Par amour

Couverture du livre « Par amour » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes
  • Date de parution :
  • Editeur : Lattes
  • EAN : 9782709656047
  • Série : (non disponible)
  • Support : Papier
Résumé:

Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même.V.T.C. Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l'Occupation à l'Algérie, elle... Voir plus

Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même.V.T.C. Valérie Tong Cuong a publié dix romans, dont le très remarqué Atelier des miracles. Avec cette fresque envoûtante qui nous mène du Havre sous l'Occupation à l'Algérie, elle trace les destinées héroïques de gens ordinaires, dont les vies secrètes nous invitent dans la grande Histoire.

Donner votre avis

Articles (5)

Avis(46)

  • Cinq ans de guerre
    Cinq ans d’occupation
    Au Havre, deux sœurs avec chacune deux enfants. Le mari de l’une est présent, l’autre prisonnier.
    Ces cinq années sont racontées alternativement par tous les membres de la famille.
    Je ne connaissais Valérie Tong Cuong que de nom. Je n’avais jamais...
    Voir plus

    Cinq ans de guerre
    Cinq ans d’occupation
    Au Havre, deux sœurs avec chacune deux enfants. Le mari de l’une est présent, l’autre prisonnier.
    Ces cinq années sont racontées alternativement par tous les membres de la famille.
    Je ne connaissais Valérie Tong Cuong que de nom. Je n’avais jamais rien lu d’elle.
    Je ne sais pas pourquoi, je m’attendais à une écriture particulière, à un style personnel, or, c’est très classique.
    Quant au sujet, je me suis dit, un énième livre sur la deuxième guerre mondiale, ça sent le vu et revu.
    Effectivement, au tout début, j’ai eu peur de m’ennuyer un peu.
    Et puis, plus j’avançais, plus j’étais prise par l’histoire, par ses rebondissements.
    Et surtout prise par l’émotion.
    Parce qu’on s’y attache à cette famille, à ces enfants
    Et finalement, bravo, parce que écrire un livre sur ce sujet demande qu’il soit différent des autres et ils sont si nombreux que ce n’est pas facile.
    Alors, pari réussi pour l’auteure

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Dans Par amour, l'auteur nous emmène au Havre pendant la seconde guerre mondiale.
    Ce roman dresse le portrait de gens ordinaires, alors que dans cette ville martyrisée, occupée par les allemands et détruite aux 3/4 par l'aviation anglaise, la survie a nécessité une part d'héroïsme, d'abnégation...
    Voir plus

    Dans Par amour, l'auteur nous emmène au Havre pendant la seconde guerre mondiale.
    Ce roman dresse le portrait de gens ordinaires, alors que dans cette ville martyrisée, occupée par les allemands et détruite aux 3/4 par l'aviation anglaise, la survie a nécessité une part d'héroïsme, d'abnégation et d'altruisme de chacun, adulte ou enfant.
    Immersion dans ces années terribles où le lecteur respire, vit et souffre au rythme des personnages, deux soeurs et leur famille.
    Découverte de faits peu connus comme l'évacuation de centaines d'enfants en Algérie pour les protéger des bombardements.
    Roman choral où chacun, adultes hommes et femmes, et enfants muris trop vite et d'une lucidité bouleversante, prend la parole à tour de rôle et raconte "sa" guerre.
    Il nous offre de très beaux portraits et on s'attache à chacun... Un roman difficile à lâcher qui parle au coeur...
    "L'amour (...)n'évite ni les désastres, ni les chagrins, mais éclaire les routes lorsque tout s'effondre. L'amour se dessine comme le seul élément, la dernière richesse qu'aucun ennemi ne pourrait enlever à ceux qui luttent. Il est le terreau des plus belles récompenses et des plus grandes émotions. Par amour, n'importe quel être humain peut se surpasser." Valérie Tuong Cuong
    Si vous ne l'avez pas déjà fait, lisez cette superbe histoire !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Septembre 1944, Le Havre vient d’être libéré de l’armée allemande, après 4 années d’occupation. A travers ce roman, nous suivons l’histoire d’une famille havraise durant toutes ces années de guerre, sombres et difficiles.
    Chacun des huit personnages, adultes et enfants, participe à la narration...
    Voir plus

    Septembre 1944, Le Havre vient d’être libéré de l’armée allemande, après 4 années d’occupation. A travers ce roman, nous suivons l’histoire d’une famille havraise durant toutes ces années de guerre, sombres et difficiles.
    Chacun des huit personnages, adultes et enfants, participe à la narration de ce récit choral et nous fait partager sa vision du conflit ; et quelques soient les souffrances et les privations, c’est toujours l’optimisme qui l’emporte sur le désespoir et l’humiliation.
    Et s’il manque de tout dans cette vie, il reste toujours l’amour, fort et inébranlable, qui lie les êtres et les aide à surmonter les épreuves.
    Au-delà du réel et passionnant aspect historique, le récit est un peu gâché par une vision très idyllique de la campagne ; mais il suffit de fermer les yeux et de se laisser porter par l’écriture sensible et colorée de Valérie Tong Cuong, pour y croire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Encore un roman qui se passe pendant la guerre 39-45 ... oui mais pas n'importe quel roman ! Un vrai petit bijou ! L'histoire de deux soeurs, leurs enfants et leurs maris, vivant au Havre et au rythme des bombardements. Collaborer ou résister ? Partir ou rester ? Se laisser mourir ou se relever...
    Voir plus

    Encore un roman qui se passe pendant la guerre 39-45 ... oui mais pas n'importe quel roman ! Un vrai petit bijou ! L'histoire de deux soeurs, leurs enfants et leurs maris, vivant au Havre et au rythme des bombardements. Collaborer ou résister ? Partir ou rester ? Se laisser mourir ou se relever ? Nous avançons dans ce roman, mois après mois, année après année, à chaque fois à travers le regard d'un protagoniste différent ... L'écriture est si empreinte de sensibilité et d'authenticité que nous devenons presque un membre à part entière de cette petite famille, partageant leurs peines, leurs peurs et leurs espoirs. Un livre à dévorer !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Par le prisme de la parole donnée à chacun des huit personnages, membres de deux familles havraises, Valérie Tong Cuong retrace une période maintes fois commentée, documentée ou romancée.

    Elle accompagne son lecteur dans l’intimité de deux familles liées par des liens de parenté, permettant...
    Voir plus

    Par le prisme de la parole donnée à chacun des huit personnages, membres de deux familles havraises, Valérie Tong Cuong retrace une période maintes fois commentée, documentée ou romancée.

    Elle accompagne son lecteur dans l’intimité de deux familles liées par des liens de parenté, permettant ainsi d’explorer le quotidien des adultes et des enfants pendant des annnées d’occupation des forces ennemies auxquelles se sont corrélés les bombardements alliés, dévastant aussi bien la ville du Havre que ses habitants., entre 1940 et 1945.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il est des romans que j’aime qualifier de parfaits. Celui de Valérie Tong Cuong, "Par amour" en fait partie.
    Parfait, il l’est parce que la forme transcende le fond, parce que l’écriture pour simple, limpide, sans fioritures qu’elle soit, nous emporte par sa justesse, son élégance, sa...
    Voir plus

    Il est des romans que j’aime qualifier de parfaits. Celui de Valérie Tong Cuong, "Par amour" en fait partie.
    Parfait, il l’est parce que la forme transcende le fond, parce que l’écriture pour simple, limpide, sans fioritures qu’elle soit, nous emporte par sa justesse, son élégance, sa précision, parce que les personnages, dépourvus d’orgueil, de toute afféterie, de tout manichéisme sont attachants, parce que la forme choisie d’un roman choral est essentielle dans cette histoire, parce que, parce que…

    Lucie

    Lundi 10 Juin 1940

    "Dès que maman a poussé la porte, j’ai compris que cette journée serait différente des autres."
    Ainsi commence le premier chapitre qui entraînera tous les autres. C’est le début d’une nouvelle vie, celui de l’exode. Ce jour-là, Emeline et Muguette, deux sœurs, quittent Le Havre. L’évacuation de la ville a été décrétée. Elles emmènent avec elles leurs enfants, Jean et Lucie, Joseph et Marline. Les pères, Joffre et Louis sont déjà partis sur le front depuis neuf mois. Nous allons ainsi au fil des chapitres vivre aux côtés de ces deux familles. Chacun, à son tour raconte, décortique, confie ses chagrins, ses difficultés, pleure, rit, admire, regrette, espère.

    Et au-delà du destin de ces deux familles, l’auteure aborde nombre d’autres autres sujets : le martyre du Havre, ville portuaire entièrement dévastée tant par l’armée allemande que par les alliés, ses heures noires et celle de ses habitants, les fameux centres Guynemer qui ont permis à tant d’enfants d’être accueillis en Algérie et d’échapper aux bombardements et aux privations, le difficile traitement de la tuberculose…

    J’ai tout aimé : l’évocation de la grande Histoire à l’aune de la petite, les faits officiels vus à travers la lorgnette de la vie quotidienne et des chansons de l’époque, le style, le rythme. J’ai entendu le bruit des bombes, souffert de faim, de froid et d’étouffement. J’ai trouvé ce roman captivant, émouvant, touchant.

    J’ai attendu longtemps avant de le lire confortablement installé sur mes étagères qu’il était. J’avais tort car je l’ai dévoré.

    Et à la fin de ma lecture, "J’ai fermé les yeux et mon cœur s’est renversé" (termes empruntés à Marline).
    "Par Amour", un véritable coup de foudre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre d'une émotion rare que je n'ai pas pu lâcher avant la fin.
    A lire, prêter surtout, et aussi relire.

    Un livre d'une émotion rare que je n'ai pas pu lâcher avant la fin.
    A lire, prêter surtout, et aussi relire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une famille ou plutôt deux, celles de deux sœurs assez différentes l'une de l'autre, se retrouvent à passer la deuxième guerre mondiale au Havre, ville qui subit plus qu'aucune autre d'intenses bombardements. Les années de guerre dans une ville régulièrement bombardée sont bien différentes de...
    Voir plus

    Une famille ou plutôt deux, celles de deux sœurs assez différentes l'une de l'autre, se retrouvent à passer la deuxième guerre mondiale au Havre, ville qui subit plus qu'aucune autre d'intenses bombardements. Les années de guerre dans une ville régulièrement bombardée sont bien différentes de celles relatées du point de vue des parisiens, ou des habitants des campagne ou encore de ceux de la Zone Libre. Chacun des membres de la famille rapporte une partie de la guerre telle qu'il l'a vécue, chronologiquement et avec ses mots, son ressenti, ses silences et ses mensonges. Les changements de point de vue réussissent parfaitement à installer le contexte, et à conserver l'attention du lecteur.
    Le Havre fait plutôt dans ce roman penser à Londres, si ce n'est que ce sont justement les Anglais qui la bombardent. L'auteure s'est bien documentée, sur les enfants envoyés à l'abri à la campagne ou en Algérie, sur les restrictions en tous genres, sur le Débarquement, sur les maladies liées aux privations, mais cela ne ressort pas exagérément, au contraire l'histoire est très fluide et ne pâtit pas de passages didactiques.
    Ce n'est pas une chronique des années de guerre mais un roman animé d'un véritable souffle : comme j'étais pressée de le reprendre pour retrouver cette famille si attachante !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.

Où trouver ce livre en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Suggestions de lecture

Discussions autour de ce livre

Forum

Afficher plus de discussions