernier, alors que je fouillais dans la boîte à livres de Noisiel, je suis tombé sur Ubik. J'y ai vu le signe qu'il était temps de retenter l'aventure et un mois plus tard, je suis remonté à cheval et ai même terminé la course.

    Pourtant, cette fois encore, je ne peux nier qu'il m'a fallu un certain temps pour adhérer complètement à l'univers dépeint. J'ai été interpellé au départ par les messages publicitaires plus que curieux qui introduisent chaque chapitre et qui vantent divers produits portant tous le nom du roman. Il faut dire qu'il faut attendre quasiment le dernier tiers du roman pour qu'un début d'explications nous soit fourni.

    Mais ce qui trouble réellement dans Ubik, c'est l'ambiance singulière qui y règne. Ce 1992 futuriste est à des années-lumières de nous. C'est un futur éminemment mental dans les distances entre les hommes sont presque abolies, mais qui apparaît pourtant comme aseptisé, presque déshumanisé. L'argent est toujours un problème, mais a cependant une emprise bien forte, si forte que le rapport que l'homme entretient avec lui semble décomplexé. Les amphétamines sont un produit de consommation courante, mais est-ce surprenant lorsqu'une partie de la population possède des pouvoirs psychiques ?
    Les protagonistes de l'histoire s'inscrivent logiquement dans cette configuration inédite. Joe Chip est un antihéros vaporeux dans les tous sens du terme et les personnages secondaires sont, quant à eux, insaisissables. Leur présence, toutefois, contribue à cette impression de vivre une expérience littéraire authentique qui va bien au-delà des limites confinées de la SF. C'est en soi assez paradoxal, car Philip K Dick convoque nombre de thèmes récurrents au genre dans Ubik.

    De ce mélange, découle une œuvre exigeante qui ne ménage pas le lecteur. Celui-ci se voit contraint de faire un choix, se laisser porter par l'ambiance ou renoncer. Mieux vaut donc s'obstiner, car la récompense est clairement au bout du voyage, si tant est que l'on parvienne à débusquer indices disséminés qui vous aideront à comprendre ce qui est à l'œuvre ici.

    J'ai peiné pendant une partie de cette lecture, mais lorsque j'ai terminé Ubik, tout ce qui m'avait semblé abscons, ardu, voire elliptique a trouvé un sens et reconstitué ce puzzle. Je vous souhaite le même dénouement que le mien.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un très bon classique de la littérature de science fiction.

    Un très bon classique de la littérature de science fiction.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Tout Dick est dans Ubik. Roman à la fois complètement barré et parfaitement maîtrisé. La réalité est dévastée mais il y a Ubik, le produit miracle qui répare absolument tout. Livre-vision, Ubik peut se consommer sans aucune modération. Hum... peut-être pas lorsque la lune est au trois-quart...
    Voir plus

    Tout Dick est dans Ubik. Roman à la fois complètement barré et parfaitement maîtrisé. La réalité est dévastée mais il y a Ubik, le produit miracle qui répare absolument tout. Livre-vision, Ubik peut se consommer sans aucune modération. Hum... peut-être pas lorsque la lune est au trois-quart pleine, tout de même....

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Les nombreuses adaptations des romans ou nouvelles de P.K Dick ont fait de lui une légende de la S.F. Pour autant, il n’a pas connu cette reconnaissance littéraire de son vivant. P.K Dick a connu une enfance tourmentée avec différents éléments tragiques, il va connaître divers problèmes...
    Voir plus

    Les nombreuses adaptations des romans ou nouvelles de P.K Dick ont fait de lui une légende de la S.F. Pour autant, il n’a pas connu cette reconnaissance littéraire de son vivant. P.K Dick a connu une enfance tourmentée avec différents éléments tragiques, il va connaître divers problèmes psychologiques et sera même diagnostiqué comme schizophrène potentiel. De là, à y voir une influence sur son oeuvre, Il n’y a qu’un pas. Quoi qu’il en soit, ses thèmes préférés sont la modification et la manipulation de la réalité.
    A ce titre, UBIK est un des romans emblématique de son oeuvre. On y aborde plusieurs des grands thèmes de la science-fiction. Ecrit en 1966, l’intrigue repose sur une enquête policière, qui se passe dans un monde totalitaire où l’humanité est dominée par les technologies qu’elle a mise au point. Tout est devenu payant.
    C’est un livre difficile à lire, mais passionnant à partir du moment où on accepte les principes narratifs K.Dick qui plonge son lecteur dans la même incertitude que les protagonistes de son histoire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.