"Les Guerres intérieures" de Valérie Tong Cuong - Rentrée littéraire

lundi 16 septembre 2019

"Les Guerres intérieures" sont "un roman sur la rédemption", une œuvre qui interroge la blessure et l’intime

"Les Guerres intérieures" de Valérie Tong Cuong  - Rentrée littéraire

Les Guerres intérieures (JC Lattès), douzième roman de Valérie Tong Cuong jalonne une œuvre qui interroge la blessure et l’intime, tout en finesse et en sensibilité.

Nouveau livre de cet auteur traduit en dix-huit langues Les Guerres intérieures a été retenu dans notre liste des romans destinés aux Explorateurs de la rentrée littéraire. Il a fait le bonheur de notre exploratrice, dont voici l'avis.

 

L'avis de Lisa_D sur Les Guerres intérieures de Valérie Tong Cuong

Quand Pax Monnier, 50 ans, comédien de seconde zone, se voit offrir l’opportunité de jouer dans le prochain film d’un réalisateur multi-oscarisé, il est hors de question pour lui de « rater le dernier train de la réussite ». Lorsqu’il fait un passage éclair chez lui pour se changer avant son rendez-vous, il entend des bruits suspects chez le voisin du dessus mais n’intervient pas pressé par le temps… quelques jours plus tard, il est contacté par la police dans le cadre de l’enquête sur l’agression ultra-violente de son voisin, un étudiant, Alexis Winckler.

Un an a passé, la culpabilité le ronge toujours, mais la rencontre avec Emi Shimizu est une bouffée d’air. Entre eux, c’est le coup de foudre, chacun reconnaissant dans le regard de l’autre ses propres failles, persuadés en effet d’avoir beaucoup de choses en commun… mais ils sont loin de se douter que le destin, cruel, les a déjà liés.

 

Valérie Tong Cuong reprend un thème courant, celui de la lâcheté ou « le caractère le mieux partagé dans ce monde ». Combien de faits divers relatant des agressions dans les transports publics ou dans la rue où les témoins n’interviennent pas?

Dans ce roman, ce thème donne lieu à un thriller de l’intime dont le lecteur est le complice. Car ce dernier sait que Pax et Emi sont liés par cette horrible agression alors qu’ils viennent de débuter leur relation amoureuse.

Et c’est avec intérêt que j’ai suivi Pax se débattre avec un véritable cas de conscience : se taire et empêcher l’identification de l’agresseur, ou parler et risquer de perdre Emi. Les Guerres intérieures sont un roman sur la rédemption, Pax fera tout pour se racheter et effacer sa lâcheté originelle.

J’ai beaucoup aimé le message optimiste porté par ce livre. L’amour comme force pour aller de l’avant, cela pourrait sembler naïf et à la limite de la mièvrerie si ce n’était la finesse de l’écriture de Valérie Tong Cuong.

Je découvre ainsi avec plaisir la plume de cette auteure qui maitrise parfaitement l’art de la métaphore.

 

Retrouvez toutes les chroniques des Explorateurs de la Rentrée littéraire 2019 ici

 

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Chronique"

Commentaires

Où trouver « Les guerres intérieures » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions