Amélie Nothomb

Amélie Nothomb
Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amél... Voir plus
Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amélie conserve un sentiment tenace de solitude, atténué par une forte complicité avec sa soeur. Elle retourne en Belgique à l'âge de dix-sept ans et suit des études gréco-latines. En 1992, son roman 'Hygiène de l'assassin' est accueilli avec un énorme succès. Frustrée de ne pas être restée au Japon, elle y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans 'Stupeur et Tremblements', couronné Grand Prix de l'Académie française en 1999. Depuis, elle publie à peu près un roman par an, se définissant elle-même comme une 'graphomane malade de l'écriture'.

Articles (3)

Voir tous les articles

Avis (392)

  • Couverture du livre « La bouche des carpes ; entretiens avec Michel Robert » de Amélie Nothomb aux éditions Archipel

    coquinnette1974 sur La bouche des carpes ; entretiens avec Michel Robert de Amélie Nothomb

    Je remercie les Editions de L'Archipel pour ce service presse et l'envoi de la bouche des carpes - Amélie Nothomb, entretiens avec Michel Robert.
    Je reprécise que je ne suis pas du tout une amatrice des romans de Amélie Nothomb même s'il m'arrive d'en lire. Parfois j'adore, parfois je déteste,...
    Voir plus

    Je remercie les Editions de L'Archipel pour ce service presse et l'envoi de la bouche des carpes - Amélie Nothomb, entretiens avec Michel Robert.
    Je reprécise que je ne suis pas du tout une amatrice des romans de Amélie Nothomb même s'il m'arrive d'en lire. Parfois j'adore, parfois je déteste, avec elle je ne sais jamais à quoi m'attendre :)
    Si j'ai choisi de lire ces entretiens avec Michel Robert c'est pour deux raisons : déjà, par curiosité ; et aussi car j'aime regarder les interventions de Amélie Nothomb, par exemple à la Grande Librairie. Elle est perchée et j'avoue que souvent elle me fait rire :)
    La bouche des carpes ce sont donc des entretiens entre l'auteure et Michel Robert, de 1995 à 2001.
    On trouve une préface de Jacques de Decker ; un avertissement, un prologue puis six parties :
    1 - Etre écrivain
    2 - Solitude et écrivain
    3 - Philosophons
    4 - Tous les pays du monde
    5 - Spiritus Sanctus
    6 - Légèretés au quotidien
    puis la bibliographie d'Amélie Nothomb, et celle de Michel Robert.
    J'ai passé un bon moment à lire ces conversations entre Amélie Nothomb et Michel Robert. Même si j'ai parfois été un peu gênée car je n'ai pas lu quasiment tous les romans cités dans cet ouvrage !
    En soi ce n'est pas hyper gênant, mais j'aurais préféré avoir les livres en tête. Car à par Cosmétique de l'ennemi (qu'en plus, j'ai détesté ! ) je n'ai pas lu Les Catalinaires, le sabordage amoureux ou encore Péplum. Comme Michel Robert revient sur certains ouvrages, je trouve qu'on se perd un peu si on n'a pas lu les dits romans !
    L'idée est bonne, mais je trouve surprenant que ces entretiens soient diffusés si tard. Car les vrais amateurs de l'auteure ne seront pas forcément surpris. Certes, elle se livre et c'est intéressant mais si on la connait bien, pas sure que ça passionne tant que ça. Certains peuvent avoir une impression de déjà lu.
    J'ai aimé La bouche des carpes car ces entretiens sont bien menés. Amélie Nothomb est vraiment perché, ça se confirme :) Et ça m'a plu, évidemment. Toutefois, pas de coup de cœur. C'est un livre qui se lit facilement mais je ne suis pas sure au final d'en garder un immense souvenir.
    C'est plus un livre pour les amateurs ou fans de l'auteure, même s'ils risquent d'avoir une impression de déjà lu s'ils connaissent bien Amélie.
    Je mets quand même quatre étoiles car même si j'ai pas eu de coup de cœur, j'ai passé un bon moment de lecture, et c'est déjà pas si mal :)

  • Couverture du livre « Les prénoms épicènes » de Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel

    coquinnette1974 sur Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb

    On m'a offert Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb, roman de la rentrée littéraire 2018 que j'ai lu d'une traite lundi soir.
    Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins. A ce nom savant on préfère souvent le terme de prénoms mixtes.
    L'auteure traite ici d'une relation...
    Voir plus

    On m'a offert Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb, roman de la rentrée littéraire 2018 que j'ai lu d'une traite lundi soir.
    Les prénoms épicènes peuvent être à la fois masculins et féminins. A ce nom savant on préfère souvent le terme de prénoms mixtes.
    L'auteure traite ici d'une relation père fille très compliquée..
    Je ne vais pas en dire plus sur le résumé, car j'ai apprécié de découvrir ce roman sans en savoir plus dessus.
    Je ne suis pas une amatrice des écrits d'Amélie Nothomb, loin de là ! Mais comme on m'a offert ce roman, je l'ai lu... logique :)
    Pourtant, j'avais une certaine appréhension car on ne peut pas dire que j'apprécie réellement cette romancière même si je garde un excellent souvenir de Antéchrista ou de Pétronille.
    J'ai découvert ici le terme épicène, dont je n'avais jamais entendu parler avant ! Prénom mixte oui, évidemment, mais alors épicène, terme inconnu auparavant.
    Et j'ai beaucoup aimé l'histoire de cet homme, ce couple, de la relation de cet homme avec sa fille.
    C'est surprenant comme la vengeance peut aller loin... très loin... Et cette histoire m'a captivée.
    J'ai trouvé ce roman bien écrit, fluide à lire. D'ailleurs, je l'ai vite lu car en maximum une heure il était terminé.
    Je ne savais pas quoi m'attendre en ouvrant ce livre et je n'ai pas été déçue. C'est surprenant, mais c'est du Nothomb et l'auteure elle-même est surprenante :)
    On aime ou on n'aime pas, il n'y a pas vraiment de juste milieu avec elle. Et alors qu'en général je suis assez hermétique à ses écrits, Les prénoms épicènes m'a beaucoup plu.
    C'est avec stupéfaction que je mets un énorme cinq étoiles :)

  • Couverture du livre « Les prénoms épicènes » de Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel

    Hamisoitil sur Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb

    Amélie Nothomb nous propose un très bon roman, court, mais intense, qui me rappelle fortement son précédent livre à quelques détails près. On va suivre une relation quasi inexistante entre un père et sa fille, Épicène, et superficielle avec son épouse. J'ai adoré la plume de l'auteure, fluide,...
    Voir plus

    Amélie Nothomb nous propose un très bon roman, court, mais intense, qui me rappelle fortement son précédent livre à quelques détails près. On va suivre une relation quasi inexistante entre un père et sa fille, Épicène, et superficielle avec son épouse. J'ai adoré la plume de l'auteure, fluide, addictive, sans fioritures, comme toujours. Je recommande chaudement !

Voir tous les avis

Récemment sur lecteurs.com