Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Daniel Keyes

Daniel Keyes

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (46)

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Elizabeth Neef-Pianon sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Algernon est une petite souris de laboratoire.
    Une intervention chirurgicale a décuplé son intelligence.
    Le professeur Nemur est ses associés décident alors de tenter l'expérience sur un homme.
    Ils choisissent Charlie Gordon, attardé mental qui travaille dans une boulangerie.
    On découvre...
    Voir plus

    Algernon est une petite souris de laboratoire.
    Une intervention chirurgicale a décuplé son intelligence.
    Le professeur Nemur est ses associés décident alors de tenter l'expérience sur un homme.
    Ils choisissent Charlie Gordon, attardé mental qui travaille dans une boulangerie.
    On découvre l'histoire par les compte-rendus que le professeur demande à Charlie de rédiger.
    L'opération est concluante.
    Si les premiers compte-rendus sont carrément phonétiques, très rapidement, les progrès sont fulgurants et l'élève finit par dépasser ses maîtres.
    Cette histoire est absolument palpitante.
    L'idée des compte-rendus rajoute à l'intérêt.
    Charlie est un être fabuleux.
    Tant en attardé qu'en génie, on ne peut que s'attacher à lui et à sa fabuleuse et dramatique aventure.
    C'est une belle personne, sensible, tourmentée.
    L'édition augmentée est instructive, expliquant la naissance de cette histoire dans l'esprit de l'auteur jusqu'à l'aboutissement du roman.
    C'est l'histoire de presque toute une vie où Charlie a vécu dans l'esprit de Daniel Keyes.

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    voyages au fil des pages sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Préparez-vous à une plongée en science-fiction…Rassurez-vous, de la SF « soft », sans Martiens ni combats intergalactiques. Nous restons sur la Terre, peuplée d’êtres humains. Nous sommes à New York dans les années 50-60. Rien d’extraordinaire pour vous, juste un petit effort pour retourner dans...
    Voir plus

    Préparez-vous à une plongée en science-fiction…Rassurez-vous, de la SF « soft », sans Martiens ni combats intergalactiques. Nous restons sur la Terre, peuplée d’êtres humains. Nous sommes à New York dans les années 50-60. Rien d’extraordinaire pour vous, juste un petit effort pour retourner dans le temps et traverser l’Atlantique. Et imaginer…
    Imaginez…Vous vous appelez Charlie, vous avez 30 ans, un travail, des amis, il ne vous manque rien, sauf d’être « un téligent ». Car oui, vous avez 30 ans, un travail et des amis, mais vous êtes attardé mental. Mais vous avé trè envi d’apprendre à lir et écrire, é ôsi d’ètre com lé zôtre.
    Alors, quand de brillants neurochirurgiens vous expliquent qu’ils ont réussi à rendre Algernon (une souris de laboratoire) super-intelligente grâce à une opération du cerveau, et que cette opération pourrait être tentée sur un humain, et que cet humain pourrait être vous, Charlie, vous acceptez, malgré les risques et les incertitudes quant au succès de cette expérience.
    Les médecins vous demandent alors de rédiger une sorte de journal, une suite de comptes-rendus au jour le jour, dans lesquels vous racontez cette expérience à votre façon, avec vos moyens intellectuels du moment. Au début c’est difficile, vous faites beaucoup de fautes, vous n’avez pas l’impression d’être devenu intelligent et ça vous déçoit, ça vous énerve. Puis vous comprenez que ça va prendre du temps. Mais de fait, en quelques semaines, vous devenez littéralement un petit génie, vous faites exploser les tests de QI, vous devenez un « monstre » d’intelligence, presque une bête de foire. Tout cela est très difficile à gérer émotionnellement, et vous vous posez beaucoup de questions, auxquelles tous les livres que vous ingurgitez ne répondent pas. Vous vous rendez compte que ceux que vous appeliez « amis » quand vous étiez attardé, en réalité se moquaient de vous, et qu’aujourd’hui que vous êtes beaucoup plus savant qu’eux, vous rejettent. Vous comprenez que la connaissance ne rend pas heureux, dès lors qu’elle ne livre pas les clés de l’intelligence émotionnelle. Vous vous sentez seul, incompris. Vos relations avec les femmes, surtout Alice, sont compliquées. Vous ne savez pas qui vous êtes : êtes-vous toujours Charlie l’attardé devenu intelligent, êtes-vous devenu un autre, Charlie le génie tiré du néant par la grâce de la Science ?
    Pire, quand on s’aperçoit qu’Algernon la souris semble régresser, vous prenez peur. Vous vous rebellez. Puis vous pensez à votre chance et vous décidez de mettre votre intelligence au service de l’expérience, avant qu’il ne soit trop tard. Vous engagez une course contre la montre et contre la déchéance.
    Mais vous continuez à vous débattre avec ce dilemme qui vous est insurmontable : que souhaitez-vous : être aimé ou être intelligent ? Et qui est ce jeune simplet de Charlie qui vous observe dans votre miroir ? Hallucination ou subconscient ?
    Nous lecteurs, nous connaissons la fin. Vous, Charlie, au moment où vous terminez votre dernier compte-rendu, pas encore. Mais vous nous demandez de continuer à fleurir la tombe d’Algernon.
    Maintenant revenez sur terre, ici et aujourd’hui. Vous avez refermé le livre, mais vous n’oublierez ni Algernon, ni Charlie. Comme eux, vous ne sortez pas indemne de cette histoire, votre cerveau aussi a été trituré par cette expérience. Emu aux larmes, bouleversé ou à tout le moins interpellé, vous continuerez longtemps à vous poser des questions sur la Science et les scientifiques, l’intelligence et la nature humaine. Et ça, ce n’est pas de la SF, c’est une certitude.

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Agnes Laurent sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Une pépite, une merveille !

    Pourquoi avoir attendu tant de temps pour tomber sur ce trésor ?
    La différence, l'indifférence, la cruauté... Un livre terriblement touchant sur fond d'expérience scientifique. J'en ai pleuré !

    Sur un ton assez enfantin des sujets de fond.

    À lire absolument !

    Une pépite, une merveille !

    Pourquoi avoir attendu tant de temps pour tomber sur ce trésor ?
    La différence, l'indifférence, la cruauté... Un livre terriblement touchant sur fond d'expérience scientifique. J'en ai pleuré !

    Sur un ton assez enfantin des sujets de fond.

    À lire absolument !

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Cécile SARABIA sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Ohlala mais ce livre !!!
    Le titre autour duquel je tournais depuis des années et que je n'aurais sûrement jamais lu si ma fille n'avait pas eu à le lire pour le collège.

    Charlie Gordon travaille dans une boulangerie, il est passablement heureux mais quelque chose lui manque. Charlie voudrait...
    Voir plus

    Ohlala mais ce livre !!!
    Le titre autour duquel je tournais depuis des années et que je n'aurais sûrement jamais lu si ma fille n'avait pas eu à le lire pour le collège.

    Charlie Gordon travaille dans une boulangerie, il est passablement heureux mais quelque chose lui manque. Charlie voudrait être "un télijan". Oui car Charlie est ce qu'on appelle un arriéré mental, son QI est très bas et il lui semble que s'il était intelligent, les gens l'aimeraient plus.
    Il est alors sélectionné pour une expérience encore jamais réalisée sur des humains, visant à augmenter l'intelligence.
    Le produit n'a été testé à présent que sur Algernon, une souris de laboratoire. Charlie sera, pour sa plus grande joie, le second sujet.

    Le roman est constitué des comptes-rendus de Charlie du début à la fin de l'expérience. La construction du roman ainsi que l'écriture sont brillants.
    Le style évolue en même temps que Charlie devient (enfin !) une personne cultivée et intelligente, capable de battre Algernon dans les labyrinthes, capable de faire sienne des compétences que d'autres mettront des années à acquérir.

    Mais cette intelligence, cette culture, tant attendues, tant espérées, vont-elle rendre Charlie plus heureux ? Une fois levé le voile qu'il avait devant les yeux, une fois son passé revenu en mémoire, va-t-il accepter son destin ?
    Si je vous pose la question, vous imaginez bien que la réponse n'est pas si évidente.
    J'ai lu ce roman de pair avec Frankenstein et j'ai retrouvé ici la détresse qui m'a émue chez "le monstre" de Frankenstein, la blessure d'avoir été chosifié, le besoin d'être aimé.

    Les outsiders, les victimes combattives, me touchent souvent en littérature et Charlie ne fera pas exception.
    J'aurais aimé lui éviter l'inéluctable, mais je n'ai pu que continuer à lire, et l'accompagner jusqu'à la dernière ligne.