Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Laurent Hopman

Laurent Hopman

La biographie de cet auteur n'est pas encore disponible, connectez-vous pour proposez la vôtre :

/1200

Merci d’utiliser une photo au format portrait en indiquant les copyrights éventuels si elle n’est pas libre de droits.

Nous nous réservons le droit de refuser toute biographie qui contreviendrait aux règles énoncées ci-dessus et à celles du site.

Les textes à caractère commercial ou publicitaire ne sont pas autorisés.

Avis sur cet auteur (30)

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres de Lucas » de Laurent Hopman et Renaud Roche aux éditions Editions Deman

    Pascal TOURRES sur Les guerres de Lucas de Laurent Hopman - Renaud Roche

    Quand le 9 ème art permet d’aller voir derrière le rideau du7 ème art et de mesurer les freins et difficultés rencontrées par Lucas pour réaliser son Star Wars (ce qui permet d’apprécier que sans son premier succès d’Américan Graffiti il n’aurait probablement pas pu disposer des ressources...
    Voir plus

    Quand le 9 ème art permet d’aller voir derrière le rideau du7 ème art et de mesurer les freins et difficultés rencontrées par Lucas pour réaliser son Star Wars (ce qui permet d’apprécier que sans son premier succès d’Américan Graffiti il n’aurait probablement pas pu disposer des ressources financières minimales vue la frilosité des Studios).
    Ce roman graphique est particulièrement bien documenté et permet de passer en revue :
    • les réécritures multiples du scénario … et la découverte en lisant « Le héros aux mille et un visages » de Joseph Campbell qu’il (Lucas) était en train de s’inscrire dans un « monomythe » (*) et qu’il va trouver et affirmer dans ces références le fil de son histoire ;
    • les enjeux de la créativité (et de la débrouille) pour les effets spéciaux,
    • le casting (avec les partis pris de Lucas) et les relations (multiples) avec et entre les acteurs ;
    • la lutte avec les studios dont il finira par sortir vainqueur malgré les freins mis (paradoxalement) par ces mêmes studios ;
    • La puissance créative de John Williams avec une musique qui a contribué au succès de StarWars ;
    • Le choix assumé du merchandising ;
    • une certaine communauté avec les réalisateurs montant de la période : Coppola, Spielberg, Palma, … et certains liens privilégiés qui donneront naissance à des partenariats qui ont marqué le cinéma.
    • De multiples anecdotes comme la consigne donné par Lucas pour créer le vaisseau « faucon millénium » de s’inspirer d’un mélange d’Hamburger et de côte de porc (sic !) ; etc.
    • …
    Lucas aura tout donné (y compris sa santé) pour réaliser ce qui va s’avérer un succès … planétaire.
    Ce roman graphique est classique (avec des choix pertinents notamment dans les représentations graphiques : cf. d’ailleurs le petit cahier explicitant les choix de Renaud Roche), efficace, et intéressant avec une histoire structurante (qui, a contrario, ne laisse pas la place à certaines créativités de scénario ou picturales).
    On se laisse prendre et on prend plaisir à lire ces plus de 200 pages récompensées par le prix BD Fnac-France Inter 2024.

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres de Lucas » de Laurent Hopman et Renaud Roche aux éditions Editions Deman

    Domi Mots sur Les guerres de Lucas de Laurent Hopman - Renaud Roche

    La couverture suggère immédiatement le récit : le réalisateur George Lucas mais aussi sa solitude…

    Embarquement immédiat dans la vie de George Lucas avec son enfance. Un gamin « indolent, tire-au-flanc » que rien n’intéresse, hormis les aventures de Flash Gordon et les voitures de course....
    Voir plus

    La couverture suggère immédiatement le récit : le réalisateur George Lucas mais aussi sa solitude…

    Embarquement immédiat dans la vie de George Lucas avec son enfance. Un gamin « indolent, tire-au-flanc » que rien n’intéresse, hormis les aventures de Flash Gordon et les voitures de course.
    Après un accident qui manque de lui coûter la vie, il décide d’étudier le cinéma.

    Contrairement à son ami Coppola, c’est un passionné mais aussi un introverti, un taiseux. Star Wars, c’est son bébé. Il le rêve, il l’envisage, il le poursuit, infatigable, déterminé et obstiné. Il le voit déjà sur l’écran alors que tous le considèrent comme un projet confus et irréalisable.

    Comme quoi, entre la genèse d’un film et sa sortie sur les écrans, il a y souvent des années lumière. Stars War a été maintes et maintes fois remaniée par George Lucas. Un scénario abscons, laborieux jusqu’au moment où il comprend ce qui manque à son scénario : un thème à portée universelles.

    On découvre avec beaucoup d’intérêt, les difficultés pour se faire financer, en même temps les coulisses du cinéma. Ainsi que les sociétés de production et tous les métiers essentiels et inconnus du grand public.

    Un journal de l’époque résume parfaitement l’essence même de Star Wars : « la réussite de Star Wars repose moins sur ses trucages futuristes que sur son scénario : un cocktail d’archaïsme et de modernité, qui puise dans la mythologie et la psychanalyse. »
    Et c’est l’essence même de George Lucas : un scénariste, un « imagineur » d’histoires comme lorsqu’il était gamin.
    Une BD dont le scénario est bien maîtrisé. C’est le moins qu’on puisse faire quand le sujet de l’histoire est un scénariste. :- )

    Les personnages sont particulièrement bien analysés. On sent la précision et la profondeur de la documentation.
    J’ai adoré la désinvolture apparente de Coppola, son humour, quand on lui propose l’idée du futur « Parrain » : On vient de me proposer un film. Mais ça ne me parle pas du tout… Une histoire de famille italienne dans les années 40, c’est tiré d’un bouquin… »

    L’accent graphique est mis sur les expressions, sur les éléments immédiatement reconnaissables des personnages : la barbe et les lunettes de Lucas, l’air goguenard de Spielberg, ses lunettes à la Ray-ban, et bien sûr, sa casquette.
    J’ai adoré le passage musical où John Williams présente la version définitive de la musique : ça décoiffe ! Et cela le dessinateur a particulièrement bien réussi à le rendre.
    La mise en page est classique, 4 et 5 cases, en majorité. Plutôt noir et blanc, quelquefois noir et bleu avec souvent un élément en couleur. Insistance sur l’élément essentiel de l’action. Comme le contrat jaune de Star Wars, comme la casquette de Spielberg.

    Plus que la vie de George Lucas, c’est l’épopée très détaillée et passionnante de Star Wars.
    BD lue dans le cadre du Jury BD Fnac / France Inter, où il faisait partie de mon Top 3.
    Je remercie La Fnac, France Inter et les Editions Deman

    https://commelaplume.blogspot.com/

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres de Lucas » de Laurent Hopman et Renaud Roche aux éditions Editions Deman

    De Fil en Bulles sur Les guerres de Lucas de Laurent Hopman - Renaud Roche

    Georges, petit est un enfant plutôt retors, et lorsqu'il a une idée en tête il est difficile de l'en détourner. Imaginatif, rêveur et décalé, il grandit et entame des études de cinéma.
    Dans son esprit germe déjà depuis longtemps une histoire. Un scénario qui va se transformer sur des années...
    Voir plus

    Georges, petit est un enfant plutôt retors, et lorsqu'il a une idée en tête il est difficile de l'en détourner. Imaginatif, rêveur et décalé, il grandit et entame des études de cinéma.
    Dans son esprit germe déjà depuis longtemps une histoire. Un scénario qui va se transformer sur des années alors que Georges rencontre sa femme, monte son studio d'effets speciaux, se bat contre les géants d'Hollywood et lutte contre les mille embûches qui se jettent devant lui sur le chemin de ce qui deviendra "juste" Star Wars...

    Sans être complètement la biographie de Georges Lucas, c'est véritablement celle de ce monument du cinéma qu'est "Un nouvel espoir".
    Et que vous soyez passionnés par cette saga comme je le suis ou pas, je suis certaine que vous serez littéralement happés par cet album !

    Véritable immersion dans la métamorphose du cinéma Hollywoodien des seventies, les contemporains de G. Lucas qu'on y croise sont tous aujourd'hui plus illustres les uns que les autres, et la foultitude de détails et d'anecdotes que recèle cet ouvrage se dévorent avec frénésie.

    Écriture et réécritures, casting, création d'ILM, bras de fer avec la Century Fox, idées de génie, inventions visionnaires, tout, jusqu'à la sortie en salle, est raconté de façon fluide et passionnante par Laurent Hopman qui réalise ici un travail colossal de recherches et de narration.
    Renaud Roche au dessin l'illustre de façon claire, légèrement colorée, ou les visages se reconnaissent d'un coup d'œil, par un trait brillant et vivant magnifique !
    Si Georges Lucas est passé à un cheveu de l'infarctus, le cœur du lecteur, lui, est saisi à maintes reprises tant l'histoire de ce film est déjà une saga à lui tout seul !
    Un album brillant, passionnant, qui n'enjolive ou ne dénature rien, une vraie mine d'informations qui sera chérie par tous ceux qui aiment Star Wars ou le cinéma de près ou de loin !
    Gros GROS coup de cœur, à offrir d'urgence à Noël si il vous reste encore un cadeau à vous faire !
    Bravo messieurs.

  • add_box
    Couverture du livre « Les guerres de Lucas » de Laurent Hopman et Renaud Roche aux éditions Editions Deman

    bulle.noire sur Les guerres de Lucas de Laurent Hopman - Renaud Roche

    Août 1976, ce type barbu qui fait une crise cardiaque a 32 ans, il s'appelle George Lucas et son monde est en train de s'écrouler. Pour comprendre, il faut remonter 17 ans plus tôt...

    Star Wars, c'est le nom de ce projet auquel personne ne croit et qui va mettre à mal la santé de son...
    Voir plus

    Août 1976, ce type barbu qui fait une crise cardiaque a 32 ans, il s'appelle George Lucas et son monde est en train de s'écrouler. Pour comprendre, il faut remonter 17 ans plus tôt...

    Star Wars, c'est le nom de ce projet auquel personne ne croit et qui va mettre à mal la santé de son créateur. La SF ne marche pas, les effets spéciaux coûtent trop cher, c'est pas pour les adultes, on n'y comprend rien, trop de personnages....Le combat sera long pour George Lucas, un parcours semé d'embûches qui mène au 25 mai 1977, jour de sortie et de succès immédiat aux Etats-Unis.

    Au prix d'un gros boulot bibliographique, Laurent Hopman raconte la petite histoire de George Lucas. Anecdotes de tournage, de casting, ennuis en cascade.... Et ça devient très vite passionnant tant son ascension a été inattendue et finalement touchante... lui qui ne souhaitait que retrouver son âme d'enfant avec ce film.

    Renaud Roche a trouvé l'univers graphique qu'il fallait, pas trop réaliste, un noir et blanc accompagné ici et là de quelques couleurs. Son dessin accompagne bien l'histoire et le cahier graphique final très réussi montre l'ampleur de son travail.

    Je dois l'avouer, j'y allais à reculons. Star Wars, c'est beaucoup de souvenirs de jeunesse et je n'étais pas certain de vouloir regarder derrière le rideau... J'avais tort. Cet album très bien réalisé est un vrai bon moment de lecture !

Thèmes en lien avec Laurent Hopman

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com