La bibliothèque idéale de Jean-Michel Guenassia

jeudi 09 novembre 2017

La bibliothèque idéale de Jean-Michel Guenassia

Jean-Michel Guenassia a séduit ses lecteurs avec l’inoubliable roman Le club des incorrigibles optimistes, roman suivi de La vie rêvée d'Ernesto G..

L’an dernier, nos Explorateurs de la rentrée littéraire avaient découvert avec bonheur La valse des arbres et du ciel, et cette année, l’auteur nous régale d’un roman au titre aussi  étonnant que son sujet De l'influence de David Bowie sur la destinée des jeunes filles, n’hésitez pas, allez découvrir les avis des Explorateurs de la rentrée littéraire 2017.

Nous lui avons demandé quelle serait sa bibliothèque idéale, et découvert avec bonheur encore de nouvelles lectures à ajouter à notre PAL (Pile A Lire) ! Et vous, qu’avez-vous déjà lu ?

Un grand merci à Jean-Michel Guenassia pour nous avoir confié la liste de ses indispensables.

 

  • Les indispensables de Jean-Michel Guenassia !

    • Couverture du livre « Cent ans de solitude » de Gabriel Garcia Marquez aux éditions Points

      Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez

      C’est un des rares livres que j’ai relu, avec autant de plaisir. C’est la perfection narrative, une construction et une écriture incroyablement abouties, avec cette atmosphère physique, et sensuelle, qui fait sentir le pays.

    • Couverture du livre « Au-dessous du volcan » de Malcolm Lowry aux éditions Gallimard

      Au-dessous du volcan de Malcolm Lowry

      Ce roman m’obsède depuis toujours.
      Le roman d’amour absolu. La quête désespérée d’un homme pour une femme perdue. Sans aucun artifice.

    • Couverture du livre « L'oeuvre de Dieu, la part du Diable » de John Irving et Jean-Michel Guenassia aux éditions Points

      L'oeuvre de Dieu, la part du Diable de John Irving - Jean-Michel Guenassia

      J’aurai rêvé d’écrire ce roman sur la paternité et la difficulté de vivre ensemble. Irving est le plus grand conteur de notre époque, il réussit à raconter trois histoires en même temps, et qui se rejoignent.
      Le titre français est bien meilleur que l’original.

    • Couverture du livre « Bandini » de John Fante aux éditions 10/18

      Bandini de John Fante

      Premier chef d’œuvre de Fante, qui n’est pas reconnu à la place qu’il mérite. Probablement parce que l’esprit de sérieux domine la littérature, et qu’un écrivain qui a de l’humour a mauvais genre.
      Pour moi, Fante est comme un ami.

    • Couverture du livre « La valse aux adieux » de Milan Kundera aux éditions Gallimard

      La valse aux adieux de Milan Kundera

      Kundera m’a accompagné toute ma vie, j’ai une préférence pour ses romans tchèques. J’aurais pu aussi choisir La plaisanterie. Mais dans "La Valse", il y a ce que j’adore par-dessus tout, un mélange de gravité, de noirceur, et d’humour, de grâce.
      La précision narrative sans aucun détail.

    • Couverture du livre « Amant Sans Domicile Fixe (L') » de Fruttero/Lucentini aux éditions Points

      Amant Sans Domicile Fixe (L') de Fruttero/Lucentini

      Un roman d’amour à Venise, plein de dérision, de chausse-trappe, drôle et poignant à la fois. C’est le roman que j’ai le plus offert. Et que je recommande.

    • Couverture du livre « Portnoy et son complexe » de Philip Roth aux éditions Gallimard

      Portnoy et son complexe de Philip Roth

      J’ai grandi avec Roth. Lisant tous ses livres avec passion. Quelle liberté pour parler d’amour, de sexe, et de politique. J’aurai pu citer aussi "La pastorale américaine", qui est un des plus beaux livres sur le rêve américain, et ses désillusions.

    • Couverture du livre « Ce que je sais de Vera Candida » de Veronique Ovalde aux éditions J'ai Lu

      Ce que je sais de Vera Candida de Veronique Ovalde

      Quel roman somptueux et bouleversant, dont le seul défaut est d’être trop court. Elle possède une façon unique de rendre l’imperceptible, l’inattendu et la fragilité de la vie.

    • Couverture du livre « On Acheve Bien Les Chevaux » de Horace Mccoy aux éditions Gallimard

      On Acheve Bien Les Chevaux de Horace Mccoy

      On a rarement atteint ce niveau d’intensité dramatique. C’est construit avec une habileté incroyable, avec des personnages qui reflètent leur époque. Incroyablement actuel.

    • Couverture du livre « Le premier cercle » de Alexandre Soljenitsyne aux éditions Lgf

      Le premier cercle de Alexandre Soljenitsyne

      C’est un vrai roman policier dans l’ère soviétique, (méconnu) glaçant, prenant, implacable, et d’une incroyable humanité.

    • Couverture du livre « Alex » de Pierre Lemaitre aux éditions Lgf

      Alex de Pierre Lemaitre

      Un chef d’œuvre narratif. Construit en poupée russe, avec une habileté exceptionnelle. En plus, Lemaitre arrive à donner une vie incroyable à chaque personnage.

Où trouver « Amant Sans Domicile Fixe (L') » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !