De livres en films, ils ont été à Cannes

mardi 10 mai 2011

Tapis rouge

De livres en films, ils ont été à Cannes

Récits, romans, pièces de théâtre, biographies ou nouvelles, la diversité des genres d’écritures a toujours inspiré le cinéma et ils ont eu droit au tapis rouge sur la Croisette.

 

Primé ou non, ils ont eu leur heure de gloire. Certains sont devenus culte avec des stars (ou le sont devenu) au générique ou avec pour caution, le talent de l’auteur.

 

Focus sur des films de légende ou promis au succès avec la sélection 2011.

 

Par hassina Mimoune

 

 

 

  • .

    • Couverture du livre « Impardonnables » de Philippe Djian aux éditions Gallimard

      Impardonnables de Philippe Djian

      Impardonnables de Philippe Dijan par André Téchiné (2011)
      Francis est un écrivain à succès, meurtri par l'existence. Sa femme et l'une de ses deux filles sont mortes devant ses yeux. A soixante ans, il est maintenant installé au Pays basque où il a mis de côté ses derniers remords en se remariant. Mais voilà que sa fille Alice, qu'il chérit plus que tout, disparaît brutalement et brise ce fragile équilibre.

    • Couverture du livre « Mygale » de Thierry Jonquet aux éditions Gallimard

      Mygale de Thierry Jonquet

      La Piel que habito (La Peau que j’habite) adapté du polar, Mygale, de Thierry Jonquet par Pedro Almodovar (2011)
      Dans une villa cossue du Vésinet, Richard, médecin réputé, vit avec Eve. Tous deux, aux yeux du monde, semblent former un couple ordinaire. Mais alors pourquoi Richard enferme-t-il Eve à double tour quand il s'absente? Pourquoi ces gifles, ces hurlements, ces humiliations quotidiennes?

    • Couverture du livre « La princesse de Montpensier » de Bertrand Tavernier aux éditions Flammarion

      La princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier

      La princesse de Montpensier de Madame de Lafayette par Bertrand Tavernier (2010)
      A la fin de la Renaissance, le duc de Guise s'éprend de Mlle de Mézières. Mais bien qu'elle l'aime aussi, la jeune fille est contrainte d'épouser le prince de Montpensier. Trois ans plus tard, un jour qu'il a perdu son chemin près du château de la princesse, le duc la rencontre au bord d'une rivière où elle est venue se reposer..

    • Couverture du livre « Gomorra ; dans l'empire de la camorra » de Roberto Saviano aux éditions Gallimard

      Gomorra ; dans l'empire de la camorra de Roberto Saviano

      Gomorra de Roberto Saviano par Matteo Garrone Grand Prix (2008)
      Roberto Saviano a enquêté pendant plusieurs années sur les activités de la Camorra, l'organisation criminelle qui règne sur Naples et toute la Campanie. Moins connue que la mafia sicilienne mais bien plus dangereuse, car la mafia se pose comme un 'contre-Etat', a un code d'honneur et respecte certaines règles, alors que la Camorra est une forme 'd'entreprenariat' criminel dont le seul but est de maximiser ses profits.

    • Couverture du livre « Persepolis » de Marjane Satrapi aux éditions L'association

      Persepolis de Marjane Satrapi

      Persepolis Marjane Satrapi par Vincent Paronnaud et Marjane Satrapi Prix du Jury (2007)
      Marjane Satrapi raconte son enfance sur fond d'histoire de son pays, l'Iran. C'est un récit drôle et triste à la fois, parfois cocasse, souvent touchant. Mais toujours passionnant. C'est aussi un petit événement : il s'agit de la toute première bande dessinée iranienne de l'Histoire…

    • Couverture du livre « Adversaire » de Emmanuel Carrère aux éditions P.o.l

      Adversaire de Emmanuel Carrère

      L’adversaire d'Emmanuel Carrère par Nicole Garcia (2002)
      C'est l'histoire d'un incroyable mensonge qui finit dans le sang. Pendant dix-huit ans, Jean-Claude Romand a fait croire à tout le monde, qu'il avait réussi ses examens de médecine, passé l'internat et qu'il était devenu chercheur à l'OMS. En réalité, il passait toutes ses journées sur le bord des autoroutes. En janvier 1993, le faux médecin assassinait sa femme, ses enfants et ses parents.

    • Couverture du livre « Le pianiste » de Wladyslaw Szpilman aux éditions Pocket

      Le pianiste de Wladyslaw Szpilman

      Le pianiste de Wladyslaw Szpilman par Polanski Palme d'or (2002)
      Wladyslaw Szpilman, brillant pianiste juif polonais, échappe à la déportation. Contraint de vivre au coeur du ghetto de Varsovie, il en partage les souffrances, les humiliations et les luttes. Il parvient à s'en échapper et à se réfugier dans les ruines de la capitale. Là, un officier allemand va l'aider et lui permettre de survivre.

    • Couverture du livre « Roberto Zucco ; Tabata-Coco » de Bernard-Marie Koltes aux éditions Minuit

      Roberto Zucco ; Tabata-Coco de Bernard-Marie Koltes

      Roberto Zucco de Koltès par Cédric Kahn (2001)
      Roberto Zucco est d'abord une pièce de théâtre de Bernard-Marie Koltès, inspirée de faits réels, qui relate l'histoire du tueur en série italien Roberto Succo, élevé à une dimension mythique.

    • Couverture du livre « Le Temps retrouvé » de Marcel Proust aux éditions

      Le Temps retrouvé de Marcel Proust

      Le temps retrouvé de Marcel Proust par Raoul Ruiz (1999)
      En feuilletant nostalgiquement son album de photos, l’écrivain Marcel Proust, très malade et alité, voit défiler sa vie. Bientôt, ses personnages de fiction viennent se mêler à ceux de son entourage…

    • Couverture du livre « Les fiancailles de m. hire » de Georges Simenon aux éditions Lgf

      Les fiancailles de m. hire de Georges Simenon

      Monsieur Hire d’après Les fiançailles de Monsieur Hire de Georges Simenon par Patrice Leconte (1989)
      Etrange personnage que ce M. Hire, solitaire et sans profession stable, d'origine étrangère, qui déjà par deux fois a eu maille à partir avec la police. Le voisinage n'aime guère sa façon d'espionner la jeune Alice et de la suivre, même quand elle sort avec son ami... Aussi, le jour où l'on découvre une femme assassinée sur un terrain vague de Villejuif, il a toutes les caractéristiques du suspect idéal.

    • Couverture du livre « Chronique d'une mort annoncée » de Gabriel Garcia Marquez aux éditions Lgf

      Chronique d'une mort annoncée de Gabriel Garcia Marquez

      Chronique d’une mort annoncée de Gabriel Garcia Marquez par Francesco Rosi (1987)
      Chronique d'une mort annoncée est un roman hallucinant où l'humour et l'imagination du grand écrivain colombien, prix Nobel de littérature, se débrident plus que jamais pour créer une nouvelle et géniale fiction sur les thèmes éternels de l'honneur et de la fatalité.

    • Couverture du livre « La Menagerie De Verre Ned » de Williams T aux éditions Theatrales

      La Menagerie De Verre Ned de Williams T

      La ménagerie de verre de Tennessee Williams par Paul Newman (1987)
      Saint-Louis, au sud des États-Unis. Tom, le narrateur, évoque les années passées entre sa mère et sa sœur Laura, unis autour de l'image du père qui les a abandonnés. Il gagne péniblement sa vie, accroché à ses rêves de départ et d'aventures. Laura souffre d'une infirmité et son isolement n'a fait que croître jusqu'à ce qu'elle devienne " comme une pièce de sa collection d'animaux de verre, trop fragile pour quitter ses étagères ". Jusqu'à l'arrivée de Jim, un ami d'enfance de Tom...

    • Couverture du livre « La mort a venise » de Thomas Mann aux éditions Lgf

      La mort a venise de Thomas Mann

      Mort à Venise de Thomas Mann par Visconti Prix du XXVème anniversaire du Festival International du Film (1971)
      La fascination mortelle que peut exercer la beauté, tel est le sujet de La mort à Venise, ce chef-d'œuvre d'inspiration très romantique où l'on retrouve l'essentiel de la pensée de Thomas Mann. Gustav Aschenbach, romancier célèbre et taciturne, voit sa vie bouleversée par la beauté divine et la grâce d'un adolescent.

    • Couverture du livre « Guepard (Le) » de Tomasi Di Lampedusa aux éditions Points

      Guepard (Le) de Tomasi Di Lampedusa

      Le Guépard de Giuseppe Tomasi di Lampedusa par Visconti Palme d'Or Unanimité (1963)
      En 1860, une aristocratie décadente et appauvrie, sourde aux bouleversements du monde, règne encore sur la Sicile. Mais le débarquement des troupes de Garibaldi amorce le renversement d'un ordre social séculaire. Conscient de la menace qui pèse sur les siens, le prince de Salina se résigne à accepter l'union de son neveu Tancrède avec la belle Angélique, fille d'un parvenu. Ultime concession qui signe la défaite du Guépard, le blason des Salina...

Commentaires

Où trouver « Impardonnables » en librairie ?

Service proposé en partenariat avec Place des Libraires

Discussions autour de cet article

Il n'y a pas encore de discussion sur cet article
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !