La bibliothèque idéale de Michaël Mention

mardi 11 avril 2017

La bibliothèque idéale de Michaël Mention

Romancier et scénariste, passionné de rock et de cinéma, Michaël Mention est une voix montante du polar.

 

Sale temps pour le pays a reçu le Grand prix du roman noir français au Festival international du film policier de Beaune 2013, Et justice pour tous le prix Transfuge du meilleur espoir polar 2015, romans rapidement suivis par Jeudi noir et Le carnaval des hyènes.

Son dernier roman Bienvenue à Cotton's Warwick se situe en Australie, son ambiance difficile voire très noire en fait un roman qui n’est pas à mettre entre toutes les mains mais qui va passionner les amateurs, vous peut-être ?

 

 
Un grand merci à Michaël qui nous a dévoilé sa bibliothèque idéale, à découvrir ici.

  • La liste pas si noire d'un auteur du roman noir

    • Couverture du livre « Christine » de Stephen King aux éditions Lgf

      Christine de Stephen King

      Chronique d’une amitié entre deux jeunes, l’un émancipé et l’autre introverti, mis à l’épreuve par une voiture manipulatrice et meurtrière. « La femme fatale », selon King.

    • Couverture du livre « Mort à crédit » de Louis-Ferdinand Celine aux éditions Gallimard

      Mort à crédit de Louis-Ferdinand Celine

      Céline exhume son enfance, lui adressant un flamboyant doigt d’honneur. Un roman punk, où la radicalité traduit une profonde amertume.

    • Couverture du livre « Le Naufrage » de Thomas Bernhard aux éditions Gallimard

      Le Naufrage de Thomas Bernhard

      Un livre stupéfiant, dans le fond comme dans la forme.

    • Couverture du livre « Mourir Pour Mourir » de Ed Mcbain aux éditions 10/18

      Mourir Pour Mourir de Ed Mcbain

      Dur à mourir, Ed McBain.

      McBain ou le tragique du quotidien.

    • Couverture du livre « Fables » de Jean De La Fontaine aux éditions Lgf

      Fables de Jean De La Fontaine

      Le premier livre découvert en classe qui ne m’ait pas ennuyé. Une leçon d’humour et de sociologie qui, à l’heure du libéralisme et de ses artifices, reste d’actualité.

    • Couverture du livre « Les frères de Soledad » de George Jackson aux éditions Syllepse

      Les frères de Soledad de George Jackson

      Autobiographie d’un détenu noir, membre du Black Panther Party, suivi d’un recueil de lettres adressées à ses proches et son avocate. Poignant, révoltant, vivifiant.

    • Couverture du livre « Ainsi parlait zarathoustra » de Friedrich Nietzsche aux éditions Lgf

      Ainsi parlait zarathoustra de Friedrich Nietzsche

      Certes, on dirait que c’est écrit par Yoda, mais quelle poésie, quelle justesse ! Seul bémol : cette vision de la femme, « mère de tous les maux »… un truc d’époque, hélas.

    • Couverture du livre « Le grand nulle part » de James Ellroy aux éditions Rivages

      Le grand nulle part de James Ellroy

      Polar, politique, intimité : Ellroy au top. Quant à sa maîtrise de l’émotion, je la trouve ici exceptionnelle.

    • Couverture du livre « Des souris et des hommes » de John Steinbeck aux éditions Gallimard

      Des souris et des hommes de John Steinbeck

      Le livre qui m’a le plus bouleversé. J’avais 12 ans, je me souviens d’avoir zappé la récré et de m’être caché dans les chiottes pour que les autres ne me voient pas pleurer.

    • Couverture du livre « La chute » de Albert Camus aux éditions Gallimard

      La chute de Albert Camus

      La part d’ombre de « Camus l’humaniste », qui se lâche et s’abandonne au cynisme. Un roman provocateur, aussi court que dense, où il dézingue l’humanité.

    • Couverture du livre « Les Heures Creuses » de Ed Mcbain aux éditions Gallimard

      Les Heures Creuses de Ed Mcbain

      En fait "Dur à mourir", Ed McBain.

      McBain ou le tragique du quotidien.

Commentaires

Où trouver « Le grand nulle part » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Les lecteurs en parlent...

Afficher plus de discussions

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !