Jeanne Benameur

Jeanne Benameur
Jeanne Benameur est née en Algérie en 1952. Sa famille gagne la France en 1958 pour s'installer à La Rochelle. Elle vit à La Rochelle et consacre l'essentiel de son temps à la littérature : roman, théâtre, poésie. Elle a publié de nombreux romans pour la jeunesse, essentiellement chez Thierry Mag... Voir plus
Jeanne Benameur est née en Algérie en 1952. Sa famille gagne la France en 1958 pour s'installer à La Rochelle. Elle vit à La Rochelle et consacre l'essentiel de son temps à la littérature : roman, théâtre, poésie. Elle a publié de nombreux romans pour la jeunesse, essentiellement chez Thierry Magnier. Elle est aussi l'auteur de romans pour adultes parmi lesquels : Les Demeurées (Denoël, 2001 ; Folio), Présent ? (Denoël, 2006), Laver les ombres (Actes Sud, 2008, prix du livre en Poitou-Charentes ; Babel n° 1021), Les Reliques (Babel n° 1049) et Les Insurrections singulières (Actes Sud, 2011).

Articles (2)

  • #Reportage : nos lecteurs participent aux salons littéraires
    #Salon : Quand les lecteurs rencontrent les auteurs

    Quand nos lecteurs participent aux salons littéraires Retrouvez leur reportage : Lire en Poche à Gradignan, la fête du livre au Château du Clos de Vougeot, La Fête du livre de Merlieux, Lisle Noir, les vendanges du Polar,

  • "Otages intimes" de Jeanne Benameur (Actes Sud)
    #Chronique : "Otages intimes", prisonnier de sa liberté

    Étienne, photographe de guerre pris en otage par des hommes qui l'ont poussé dans une voiture, a passé des mois dans une petite pièce où il était entravé, pieds attachés, yeux bandés. Mais aujourd'hui, il est libre… ou plus exactement, il parcourt le chemin qui le mène de la captivité à la liberté.  

Avis (121)

  • Couverture du livre « Les demeurées » de Jeanne Benameur aux éditions Gallimard

    BERNARD DOMINIQUE sur Les demeurées de Jeanne Benameur

    Bonjour , c'est une magnifique histoire d'amour entre une maman restée petite enfant et sa fillette . Un attachement si profond l'une à l'autre qu'il vous vrille le coeur . Une ode à un amour réciproque , unique ; celui d'une mère pour son enfant et d'une enfant pour sa mère . Ce qui m"a tout...
    Voir plus

    Bonjour , c'est une magnifique histoire d'amour entre une maman restée petite enfant et sa fillette . Un attachement si profond l'une à l'autre qu'il vous vrille le coeur . Une ode à un amour réciproque , unique ; celui d'une mère pour son enfant et d'une enfant pour sa mère . Ce qui m"a tout particulièrement marqué si ce n"est la beauté des mots , de l'histoire , c'est qu'encore une fois l'amour n'a pas de visage , de frontière , ce n'est pas parce qu'on a un gros défaut que nos parents ne nous aimeront pas et vice versa . Enfin c'est beau!!!!

  • Couverture du livre « Les insurrections singulières » de Jeanne Benameur aux éditions Actes Sud

    Enidan sur Les insurrections singulières de Jeanne Benameur

    Antoine, 8 ans, fuit le pavillon de banlieue de ses parents. Même si sa fugue n’a duré que le temps d’un orage, Antoine restera marqué par cette soirée. Même en grandissant, l’enfance, l’école, la vie amoureuse, le travail à l’usine de sidérurgie comme l’a fait son père, Antoine ne parvient pas...
    Voir plus

    Antoine, 8 ans, fuit le pavillon de banlieue de ses parents. Même si sa fugue n’a duré que le temps d’un orage, Antoine restera marqué par cette soirée. Même en grandissant, l’enfance, l’école, la vie amoureuse, le travail à l’usine de sidérurgie comme l’a fait son père, Antoine ne parvient pas à trouver sa place.
    Quelques temps après sa séparation avec Karima, Antoine perd son boulot à l’usine, le monde industriel ne fait pas de cadeau. Puis, il rencontre Marcel, bouquiniste qui lui apprendra à regarder la vie sous un autre angle, à trouver son chemin, jusqu’au Brésil.
    Antoine finira par s’apaiser et à se réconcilier avec lui même car nous n’avons pas l’éternité devant nous, juste une vie…
    J’ai aimé ce livre pour la justesse des mots, pour la concision des phrases, ainsi que l’optimisme dont est empreinte cette histoire.

  • Couverture du livre « Otages intimes » de Jeanne Benameur aux éditions Actes Sud

    Anita Millot sur Otages intimes de Jeanne Benameur

    Parce qu’il a relâché son attention une minute, Étienne photographe de guerre a été pris en otage pendant des mois, sans savoir si il survivrait ou non, sans rien voir de ce qui l’entourait puisqu’avec un bandeau sur les yeux nuit et jour.
    Alors qu’il n’osait plus y croire, le voilà libéré et...
    Voir plus

    Parce qu’il a relâché son attention une minute, Étienne photographe de guerre a été pris en otage pendant des mois, sans savoir si il survivrait ou non, sans rien voir de ce qui l’entourait puisqu’avec un bandeau sur les yeux nuit et jour.
    Alors qu’il n’osait plus y croire, le voilà libéré et renvoyé en France. À l’aéroport, l’attendent les journalistes et les politiciens mais aussi sa mère et son ex compagne Emma qui veut le voir arriver de loin, bien cachée.
    Il retrouvera aussi dans son village d’enfance son ami Enzo, “le fils de l’italien” qui a épousé leur amie Jofranka, avant de divorcer puisque cette dernière veut consacrer sa vie à la défense des femmes victimes de guerre …
    Avec tous ces êtres aimés, Étienne réussira-t-il à reprendre le cours de sa vie, peut-on redevenir libre quand on n’est plus captif ?…
    Un énorme coup de coeur pour ce magnifique roman que l’on pourrait presque croire intimiste, une écriture à vous couper le souffle tellement elle est belle !

  • Couverture du livre « L'enfant qui » de Jeanne Benameur aux éditions Actes Sud

    Pen Parrau sur L'enfant qui de Jeanne Benameur

    Je l’ai lu il y a un mois après une première tentative infructueuse il y a presque un an.
    La première fois, je n’arrivais pas à entrer dans l’écriture. Mais la seconde tentative a été la bonne et l’écriture poétique de Jeanne Benameur m’a ouvert ses portes.
    C’est un livre assez noir où les...
    Voir plus

    Je l’ai lu il y a un mois après une première tentative infructueuse il y a presque un an.
    La première fois, je n’arrivais pas à entrer dans l’écriture. Mais la seconde tentative a été la bonne et l’écriture poétique de Jeanne Benameur m’a ouvert ses portes.
    C’est un livre assez noir où les êtres sont dans de grandes solitudes, enfermés dans leur monde intérieur.
    Je rédige cette note un bon mois après sa lecture et je dois dire qu’il m’est difficile de retrouver le fil de l’histoire, seul me reste le sentiment d’abandon et de tristesse des personnages qui habitent ce court roman.

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com