Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Daniel Keyes

Daniel Keyes

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, proposez la vôtre : Contactez-nous

Avis sur cet auteur (43)

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Pilly sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Wow wow wow !

    J'en avais pas mal entendu parler, et je ne peux que corroborer les dires de mes amis et contacts : ce livre sort indéniablement du lot. Il m'a profondément marquée. Alors que j'ai tendance à oublier les livres, aussitôt que je les ai refermés, celui-ci restera gravé dans ma...
    Voir plus

    Wow wow wow !

    J'en avais pas mal entendu parler, et je ne peux que corroborer les dires de mes amis et contacts : ce livre sort indéniablement du lot. Il m'a profondément marquée. Alors que j'ai tendance à oublier les livres, aussitôt que je les ai refermés, celui-ci restera gravé dans ma mémoire, et je compte bien le partager autour de moi !

    Roman d'anticipation publié en 1966, il n'en reste pas moins d'actualité.
    Classé dans le genre science-fiction, l'élément de base (l'expérience scientifique) n'est qu'un prétexte pour aborder la notion de handicap, l'intellect, la conscience de soi... à travers les relations aux autres.
    On entre vraiment dans la psychologie du personnage. C'est l'essentiel du livre. C'est ça qui est captivant, et qui nous amène à réfléchir.

    Travaillant dans le milieu du handicap, ce livre m'a particulièrement touchée.
    Heureusement certaines choses ont changé dans les institutions, même s'il reste des progrès à faire dans la société.
    La vision que certains ont de la personne qui a un intellect moindre est toujours d'actualité. le fait que le monde ne soit pas adapté, idem !
    Y'a encore du boulot pour que chacun ait sa place !

    C'est un livre qui laisse forcément une trace, si l'on est un tant soit peu sensible à l'être humain et à sa perception du monde, quel que soit son QI.

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Onagar sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Voici un livre qui vous prend aux tripes, vous remue, vous secoue et vous laisse douloureusement hébété une fois terminé.
    En tous cas, c'est l'effet que ce livre a eu sur moi.
    La narration à la première personne sous forme de "contes randus" renforce encore la proximité que l'on peut ressentir...
    Voir plus

    Voici un livre qui vous prend aux tripes, vous remue, vous secoue et vous laisse douloureusement hébété une fois terminé.
    En tous cas, c'est l'effet que ce livre a eu sur moi.
    La narration à la première personne sous forme de "contes randus" renforce encore la proximité que l'on peut ressentir avec Charlie.
    Une histoire bouleversante sur des sujets sensibles comme sa place dans la famille et dans la société quand on est différent.
    Un livre à lire, tout simplement.

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Claforiane sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    Le début de lecture de ce roman est perturbant, mais le malaise lié aux fautes d'orthographe volontaire se dissipe très rapidement.
    On s'attache immédiatement à Charlie, à sa façon d'être, à sa façon de penser, de voir la vie tel qu'il la voit, tel qu'il l'a vécu dans ses souvenirs...
    Voir plus

    Le début de lecture de ce roman est perturbant, mais le malaise lié aux fautes d'orthographe volontaire se dissipe très rapidement.
    On s'attache immédiatement à Charlie, à sa façon d'être, à sa façon de penser, de voir la vie tel qu'il la voit, tel qu'il l'a vécu dans ses souvenirs enfouis.
    Les quelques longueurs se font vite oublier pour laisser place au suspense, à l'évolution de ce jeune homme.

  • add_box
    Couverture du livre « Des fleurs pour Algernon » de Daniel Keyes aux éditions J'ai Lu

    Sara Horchani sur Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes

    J'avais envie de découvrir enfin de la science-fiction. Je n'avais juste pas eu l'occasion. Je reste une éternelle curieuse.

    Entrant dans une librairie, ce livre trônait » Des fleurs pour Algernon » Daniel Keyes.

    Je lis la quatrième couverture: lauréat d'un prix littéraire américain dédié...
    Voir plus

    J'avais envie de découvrir enfin de la science-fiction. Je n'avais juste pas eu l'occasion. Je reste une éternelle curieuse.

    Entrant dans une librairie, ce livre trônait » Des fleurs pour Algernon » Daniel Keyes.

    Je lis la quatrième couverture: lauréat d'un prix littéraire américain dédié à la science fiction et la fantasy: Nebula. Parfait.

    Mais alors quelle découverte. Ce n'est pas souvent qu'on gagne la conviction profonde que notre lecture est un chef-d'oeuvre. Bien sûr des bons livres ça arrive souvent et heureusement. Mais coller l'étiquette « chef-d'oeuvre » répond à une exigence extrême.

    C'est un merveilleux roman philosophique sur l'intelligence.

    C'est quoi l'intelligence?

    Les différentes formes d'intelligence

    Les conséquences de l'intelligence.

    Il y a l'intelligence de ces chercheurs soumettant Charlie Gordon au test. Ils rêvent de brillance, de succès, de reconnaissance. Mais ils n'ont aucun scrupule sur Charlie Gordon qu'ils présentent comme une sorte d'animal de cirque.

    « Et je dis que l'esprit qui n'a d'autre fin qu'un intérêt et une absorption égoïstes en lui-même, à l'exclusion de toute relation humaine, ne peut aboutir qu'à la violence et à la douleur. »

    Questionner le monde. C'est une liberté de penser. Cette intelligence qu'a Charlie Gordon là peut effrayer.

    « Quand j'étais arriéré, j'avais des tas d'amis. Maintenant, je n'en ai pas un. »
    « Plus tu seras intelligent, plus tu auras de problèmes, Charlie. »

    C'est une intelligence sensible, curieuse à l'infinie, libre.

    « L'intelligence est l'un des plus grands dons humains. Mais trop souvent, la recherche du savoir chasse la recherche de l'amour. C'est encore une chose que j'ai découverte pour moi-même récemment. Je vous l'offre sous forme d'hypothèse : l'intelligence sans la capacité de donner et de recevoir une affection mène à l'écroulement mental et moral, à la névrose et peut-être même à la psychose. Et je dis que l'esprit humain qui n'a d'autre fin qu'un intérêt et une absorption égoïste en lui-même, à l'exclusion de toute relation humaine, ne peut qu'aboutir à la violence et à la douleur »

    Un personnage attachant. Cruauté,amour, tendresse, humour, inventivité, imagination.

    Ce roman est un formidable voyage dans un univers très riche à la fois divertissant et pertinent.