Georges Simenon

Georges Simenon
Georges Simenon naît à Liège le 13 février 1903. Après des études chez les jésuites, il devient, en 1919, apprenti pâtissier, puis commis de librairie, et enfin reporter et billettiste à La Gazette de Liège. Il publie en souscription son premier roman, Au pont des Arches, en 1921, et quitte Liège pour Paris. Il se marie en 1923 avec " Tigy " et fait paraître des contes et des nouvelles dans plusieurs journaux. Le roman d'une dactylo, son premier roman " populaire ", paraît en 1924, sous un pseudonyme. Jusqu en 1930, il publie contes, nouvelles, romans chez différents éditeurs. En 1931, le commissaire Maigret commence ses enquêtes... On tourne les premiers films adaptés de l'œuvre de Georges Simenon. Il alterne romans, voyages et reportages, et quitte son éditeur Fayard pour les Editions Gallimard où il rencontre André Gide. Durant la guerre, il est responsable des réfugiés belges à La Rochelle et vit en Vendée. En 1945, il émigre aux Etats-Unis. Après avoir divorcé et s'être remarié avec Denyse Ouimet, il rentre en Europe et s'installe définitivement en Suisse. La publication de ses œuvres complètes (72 volumes !) commence en 1967. Cinq ans plus tard, il annonce officiellement sa décision de ne plus écrire de romans. Georges Simenon meurt à Lausanne en 1989.
Georges Simenon naît à Liège le 13 février 1903. Après des études chez les jésuites, il devient, en 1919, apprenti pâtissier, puis commis de librairie, et enfin reporter et billettiste à La Gazette de Liège. Il publie en souscription son premier roman, Au pont des Arches, en 1921, et quitte Liège pour Paris. Il se marie en 1923 avec " Tigy " et fait paraître des contes et des nouvelles dans plusieurs journaux. Le roman d'une dactylo, son premier roman " populaire ", paraît en 1924, sous un pseudonyme. Jusqu en 1930, il publie contes, nouvelles, romans chez différents éditeurs. En 1931, le commissaire Maigret commence ses enquêtes... On tourne les premiers films adaptés de l'œuvre de Georges Simenon. Il alterne romans, voyages et reportages, et quitte son éditeur Fayard pour les Editions Gallimard où il rencontre André Gide. Durant la guerre, il est responsable des réfugiés belges à La Rochelle et vit en Vendée. En 1945, il émigre aux Etats-Unis. Après avoir divorcé et s'être remarié avec Denyse Ouimet, il rentre en Europe et s'installe définitivement en Suisse. La publication de ses œuvres complètes (72 volumes !) commence en 1967. Cinq ans plus tard, il annonce officiellement sa décision de ne plus écrire de romans. Georges Simenon meurt à Lausanne en 1989.

Avis (18)

  • Couverture du livre « Le chien jaune » de Georges Simenon aux éditions Lgf

    0.15

    Carine Urvoaz sur Le chien jaune de Georges Simenon

    L'intrigue a du mal à s'installer. Par contre, Simenon est un as pour nous proposer des personnages attachants et hauts en couleurs plein d'humanisme.

    L'intrigue a du mal à s'installer. Par contre, Simenon est un as pour nous proposer des personnages attachants et hauts en couleurs plein d'humanisme.

  • Couverture du livre « Le petit docteur » de Georges Simenon aux éditions Gallimard

    0.2

    Isabel S sur Le petit docteur de Georges Simenon

    Qui est le petit docteur ? Assurément l'antithèse du célèbre commissaire Maigret. Médecin de campagne aux allures de gringalet, il est âgé de trente ans et pourtant nombreux sont ceux qui le confondent avec un étudiant.
    Quels sont ses signes distinctifs ? Un cœur d’artichaut craquant devant...
    Voir plus

    Qui est le petit docteur ? Assurément l'antithèse du célèbre commissaire Maigret. Médecin de campagne aux allures de gringalet, il est âgé de trente ans et pourtant nombreux sont ceux qui le confondent avec un étudiant.
    Quels sont ses signes distinctifs ? Un cœur d’artichaut craquant devant toute les jolies jeunes femmes qu'il croise au gré de ses pérégrinations et un individu complexe à la double personnalité. Sobre médecin dans sa campagne reculée, ce dernier se transforme en véritable soiffard quand il se retrouve face à une énigme policière à résoudre, arguant que tous les breuvages sont bons pour doper ses facultés de raisonnement ! Fin limier, notre little Docteur est surtout un redoutable enquêteur qui malgré son air de ne pas y toucher ridiculise policiers et magistrats par sa formidable efficacité à résoudre d'épineuses enquêtes à vitesse grand V. A l'aide de sa fidèle et adorée Ferblantine, une vieille guimbarde qu'il soigne comme un cheval au pedigree royal, le petit Docteur parcourt inlassablement les routes de France, du nord au sud, afin d'alimenter sa marotte des énigmes policières...

    Découvert par hasard chez ma libraire, j'ai savouré ce recueil méconnu de treize nouvelles mettant en scène les prouesses de logique du petit Docteur face à des criminels à l'esprit retors, la plupart poussés au crime par amour ou cupidité. Dans cette anthologie, je me suis délectée de l'humour débonnaire d'un Georges Simenon inédit, bien loin de la gravité d'un récit sombre comme "En cas de malheur" qui a fait l'objet d'un de mes précédents billets.
    Décidément l'homme aux 400 livres ne finira jamais de m'étonner. Bluffée je suis. Une fois de plus !

    http://leslecturesdisabello.blogspot.fr/2017/02/le-petit-docteur-de-georges-simenon.html

  • Couverture du livre « Le passager du polarlys » de Georges Simenon aux éditions Lgf

    0.15

    Jean François SIMMARANO sur Le passager du polarlys de Georges Simenon

    Ce Simenon là n'est pas un Maigret ni un roman policier provincial, mais un polar maritime. L'intrigue se déroule sur un navire norvégien qui va affronter non seulement la tempête, le brouillard et le froid, mais également un Cluedo classique dans lequel le Capitaine Petersen va jouer les...
    Voir plus

    Ce Simenon là n'est pas un Maigret ni un roman policier provincial, mais un polar maritime. L'intrigue se déroule sur un navire norvégien qui va affronter non seulement la tempête, le brouillard et le froid, mais également un Cluedo classique dans lequel le Capitaine Petersen va jouer les Hercule Poirot. Extrêmement bien documenté, le roman y gagne en réalisme, même si les personnages ont des aspects feuilletonesques du Paris des années 30. Simenon, à ses débuts pour ce polar sans Maigret, reste comme à son habitude au plus près de ses personnages pour en capter toutes les ambigüités, ce qui est une marque de fabrique chez lui.
    Bienvenus à bord et bon vent.

Voir tous les avis

Ils le suivent

Discussions autour de cet auteur

Il n'y a pas encore de discussion sur cet auteur
Soyez le premier à en lancer une !

Lancez une discussion

Pour lancer une discussion, vous devez être connecté...
Vous n'avez pas encore de compte ? Rendez-vous ici et laissez-vous guider !

Récemment sur lecteurs.com