Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Robert Silverberg

Robert Silverberg
Robert Silverberg est l'un des maîtres contemporains de la science-fiction. Dans la collection « Ailleurs et Demain », il a notamment fait paraître Les Monades urbaines, L'Homme stochastique, Shadrak dans la fournaise, L'Étoile des Gitans, À la fin de l'hiver, Les Royaumes du mur, Ciel brûlant de... Voir plus
Robert Silverberg est l'un des maîtres contemporains de la science-fiction. Dans la collection « Ailleurs et Demain », il a notamment fait paraître Les Monades urbaines, L'Homme stochastique, Shadrak dans la fournaise, L'Étoile des Gitans, À la fin de l'hiver, Les Royaumes du mur, Ciel brûlant de minuit et, à la suite du Château de Lord Valentin, les sept romans du cycle de Majipoor dont Le Roi des rêves, paru en avril 2002, est le dernier. Robert Silverberg a reçu en 2004 pour l'ensemble de son ?uvre le titre de Grand Maître de la science-fiction, la plus haute distinction honorifique du domaine, décerné par l'Association des auteurs américains de science-fiction

Avis sur cet auteur (10)

  • add_box
    Couverture du livre « Le dernier chant d'Orphée » de Robert Silverberg aux éditions Actusf

    Mathilde Guillaume sur Le dernier chant d'Orphée de Robert Silverberg

    Un récit court bien écrit et plaisant qui reprend le mythe d’Orphée. Manquant un brin d’originalité à mon goût pour une réécriture, ce livre nous fait voyager et (re)explorer les récits mythologiques qui ont bercé notre civilisation. Mention spéciale pour Zariel l’illustrateur de la couverture,...
    Voir plus

    Un récit court bien écrit et plaisant qui reprend le mythe d’Orphée. Manquant un brin d’originalité à mon goût pour une réécriture, ce livre nous fait voyager et (re)explorer les récits mythologiques qui ont bercé notre civilisation. Mention spéciale pour Zariel l’illustrateur de la couverture, dont je découvre ici le magnifique travail !

    En savoir plus sur : https://livraisonslitteraires.wordpress.com/2019/05/26/le-dernier-chant-dorphee/

  • add_box
    Couverture du livre « Le cycle de Majipoor T.1 ; le château de Lord Valentin » de Robert Silverberg aux éditions Lgf

    Arno sur Le cycle de Majipoor T.1 ; le château de Lord Valentin de Robert Silverberg

    Il s'agit ici d'un classique de la littérature SF. On réalise rapidement que l'on s'engage dans un récit type « Odyssée » où chaque épisode du voyage sera rempli d'épreuves plus ou moins difficiles à résoudre.
    L'intérêt ne réside pas dans l'intrigue en elle-même mais plutôt dans la découverte...
    Voir plus

    Il s'agit ici d'un classique de la littérature SF. On réalise rapidement que l'on s'engage dans un récit type « Odyssée » où chaque épisode du voyage sera rempli d'épreuves plus ou moins difficiles à résoudre.
    L'intérêt ne réside pas dans l'intrigue en elle-même mais plutôt dans la découverte d'une planète immense avec des paysages, des races et des coutumes très variés. Un monde riche de mystères datant de plusieurs millénaires, et dont on commence seulement à entrevoir l'ampleur dans ce premier tome.

  • add_box
    Couverture du livre « Le livre des crânes » de Robert Silverberg aux éditions Lgf

    Arno sur Le livre des crânes de Robert Silverberg

    Un road - trip, la quête de l'immortalité, le génie de Robert Silverberg et voilà la recette d'un chef d'oeuvre ABSOLU ! Le meilleur des milliers livres que j'ai lu...

    Un road - trip, la quête de l'immortalité, le génie de Robert Silverberg et voilà la recette d'un chef d'oeuvre ABSOLU ! Le meilleur des milliers livres que j'ai lu...

  • add_box
    Couverture du livre « Le dernier chant d'Orphée » de Robert Silverberg aux éditions Actusf

    Jo Thomas sur Le dernier chant d'Orphée de Robert Silverberg

    Robert Silverberg a été, pendant très longtemps (en compagnie de Theodore Sturgeon), mon auteur de SF favori. Parmi les romans qui m’ont le plus marqué : « L’Oreille Interne », « Le Livre des Crânes » ou « Le Château de Lord Valentin ». Un bon mélange d’introspection, de voyages et de quête...
    Voir plus

    Robert Silverberg a été, pendant très longtemps (en compagnie de Theodore Sturgeon), mon auteur de SF favori. Parmi les romans qui m’ont le plus marqué : « L’Oreille Interne », « Le Livre des Crânes » ou « Le Château de Lord Valentin ». Un bon mélange d’introspection, de voyages et de quête spirituelle. Je l’avais abandonné au creux des années 90, trouvant que le contenu de ses œuvres mincissait à mesure que ces romans prenaient du volume ! Celui-ci étant de petite taille, je me suis laissé tenter. Le résultat est plutôt mitigé, la légende d’Orphée racontée au plus près par le héros lui-même. Bonne idée, mais ou sont passés la dimension épique, la quête, les sentiments ? Orphée n’est plus que l’ombre de lui-même (à l’image de l’auteur ?), ses aventures paraissent lointaines et peu incarnées, la vieillesse est un naufrage dit-on... Espérons que Silverberg y échappe.