Valerie Tong Cuong

Valerie Tong Cuong

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 l...

Voir plus

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 langues.

 

Ses nouvelles sont parues dans les revues « Bordel », « Double », « NRV ».
En tant que scénariste, elle travaille pour la télévision (« La smala s’en mêle » France 2) et le cinéma.



De 1997 à 2009, elle a chanté et écrit pour Quark, un groupe pop-rock indépendant dont le premier album a été sélectionné par El Païs comme l’un des meilleurs albums de l’année. Le quatrième album du groupe, ECHO, est sorti en novembre 2010.

 

Source : http://www.valerietongcuong.com/

 

Crédit photo : F. Mantovani/JC Lattès

Vidéos (1)

Articles (5)

Avis (120)

  • add_box
    Couverture du livre « Providence » de Valerie Tong Cuong aux éditions Stock

    ANNEMARIEGABRIEL sur Providence de Valerie Tong Cuong

    un conte de fée moderne. Je l'ai beaucoup aimé...

    un conte de fée moderne. Je l'ai beaucoup aimé...

  • add_box
    Couverture du livre « Pardonnable, impardonnable » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    ANNEMARIEGABRIEL sur Pardonnable, impardonnable de Valerie Tong Cuong

    Un gros coup de cœur pour ce roman chorale dans lequel les personnages se sentent coupables chacun sa manière à la suite de l'accident de Milo. Mensonges, secrets de famille, qu'est ce qui est vraiment impardonnable ?

    Un gros coup de cœur pour ce roman chorale dans lequel les personnages se sentent coupables chacun sa manière à la suite de l'accident de Milo. Mensonges, secrets de famille, qu'est ce qui est vraiment impardonnable ?

  • add_box
    Couverture du livre « Pardonnable, impardonnable » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    PIERRE DARRACQ sur Pardonnable, impardonnable de Valerie Tong Cuong

    Dans un schéma somme toute classique du roman familial vénéneux, Valérie Tong Cuong parvient à accrocher le lecteur avec un savoir-faire de romancière évident sans réellement avoir la prétention d'écrire un grand livre que les critiques branchés vont encenser à longueur de colonnes. Elle se...
    Voir plus

    Dans un schéma somme toute classique du roman familial vénéneux, Valérie Tong Cuong parvient à accrocher le lecteur avec un savoir-faire de romancière évident sans réellement avoir la prétention d'écrire un grand livre que les critiques branchés vont encenser à longueur de colonnes. Elle se place dans la lignée des très bons faiseurs, de ces artisans qui respectent leur lecteur, en leur proposant une lecture très plaisante pleine de rythme et de rebondissements, sans pour autant sacrifier une certaine finesse psychologique.
    Si l'histoire peut parfois paraître un poil téléphonée, l'adresse de l'auteure est telle, ses personnages tellement vrais, que le récit en est emporté. Il y a chez elle un vrai sens de l'observation de nos comédies humaines et familiales que sa plume rend à la fois humaine et proche.
    Le roman est un journal à quatre voix : la mère, ses deux filles, le gendre. Chacun apporte son point de vue au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire. chacun a sa chance et d'agacer le lecteur ou d'être en empathie avec lui. Le lecteur, comme les personnages, est ballotté d'un sentiment à un autre, passant pour certains du rejet à la compréhension. C'est habile, bien fait. Ca se lit comme un presque polar et même si le genre impose systématiquement un genre d'happy end, la romancière nous fait la grâce de ne pas trop tomber dans le rose larmoyant.
    Efficace jusqu'au bout, porté par une écriture simple mais délicate et précise, "Pardonnable, impardonnable" est un roman qui ne peut pas décevoir. C'est de la littérature populaire hyper bien faite, qui se situe plus du côté d'Amélie Nothomb pour l'efficacité que du surfait Katherine Pancol. C'est le genre de livre qu'on lit avec plaisir et sans avoir l'impression de perdre son temps. Il y a peu d'auteurs qui, actuellement, arrivent à allier ces deux choses ( Anna Gavalda peut être, une fois sur deux !). Alors entre les politiques fictions à la Houellebecq et les ouvrages ouvertement littéraires et parfois trop alambiqués, un petit peu de Valérie Tong Cuong fait du bien au lecteur épris de romanesque.

  • add_box
    Couverture du livre « Pardonnable, impardonnable » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Nathalie cez sur Pardonnable, impardonnable de Valerie Tong Cuong

    Pour planter le décor, l’histoire raconte la vie d’une famille, aux premières apparences, bien sous tout rapport. Le père, la mère, le fils, la tante et la grand mère.
    Le père, de par son mariage, ne voit plus sa famille. Sa belle mère ne l’apprécie pas, pas assez bien pour sa fille…. mais le...
    Voir plus

    Pour planter le décor, l’histoire raconte la vie d’une famille, aux premières apparences, bien sous tout rapport. Le père, la mère, le fils, la tante et la grand mère.
    Le père, de par son mariage, ne voit plus sa famille. Sa belle mère ne l’apprécie pas, pas assez bien pour sa fille…. mais le couple s’entend bien.
    La grand mère ne supporte pas sa deuxième fille (on apprendra pourquoi au fils de l’histoire).
    Alors que les parents sont chez le notaire avec la grand mère, un drame survient. Milo, l’enfant fait une chute de vélo alors qu’il est sous la surveillance de sa tante. Il se retrouve en soins intensifs, puis en centre de rééducation.
    Va s’ensuivre l’explosion de la famille. Vont se démêler un tas de non dit et de secrets cachés. Chacun a sa part. Chacun se jette à la figure des horreurs et des vérités qui ne sont pas toujours bonnes à dire et à entendre.
    Mais c’est Milo qui tient les ficelles. Sa guérison va en dépendre !
    Qu’est ce qu’il va en ressortir ? pardonnable ou impardonnable ?

    Ce livre m’a embarqué dans un série d’émotion. La peur que ce petit garçon ne meurt, la colère devant ce gâchis que m’a inspiré cette famille, et enfin l’espoir que tout puisse redémarrer comme avant.

    Un très bon roman sur ce que peut entraîner un drame au sein d’une famille. Comme dans toute chose, il faut un coupable, alors autant gratter dans le passé de chacun et se renvoyer des horreurs, plutôt que de se serrer les coudes… sur peut on pardonner ou ne pas pardonner ? vaste question.


    Extraits :

    Une pensée subite me traverse. Se pourrait il que tu meures sans savoir combien je t’aime ?

    Du plus loin que je m’en souvienne, pas une fois Jeanne ne m’a fait un câlin. Pas une fois elle ne m’a dit : je t’aime. Je croyais que cela ne me manquait pas. Je croyais que cela ne comptait pas; Je me trompais.

    Tu m’as offert une enfance. Tu m’as offert la légèreté et la félicité. Par intermittence, certes, mais c’est déjà prodigieux.
    Et il faudrait que je t’abandonne ?

    Parfois, la vie semble nous prendre par le cou et nous précipiter contre un mu de béton - au cas où les messages envoyés précédemment n’auraient pas été parfaitement assimilés.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !