Par amour

Couverture du livre « Par amour » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lgf
  • Date de parution :
  • Editeur : Lgf
  • EAN : 9782253071099
  • Série : (non disponible)
  • Support : Poche
Résumé:

Par amour, n'importe qu'être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même. V.T.C. Deux familles havraises emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale : d'un côté, Joffre et Emélie, concierges d'école durs au mal, patriotes, et leurs enfants... Voir plus

Par amour, n'importe qu'être humain peut se surpasser. On tient debout, pour l'autre plus encore que pour soi-même. V.T.C. Deux familles havraises emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale : d'un côté, Joffre et Emélie, concierges d'école durs au mal, patriotes, et leurs enfants ; de l'autre, le clan de Muguette, dont l'insouciance sera ternie par la misère et la maladie. Du Havre à l'Algérie où certains enfants seront évacués, des chemins de l'exode au sanatorium d'Oissel, ce récit choral met en scène des personnages dont les vies secrètes s'entremêlent à la grande Histoire, et nous rappelle qu'on ne sait jamais quelles forces guident les hommes dans l'adversité.

Donner votre avis

Articles (5)

Voir tous les articles

Les derniers avis

  • Encore un roman qui se passe pendant la guerre 39-45 ... oui mais pas n'importe quel roman ! Un vrai petit bijou ! L'histoire de deux soeurs, leurs enfants et leurs maris, vivant au Havre et au rythme des bombardements. Collaborer ou résister ? Partir ou rester ? Se laisser mourir ou se relever...
    Voir plus

    Encore un roman qui se passe pendant la guerre 39-45 ... oui mais pas n'importe quel roman ! Un vrai petit bijou ! L'histoire de deux soeurs, leurs enfants et leurs maris, vivant au Havre et au rythme des bombardements. Collaborer ou résister ? Partir ou rester ? Se laisser mourir ou se relever ? Nous avançons dans ce roman, mois après mois, année après année, à chaque fois à travers le regard d'un protagoniste différent ... L'écriture est si empreinte de sensibilité et d'authenticité que nous devenons presque un membre à part entière de cette petite famille, partageant leurs peines, leurs peurs et leurs espoirs. Un livre à dévorer !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Par le prisme de la parole donnée à chacun des huit personnages, membres de deux familles havraises, Valérie Tong Cuong retrace une période maintes fois commentée, documentée ou romancée.

    Elle accompagne son lecteur dans l’intimité de deux familles liées par des liens de parenté, permettant...
    Voir plus

    Par le prisme de la parole donnée à chacun des huit personnages, membres de deux familles havraises, Valérie Tong Cuong retrace une période maintes fois commentée, documentée ou romancée.

    Elle accompagne son lecteur dans l’intimité de deux familles liées par des liens de parenté, permettant ainsi d’explorer le quotidien des adultes et des enfants pendant des annnées d’occupation des forces ennemies auxquelles se sont corrélés les bombardements alliés, dévastant aussi bien la ville du Havre que ses habitants., entre 1940 et 1945.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Il est des romans que j’aime qualifier de parfaits. Celui de Valérie Tong Cuong, "Par amour" en fait partie.
    Parfait, il l’est parce que la forme transcende le fond, parce que l’écriture pour simple, limpide, sans fioritures qu’elle soit, nous emporte par sa justesse, son élégance, sa...
    Voir plus

    Il est des romans que j’aime qualifier de parfaits. Celui de Valérie Tong Cuong, "Par amour" en fait partie.
    Parfait, il l’est parce que la forme transcende le fond, parce que l’écriture pour simple, limpide, sans fioritures qu’elle soit, nous emporte par sa justesse, son élégance, sa précision, parce que les personnages, dépourvus d’orgueil, de toute afféterie, de tout manichéisme sont attachants, parce que la forme choisie d’un roman choral est essentielle dans cette histoire, parce que, parce que…

    Lucie

    Lundi 10 Juin 1940

    "Dès que maman a poussé la porte, j’ai compris que cette journée serait différente des autres."
    Ainsi commence le premier chapitre qui entraînera tous les autres. C’est le début d’une nouvelle vie, celui de l’exode. Ce jour-là, Emeline et Muguette, deux sœurs, quittent Le Havre. L’évacuation de la ville a été décrétée. Elles emmènent avec elles leurs enfants, Jean et Lucie, Joseph et Marline. Les pères, Joffre et Louis sont déjà partis sur le front depuis neuf mois. Nous allons ainsi au fil des chapitres vivre aux côtés de ces deux familles. Chacun, à son tour raconte, décortique, confie ses chagrins, ses difficultés, pleure, rit, admire, regrette, espère.

    Et au-delà du destin de ces deux familles, l’auteure aborde nombre d’autres autres sujets : le martyre du Havre, ville portuaire entièrement dévastée tant par l’armée allemande que par les alliés, ses heures noires et celle de ses habitants, les fameux centres Guynemer qui ont permis à tant d’enfants d’être accueillis en Algérie et d’échapper aux bombardements et aux privations, le difficile traitement de la tuberculose…

    J’ai tout aimé : l’évocation de la grande Histoire à l’aune de la petite, les faits officiels vus à travers la lorgnette de la vie quotidienne et des chansons de l’époque, le style, le rythme. J’ai entendu le bruit des bombes, souffert de faim, de froid et d’étouffement. J’ai trouvé ce roman captivant, émouvant, touchant.

    J’ai attendu longtemps avant de le lire confortablement installé sur mes étagères qu’il était. J’avais tort car je l’ai dévoré.

    Et à la fin de ma lecture, "J’ai fermé les yeux et mon cœur s’est renversé" (termes empruntés à Marline).
    "Par Amour", un véritable coup de foudre.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Un livre d'une émotion rare que je n'ai pas pu lâcher avant la fin.
    A lire, prêter surtout, et aussi relire.

    Un livre d'une émotion rare que je n'ai pas pu lâcher avant la fin.
    A lire, prêter surtout, et aussi relire.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Une famille ou plutôt deux, celles de deux sœurs assez différentes l'une de l'autre, se retrouvent à passer la deuxième guerre mondiale au Havre, ville qui subit plus qu'aucune autre d'intenses bombardements. Les années de guerre dans une ville régulièrement bombardée sont bien différentes de...
    Voir plus

    Une famille ou plutôt deux, celles de deux sœurs assez différentes l'une de l'autre, se retrouvent à passer la deuxième guerre mondiale au Havre, ville qui subit plus qu'aucune autre d'intenses bombardements. Les années de guerre dans une ville régulièrement bombardée sont bien différentes de celles relatées du point de vue des parisiens, ou des habitants des campagne ou encore de ceux de la Zone Libre. Chacun des membres de la famille rapporte une partie de la guerre telle qu'il l'a vécue, chronologiquement et avec ses mots, son ressenti, ses silences et ses mensonges. Les changements de point de vue réussissent parfaitement à installer le contexte, et à conserver l'attention du lecteur.
    Le Havre fait plutôt dans ce roman penser à Londres, si ce n'est que ce sont justement les Anglais qui la bombardent. L'auteure s'est bien documentée, sur les enfants envoyés à l'abri à la campagne ou en Algérie, sur les restrictions en tous genres, sur le Débarquement, sur les maladies liées aux privations, mais cela ne ressort pas exagérément, au contraire l'histoire est très fluide et ne pâtit pas de passages didactiques.
    Ce n'est pas une chronique des années de guerre mais un roman animé d'un véritable souffle : comme j'étais pressée de le reprendre pour retrouver cette famille si attachante !

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Juin 1940, des centaines de famille se jettent sur les routes pour fuir l’occupation allemande et parmi eux, deux familles, celles d’Emelie et de Muguette, deux sœurs. Ils ont tout abandonné dans leurs maisons du Havre. Cette fuite ne sera finalement que temporaire puisque tous retrouveront...
    Voir plus

    Juin 1940, des centaines de famille se jettent sur les routes pour fuir l’occupation allemande et parmi eux, deux familles, celles d’Emelie et de Muguette, deux sœurs. Ils ont tout abandonné dans leurs maisons du Havre. Cette fuite ne sera finalement que temporaire puisque tous retrouveront leur foyer dans l’espoir d’un lendemain meilleur mais ce sont des journées puis des mois affreux qui attendent les habitants de la ville.
    Valérie Tong Cuong nous raconte ce quotidien rythmé par les espoirs déçus et l’incompréhension.
    Enfants et parents, prennent alternativement la parole et nous disent l’occupation, le rationnement, les réquisitions, les bombardements ou bien encore le placement des plus jeunes.
    De cette période terrible, l’auteur fait un roman choral très intéressant et un historiquement documenté mais je n’ai pas réussi à rentrer dans ce roman bien souvent trop naïf. C’est un bal hommage à l‘amour et au courage. Sans aucun doute cette histoire est terrible mais l’émotion n’est pas passée par ces lignes. J’ai lu ce roman très facilement mais je suis restée trop loin des personnages … dommage !
    Merci à Lecteurs.com pour cet envoi

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Ce livre est un roman choral où chaque personnage nous donne sa vision des événements, son ressenti, nous raconte "sa guerre". Des hommes, des femmes, des enfants qui ont subit la seconde guerre mondiale avec grand courage. C'est un sujet passionnant, fascinant mais très émouvant car il fait...
    Voir plus

    Ce livre est un roman choral où chaque personnage nous donne sa vision des événements, son ressenti, nous raconte "sa guerre". Des hommes, des femmes, des enfants qui ont subit la seconde guerre mondiale avec grand courage. C'est un sujet passionnant, fascinant mais très émouvant car il fait parti de notre propre histoire. Au-delà des horreurs perpétrés par cette guerre, de la mort, du deuil, des événements tragiques, ce livre est bel et bien une ode à la vie, à l'espoir, à la famille et surtout à l'Amour. L'amour d'une mère, d'une épouse, d'une soeur, d'un enfant... À lire, relire, offrir...(...)

    http://auchapitre.canalblog.com/archives/2018/06/14/36483405.html
    Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • « Par Amour », le nouveau roman de Valérie Tong Cuong, raconte le destin de deux familles havraises prises dans la tourmente de la seconde guerre mondiale et ses bombardements. L’histoire commence le 10 juin 1940 et le décor est planté avec la toute première phrase qui nous prend par la main...
    Voir plus

    « Par Amour », le nouveau roman de Valérie Tong Cuong, raconte le destin de deux familles havraises prises dans la tourmente de la seconde guerre mondiale et ses bombardements. L’histoire commence le 10 juin 1940 et le décor est planté avec la toute première phrase qui nous prend par la main pour ne plus nous lâcher jusqu’à la fin : "Dès que maman a poussé la porte, j'ai compris que cette journée serait différente des autres."

    En entrant dans ce livre, on pourrait penser que c’est un énième roman sur la seconde guerre mondiale alors que l’angle choisi par l’auteure pour raconter cette période en fait un livre original où l’on se surprend à apprendre encore des choses. Cela tient notamment à la construction du roman : chaque chapitre donne la voix à tour de rôle à l'un des protagonistes, parents et enfants, héros de tous les jours, qui nous livre sa vision des événements, ses ressentis, ses peurs et ses espoirs. Mais avec un fil conducteur, plus ou moins solide, visible ou imprévisible, l’amour que se portent tous ces personnages et qui oblige à ne pas flancher.

    Ce livre est aussi un magnifique portrait de femmes, celui d’Emélie et de Muguette, deux sœurs unies et fortes quoi qu’il advienne malgré les bombardements, la maladie ou la mort. Très documenté sans être ennuyant, il fait partie de ces petites pépites qui vous touchent en plein cœur, vous emportent et vous restent en tête plusieurs jours après avoir tourné la dernière page.
    Le roman est à la fois un héritage et un hommage et c’est ce qui fait aussi toute sa force. Comme pour ses précédents livres, cette histoire est empreinte d’une grande tendresse, d’humanité et de pudeur. Dans une écriture incisive, poétique et rythmée, où chaque mot est sa place, Valérie Tong Cuong décortique les âmes pour mieux toucher le lecteur en plein cœur.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Pendant la seconde guerre mondiale, des enfants du Havre et de Saint-Nazaire ont été envoyés en Algérie pour les protéger des bombardements. C'est cet épisode méconnu que nous raconte, entre autre, Valerie Tong Cuong dans son roman.
    Un livre magnifique, très émouvant, qui se déroule pourtant...
    Voir plus

    Pendant la seconde guerre mondiale, des enfants du Havre et de Saint-Nazaire ont été envoyés en Algérie pour les protéger des bombardements. C'est cet épisode méconnu que nous raconte, entre autre, Valerie Tong Cuong dans son roman.
    Un livre magnifique, très émouvant, qui se déroule pourtant pendant une période très sombre de notre histoire.
    Un roman qui nous tient en haleine dès les premières pages et qui est un véritable hymne à l'amour sous différentes formes.
    Beaucoup de sentiments différents font partie de ce livre, on passe de la colère et de la peur à l'espoir et au courage, on côtoie la maladie et on assiste à des séparations déchirantes,
    Vraiment un coup de coeur que je conseille à tout le monde.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
  • Lecture dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche 2018.

    Voilà un livre que je regrettais vraiment de ne pas avoir lu à sa sortie. Vous avez été beaucoup à l’aimer et à me faire saliver en me persuadant que je passais à côté de quelque chose.

    Et bien malheureusement, le charme...
    Voir plus

    Lecture dans le cadre du prix des lecteurs du Livre de Poche 2018.

    Voilà un livre que je regrettais vraiment de ne pas avoir lu à sa sortie. Vous avez été beaucoup à l’aimer et à me faire saliver en me persuadant que je passais à côté de quelque chose.

    Et bien malheureusement, le charme n’a pas vraiment opéré sur moi.
    Je suis restée spectatrice de cette histoire de famille pendant la guerre.
    Si j’ai apprécié le côté documenté sur l'occupation et la destruction de la ville du Havre, je ne suis pas arrivé à m’émouvoir.
    J’ai trouvé le style uniforme et le principe narratif reposant sur un chapitre / un personnage est en train de s’user selon moi.
    Beaucoup d’auteurs utilisent cette ficelle et si cela peut apporter un plus à l’histoire, ici chaque membre de la famille parle dans un même ton. Les voix se mélangent.

    Ensuite, et je ne suis pas la première à le dire, je trouve que les romans sur la seconde guerre mondiale commencent à être trop nombreux. Il faut donc sortir l’artillerie lourde pour apporter quelque chose de nouveau, pour trouver un angle différent et ne pas lasser.

    Un roman choral que j’ai lu sans m’ennuyer mais qui va se fondre dans la masse de mes lectures.

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus
Voir tous les avis

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.