Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

Amélie Nothomb

Amélie Nothomb
Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amél... Voir plus
Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amélie conserve un sentiment tenace de solitude, atténué par une forte complicité avec sa soeur. Elle retourne en Belgique à l'âge de dix-sept ans et suit des études gréco-latines. En 1992, son roman 'Hygiène de l'assassin' est accueilli avec un énorme succès. Frustrée de ne pas être restée au Japon, elle y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans 'Stupeur et Tremblements', couronné Grand Prix de l'Académie française en 1999. Depuis, elle publie à peu près un roman par an, se définissant elle-même comme une 'graphomane malade de l'écriture'.

Articles en lien avec Amélie Nothomb (3)

Avis sur cet auteur (520)

  • add_box
    Couverture du livre « Frappe-toi le coeur » de Amélie Nothomb aux éditions Albin Michel

    Christelle KORCHI sur Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb

    Le Amélie Nothomb de la rentrée est un rendez-vous que je ne rate jamais, par curiosité, par habitude et puis même les livres que j'ai moins aimés sont quand même sympas à lire. Ce texte m'a touchée car le sujet est sensible pour une femme, une mère, une fille. Les liens du sang ne sont jamais...
    Voir plus

    Le Amélie Nothomb de la rentrée est un rendez-vous que je ne rate jamais, par curiosité, par habitude et puis même les livres que j'ai moins aimés sont quand même sympas à lire. Ce texte m'a touchée car le sujet est sensible pour une femme, une mère, une fille. Les liens du sang ne sont jamais simples, être une femme ne l'est pas plus. J'ai ressenti beaucoup d'émotion et on reconnait des personnes de l'entourage proche ou moins proche. Le personnage de la mère est horrible, je l'ai détesté, aucun instinct maternel, un égo surdimensionné, le père totalement effacé, un vrai toutou, j'ai juste eu envie de le secouer , de lui ouvrir les yeux. On ne sort pas indemne de ces traitements que peuvent infliger dans l'enfance des parents qui ne sont pas préparer à cela.

    Alors que le début nous situe le décor et présente les personnages, on se demande où l'auteur nous amène, ça semble trop simple pour du Amélie Nothomb et puis ça monte pour enfin aller vers une mise en abyme qui ne peut que mener au drame. Elle décortique les relations mère-fille et là c'est bouleversant, on souffre, on doute, on est en colère, on est dégoûtée parce que ça parle à tous, on a tous une mère aimante ou pas, jalouse ou pas, absente ou pas... Des souvenirs surgissent, des choses oubliées, enfouies, des interrogations aussi, des doutes sur sa propre manière d'éduquer, d'être parents.  Le style est épuré mais les personnages sont très précis, très fouillés et la fin est vraiment bien trouvée et bien bouclée.

    Il est donc question ici de jalousie, de pouvoir, de ressentiment, de fausse amitié. Autant de thèmes qui parlent à tous. L'amour maternel n'est pas inné et je trouve que ce livre le prouve bien. L'écriture est fluide et j'ai tourné les pages sans pouvoir m'arrêter, au bout d'une heure trente je le refermai en me disant qu'une fois encore, l'auteur avait réussi à me captiver et me surprendre.

    VERDICT

    Un très bon Amélie Nothomb qui vous fera passer une heure trente de pur bonheur.
    https://revezlivres.wordpress.com/2017/09/24/frappe-toi-le-coeur-amelie-nothomb/

  • add_box
    Couverture du livre « Ni d'Eve ni d'Adam » de Amélie Nothomb aux éditions Lgf

    Catherine Quart Foisset sur Ni d'Eve ni d'Adam de Amélie Nothomb

    Je viens de finir à l'instant ce court roman d'Amelie Nothomb.
    Autobiographique puisqu'il retrace la seconde arrivée d'Amélie au Japon (la première quand elle avait 5 ans). Ici une vingtaine d'années.
    Au Japon, elle essaie de trouver des élèves pour leur enseigner le français.
    Elle y fait la...
    Voir plus

    Je viens de finir à l'instant ce court roman d'Amelie Nothomb.
    Autobiographique puisqu'il retrace la seconde arrivée d'Amélie au Japon (la première quand elle avait 5 ans). Ici une vingtaine d'années.
    Au Japon, elle essaie de trouver des élèves pour leur enseigner le français.
    Elle y fait la rencontre de Rinrin. S'ensuit un début d'histoire d'amour.

    L'auteure a un style bien particulier pour raconter tout cela de façon anecdoctique, des situations à haut pouvoir socio-culturel.
    Le tout saupoudré d'humour.
    Roman très court qui se lit vite et qui dépayse.
    Maintenant j'ai bien envie de visiter le Japon et ses japonais !

  • add_box
    Couverture du livre « Frappe toi le coeur » de Amélie Nothomb aux éditions Audiolib

    Mes échappées livresques sur Frappe toi le coeur de Amélie Nothomb

    J’aime beaucoup les romans d’Amélie Nothomb et je suis à chaque fois ravie de retrouver sa plume malgré quelques déceptions avec certains de ces romans.

    J’ai eu le plaisir de découvrir Frappe-toi le coeur en audio et ses écrits se prêtent à chaque fois très bien à la lecture à voix haute...
    Voir plus

    J’aime beaucoup les romans d’Amélie Nothomb et je suis à chaque fois ravie de retrouver sa plume malgré quelques déceptions avec certains de ces romans.

    J’ai eu le plaisir de découvrir Frappe-toi le coeur en audio et ses écrits se prêtent à chaque fois très bien à la lecture à voix haute (j’avais beaucoup apprécié Riquet à la houppe en version audio l’année dernière).

    Ce roman est l’occasion pour l’auteure d’aborder le thème de la jalousie et des relations mère/fille à travers l’histoire de Marie et de sa fille Diane.

    Dès les premières pages, j’ai retrouvé l’univers atypique de la romancière que j’apprécie tant. J’ai beaucoup aimé la première partie du récit qui évoque la relation entre Marie et Diane mais j’ai moins adhéré à la seconde, centrée sur cette dernière et son professeur Olivia.

    Un roman court, qui se lit d’une traite mais qui a manqué d’émotion à mon goût.

    Comme à son habitude, Amélie Nothomb nous livre une histoire plaisante qui, à défaut d’être mémorable cette fois-ci, m’aura fait passer un bon moment.

  • add_box
    Couverture du livre « Frappe toi le coeur » de Amélie Nothomb aux éditions Audiolib

    NATHALIE BULLAT sur Frappe toi le coeur de Amélie Nothomb

    Chaque fin d’été Amélie Nothomb sonne la rentrée littéraire avec un titre souvent percutant, fantaisiste, jamais banal.!
    Et j’avoue avoir un coup de cœur pour ce « cœur » qui frappe et qu’on brise. Le titre est une référence à Musset. Elle aurait pu l’emprunter au prochain film de Foenkinos...
    Voir plus

    Chaque fin d’été Amélie Nothomb sonne la rentrée littéraire avec un titre souvent percutant, fantaisiste, jamais banal.!
    Et j’avoue avoir un coup de cœur pour ce « cœur » qui frappe et qu’on brise. Le titre est une référence à Musset. Elle aurait pu l’emprunter au prochain film de Foenkinos «JALOUSE».
    C’est bien ce poison destructeur, la jalousie, qui est au centre du roman.
    Jalousie, rivalité de pouvoir, manipulations entre collègues, et aussi jalousie entre mère –fille. Comment est-ce possible ? être jalouse de son enfant ??
    Voici un roman où les hommes ont peu d’importance, où les femmes sont très présentes.
    Marie est très belle mais très axée sur elle-même. Elle n’aime pas sa fille Diane, enfant surdouée. Elle l’ignore, lui préférant les suivants. Heureusement les grands parents de Diane et son amie Elisabeth adouciront l’absence de tendresse maternelle. Elle refuse de devenir comme sa mère. Elle se jette dans le travail, étudie la cardiologie. Encore une histoire de cœur !! Elle connaitra une véritable amitié avec Olivia son professeur en qui elle voit une mère spirituelle et s’attachera à la fille de celle-ci, Mariel.
    La jalousie repose sur une obsession de la compétition. Diane devient froide et distante. A-t-elle peur d’aimer ? Etre aimée se mérite-t-il ? Va-t-elle « mordre la poussière » supporter les trahisons, perdre toute confiance envers son entourage ?
    Je ne peux pas vous en dire plus. Le roman est court, épuré, de qualité. Une histoire cruelle de coeur malade qui risque de s’assécher.
    la fin vous fera sursauter le coeur !