Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement ou connectez-vous pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Laurent Gaudé

Laurent Gaudé

Né le 6 juillet 1972, Laurent Gaudé est un écrivain français diplômé en lettres. D’abord attiré par l’écriture théâtrale, il écrit en 1999 une première œuvre de théâtre, Combat de possédés, jouée dans plusieurs pays.  Sa seconde pièce, Onysos le Furieux, est écrite en 10 jours seulement. C’est en...

Voir plus

Né le 6 juillet 1972, Laurent Gaudé est un écrivain français diplômé en lettres. D’abord attiré par l’écriture théâtrale, il écrit en 1999 une première œuvre de théâtre, Combat de possédés, jouée dans plusieurs pays.  Sa seconde pièce, Onysos le Furieux, est écrite en 10 jours seulement. C’est en 2002 que Laurent Gaudé rencontre un succès plus important avec son roman La Mort du roi Tsongor, qui remporte le prix Goncourt des lycéens et le prix des libraires. Deux ans après, le roman Le Soleil des Scorta est lui aussi récompensé par le prix Goncourt et le prix du jury Jean-Giono. Il est traduit en 34 langues.

L’auteur publie un roman tous les 2 ans environ. Parallèlement à son activité de romancier, Laurent Gaudé écrit différents types de textes, tels que des nouvelles, un album pour enfants, des scénarios, etc. En 2014, le roman Le Soleil des Scorta est illustré par le peintre Benjamin Bachelier.

Vidéos relatives à l'auteur

Articles en lien avec Laurent Gaudé (4)

Avis sur cet auteur (262)

  • add_box
    Couverture du livre « Dans la nuit Mozambique » de Laurent Gaudé aux éditions Actes Sud

    Fantomas 57 sur Dans la nuit Mozambique de Laurent Gaudé

    Quatre destins tour à tour tragiques, comiques, désenchantés. Quatre histoires à quatre époques différentes qui ont pour point commun la bêtise et la cruauté de la comédie humaine.
    La nouvelle du colonel Barbaque est à déguster absolument.

    Quatre destins tour à tour tragiques, comiques, désenchantés. Quatre histoires à quatre époques différentes qui ont pour point commun la bêtise et la cruauté de la comédie humaine.
    La nouvelle du colonel Barbaque est à déguster absolument.

  • add_box
    Couverture du livre « Le soleil des Scorta » de Laurent Gaudé aux éditions Actes Sud

    Fanny C. sur Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé

    Coup de coeur pour ce livre de Gaude. L'histoire se passe dans l'Italie des Pouilles et déroule avec tout le talent de conteur de Laurent Gaude la saga des Scorta de 1870 à nos jours.
    Les Scorta de génération en génération restent fascinés par cette terre misérable des Pouilles.
    A travers la...
    Voir plus

    Coup de coeur pour ce livre de Gaude. L'histoire se passe dans l'Italie des Pouilles et déroule avec tout le talent de conteur de Laurent Gaude la saga des Scorta de 1870 à nos jours.
    Les Scorta de génération en génération restent fascinés par cette terre misérable des Pouilles.
    A travers la fiction, Laurent Gaude aborde des questions existentielles: les personnages font tour à tour le bilan de leur vie, heureux de leur fatigue et de la sueur. C'est une interrogation sur la transmission et sur ce que l'on transmet.Le récit est finalement optimiste .
    Et le début de l'histoire?
    Après 15 ans de prison, Luciano Malcazone est de retour dans son village, venu chercher son dû.Il sait que ce retour lui vaudra la mort.Son obsession : posséder Filomena Biscotti et mourir.
    De l'étreinte naît Rocco , en fait d'une erreur puisque ce n'est pas Filomena que Luciano a possédée mais sa soeur Immacolata qui n'a pas révélé son identité.A la mort d'Immacolata , Rocco est confié à un couple, les Scorta.
    Rocco devient un bandit et un criminel.Il épouse une sourde-muette, devient père de trois enfants Rocco fait don de tous ses biens à l'Eglise pour que sa malediction d'être fou ne se transmette pas. Il choisit pour les siens la pauvreté.Ainsi sa fille et ses deux fils tenteront-ils l'aventure de l'Amerique…

  • add_box
    Couverture du livre « Eldorado » de Laurent Gaudé aux éditions J'ai Lu

    sylvie adam sur Eldorado de Laurent Gaudé

    Le commandant Piracci surveille les côtes à bord de son bateau. Il reste froid, imperturbable, donne ses ordres mais a aussi un coeur et fait tout pour sauver des vies. Deux ans après avoir sauvé l'une de ses vies, il retrouve l'une de ses femmes à qui il a tendu la main. Elle avait perdu son...
    Voir plus

    Le commandant Piracci surveille les côtes à bord de son bateau. Il reste froid, imperturbable, donne ses ordres mais a aussi un coeur et fait tout pour sauver des vies. Deux ans après avoir sauvé l'une de ses vies, il retrouve l'une de ses femmes à qui il a tendu la main. Elle avait perdu son bébé pendant la traversée, ayant eu affaire à des passeurs sasn scrupules qui avaient abandonné le bateau en pleine mer et sans victuailles. Le commandant comprend que cette femme ne vit plus depuis ce jour et veut se venger. Il réfléchit à son tour, écoeuré par son propre métier et abandonne tout lui aussi, s'en remettant à la mer, sans savoir où il va se rendre. Pendant ce temps, d'autres passagers clandestins continuent à espérer, abandonnent tout (famille, pays...), croyant à un avenir meilleur. Peu réussissent mais il ne le savent pas : la mort les attend au fond d el'eau, ou ils seront arrêtés et renvoyés dans leurs pays ou ailleurs. Au mieux, c'est une nouvelle vie de misère qui les attend, dans un pays inconnu où tout les éloigne de ceux et de ce qu'ils ont aimé.

  • add_box
    Couverture du livre « La porte des enfers » de Laurent Gaudé aux éditions Actes Sud

    julien Raynaud sur La porte des enfers de Laurent Gaudé

    Un livre singulier qui, certainement, marquera tout lecteur. Une vraie histoire, une vraie imagination de l'auteur. Il faut un peu s'accrocher au début, et j'avoue avoir eu la nette intention d'abandonner. Mais la persévérance paye. Une fois que l'histoire est lancée, qu'on s'est mis à faire...
    Voir plus

    Un livre singulier qui, certainement, marquera tout lecteur. Une vraie histoire, une vraie imagination de l'auteur. Il faut un peu s'accrocher au début, et j'avoue avoir eu la nette intention d'abandonner. Mais la persévérance paye. Une fois que l'histoire est lancée, qu'on s'est mis à faire attention aux périodes évoquées dans les différents chapitres, tout s'éclaire et se met en place.
    Le clou du spectacle, à savoir la descente aux enfers, ne m'a pas paru spécialement fantastique, ça semble beaucoup trop réel (ou religieux, ce sera selon) pour le coup. On peut avoir la gorge qui se noue (ce sera selon l'histoire personnelle de chacun).
    J'imagine que ce roman doit être étudié au lycée (en première ?), il le pourrait en tous cas ; il est beaucoup plus moderne (et aussi intemporel) que beaucoup d'oeuvres classiques qui doivent ennuyer la jeune génération.