Valerie Tong Cuong

Valerie Tong Cuong

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 l...

Voir plus

Valérie Tong Cuong est née en banlieue parisienne. Après une adolescence chaotique, elle étudie la littérature et les sciences politiques. Elle travaille huit ans en entreprise puis lâche tout pour se consacrer à l’écriture (romans, nouvelles, scénarios) et à la musique. Elle est traduite en 18 langues.

 

Ses nouvelles sont parues dans les revues « Bordel », « Double », « NRV ».
En tant que scénariste, elle travaille pour la télévision (« La smala s’en mêle » France 2) et le cinéma.



De 1997 à 2009, elle a chanté et écrit pour Quark, un groupe pop-rock indépendant dont le premier album a été sélectionné par El Païs comme l’un des meilleurs albums de l’année. Le quatrième album du groupe, ECHO, est sorti en novembre 2010.

 

Source : http://www.valerietongcuong.com/

 

Crédit photo : F. Mantovani/JC Lattès

Vidéos (1)

Articles (5)

Avis (120)

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Les livres de K79 sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    J’avais déjà croisé Valérie Tong Cuong dans des salons et j’avais souvent entendu beaucoup de bien de ses romans mais je n’avais jamais l’occasion de lire l’un d’entre eux. C’est maintenant chose faite !

    Dès les premiers chapitres, on se rend compte que l’auteure ne fait pas dans le...
    Voir plus

    J’avais déjà croisé Valérie Tong Cuong dans des salons et j’avais souvent entendu beaucoup de bien de ses romans mais je n’avais jamais l’occasion de lire l’un d’entre eux. C’est maintenant chose faite !

    Dès les premiers chapitres, on se rend compte que l’auteure ne fait pas dans le romanesque, dans la surenchère ou dans l’exceptionnel mais plutôt dans l’introspection. Elle s’intéresse au destin de personnes quelconques. On suit le quotidien ordinaire. On participe à leurs réflexions, leurs joies, leurs malheurs, leur doutes…toutes leurs guerres intérieures.

    Ce qui rend crédible cette histoire d’amour est la nuance des personnages. On croit à la réalité qu’on nous propose parce que les acteurs ne sont pas parfaits. On se reconnaît dans ces hommes et ces femmes qui sont finalement comme nous. Ils ont leurs secrets, leurs défauts, ils ont fait des erreurs et ils ont des failles. Ils deviennent attachants parce qu’ils sont humains, avec tout ce que cela implique. Ces protagonistes nous rassurent en agissant comme un écho à notre propre vulnérabilité.

    De ce petit monde ressort des questions beaucoup plus universelles. Comment réagir face à ses erreurs ? Que doit-on faire de nos échecs ? Est-ce que toute vérité est bonne à dire ? Qu’aurais-je fait à leur place ? Pour traiter de ces sujets importants, Valérie Tong Cuong passe par le microcosme de l’homme. Elle le met face à ses actes. De ses décisions vont découler des bouleversements qu’il va devoir assumer. Ses choix ont un impact et sont donc primordiaux pour la suite de sa vie.

    Valérie Tong Cuong offre une petite histoire qui déborde d’humanité. Elle va vous toucher parce qu’elle va chercher en vous ce qu’il y a de plus intime. Pour ma part, j’ai pris un réel plaisir, peut-être un peu court, à découvrir la plume épurée de Valérie Tong Cuong et à plonger dans le dédale de notre conscience.

    http://leslivresdek79.com/2019/08/26/484-valerie-tong-cuong-les-guerres-interieures/

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Lisa_D sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    Quand Pax Monnier, 50 ans, comédien de seconde zone, se voit offrir l’opportunité de jouer dans le prochain film d’un réalisateur multi-oscarisé, il est hors de question pour lui de « rater le dernier train de la réussite ». Lorsqu’il fait un passage éclair chez lui pour se changer avant son...
    Voir plus

    Quand Pax Monnier, 50 ans, comédien de seconde zone, se voit offrir l’opportunité de jouer dans le prochain film d’un réalisateur multi-oscarisé, il est hors de question pour lui de « rater le dernier train de la réussite ». Lorsqu’il fait un passage éclair chez lui pour se changer avant son rendez-vous, il entend des bruits suspects chez le voisin du dessus mais n’intervient pas pressé par le temps… quelques jours plus tard, il est contacté par la police dans le cadre de l’enquête sur l’agression ultra-violente de son voisin, un étudiant, Alexis Winckler.
    Un an a passé, la culpabilité le ronge toujours, mais la rencontre avec Emi Shimizu est une bouffée d’air. Entre eux, c’est le coup de foudre, chacun reconnaissant dans le regard de l’autre ses propres failles, persuadés en effet d’avoir beaucoup de choses en commun… mais ils sont loin de se douter que le destin, cruel, les a déjà liés.

    Valérie Tong Cuong reprend un thème courant, celui de la lâcheté ou « le caractère le mieux partagé dans ce monde ». Combien de faits divers relatant des agressions dans les transports publics ou dans la rue où les témoins n’interviennent pas?

    Dans ce roman, ce thème donne lieu à un thriller de l’intime dont le lecteur est le complice. Car ce dernier sait que Pax et Emi sont liés par cette horrible agression alors qu’ils viennent de débuter leur relation amoureuse.

    Et c’est avec intérêt que j’ai suivi Pax se débattre avec un véritable cas de conscience : se taire et empêcher l’identification de l’agresseur, ou parler et risquer de perdre Emi. Les Guerres intérieures sont un roman sur la rédemption, Pax fera tout pour se racheter et effacer sa lâcheté originelle.

    J’ai beaucoup aimé le message optimiste porté par ce livre. L’amour comme force pour aller de l’avant, cela pourrait sembler naïf et à la limite de la mièvrerie si ce n’était la finesse de l’écriture de Valérie Tong Cuong.

    Je découvre ainsi avec plaisir la plume de cette auteure qui maitrise parfaitement l’art de la métaphore.

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Nath Bertrand sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    La vie d’Emi explose le jour où son fils, Alexis, est victime d’une agression qui le laisse handicapé. Celle de Pax bascule lorsqu’il rencontre Emi et en tombe amoureux.

    On le sait, l’amour est rarement un long fleuve tranquille. Lorsque nos guerres intérieures s’en mêlent, c’est...
    Voir plus

    La vie d’Emi explose le jour où son fils, Alexis, est victime d’une agression qui le laisse handicapé. Celle de Pax bascule lorsqu’il rencontre Emi et en tombe amoureux.

    On le sait, l’amour est rarement un long fleuve tranquille. Lorsque nos guerres intérieures s’en mêlent, c’est carrément un champ de bataille ! Les guerres intérieures, ce sont ces petites voix manichéennes , celles qui nous chuchottent à l’oreille de choisir telle ou telle voie. Le bien contre le mal, tout cela demeurant très subjectif et surtout, terriblement humain.

    Dès lors, les destins d’Alexis, d’Emi, et de Pax vont être liés, scellés par le poids du secret si lourd à porter. A chacun sa peine, à chacun sa croix, à chacun sa façon de faire face...ou pas !

    J’aime profondément l’écriture de Valérie Tong Cuong. Elle a réussi, une fois encore , à m’étonner. Ce roman est une plongée au plus profond du paradoxe de l’âme humaine. Je pense qu’en toute objectivité, nous pouvons toutes et tous nous retrouver dans ses personnages, tant ils sont des individus lambda. Comme vous, comme moi-même. Avec nos faiblesses, nos défaillances, nos fragilités, nos doutes, nos peurs, nos passés, nos silences.

    En outre, l’un des ingrédients nécessaires à mes yeux, pour que la “mayonnaise littéraire “ prenne, c’est l’empathie que je dois absolument ressentir pour les personnages de l’histoire. Sans cela, j’avoue que j’ai du mal à adhérer à m’approprier la lecture. Et là, ce fut un strike direct, même si pour l’un d’eux, il m’a fallu un certain temps car il m’est tout d’abord apparu comme un ignoble lâche. Puis, je me suis demandé comment moi, j’aurais réagi, dans une même situation, avec un même enjeu. Qu’aurais-je fait ? Qu’auriez-vous fait ?

    J’ai fait cette lecture dans le cadre des Explorateurs de la Rentrée Littéraire, opération menée par Lecteurs-Com et la Fondation Orange.

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres intérieures » de Valerie Tong Cuong aux éditions Lattes

    Joe sur Les guerres intérieures de Valerie Tong Cuong

    La violence arrive un jour sans crier gare chez un jeune homme, Alexis Winckler. L’agression aurait-elle pu être empêchée par l’intervention de son voisin Pax Monnier ?

    Le voisin en question, un comédien de second plan, obnubilé par un rendez-vous avec un célèbre réalisateur américain qu’il...
    Voir plus

    La violence arrive un jour sans crier gare chez un jeune homme, Alexis Winckler. L’agression aurait-elle pu être empêchée par l’intervention de son voisin Pax Monnier ?

    Le voisin en question, un comédien de second plan, obnubilé par un rendez-vous avec un célèbre réalisateur américain qu’il ne veut pas rater. Il se persuade que le cri et les bruits entendus n’étaient sans doute rien d’important et ne cherche ni à savoir ni à intervenir. Une négligence qui va le hanter lorsqu’il apprend les conséquences de son choix.

    Un an plus tard, le destin, sans qu’il le sache, le ramène vers Alexis, l’étudiant sauvagement agressé. Il est le fils d’Emi Shimizu qui a fait appel à son statut de comédien pour les salariés de son entreprise afin de donner suite à un événement grave qui la ronge. Le théâtre comme outil de formation pour renforcer la sécurité au travail et prévenir les risques psychosociaux.

    Leurs tourments respectifs les rapprochent-ils ? Deux vies cabossées tendues vers l’espoir. Pax et Emi tombent fous amoureux l’un de l’autre.

    Face à Emi et Alexis qui mènent leurs propres combats, leurs propres guerres intérieures commence alors pour Pax une descente vertigineuse dans les enfers de la culpabilité, du remord, des mensonges. Comment sortir de ses petits arrangements avec la vérité, faire face à ses responsabilités et tenter de réparer ?

    Avec ce roman, Valérie Tong Cuong explore les failles et les défaillances humaines avec justesse et sensibilité. Elle interroge la nature humaine, notre rapport aux autres avec beaucoup d’acuité.
    Une fiction qui interpelle et renvoie à tellement de faits d’actualité qu’elle en prend l’apparence. Des personnes agressées pour un mot, un regard, pour rien. La gratuité de la violence. Des témoins parfois héroïques, souvent figés par la peur ou enfermés dans leurs petites lâchetés ordinaires, leur égoïsme tel que l’a été Pax Monnier. Qu'aurions-nous fait ou que ferions-nous dans un cas pareil ?

    Pax, un prénom de scène que s’est choisi Emile et qui semble prédestiné. Comment faire la paix avec soi-même, avec ses guerres intérieures ?

    Valérie Tong Cuong a écrit d'une écriture sensible et limpide un roman d’une grande humanité où il est question d’amour et d’espoir, un roman fort et bouleversant qu’on ne quitte pas tant qu’on n’en perçoit pas l’issue.

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !