Valerie Tong Cuong

Valerie Tong Cuong

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 l...

Voir plus

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 langues.

 

Ses nouvelles sont parues dans les revues « Bordel », « Double », « NRV ».
En tant que scénariste, elle travaille pour la télévision (« La smala s’en mêle » France 2) et le cinéma.



De 1997 à 2009, elle a chanté et écrit pour Quark, un groupe pop-rock indépendant dont le premier album a été sélectionné par El Païs comme l’un des meilleurs albums de l’année. Le quatrième album du groupe, ECHO, est sorti en novembre 2010.

 

Source : http://www.valerietongcuong.com/

 

Crédit photo : F. Mantovani/JC Lattès

Vidéos (1)

Articles (6)

Avis (123)

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Lex_Libris_ sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Pax Monnier, acteur de seconde zone décroche un rôle avec un grand réalisation. En rentrant chez lui, il apprend que le jeune homme vivant au dessus de son appartement, a été agressé et tabassé, gravement blessée. Mais aurait-il pu y faire quelque chose et changer le destin de cet inconnu ?...
    Voir plus

    Pax Monnier, acteur de seconde zone décroche un rôle avec un grand réalisation. En rentrant chez lui, il apprend que le jeune homme vivant au dessus de son appartement, a été agressé et tabassé, gravement blessée. Mais aurait-il pu y faire quelque chose et changer le destin de cet inconnu ?

    Emi Shimizu, sous pression dans son poste des ressources humaines, suite a un décès d'un membre du personnel, sans croire a l'accident de travail, elle porte en elle le drame, car cet homme voulait juste un geste de reconnaissance. Emi et Pax vont se rencontrer est lier une passion amoureuse.

    Alexis, fils d'Emi, ancien voisin de Pax, oui oui, celui qui a été tabassé dans son appartement. Terrorisé depuis son attaque, ne peut sortir de chez lui, ses études et ses rêves sont anéantis depuis le drame.

    Chaque personnage a sa propre guerre, ancré en son for intérieur, sa guerre intérieure !

    Dans « Les guerres intérieurs", il est question de peur, de lâcheté, de dépassement de soi mais aussi du monde du travail (difficulté, motivation, évolution, adaptation, relations..). Valérie décrit a merveille la psychologie de chaque personnage, nous parle de lâcheté de la vie de tous les jours.

    Depuis "Par amour", je suis adoratif du style de Valérie, une écriture d'une rare beauté, avec une grande fluidité, sans fioritures et d'une haute précision. Les personnages loin d'être parfaits et d'une simplicité, ressemblent à moi, à nous, à vous, avec leurs certitudes, leurs remords, et leurs culpabilités.

    Valérie Tong Cuong nous entrain au profond de nous même face a une prise de conscience de nos actes avec humanité. Un roman fort qui sonde l'âme humaine et toutes nos imperfections avec amour et espoir.

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    yves MONTMARTIN sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    « La lâcheté était peut-être le caractère le mieux partagé dans ce monde. »

    Pax, acteur raté aura toujours sur la conscience sa lâcheté de ce 23 septembre. Un bruit de meubles, des corps qui chutent, une lutte sauvage dans l'appartement au-dessus de lui. Dans l'escalier, il aperçoit le dos...
    Voir plus

    « La lâcheté était peut-être le caractère le mieux partagé dans ce monde. »

    Pax, acteur raté aura toujours sur la conscience sa lâcheté de ce 23 septembre. Un bruit de meubles, des corps qui chutent, une lutte sauvage dans l'appartement au-dessus de lui. Dans l'escalier, il aperçoit le dos d'un homme qui dévale les marches. Un gamin de dix-neuf ans, littéralement massacré, laissé pour mort. Si Alexis avait été pris en charge rapidement, son oeil aurait pu être soigné, il ne serait pas devenu ce garçon sauvage, sans joie et sans désir. Mais Pax n'a alerté personne et maintenant il a peur d'être accusé de non-assistance à personne en danger. Tourmenté par ses remords, Pax a la sensation lorsqu'il rencontre Emi d'une renaissance.

    « L'une ignore ce qu'est l'amour, l'autre en a expérimenté la pire version. »

    Dans ce roman, Valérie Tong Cuong explore les dégâts intérieurs que peut provoquer la culpabilité d'avoir briser la vie d'un jeune homme qui rêvait d'être pilote. Ce qui fait la force de ce récit c'est sans aucun doute le personnage de Pax un homme ordinaire qui pourrait être vous, qui pourrait être moi. La construction est originale, l'écriture fluide, l'intensité dramatique se maintient jusqu'à la fin. L'auteur explore à travers les personnages de Pax, d'Alexis et d'Emi, l'humanité dans sa faiblesse, mais aussi dans sa force. Valérie Tong Cuong nous parle aussi des employés qui donnent tout à leur entreprise, sans aucune reconnaissance, sans que personne détecte leur détresse qui peut conduire à un geste fatal. Ce roman est donc très actuel, il m'a touché même si je n'ai pas ressenti un vrai coup de coeur.

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    nathalie vanhauwaert sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Attention coup de coeur de la rentrée
    Voir plus

    Attention coup de coeur de la rentrée

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Mumu Dans le Bocage sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Comme j’avais pris beaucoup de plaisir à la lecture de Par Amour de cette auteure, que j’avais aimé son écriture mais aussi l’analyse des sentiments humains, c’est en toute confiance que je me lance dans son dernier roman qui aborde des thèmes qui me passionnent.

    Valérie Tong Cuong continue...
    Voir plus

    Comme j’avais pris beaucoup de plaisir à la lecture de Par Amour de cette auteure, que j’avais aimé son écriture mais aussi l’analyse des sentiments humains, c’est en toute confiance que je me lance dans son dernier roman qui aborde des thèmes qui me passionnent.

    Valérie Tong Cuong continue son exploration des sentiments humains et cette fois-ci elle évoque ceux qui sont ruminés, argumentés, parfois occultés en silence : culpabilité, mensonge, bonne conscience, intervenir ou pas, petits arrangements avec soi-même mais en les intégrant dans notre société confrontée à une violence régulière, physique mais aussi psychologique, une sorte de banalisation et comment chacun peut trouver en soi les moyens de déculpabiliser, parfois en toute bonne foi, face à des événements ou volontairement ou involontairement il peut se trouver impliquer.

    Elle met en parallèle ses deux principaux personnages Pax Monnier et Emi Shimizu qui traversent chacun une période de conflits intérieurs l’un par son silence et l’autre face à un événement tragique survenu dans l’entreprise où elle occupe un poste de Responsable des Relations Humaines. Ils vont se rencontrer, s’aimer mais vivre chacun de leur côté, une sorte de double vie, omettant qu’à un moment ou à un autre il faudra faire face quelque que soit le prix à payer.

    C’est un roman qui nous parle principalement d’intériorité, du cheminement des pensées, des ruminements, des alternatives qui s’offrent à chacun pour vivre en paix…. Les petits arrangements, les bonnes excuses pour accepter ce que l’on sait ne pas être acceptable, cette petite voix intérieure qui revient sans cesse, qui parfois se fait plus discrète parce que le bonheur prend la place mais qui revient, tel un boomerang, qui vous envahit et devient obsédante.

    C’est avec une écriture fluide, comme peut être le flux des pensées, que l’on suit ce couple, celles-ci pouvant réveiller en nous des similitudes de questionnement et c’est aussi à cela que sert la littérature.

    J’ai trouvé intéressant d’évoquer des situations très différentes où l’implication de chacun peut être mise en cause. Des cas très différents : une agression pour l’un, la tentative de suicide d’un employé pour l’autre, avec les mises en avant des « si j’avais », où s’arrête la certitude d’avoir bonne conscience, où commence la responsabilité voire la culpabilité. Oui cela peut devenir un champ de batailles où l’on se retrouve seul face à ses choix…..

    Valérie Tong Cuong réussit parfaitement l’exercice, en confrontant deux situations où chacun a réagi sur l’instant, dans l’urgence parfois, par automatisme de défense ou par réflexe professionnel. Un seul bémol j’ai trouvé la coïncidence du lien entre les deux personnages assez peu probable mais pourquoi pas, c’est un roman…..

    Il est parfois intéressant de se plonger dans une lecture qui amène à se poser des questions sur nos agissements à travers une histoire parmi d’autres, une histoire dans chacun peut à un moment ou à un autre se reconnaître.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !