Valerie Tong Cuong

Valerie Tong Cuong

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 l...

Voir plus

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 langues.

 

Ses nouvelles sont parues dans les revues « Bordel », « Double », « NRV ».
En tant que scénariste, elle travaille pour la télévision (« La smala s’en mêle » France 2) et le cinéma.



De 1997 à 2009, elle a chanté et écrit pour Quark, un groupe pop-rock indépendant dont le premier album a été sélectionné par El Païs comme l’un des meilleurs albums de l’année. Le quatrième album du groupe, ECHO, est sorti en novembre 2010.

 

Source : http://www.valerietongcuong.com/

 

Crédit photo : F. Mantovani/JC Lattès

Vidéos (1)

Articles (6)

Avis (121)

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    nathalie vanhauwaert sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Attention coup de coeur de la rentrée
    Voir plus

    Attention coup de coeur de la rentrée

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Mumu Dans le Bocage sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Comme j’avais pris beaucoup de plaisir à la lecture de Par Amour de cette auteure, que j’avais aimé son écriture mais aussi l’analyse des sentiments humains, c’est en toute confiance que je me lance dans son dernier roman qui aborde des thèmes qui me passionnent.

    Valérie Tong Cuong continue...
    Voir plus

    Comme j’avais pris beaucoup de plaisir à la lecture de Par Amour de cette auteure, que j’avais aimé son écriture mais aussi l’analyse des sentiments humains, c’est en toute confiance que je me lance dans son dernier roman qui aborde des thèmes qui me passionnent.

    Valérie Tong Cuong continue son exploration des sentiments humains et cette fois-ci elle évoque ceux qui sont ruminés, argumentés, parfois occultés en silence : culpabilité, mensonge, bonne conscience, intervenir ou pas, petits arrangements avec soi-même mais en les intégrant dans notre société confrontée à une violence régulière, physique mais aussi psychologique, une sorte de banalisation et comment chacun peut trouver en soi les moyens de déculpabiliser, parfois en toute bonne foi, face à des événements ou volontairement ou involontairement il peut se trouver impliquer.

    Elle met en parallèle ses deux principaux personnages Pax Monnier et Emi Shimizu qui traversent chacun une période de conflits intérieurs l’un par son silence et l’autre face à un événement tragique survenu dans l’entreprise où elle occupe un poste de Responsable des Relations Humaines. Ils vont se rencontrer, s’aimer mais vivre chacun de leur côté, une sorte de double vie, omettant qu’à un moment ou à un autre il faudra faire face quelque que soit le prix à payer.

    C’est un roman qui nous parle principalement d’intériorité, du cheminement des pensées, des ruminements, des alternatives qui s’offrent à chacun pour vivre en paix…. Les petits arrangements, les bonnes excuses pour accepter ce que l’on sait ne pas être acceptable, cette petite voix intérieure qui revient sans cesse, qui parfois se fait plus discrète parce que le bonheur prend la place mais qui revient, tel un boomerang, qui vous envahit et devient obsédante.

    C’est avec une écriture fluide, comme peut être le flux des pensées, que l’on suit ce couple, celles-ci pouvant réveiller en nous des similitudes de questionnement et c’est aussi à cela que sert la littérature.

    J’ai trouvé intéressant d’évoquer des situations très différentes où l’implication de chacun peut être mise en cause. Des cas très différents : une agression pour l’un, la tentative de suicide d’un employé pour l’autre, avec les mises en avant des « si j’avais », où s’arrête la certitude d’avoir bonne conscience, où commence la responsabilité voire la culpabilité. Oui cela peut devenir un champ de batailles où l’on se retrouve seul face à ses choix…..

    Valérie Tong Cuong réussit parfaitement l’exercice, en confrontant deux situations où chacun a réagi sur l’instant, dans l’urgence parfois, par automatisme de défense ou par réflexe professionnel. Un seul bémol j’ai trouvé la coïncidence du lien entre les deux personnages assez peu probable mais pourquoi pas, c’est un roman…..

    Il est parfois intéressant de se plonger dans une lecture qui amène à se poser des questions sur nos agissements à travers une histoire parmi d’autres, une histoire dans chacun peut à un moment ou à un autre se reconnaître.

  • add_box
    Couverture du livre « Par amour » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Elizabeth Neef-Pianon sur Par amour de Valerie Tong Cuong

    Cinq ans de guerre
    Cinq ans d’occupation
    Au Havre, deux sœurs avec chacune deux enfants. Le mari de l’une est présent, l’autre prisonnier.
    Ces cinq années sont racontées alternativement par tous les membres de la famille.
    Je ne connaissais Valérie Tong Cuong que de nom. Je n’avais jamais...
    Voir plus

    Cinq ans de guerre
    Cinq ans d’occupation
    Au Havre, deux sœurs avec chacune deux enfants. Le mari de l’une est présent, l’autre prisonnier.
    Ces cinq années sont racontées alternativement par tous les membres de la famille.
    Je ne connaissais Valérie Tong Cuong que de nom. Je n’avais jamais rien lu d’elle.
    Je ne sais pas pourquoi, je m’attendais à une écriture particulière, à un style personnel, or, c’est très classique.
    Quant au sujet, je me suis dit, un énième livre sur la deuxième guerre mondiale, ça sent le vu et revu.
    Effectivement, au tout début, j’ai eu peur de m’ennuyer un peu.
    Et puis, plus j’avançais, plus j’étais prise par l’histoire, par ses rebondissements.
    Et surtout prise par l’émotion.
    Parce qu’on s’y attache à cette famille, à ces enfants
    Et finalement, bravo, parce que écrire un livre sur ce sujet demande qu’il soit différent des autres et ils sont si nombreux que ce n’est pas facile.
    Alors, pari réussi pour l’auteure

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Emma C sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Dans la veine de Pardonnable, impardonnable, Valérie Tong Cuong nous plonge dans les affres des déchirements intimes.
    Construire une relation durable sur un mensonge, ou plus précisément un non-dit, revient à vouloir bâtir sur des sables mouvants.
    Comment Pax va t il faire face à cette...
    Voir plus

    Dans la veine de Pardonnable, impardonnable, Valérie Tong Cuong nous plonge dans les affres des déchirements intimes.
    Construire une relation durable sur un mensonge, ou plus précisément un non-dit, revient à vouloir bâtir sur des sables mouvants.
    Comment Pax va t il faire face à cette situation inattendue et complexe qu’il résume assez bien : « La protéger, c’est la trahir. »

    L’auteure sait comme personne décortiquer les méandres de la culpabilité et les tiraillements de la conscience sans jamais sacrifier le récit.

    Encore une formidable réussite de Valérie Tong Cuong et un excellent roman de la rentrée.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !