Philip K. Dick

Philip K. Dick
Philip K. DICK (1928-1982), écrivain américain de science-fiction est l'auteur des plus célèbres romans SF du monde : Do Androids Dream of Electric Sheep?, Le Maître du Haut-Château et Ubik. Souffrant de paranoïa et accro aux médicaments, il écrit des livres qui sont devenus des classiques de la ... Voir plus
Philip K. DICK (1928-1982), écrivain américain de science-fiction est l'auteur des plus célèbres romans SF du monde : Do Androids Dream of Electric Sheep?, Le Maître du Haut-Château et Ubik. Souffrant de paranoïa et accro aux médicaments, il écrit des livres qui sont devenus des classiques de la littérature SF. Artiste maudit à ses débuts, ce n'est qu'après sa mort, quelques jours avant la sortie du film Blade Runner, qu'il entre dans la légende.

Avis (20)

  • Couverture du livre « Simulacres » de Philip K. Dick aux éditions 10/18

    Gérald LO sur Simulacres de Philip K. Dick

    Ce roman date des années 60 et se veut être visionnaire dans un monde plus éloigné dans lequel les USA et l’Europe ne font plus qu’un, dans un monde géré par un président vieillissant marié à une femme éternellement jeune. Dès les premières pages, et même si l’univers créé par l’auteur semble...
    Voir plus

    Ce roman date des années 60 et se veut être visionnaire dans un monde plus éloigné dans lequel les USA et l’Europe ne font plus qu’un, dans un monde géré par un président vieillissant marié à une femme éternellement jeune. Dès les premières pages, et même si l’univers créé par l’auteur semble décalé, il est surtout énormément visionnaire, car près de 60 ans après son écriture, nous tendons vers un monde comme celui-ci, aseptisé pour la plèbe, lui facilitant la vie, l’assistant dans les moindres détails de la vie. Orwell aurait pu l’écrire tellement l’univers est semblable sur bien des points, mais peut-être c’est cette période de guerre froide dans une société de consommation qui commence à prendre un rythme de croisière qui a pu autant inspirer ces auteurs.
    Le récit est bien construit et rapidement nous sommes pris dans l’engrenage de l’histoire de ces personnages et de cet univers qui semble un peu fou. Le style est typique de ces années mais loin d’être rebutant, il s’adapte parfaitement au genre et le roman se lit facilement, et avec beaucoup de plaisir.
    Les personnages peuvent paraître caricaturaux mais le travail de l’auteur à leur sujet est plus profond et présente finalement des acteurs intéressants, et attachants. C’est un roman plaisant à lire et qui instaure une base sur beaucoup de créations arrivées ultérieurement.

  • Couverture du livre « Ubik » de Philip K. Dick aux éditions 10/18

    Jo Thomas sur Ubik de Philip K. Dick

    Tout Dick est dans Ubik. Roman à la fois complètement barré et parfaitement maîtrisé. La réalité est dévastée mais il y a Ubik, le produit miracle qui répare absolument tout. Livre-vision, Ubik peut se consommer sans aucune modération. Hum... peut-être pas lorsque la lune est au trois-quart...
    Voir plus

    Tout Dick est dans Ubik. Roman à la fois complètement barré et parfaitement maîtrisé. La réalité est dévastée mais il y a Ubik, le produit miracle qui répare absolument tout. Livre-vision, Ubik peut se consommer sans aucune modération. Hum... peut-être pas lorsque la lune est au trois-quart pleine, tout de même....

  • Couverture du livre « Ubik (édition 2001) » de Philip K. Dick aux éditions Robert Laffont

    Zounette 38 sur Ubik (édition 2001) de Philip K. Dick

    Excellent

    Excellent

  • Couverture du livre « Le temps désarticulé » de Philip K. Dick aux éditions J'ai Lu

    Jo Thomas sur Le temps désarticulé de Philip K. Dick

    Si ce roman n'atteint pas la qualité d'"Ubik" ou du "Dieu venu du Centaure" pour ne citer qu’eux, on peut le lire tout de même sans déplaisir. L’ambiance fifties, la paranoïa larvée mais réelle et la réalité justement, jamais vraiment ce qu’elle devrait être, celle-là...

    Si ce roman n'atteint pas la qualité d'"Ubik" ou du "Dieu venu du Centaure" pour ne citer qu’eux, on peut le lire tout de même sans déplaisir. L’ambiance fifties, la paranoïa larvée mais réelle et la réalité justement, jamais vraiment ce qu’elle devrait être, celle-là...

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com