L’actualité comme l’Histoire inspirent les auteurs de la rentrée littéraire

vendredi 27 octobre 2017

L’actualité comme l’Histoire inspirent les auteurs de la rentrée littéraire

Affaires criminelles, personnages emblématiques de la seconde guerre mondiale, guerres de religion, terrorisme ou événements d’Algérie, si les faits existent, les auteurs s’en emparent et créent une œuvre toujours très personnelle.

Notre liste de romans à découvrir d’urgence.

  • Une affaire criminelle hors normes ?

    • Couverture du livre « La serpe » de Philippe Jaenada aux éditions Julliard

      La serpe de Philippe Jaenada

      Dans « la Serpe », il y a Henri Girard, le grand père d’Emmanuel, un ami de l’auteur. Il a connu l’occupation, puis bourlingué en Amérique du sud, est revenu avec un roman « Le salaire de la peur » écrit sous le nom de George Arnaud.
      Il y a surtout le talent de Philippe Jeanada pour écrire l'histoire, à sa façon ou telle qu'elle aurait-dû être ? à vous de voir !

  • Les derniers jours de Magda Goebbels...

    • Couverture du livre « Ces rêves qu'on piétine » de Sebastien Spitzer aux éditions L'observatoire

      Ces rêves qu'on piétine de Sebastien Spitzer

      D’un côté, Magda Goebbels, figure féminine la plus emblématique du IIIe Reich.
      Et de l’autre côté, des milliers de prisonniers libérés des camps. Parmi eux, un homme porte sur lui les vestiges de quelques lettres écrites par un père désespéré à sa fille, mort dans les camps, le père de Magda.
      C’est roman poignant,du fait de son écriture, mais également par l’Histoire qu’il nous raconte.
      Et la belle découverte d'un auteur à retenir !

  • Quand les criminels de guerre échappent à la justice des hommes...

    • Couverture du livre « La disparition de Josef Mengele » de Olivier Guez aux éditions Grasset Et Fasquelle

      La disparition de Josef Mengele de Olivier Guez

      Pour Marie-Laure VANIER, lectrice : "La disparition de Josef Mengele raconte la fuite et la traque du tristement fameux médecin chef d'Auschwitz surnommé l'« Ange de la mort ».
      Terrible et saisissant !
      A lire absolument."
      Alors si vous ne l'avez pas encore lu, foncez. D'ailleurs, c'est aussi un des romans plébiscités par nos Explorateurs de la rentrée littéraire.

  • "Tu étais au mauvais endroit au mauvais moment, tu es un miraculé pas une victime "

    • Couverture du livre « Le livre que je ne voulais pas écrire » de Erwan Larher aux éditions Quidam

      Le livre que je ne voulais pas écrire de Erwan Larher

      Pour Virginie Vertigo, lectrice :
      "Si je devais résumer ce récit par un premier mot, ce serait le mot VIE
      Si je devais aussi résumer ce récit par un second mot, ce serait le mot AMOUR.
      Cette bulle d’amour distillée dans le livre permet de rendre la lecture moins rude et surtout montre que l’horreur, même la plus absolue, ne pourra jamais enlever cet essentiel."
      Et si nous ne retenions qu'un mot, ce serait : lisez-le !

  • Les guerres de religions et l'invention des services secrets ...

    • Couverture du livre « Les piliers de la Terre T.4 ; une colonne de feu » de Ken Follett aux éditions Robert Laffont

      Les piliers de la Terre T.4 ; une colonne de feu de Ken Follett

      Ken Follett aime les grandes fresques historiques et nous enchante avec ses romans. Ici il renoue avec la série de Kingsbridge initiée avec "Les piliers de la terre". L'auteur nous entraine dans l’Angleterre d'Elisabeth Tudor et de Mary Stuart, en cette période trouble des guerres de religions, mais également de la création des services secrets et la naissance des premiers espions.
      Le roman à lire, c’est certain !

  • L'Algérie, un autre regard

    • Couverture du livre « L'art de perdre » de Alice Zeniter aux éditions Flammarion

      L'art de perdre de Alice Zeniter

      On aime ce que nous en dit yves MONTMARTIN, lecteur, et qui va certainement vous donner envie de le découvrir à votre tour :
      "A travers trois générations, Alice Zeniter nous raconte le drame des harkis éjectés de leur pays, non désirés par la France…. Beaucoup de richesses donc dans ce roman sur un sujet délicat et sensible, mais l’écriture d’Alice Zeniter le traite avec beaucoup d’empathie et une totale liberté."

À découvrir aussi

Voir plus d'articles "Bibliothèque thématique"

Commentaires

Où trouver « Les piliers de la Terre T.4 ; une colonne de feu » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Forum

Afficher plus de discussions