Passionné(e) de lecture ? Inscrivez-vous gratuitement pour rejoindre la communauté et bénéficier de toutes les fonctionnalités du site !  

L'oeil du STO

Couverture du livre « L'oeil du STO » de Nadar et Julien Frey aux éditions Futuropolis
Résumé:

Paris, 1943. Justin a vingt-deux ans. Il aime Renée et voudrait l'épouser. Mais le gouvernement de Vichy, pour fournir à l'occupant la main-d'oeuvre qu'il réclame, crée le STO, le Service du travail obligatoire. Comme des centaines de milliers de jeunes Français, Justin est alors contraint de... Voir plus

Paris, 1943. Justin a vingt-deux ans. Il aime Renée et voudrait l'épouser. Mais le gouvernement de Vichy, pour fournir à l'occupant la main-d'oeuvre qu'il réclame, crée le STO, le Service du travail obligatoire. Comme des centaines de milliers de jeunes Français, Justin est alors contraint de partir en Allemagne. Comme eux, il ignore ce qui l'attend là-bas.
Toute sa vie, Justin s'en voudra d'avoir obéi à Vichy. Avait-il le choix ?

Donner votre avis

Articles (1)

Avis (1)

  • Un album que j'avais envie de découvrir, une petite merveille !
    Un sujet très peu évoqué en général : le S.T.O. , service de travail obligatoire.

    Le 4 septembre 1942, une loi a été votée sous le régime de Vichy, une loi de réquisition de la main d'oeuvre française. Une situation unique en...
    Voir plus

    Un album que j'avais envie de découvrir, une petite merveille !
    Un sujet très peu évoqué en général : le S.T.O. , service de travail obligatoire.

    Le 4 septembre 1942, une loi a été votée sous le régime de Vichy, une loi de réquisition de la main d'oeuvre française. Une situation unique en Europe, des travailleurs exilés par leur propre gouvernement et non par une ordonnance allemande.

    Une autre loi le 16 février 1943 concerne elle les jeunes nés entre 1920 et 1922 et instaure le SOT service obligatoire de travail devenu STO.

    Ce roman graphique rend hommage à environ 650 000 personnes visées souvent oubliées.

    Au moment de prendre sa retraite, Justin refuse d'y intégrer son année au STO, une période noire de sa vie, qu'il a très mal vécu et regrette mais avait-il le choix ?

    Il se souvient lorsqu'il était tout jeune garçon de café, l'arrivée de la guerre, l'exode, le retour à Paris, son travail et surtout son amour Renée.... Ensuite le 11 mars 1943 son départ pour l'Allemagne, pour le STO.

    Le gouvernement de Laval qui ordonne ce STO en laissant miroiter aux jeunes, un métier, un salaire, des indemnités pour les familles. Sur place au camp, c'est tout autre chose.

    Un très bon scénario, bien construit de Julien Frey, magnifiquement mis en image par Nadar. Un dessin noir et blanc, sobre, très élégant. C'est beau ! Les images parlent d'elles-mêmes. Elle sont expressives, suggestives. On ressent parfaitement bien les émotions. C'est une réussite.

    Un roman graphique intéressant, essentiel, complété par un petit dossier historique.

    Immense coup de coeur ♥♥♥♥♥

    https://nathavh49.blogspot.com/2020/06/loeil-du-sto-nadar-et-julien-frey.html

    comment Commentaire (0) flag Signalez un abus

Donnez votre avis sur ce livre

Pour donner votre avis vous devez vous identifier, ou vous inscrire si vous n'avez pas encore de compte.