John Steinbeck

John Steinbeck
1902-1968
D'ascendance prussienne et irlandaise, J. Steinbeck naît à Salinas, petite ville de Californie, dans une famille modeste de quatre enfants. Il étudie à l'université de Stanford, en exerçant parallèlement de petits métiers: commis de vente, employé de ferme. Il abandonne ses études, quitt... Voir plus
1902-1968
D'ascendance prussienne et irlandaise, J. Steinbeck naît à Salinas, petite ville de Californie, dans une famille modeste de quatre enfants. Il étudie à l'université de Stanford, en exerçant parallèlement de petits métiers: commis de vente, employé de ferme. Il abandonne ses études, quitte Los Angeles pour New York mais s'adapte mal à la ville. Après un échec dans le journalisme, il retourne en Californie et prépare son premier roman, La Coupe d'or, qu'il publie en 1929. Six ans plus tard, il connaît son premier succès populaire avec Tortilla Flat, chronique truculente de la vie des paisanos peu recommandables mais unis par la fraternité. Il prolongera cette veine anarchisante avec Rue de la Sardine et Tendre Jeudi. Ses autres romans parlent de l'inhumanité du développement économique et de la misère des journaliers. Déçu dans ses convictions socialistes, il finira par se rallier au "rêve américain" tout en se rapprochant de la nouvelle génération de l'Ouest et des Beatniks.
En 1948, il est élu à l'Académie Américaine des Arts et des Lettres et en 62, il reçoit le Prix Nobel de Littérature.Son oeuvre est généreuse et son originalité réside dans cette langue populaire, souvent cocasse, qu'il a su restituer; dans l'amitié et la solidarité qu'il a peint de façon émouvante.

Articles (1)

Voir tous les articles

Avis (56)

  • Couverture du livre « La perle » de Jean-Luc Cornette et John Steinbeck aux éditions Futuropolis

    Missbook85 sur La perle de Jean-Luc Cornette - John Steinbeck

    Je tiens à remercier les éditions FUTUROPOLIS pour l’envoi de ce magnifique roman graphique ! Adepte du roman du même nom de John Steinbeck, il est pour moi une œuvre incontournable de la littérature américaine. Fidèle à l’original, le dessinateur et scénariste belge Jean-Luc Cornette a su...
    Voir plus

    Je tiens à remercier les éditions FUTUROPOLIS pour l’envoi de ce magnifique roman graphique ! Adepte du roman du même nom de John Steinbeck, il est pour moi une œuvre incontournable de la littérature américaine. Fidèle à l’original, le dessinateur et scénariste belge Jean-Luc Cornette a su apporter sa touche personnelle dans un graphisme moderne aux traits puissants. Alors revisitez » La perle « grâce à cette bande dessinée de Jean-Luc Cornette, publiée en ce début d’année 2019 aux éditions Futuropolis.
    Au bord du Golfe de Californie, dans un petit village indien, vit Kino, sa femme Juana et leur fils Coyotito. Pêcheur, il rêve de trouver dans les profondeurs de l’océan, la perle qui les sortira de leur pauvreté. Un matin, le petit Coyotito se fait piquer dans son lit par un scorpion. Juana tente alors d’aspirer le poison mais Coyotito reste faible. Elle ordonne à Kino d’aller chercher le docteur. Mais ce dernier, exécrable personnage, refuse de se déplacer pour des pauvres qui ne pourront pas le payer.
    p. 26 : » J’ai autre chose à faire que de soigner les piqûres d’insectes des petits indiens. Je suis docteur, pas vétérinaire. «
    Déterminé, Kino décide de prendre tous les risques pour tenter de trouver la Perle, sous le regard impuissant de Juana. Soudain, le destin de leur côté, Kino remonte à la surface avec au creux de sa main une perle de taille conséquente. Mais parallèlement, l’état de Coyotito s’aggrave.
    p.29 : » Coyotito, mon fils, on va te soigner grâce aux perles. «
    Les autres pêcheurs s’approchent…La nouvelle se repend dans toute la ville : Kino a trouvé la Perle ! Il se prend alors à convoiter les rêves les plus fous.
    p. 90 : » Mon fils ira à l’école. Il lira les livres. Il aura la connaissance des choses et on sera des hommes libres. Voilà ce que fera la perle. «
    Tout le monde est jaloux de cette trouvaille, et sans le savoir Kino devient l’ennemi de tous. Kino, sûr de lui, va en ville dans le but de vendre sa Perle. Mais les acheteurs la refuse car elle est bien trop grosse. Ils lui en propose un prix dérisoire. Seulement Kino veut plus d’argent et veut la vendre au prix fort… A trop vouloir, ne risque-t-il pas de tout perdre ?
    p. 77 : » – Cette perle, c’est le péché. Elle est maudite. Elle va nous détruire. C’est l’esprit du mal, Kino. Il faut la rejeter à la mer. «
    Véritable conte philosophique, La Perle décrit les effets de la pauvreté et de la richesse, la confrontation du bien et du mal, en évoquant les vices de l’homme. Jean-Luc Cornette adapte subtilement ce chef-d’œuvre, grâce à l’utilisation d’une palette de couleurs à l’intense évocation réaliste. Le coup de crayon est nerveux et efficace. Bien que minimaliste sur le texte, il n’en reste pas moins l’essentiel. Une adaptation inédite, de grande qualité, qui redonne un souffle à ce roman inéluctable ! Et grâce à ce support plus adapté au jeune public, il devient le prétexte d’un moment de partage, à la découverte de cette œuvre !

  • Couverture du livre « Les raisins de la colère » de John Steinbeck aux éditions Gallimard

    STOLL AUDEBEAU BENEDICTE sur Les raisins de la colère de John Steinbeck

    C'est l'histoire d'une famille qui quitte l’Oklahoma pour chercher du travail dans des exploitations agricoles californiennes pour ne pas mourir de faim. Ce sont d’honnêtes gens, qui ne cherchent qu'à gagner leur vie. Ils cherchent à s'en sortir malgré la misère ambiante. Grâce à l’entraide ils...
    Voir plus

    C'est l'histoire d'une famille qui quitte l’Oklahoma pour chercher du travail dans des exploitations agricoles californiennes pour ne pas mourir de faim. Ce sont d’honnêtes gens, qui ne cherchent qu'à gagner leur vie. Ils cherchent à s'en sortir malgré la misère ambiante. Grâce à l’entraide ils vont continuer sans relâche, sans perdre espoir.
    J'ai découvert il y a fort longtemps ce roman qui traite de l'économie des états-Unis dans les années 1930 et je le trouve malheureusement toujours d’actualité, il est intemporel.
    La solidarité des personnages dans le malheur me touche. Actuellement, je pense que nous pouvons très vite nous trouver dans une situation similaire.

  • Couverture du livre « Des souris et des hommes » de John Steinbeck aux éditions Gallimard

    Alex B sur Des souris et des hommes de John Steinbeck

    Fantastique fable! Un classique à dévorer

    Fantastique fable! Un classique à dévorer

Voir tous les avis

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur

Soyez le premier à en lancer une !

Récemment sur lecteurs.com